Sébastien Rodrigues

Argentine – Chili : rallye de voitures anciennes
May02

Argentine – Chili : rallye de voitures anciennes

        Texte et photos de Sébastien Rodrigues et Karen Abry – concepteurs voyages chez  Terra Chile & Terra Argentina-, Jacquie Aguirre – gérante Terra Argentina-, et Antoine Dekyvère – ex-gérant Terra Argentina et fondateur de Terra Nicaragua.                 Jour 1 : Rencontre (Sébastien) – Je venais le jour d’avant de revenir de reconnaissance en Patagonie dans le parc Torres del Paine avec mon collègue Ariel et me revoilà le jour d’après sur la route en direction de Santiago pour le repérage d’un évènement majeur, si ce n’est le plus exceptionnel jamais organisé par les équipes Terra Chile et Terra Argentina :  un rallye de voitures anciennes des années 1940-1950 sur les plus belles routes du Chili et d’Argentine, qui aura lieu fin septembre 2017.     Une fois arrivé à l’aéroport, je rencontre donc Bruno, organisateur de cet évènement exceptionnel, et Antoine, ancien gérant de l´agence d´Argentine qui connaît très bien les régions que nous allons traverser. Nos origines belges communes avec Bruno refont vite surface et on s’entend tout de suite très bien. Le temps de faire connaissance autour d’un café à l’aéroport et nous sommes partis en avion en direction d’Antofagasta, ville côtière du Chili située dans le désert d’Atacama.   La ville bénéficie d’un climat sec et il ne pleut donc que très rarement durant l’année. La température hivernale ne descend pas au-dessous de 12°C et l’été, elle ne monte pas au-dessus de 25°C du fait du Courant de Humboldt venant de l’Antarctique. Cette ville a été choisie pour l’acheminement des voitures depuis l’Europe et sera donc le point de départ de ce rallye ayant pour but de faire découvrir les plus beaux paysages du Chili et de l’Argentine à bord de véhicules de collection.   Le point d’intérêt majeur de la ville d’Antofagasta est l’arche de la Portada, un édifice rocheux de 43 m de haut dont  la base est constituée d’andésite noire autour de laquelle sont arrangées des roches sédimentaires maritimes. Ce magnifique édifice de la nature est entouré de falaises également érodées par l’action de l’océan ; elles atteignent la hauteur maximale de 52 m au-dessus de la mer.     Nous nous dirigeons ensuite vers notre hôtel à la rencontre des personnes en charge des évènements afin de voir comment réserver à nos futurs clients un accueil d’exception au Chili avant d’entamer leur longue route vers l’Argentine.   Jour 2 : désert , désert, désert Aujourd’hui, nous empruntons la route en direction de San Pedro de Atacama.   A 215 km au nord-est d’Antofagasta, Calama s’autodéfinit « terre de soleil et de cuivre ». Sa vie agitée de commerce et de loisirs tourne autour...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici