Christophe Napierai

Australie : la Tasmanie, île du bout du monde
Sep11

Australie : la Tasmanie, île du bout du monde

              Récit & photos de Christophe Napierai, gérant fondateur de Terra Australia.                   4h15 le réveil sonne déjà, les yeux sont embrumés mais quelle chance de partir explorer cette île du bout du monde, la Tasmanie ! La fatigue disparaît vite pour être remplacée par l’excitation de suivre les traces des explorateurs français qui ont cartographié l’île il y a à peine 200 ans, hier quoi ! C’est aussi l’un des derniers morceaux de terre digne de ce nom avant l’Antarctique et donc le port d’attache des bateaux d’exploration. Un parfum d’aventure règne ici…     Ca y est, j’y suis, je pose le pied sur le tarmac du petit aéroport d’Hobart où le guide francophone avec qui je travaille et qui m’a gentiment proposé de m’accompagner m’attend. Pas de temps à perdre, je sais déjà que je n’en aurai pas assez pour faire tout ce dont j’ai envie…on fait le tour d’Hobart et de ses quartiers, Battery Point avec ses vieux cottages, Sandy Bay plus moderne avec ses résidences donnant sur cette splendide baie, Salamanca avec son marché et ses pubs. Ce port avec ses jolis bateaux, ses vieux bâtiments en pierre a une atmosphère singulière et un charme fou.     Le ciel s’éclaircit, allez on file au mont Wellington qui domine Hobart de ses 1500 m. Au sommet, tout devient plus aride et dénudé, le vent peut souffler ici à 150 km/h, nous ne sommes pas loin des 40èmes rugissants. Il reste quelques nuages capricieux mais le panorama sur l’immense baie est magnifique.   La journée n’est pas finie, c’est bien de commencer tôt…j’ai le temps de prendre le bateau qui m’emmène au musée d’art moderne MONA. C’est en plus une occasion très sympa d’avoir un point de vue de la ville depuis la baie. Arrivé à cet étrange bâtiment qui abrite l’incroyable collection privée de David Walsh (qui a fait fortune en jouant au Black Jack et aux courses de chevaux), on aime ou on déteste. J’ai choisi mon camp allez-y…certains viennent en Tasmanie juste pour le MONA ! Et au pire, c’est l’occasion d’une petite croisière, et le musée abrite un excellent restaurant. C’est maintenant l’heure de découvrir les pubs et la célèbre gastronomie tasmanienne. Je vous raconte cela demain…     Comme promis, je vous raconte ma soirée d’hier. Allez flâner sur Salamanca pour y prendre une bonne bière ou déguster un verre de vin de la production tasmanienne si rennomée. L’ambiance de ces pubs décontractés est vraiment sympa. Et pour la gastronomie, on a l’inconvénient d’être français…du genre...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici