Galvin Lascelles Lloyd

Colombie côte caraïbe et Parc Tayrona
Aug12

Colombie côte caraïbe et Parc Tayrona

          Carnet de voyage de Galvin, concepteur voyages chez Terra Colombia.                     Quelques mois que je suis devenu un Terra Boy et premier départ sur le terrain pour la côte Caraïbe et les alentours de Santa Marta.     Ma mission : redécouvrir le charme de la première ville fondée par les Espagnols sur le continent sud-américain et trouver de nouveaux sentiers pour visiter le célèbre Parc Tayrona, l’un des plus visités de Colombie célèbre pour ses plages de sable blanc paradisiaques.     Santa Marta, entre histoire, culture indigène et rythme caribéen   Quelques jours à parcourir les ruelles de Santa Marta où vieilles maisons coloniales, immeubles modernes, quartiers populaires et front de mer touristique se mélangent… Entre les histoires de pirates qui peuplent sa baie – au début de la colonisation espagnole, la ville fut très souvent pillée par les pirates -, l’ombre du Libertador – qui y finit ces jours-, tout cela sous le regard des peuples indigènes dans les montagnes de la Sierra Nevada. 4 tribus y sont toujours présentes : les Koguis, les Arhuacos, les Wiwas et les Kankuanos.     Les rues comme l’architecture sont un joyeux mélange de couleurs, entre les vieilles façades vétustes et le centre historique doucement réaménagé. Sur la côte, le rythme est langoureux, pas de stress mais du bruit. Si à quelques kilomètres les neiges éternelles de la Sierra nous rappellent que la fraîcheur existe, dans les rues de Santa Marta, la chaleur est omniprésente.   Et c’est avec plaisir qu’on prend le temps de s’arrêter sur l’une des nombreuses terrasses du centre historique pour boire un jus de fruits frais ou déguster une petite glace. La petite place appelée « Plaza de los Novios » – Place des amoureux- qui fut rebaptisée ainsi par les locaux de par le fait que beaucoup de jeunes gens venaient y passer leur rendez-vous galant à la nuit tombée, ainsi que ses jolies terrasses sont le centre de la vie citadine de Santa Marta.     La visite continue avec la partie historique et la Quinta San Pedro Alejandrino, dernière demeure de Bolivar, puis direction le musée de l’or que je visite accompagné d’une famille de Koguis, pieds nus et mâchant la feuille de Coca. Le père explique, dans sa langue gutturale, à sa petite famille que ce sont là les objets de leurs ancêtres qui sont exposés. Ici, les époques et les cultures se mélangent, un melting pot architectural et humain bien représentatif de la diversité colombienne.     Pour bien finir la journée, quoi de mieux qu’une promenade sur la...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici