Virginie Roé

Road trip au Mexique
Jul13

Road trip au Mexique

Road trip au Mexique, carnet de voyage de Mexico à Merida par Sébastien, gérant Terra Maya, agence de voyages sur mesure au Mexique.     Difficile de résumer 1 mois de reco en quelques mots… Mon conseil ? venez au Mexique et vivez ces moments 🙂   Pour faire court, je suis parti de Mexico pour revenir doucement vers l’agence Terra Maya à Merida.     J’ai pris l’avion, le taxi, le bus, le bateau, le cheval, et beaucoup marché !     Je vais vous parler de mes 5 coups de cœur :   1 – Un grand coup de cœur pour tous nos guides et transporteurs. Tous sont différents mais partagent un excellent sens du service, de l’Amour de leur région, de leur pays et une culture incroyable !     2 – Une région que je ne connaissais pas : le sud de Oaxaca. Les plages sont incroyables et les villages de pêcheurs enchanteurs. Il y en a pour tous les goûts : le luxe avec des hôtels tout confort avec vue imprenable sur la côte. Une autre forme de luxe avec des cabanes sur des plages rien que pour vous. Il y a Mazunte, ambiance hippie, Zipolite, ambiance bobo et Puerto Escondido, ambiance plus populaire et locale. Bref, chaque lieu propose un charme unique.   Les activités y sont nombreuses : pêche, snorkeling, plongée, surf, centre écotouristique pour découvrir la faune et flore des mangroves (et observer les crocodiles), les cascades magiques (c’est leur vrai nom), etc.     3 – L’hôtel la casa del rector à Guanajuato : C’est du luxe et du vrai luxe. Service irréprochable, architecture mêlant le colonial et le moderne. Situé à merveille dans le centre avec ascenseur pour profiter d’une vue panoramique sur la ville (avec infinite pool d’eau de mer s’il vous plait 😉     4 – Le site archéologique de Yaxchilan : Accompagné de mon guide, j’ai eu le bonheur de partir avec le premier bateau du matin. Vous avez à gauche le Mexique et à droite le Guatemala, des crocodiles, des singes hurleurs, une guacamaya qui vole au dessus de vous (si vous avez de la chance). Nous sommes restés seuls sur le site pendant 1 heure, c’était magique.     5 – A l’ouest de Patzcuaro, je vous conseille d’aller découvrir Paricutin. L’un des volcans les plus jeunes du monde (né en 1943) peut se découvrir via une belle balade à cheval. A proximité, il ne reste plus rien du village sauf l’église  de San Juan Parangaricutiro qui surgit au dessus de la lave. C’est un paysage lunaire unique.     Conclusion, cela fait 18...

Read More
A la découverte du Far West argentin
Jun28

A la découverte du Far West argentin

    Deux conceptrices voyage de l’agence Terra Argentina, Emilie et Magali, ont été exilées de leur très chère Patagonie pour aller explorer le Nord-ouest du pays durant 10 jours.   Objectif : dénicher les « pépites » de la région.   Lieu de recherche : Salta La Linda et alentours.   Monture : une superbe Fiat Palio décorée avec goût.   Revenues de leur exploration, en chair et en os, nos deux amazones Made in Terra, nous rapportent leur récit d’aventure.     CARTE D’EXPEDITION :   Etapes : Salta – Purmamarca – Iruya – Chicoana – Cachi – Molinos – Cafayate – Salta     En selle camarades !   Guidées par le soleil, nous chevauchons durant 9 jours des contrées aux montagnes colorées, parfois irréelles, des vignes à perte de vue, des chemins poussiéreux et sinueux. Nous traversons des villages réputés pour leur artisanat, souvent empreint d’influences boliviennes comme des villages historiques en adobe ou blanchis à la chaux.   Nous partons donc cheveux au vent, toujours en quête de ces fameuses “pépites” qui ne tarderont pas à se mettre en travers de notre chemin.   La gazette du jour présente les 10 “immanquables” de notre expédition dans le Nord-Ouest argentin.   #1 Loger dans une cabaña en adobe sur les hauts de Purmamarca Purmamarca, village connu des voyageurs pour son marché central rempli d’étals colorés où le chausson imprimé d’un superbe lama côtoie sans souci le service à apéritif en forme de cactus. En s’écartant de cet amas d’objets insolites, attirées par des cris joyeux d’enfants, nous voilà en train d’admirer une partie de football entourée de montagnes aux couleurs fabuleuses.   Continuant sur ce chemin, nous arrivons à Los Colorados, un complexe de cabañas fait en adobe, typiques de la région et surplombant le village. Nous sommes bien immergées dans “la onda” du lieu.     #2 S’aventurer jusqu’à Iruya “Après la maison rouge, tournez à droite et après.. vive l’aventure!” nous susurre un condor à l’oreille. Vamos! C’est après pas moins de 3h de route sinueuse, 7 rivières traversées sans encombre et quelques autels de prière, que nous arrivons au village d’Iruya, au cœur d’une vallée fertile. Escortées par les enfants sortant de l’école, nous montons la rue principale jusqu’au point culminant du village. Quel plaisir d’admirer la vie reculée de ces habitants!     #3 Prendre de l’altitude au mirador Hornocal Envie de prendre de la hauteur? À partir du village d’Humahuaca, une route serpente durant une heure jusqu’au promontoire s’élevant à quelques 4750 mètres d’altitude. Après avoir repris nos esprits et mis notre poncho de rigueur, quel émerveillement devant cette montagne aux mille couleurs ! Une vague de folie...

Read More
Nos bons plans aux Îles Canaries
Apr03

Nos bons plans aux Îles Canaries

              Carnet de voyage aux Îles Canaries, les bons plans testés et approuvés par Margaux, conceptrice voyages chez Terra España.                 Après avoir sillonné 3 fois les îles des Guanches (Canaries), Terra España vous partage ses coups de cœur et recommandations afin que vous puissiez peaufiner au mieux votre séjour. La poésie laisse donc place aux informations pratiques !     TENERIFE Où manger et boire ? Dans les fameux « Guachinches » bien sûr ! C’est généralement un établissement où un petit agriculteur vous fait découvrir sa production de vin accompagnée d’un plat traditionnel. Les produits y sont de qualité et vous pourrez déguster des plats typiques tels que le « Puchero », un ragoût élaboré de différents légumes et viandes, le « Mojo » sauce canarienne au poivron rouge ou vert, le « Gofio » (céréale) avec du miel de palma, le fromage de chèvre, les « Papas Arrugadas », patates bouillies dans l’eau de mer…« La Suertita » en est un bel exemple. Il se trouve dans la bourgade Los Realejos.   Où dormir ? Le mieux pour rayonner dans le nord de l’île serait de séjourner 2 nuitées soit à Santiago del Teide soit à Garachico puis 2 autres nuitées soit dans l’ancienne capitale San Cristobal de La Laguna (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999) soit vers Tejina au bord de l’océan !     CASONA DEL PATIO Hôtel de charme situé dans le village Santiago del Teide et permet de faire des randonnées au Teide. Balade à cheval (5 chevaux et 1 poney) avec Willy. Restaurant « La Tasca » table excellente (menu demi-pension avec des plats canariens, de très bonne qualité), petit-déjeuner buffet au top (jus d’orange pressée, bon café, miel tout droit sorti de leur ruche) un petit paradis ! Pas (encore) de piscine mais possède un spa (sauna, hammam et jacuzzi). Gymnase disponible de 8 à 20h. Parking gratuit.   SAN ROQUE Hôtel-musée avec beaucoup de cachet, se trouve au cœur de Garachico connu pour ses piscines naturelles. Cet ensemble harmonieux mariant à la fois l’élégance, la sobriété et le design avant-gardiste est l’endroit idéal pour se ressourcer paisiblement (le silence est un luxe de nos jours) et se sentir comme chez soi. La décoration de chaque chambre (20 au total) a sa propre identité artistique. Petit-déjeuner de qualité et très apprécié des Français. Important : fermé en juin et une grande partie de juillet pour l’entretien régulier du lieu. Restaurant ANTURIUM. Piscine climatisée donc ouverte toute l’année + sauna. A noter : pour adultes uniquement...

Read More
Mexique : Basse Californie, désert entre deux mers
Dec13

Mexique : Basse Californie, désert entre deux mers

            Carnet de voyage en Basse Californie, texte et photos de Sophie, conseillère voyages chez Terra Maya.                   La péninsule de Basse Californie au nord-ouest du Mexique, est une véritable langue de désert entre le Pacifique et la mer de Cortés.     La région est totalement différente du reste du Mexique. Elle est à la fois désertique et montagneuse, avec des paysages de cactus à perte de vue. La roche volcanique plongeant dans la mer turquoise est à couper le souffle !     En arrivant à la Paz, on découvre une chaleur bien différente de celle du Yucatán. L’air n’est pas humide, le vent chaud de la mer vous caresse et vous invite à partir à la découverte de cette terre inconnue.   La Paz est la capitale de la Basse Californie Sud (Mexicali étant la capitale de la Basse Californie Nord). Il s’agit d’une petite capitale (pour le Mexique), soit environ 280 000 habitants, où il fait bon vivre. L’ensemble de la ville semble tourné vers la mer, Mer de Cortés, baptisée « Aquarium du monde » par Jacques Cousteau qui a passé de nombreuses années dans cette région du Mexique.   Très vite, on comprend pourquoi la Mer de Cortés mérite pleinement ce surnom qui lui a été donné par le célèbre commandant au bonnet rouge. Les embarcations partent directement de la plage du malecón (digue) et au bout de quelques minutes seulement, on découvre les premières tortues, requins baleines et raies qui évoluent en liberté. En s’approchant de l’île Espiritu Santo, on entend au loin le cri de lions de mer. Petit à petit on distingue leurs centaines de silhouettes affalées sur les rochers. Les petits s’amusent à se jeter dans l’eau, sous le regard fatigué des plus gros. Les adultes ne sont pas joueurs (certainement trop occupés à digérer !), en revanche leur progéniture s’amusera volontiers sous l’eau avec vous !       Autre étape magique de la Basse Californie sud : Todos Santos. Petite ville d’artistes, paisible, au bord de l’Océan Pacifique. Il y fait bon vivre, le climat est agréablement rafraîchi par le vent de l’Océan. On y vient pour faire du surf ou du cheval au coucher du soleil, de la marche ou du kayak (sur le lac la Poza). L’hôtel incontournable de cette cité tranquille est bien entendu L’hôtel California, rendu très célèbre par le groupe Eagles, qui s’en est inspiré pour écrire la chanson du même nom.       Cap vers le Nord, pour découvrir le petit port de pêcheurs de Loreto. Préparez-vous à voir de véritables paysages...

Read More
Sur la route des pionniers en Patagonie argentine
Jul19

Sur la route des pionniers en Patagonie argentine

              Récit de voyage et photos de Désirée Maillard-Salins, conceptrice voyages chez Terra Argentina.                   La province de Santa Cruz à l’extrême sud de la Patagonie, protégée de la pluie par les Andes, déroule ses vastes plaines arides et sèches, un désert froid battu par les vents.   Beaucoup de légendes ont été tissées autour de la Patagonie, les pionniers en quête d’espaces vierges et de nouvelles aventures sont partis vers cette terre qui met pourtant à rude épreuve les chances de survie de l’homme. Un siècle plus tard, voir des hommes à cheval encadrant les troupeaux fait toujours pleinement partie du paysage rural argentin. Visiter les estancias de la Patagonie nous révèle donc un peu de l’histoire de cette terre australe.   En route vers ces estancias qui partagent leur histoire.   Avec mes compagnons de voyage, nous quittons El Calafate sur une route de piste pour rejoindre l’Estancia Nibepo Aike en plein cœur du fameux parc national Los Glaciares.     Le croate Santiago Peso arrive en Argentine au début du 20ème siècle et s’installe sur ces terres au sud du Lac Argentino pour se dédier à l’élevage de moutons. Il meurt jeune, atteint d’une tuberculose, laissant l’Estancia à la charge de sa femme et leurs trois filles. C’est aujourd’hui un des petits-fils des fondateurs, Adolfo, qui gère l’Estancia, son activité étant aujourd’hui principalement bovine et touristique.   Bien qu’ouverte aux touristes, l’Estancia est encore en fonctionnement (bergerie et exploitation bovine) et a conservé son style patagonique. On peut y passer une journée ou alors s’immerger dans son ambiance et son cadre naturel exceptionnel pendant quelques jours.     Tout est mis en œuvre pour que les visiteurs comme les hôtes soient confortablement installés (l’estancia dispose de 10 chambres) et puissent profiter du contact avec la nature tout en se reposant.     C’est ainsi que les Gauchos, les fameux gardiens de troupeaux argentins, nous font partager les grands moments de leur quotidien : les travaux de la ferme avec les moutons et les vaches, on pourra même assister à une démonstration de tonte de moutons.     Le plus impressionnant reste le cadre, entre lac et cordillère des Andes. Nous partons à cheval vers la cordillère avec l’un des gauchos de l’Estancia afin de s’immerger dans la nature.     L’expérience est magique pour notre petit groupe, le paysage dévoile son immensité et nous fait oublier rapidement le climat frais de la steppe patagonique.     L’estancia propose des randonnées à cheval sur la journée et également une randonnée de 5 jours dans les...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici