Alban

Pérou : à la découverte du café et du cacao !
Dec12

Pérou : à la découverte du café et du cacao !

Par Alban de Terra Andina Peru. Il y a des moments dans la vie ou il faut savoir donner de sa personne, et dans notre dure vie d’agence réceptive, la “reco” comme on l’appelle, fait partie de ces moments. Apres être parti de Lima en voiture pour un road trip de près de 10 jours à travers ce magnifique pays qu’est le Pérou (ce que je ne manquerai pas de vous raconter dans un prochain récit de voyage), me voici arrivé à Cusco, la capitale de l’empire inca et du touriste en tongues et chullo (le fameux bonnet péruvien). Je l’avoue, après ces 10 jours de voiture, je serais bien resté au chaud à tester quelques spa ou profiter de cette étape cusquénienne pour faire la tournée des restaurants gastronomiques de la ville (et dieu sait s’il y en a de bons), mais comme je vous le disais, on n’est pas là pour rigoler et c’est donc avec une certaine conscience professionnelle que j’ai entrepris d’organiser, pour les trois jours à venir, une petite sortie en dehors des sentiers touristiques. Vous ne le savez peut-être pas, mais le Pérou est un important producteur de café et de cacao : on en cultive un peu partout dans les zones tropicales du pays et notamment dans les vallées proches de Cusco et du Machu Picchu. Alors bon, je dois le reconnaître, si j’ai un certain penchant pour le bon chocolat, je ne suis pas un grand fan de café mais qu’importe, en y réfléchissant un petit peu, je me suis rendu compte que mes connaissances sur l’un comme sur l’autre étaient plus que limitées. Concernant le café, j’avais tout juste en mémoire les trop nombreuses publicités où le bon “gringo” parcours le monde à la recherche du “meilleur” grain. Souvenez-vous : ou dans un autre genre cette belle parodie pour les aficionados !) et pour le chocolat, je dirais que ma connaissance se limitait à sa… dégustation !!! Vous en conviendrez, tout ça est un peu court et ne donne qu’une idée très approximative de “comment” on cultive et fabrique ces deux cadeaux de dame nature. Mais puisque l’on est dans la bonne région et puisque je ne dois pas être le seul à ne rien y connaître, je décide de prendre contact avec Stéphanie, gérante du musée du chocolat de Cusco pour bénéficier de ses contacts auprès des producteurs locaux et voir comment remédier à mon inculture. Deux jours plus tard, la petite équipée s’est organisée et nous voici partis, Stéphanie, Henrry (de l’antenne de Cusco) et notre guide Abel pour un “choco & café tour” au coeur de la...

Read More
Colombie : La route du café
Dec17

Colombie : La route du café

  Par Julie Ligny, gérante de Terra Colombia       Découvrir la région du café en Colombie, c’est avant tout un voyage et une immersion dans un monde de sensations, d’odeurs, de couleurs.. C’est une effervescence des sens. L’une des boissons les plus consommées au monde n’aura plus de secrets pour vous si vous décidez de vous rendre dans les vallées de l’EJE cafetero, la région caféière de Colombie.   Armenia, Pereira, Manizales… ces noms ne vous disent peut-être rien, mais ce sont respectivement les capitales des régions de Quindio, Risaralda et Caldas où se concentre la majeure partie de la production colombienne.   Champs de café – Colombie En repérage dans cette région avec Jérome, le fondateur de Terra Colombia, nous avons visité de nombreuses fincas qui non seulement nous ont ouvert leurs portes, mais nous ont initié à la fabrication des plus grands crus de Colombie.   Après quelques jours dans cette région, je ne buvais plus mon café de la même manière… Récit d’une découverte aromatique…   Le Café de Colombie C’est au cœur d’une hacienda de plusieurs dizaines d’hectares que l’apprentissage commença. Nous décidons de louer une voiture afin de bien s’imprégner des routes, des villages, et de rendre visite à un maximum de producteurs afin de sélectionner les meilleures fincas pour nos clients. Hacienda typique de la région du café en Colombie Au son de Carlos Vives, nous découvrons la Colombie authentique, celle des producteurs de café, des saisonniers des temps de récolte, des enfants des campagnes, mais aussi celle de la lutte quotidienne pour pouvoir vendre le café au prix du marché mondial, ce qui est difficile ces derniers temps en Colombie. Nous visitons les villages caféiers à cheval, parcourons des sentiers de plantations à pied, à la recherche des meilleurs grains. Tels des chercheurs d’or ou des « nez », nous jouons aux découvreurs de café et aux l’explorateur de senteurs !   Découverte de la région du café à cheval La route du café à cheval – Colombie   Après une visite des plantations, le producteur nous explique le processus de fabrication : il faut d’abord dépulper la graine. Les grains qui ont atteint un état de maturité complète (rouge ou jaune ) sont cueillis. Tout ce processus est fait à la main.   Le jour même de la cueillette, les grains de café sont dépulpés pour enlever ainsi la cerise du grain. Après un temps de fermentation, les graines sont lavées avec de l’eau propre.   Récolte de café en Colombie Après le lavage, les grains sont exposés au soleil afin de diminuer le taux d’humidité et faciliter ainsi...

Read More
Brésil : Serra da Canastra dans le Minas Gerais
Nov08

Brésil : Serra da Canastra dans le Minas Gerais

“Faisant un détour, je me rendis par des chemins peu frequentés à la Serra da Canastra, et j´admirai la cascade magnifique, et trop peu connue, appelée Cachoeira-da-Casca d´Anta, à laquelle le majestueux Rio-de-S.-Francisco doit son origine.” Aperçu d´un Voyage à l´intérieur du Brésil: la province cisplatine et les missions dites du Paraguay Auguste Saint Hilaire, 1823   Récit de voyage par Terra Brazil.   Le naturaliste Auguste Saint Hilaire fut le premier français à découvrir la région du sud-ouest de Minas Gerais. La Serra da Canastra, située à 1h40 de l’aéroport de la ville de Ribeirão Preto au nord-ouest de l’état de São Paulo, reste encore une destination hors sentiers battus. Devenu parc national de la Serra da Canastra depuis 1972, sa végétation exubérante et sa faune diversifiée sont autant appréciées que la culture rurale typique de la région. Le Rio São Francisco, le plus grand fleuve entièrement situé au Brésil, y prend sa source pour traverser diverses régions brésiliennes et déboucher 2.814 kilomètres plus loin dans l’océan Atlantique. Au pied du parc, le barrage hydro-électrique FURNAS a formé d’immenses lacs et canyons verdoyants.   Découverte de la région Minas Gerais au Brésil Voici le récit de ma reco, qui débouche sur une idée de circuit en 5 jours à la découverte de cette région encore peu connue.   Voyage dans la région Minas Gerais – Brésil   JOUR 1 : RIBEIRAO PRETO – PLANTATION DE CAFÉ – LAC DE FURNAS   Notre guide francophone nous réceptionne à l´aéroport de Ribeirão Preto. Nous prenons la route en direction de la pousada Trilha do Sol (chemin du soleil). Au milieu du trajet, nous visiterons une plantation de café. Nuit à la pousada Trilha do Sol.   Pousada Trilha do Sol. Plantation de café Brésil Plantation de café au Brésil   JOUR 2 : TRILHA DO SOL – CANYONS FURNAS   Matinée de balade en kayak sur les canyons de Furnas. L‘après-midi sera consacré à la visite des cascades de la pousada Trilha do Sol. Nuit à la pousada Trilha do Sol.   Observation: la visite aux canyons peut être effectuée en bateau à moteur.   Kayak dans le Canyon de Furnas Brésil   Excursion Kayak dans le Canyon de Furnas au Brésil Canyon de Furnas Brésil JOUR 3 : TRILHA DO SOL – BABILONIA (Serra da Canastra)   Sortie le matin vers la Serra da Canastra. En début de route, nous nous arrêterons à l´usine hydro-électrique de Furnas, qui est l’une des plus importantes du Brésil. Elle alimente les parcs industriels de Rio de Janeiro, São Paulo et Minas Gerais. En fin de matinée, arrivée à la pousada rurale Babilonia....

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici