Virginie Roé

Calakmul : au coeur de la jungle mexicaine
Dec09

Calakmul : au coeur de la jungle mexicaine

Suivez les aventures tropicales de Coco à Calakmul !   Un carnet de voyage made by Corentin, responsable des réservations et opérations chez Terra Maya.     Des phrases, des périphrases et des paraphrases… Des verbes, trop de verbes! A l’essentiel: des images, des idées, des sensations. De la sueur, du son et des arbres.   Situons un peu l’aventure: au sud de la péninsule du Yucatán, à deux pas du Guatemala, la réserve de Calakmul.   Quelques villages nichés au fond de la jungle, de nombreuses zones archéologiques plus ou moins oubliées ou « découvertes », des pluies torrentielles ou un soleil de plomb.     D’abord, la jungle Des arbres immenses, des lianes entremêlées, des fougères sur les troncs, des orchidées partout. Une couverture de végétation impénétrable, une odeur permanente d’humus humide, de champignon, de vivant et d’éternel.       Puis ses occupants Rampants, grimpants, rugissants, tissants, bruissants et crissants. Jamais agressifs, parfois impressionnants.     Soudain, le mineral surgit du végétal Tiens, une ruine. Résistant à la marée verte, ou absorbée par elle. Refuge d’animaux opportunistes, terrain de jeu de rares humains curieux. Souffle des alizés dans les pierres, concert des grillons omniprésents; ambiance mystique et réflexions anthropologico-philosophiques.       Parmi les habitants de cette jungle, quelques bipèdes. Installés tant bien que mal, nature aussi hostile que généreuse. Forêt paradisiaque, ouragans destructeurs. Dans les parcelles maïs, courge, tomates et haricots. Fruits aux couleurs vives, de taille et goûts divers et nouveaux, offerts au premier qui tend le bras. Des pistes proches du circuit de motocross, transformées en torrents de boue à la saison des pluies. Des amoureux de la nature, dont on dépend pour tout et dont on sait la générosité.         La tranquillité des villages, les femmes qui lavent le linge en riant, le crieur qui annonce les nouvelles du jour. Les tortillas qui cuisent sur le comal, les poules qui gambadent, les chiens qui font la sieste et les enfants qui jouent dans les arbres.   Quelques graines de courges grillés, une bière et une partie de dominos pour un dimanche réussi.         Contactez Coco pour en savoir plus sur son séjour à Calakmul et retrouvez en ligne tous nos circuits dans cette région et partout ailleurs au Mexique...

Read More
Equateur : au coeur des réserves écologiques Antisana & Cayambe-Coca
Nov06

Equateur : au coeur des réserves écologiques Antisana & Cayambe-Coca

100 % trek en Equateur   #AVENTURAENECUADOR Pour une première reconnaissance terrain spécialisée treks, je vais vous emmener à la découverte des réserves protégés Antisana et Cayambe-Coca.   À moins de deux heures de Quito, on se retrouve très vite en pleine nature sauvage pour profiter de l’air pur des montagnes et de la tranquillité des lagunes.     Ce matin, nous nous trouvons devant l’un des endroits les plus étonnants de l’Équateur : le volcan Antisana. Tout d’abord nous passons devant le Condor des Andes, une ancienne coulée pétrifiée connue sous le nom d’Antisanilla, au pied du volcan. Elle abrite l’une des communautés les plus importantes du plus grand oiseau volant au monde : le Condor.     La première expédition du week-end sera sur les bords de la Lagune Mica. Un grand lac qui fournit de l’eau douce à Quito.   C’est parti pour une randonnée d’environ 3h à observer la faune et la flore, très riche dans cette réserve écologique protégée.       Dans cette réserve, cohabitent des grandes espèces animales comme le fameux Condor et l’ours à lunettes des Andes. Les cerfs et les lapins peuvent croiser votre chemin, même si vous ne les cherchez pas. Pour les ornithologues, c’est le lieu idéal : bandurrias, caracaras, condors, faucons, etc… Certains locaux viennent ici pour pêcher la truite et d’autres visiteurs explorent les sentiers de randonnée (de différentes longueurs et difficultés) autour du lac. Les alpinistes souhaitant relever le défi d’arriver au sommet de l’Antisana, 4ème plus haut volcan d’Équateur qui culmine à 5753m, visitent aussi la réserve.       Après l’effort, le réconfort, nous nous dirigeons vers notre hôtel pour cette nuit. Mais pas n’importe lequel, en effet nous allons dormir dans une grotte.   Cette grotte a été sculptée par Álvaro Bustamante, un homme qui avait un contact très fort avec la nature et qui voulait s’isoler de la ville pour faire sa demeure sur une colline. Plus tard, ça descendance en a fait un hôtel pour partager cette histoire. Dans chaque recoin de cette grotte, nous découvrons une nouvelle anecdote sur ce personnage.   Une hacienda à deux pas de la ville mais d’une tranquillité improbable.       Deuxième expédition, de l’autre côté de la route Quito-Papallacta, au Sud de la réserve Cayambe-Coca, dans une zone connue pour ces nombreux lacs.   Aujourd’hui, le climat n’est pas le meilleur, très nuageux, humide, pluvieux, un temps breton quoi ! Ce n’est pas ça qui va me démotiver. Au contraire, cela rend l’aventure d’autant plus attirante.   C’est parti pour environ 4h de marche sur le sentier « Agua y Vida » (Eau et Vie) à...

Read More
Voyage au Limpopo et Botswana
Oct23

Voyage au Limpopo et Botswana

Carnet de voyage au Limpopo                           Texte, vidéo et photos by Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                             Au programme dans ce récit de reco : de l’émotion, de l’aventure, des animaux (mais pas que), des rencontres, de la culture, des paysages, de la chaleur, du dépaysement et surtout, surtout des baobabs ! … Bonne projection !   Clap.     Le film « Itinéraire d’un enfant gâté », dans lequel Jean Paul Belmondo interprète l’un de ses plus beaux rôles, figure comme un de mes premiers souvenirs de cinéma, avec des paysages en Afrique d’une beauté à couper le souffle. Il fut un des films qui fit grandir en moi, le fantasme de l’Afrique : la savane à perte de vue, des animaux sauvages, des images éblouissantes, la solitude, une lumière magnifique et un silence d’or.     Ce voyage de reconnaissance dans le Limpopo me fait profondément penser aux images de ce film. Il offre le charme d’un voyage qui incarne l’aventure et l’immersion dans la solitude de la nature, des hautes herbes couleur de feu qui tapissent une grande partie de cette province et des couchers de soleil d’un orange resplendissant.     Entre les deux pays … Et au milieu coule une rivière Je quitte mon point de départ de Johannesburg et mets le cap au nord, dans la région du Limpopo pour une véritable immersion dans la brousse africaine.   Mon périple offre la découverte de la province extrême nord de l’Afrique du Sud, nommée le Limpopo, ainsi que la pointe orientale du Botswana, sur la rive nord du fleuve Limpopo qui marque la frontière entre ces deux pays. Le fleuve Limpopo, long de 1600 Kilomètres, fait partie du décor tout au long de mon périple. Il offre l’opportunité régulière d’y voir de nombreux animaux s’y abreuver et pour certains reptiles de s’y dorer la pilule.   Découvrir cette région est le meilleur moyen d’observer la vie animale hors des sentiers battus. c’est une destination que tout aventurier en herbe et amateur d’authenticité saura apprécier à sa juste valeur. Le Limpopo offre une authenticité et une faible fréquentation touristique.   Cette région d’une immense beauté demeure méconnue des voyageurs alors que le Limpopo possède des territoires sauvages et parmi les plus intéressants de l’Afrique du Sud. Ce voyage offre la découverte de la région montagneuse et sub-tropicale du Soutpansberg, du parc national de Mapungubwe aux richesses naturelles, patrimoine archéologique et historique, ainsi que du mythique Tuli Block au Botswana.   Gâtée par le...

Read More
Afrique du Sud : Joburg, Blyde River Canyon, Safari dans Thornybush et Swaziland
Jan14

Afrique du Sud : Joburg, Blyde River Canyon, Safari dans Thornybush et Swaziland

          Carnet de voyage de Johannesburg jusqu’au Swaziland en passant par le Blyde River Canyon et la réseve privée de Thornybush. Texte, photos et vidéo de Laurie, conceptice voyages chez Terra South Africa.                 La vidéo de son circuit :     Johannesburg Après un court vol depuis le Cap, j’arrive à Joburg en début de matinée. Tout juste le temps de récupérer ma valise et ma voiture de location, me voilà partie à la découverte de Johannesburg (non sans quelques appréhensions je dois l’admettre, car parait-il que la circulation est compliquée).   Première découverte : le plus célèbre township d’Afrique du Sud, Soweto ! Je me rends chez Lebo, qui y vit, afin de partir pour une petite balade à vélo. Nous parcourons les rues à la rencontre des habitants du quartier et j’aperçois la maison de Nelson Mandela !     À peine rentrée et me voilà repartie pour le musée de l’Apartheid, une étape incontournable pour comprendre l’histoire de ce magnifique pays.     Je termine ma journée par la visite de la Satyagraha House, où vécut Gandhi pendant son séjour en Afrique du Sud. Je remonte le temps à travers les pièces de la maison et déguste un délicieux thé dans le salon où Gandhi écrivit ses mémoires.   Après cette magnifique journée riche en émotions, je rejoins mon hôtel pour me reposer car une longue route m’attend le lendemain.   Blyde River Canyon Aujourd’hui, direction White River et découverte du Blyde River Canyon (3ème plus grand Canyon au monde s’il vous plaît !).   Petite vérification avant de partir : Playlist : ok Batterie Appareil photo : ok Essence : ok Go pro chargée et à portée de main : ok Allez, c’est parti !   Sur la route, je m’arrête à Graskop découvrir le tout nouveau « Graskop Lift ». C’est un ascenseur qui vous permet de descendre au fond de la gorge et traverser cette inattendue Rainforest. Une superbe première étape pour commencer la « Panorama Route » et apprécier les différents points de vue du Blyde River Canyon.   Mon point de vue préféré ? « The Three Rondavel » qui vous offre une vue à couper le souffle sur le Canyon et la rivière en contrebas !     Après une longue journée, je me dirige vers mon hôtel à White River. Demain, direction le Parc Kruger et la Réserve Privée de Thornybush !   ThornyBush & Kruger L’heure du Safari a sonné ! Je prends la route pour le nord en direction de Thornybush et j’en profite pour visiter le Hoedspruit...

Read More
Rurrenabaque, les portes de l’Amazonie bolivienne
Apr04

Rurrenabaque, les portes de l’Amazonie bolivienne

Rurrenabaque, les portes de l’Amazonie bolivienne             Carnet de voyage en Bolivie par Loïc, Terra Bolivia.                     Quand on parle d’Amazonie, on pense souvent au Brésil, au Pérou voire à l’Équateur. Pourtant, la Bolivie offre une des parties les plus intéressantes et l’un des parcs nationaux les plus “riches” au monde.   Rurre, ville tranquille Bienvenue à Rurrenabaque, ou Rurre pour les intimes ! Cette petite ville, à la frontière des départements de La Paz et du Beni, jouit d’une situation toute particulière, à la croisée de la Cordillère des Andes et du bassin amazonien. On y est accueilli chaleureusement par sa population, après 30 minutes d’avion depuis la capitale gouvernementale la plus haute du monde.   Pendant la journée, l’humidité et les températures élevées rendent l’ambiance plutôt tranquille. On profite des hôtels, de leur patio et piscine, à la recherche d’un peu de fraîcheur. Puis, à la tombée de la nuit, les rues s’animent et le bal des mototaxis démarre. C’est en effet le moyen le plus facile de se déplacer à Rurre. Ensuite, ses restaurants et bars, aux charmes exotiques et tous faits de bois tropicaux, se remplissent petit à petit. Ici, on vient prendre des renseignements pour les prochains jours ou partager les expériences incroyables que l’on vient de vivre autour de quelques verres. Car oui, si on vient à Rurre, c’est pour toute autre chose : ses environs !             Welcome to the jungle Direction la selva ! Après deux heures de navigation sur les rios Beni et Tuchi, nous voilà en plein cœur de la jungle et du Madidi, un des parcs qui offre le plus de biodiversité au monde. Ici l’expérience est immersive, c’est l’Amazonie !   On se retrouve au milieu de cette végétation luxuriante et on se sent alors tout petit, entouré de ces arbres géants. Et cette nature s’offre aux plus patients. Notre guide nous apprend à être observateur, attentif et à l’écoute. Tout d’abord avec la flore, on apprend sur les bienfaits de chaque plante. Mais aussi avec la faune, car il y en a autant au sol (tapir, cochons sauvages, félins, papillons, insectes…), que dans les airs (aras, toucans, hérons, singes…).   De nuit, l’expérience prend encore plus de sens, l’ouïe est mise à contribution et les bruits de la jungle nous entourent littéralement. A l’aide d’une lampe torche, dans de petites lagunes, les yeux des alligators se transforment en véritables billes d’or. Les lucioles, elles, nous offrent un spectacle naturel étonnant, digne d’un feu d’artifice. Et lorsqu’on rentre...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici