Catherine Nieto Napierai

Port Stephens Australie : un désert au bord de l’eau
Feb16

Port Stephens Australie : un désert au bord de l’eau

Carnet de voyage à Port Stephens, Australie A 2 heures de Sydney se trouve un lieu aux mille paysages. Port Stephens est un kaléidoscope, une composition de sable, de dunes, de montagnes, de forêts tropicales, de baies, de plages…   Un point de rencontre pour les passionnés en tout genre : sports nautiques, mécaniques, de glisse, de randonnées, surf, voile, 4×4… amateurs de faune, flore… La liste est « too much » et bien non. L’inventaire, lui, par contre, en serait indigeste.   Alors je tire au sort 3 mots en relation avec cette baie naturelle, juste 3 mots pour définir ce lieu, frustrant tant il y a à dire … Mais je me lance ! Désert Port Stephens possède la plus grande étendue de dunes de sables d’Australie. Le sable y est pur et donne matière à bien des découvertes, et bien des sensations. Les dunes de sable de Stockton Bight (territoire aborigène du Worimi), à proximité d’Anna Bay, sont le point de départ de chevauchées mécaniques en quad, buggy, 4×4 ou en méharées à dos de dromadaires… Le sable s’amuse avec ses hôtes, il glisse sous nos pas, ceux des pieds des monobosse, ou sous les gommes des véhicules tout terrain.     Il vous suffit de choisir votre camp : la maîtrise et le contrôle de votre engin ou cette sensation d’échappement, de cette glisse qui grise, pour un petit grain de folie sur un tapis de silice.   Colline Pour appréhender la géographie des lieux, rien de mieux que de se lancer dans une petite randonnée. Celle-ci nous mène au sommet à Tomaree Headland.     Un fois arrivé, la vue vous redonne le souffle pour un grand «Whouah!»   Vous mesurez toute la grandeur du site.   Le parc national de Tomaree offre une nature intacte, accessible pour les amateurs de randonnées et davantage. Eau Elle est omniprésente, la baie de Port Stephens a de la matière avec ses 26 plages, ces lacs tranquilles. Ce terrain de jeu immense se conjugue avec : surf, pêche, kayak, bateau, croisière, plongée, nage avec les dauphins…Et rencontres insolites!       En hiver, les eaux au large de Port Stephens sont l’un des meilleurs sites d’Australie pour observer la migration des baleines à bosse.   Et si la faune aquatique ne vous suffit pas, rendez-vous à Tilligerry Habitat pour y voir des koalas, oiseaux, reptiles… évoluant dans leur milieu naturel, sur plus de 9 hectares.   3 mots, juste 3 mots … Pas simple de tailler le portrait de P.Stephens. Allez, un 4 ème mot en guise de bonus : Carpe Diem… Port Stephens est une invitation à la détente, au...

Read More
Açores : Entre les îles, mon coeur balance
Nov23

Açores : Entre les îles, mon coeur balance

            Carnet de voyage aux Açores, récit et photos de Sandrine, conceptrice voyages chez Terra Lusitania, agence de voyages sur mesure francophone au Portugal.                   Après plusieurs semaines à trépigner au bureau (et c’est peu dire), me voilà enfin sur la route, dans les airs ou voguant sur les eaux au milieu de l’Atlantique à la découverte d’un écrin açorien.     Telle une contine, entre les trois mon cœur balance, je ne sais pas laquelle aimer : Pico la « Noire », São Jorge la « Verte », ou Graciosa la « Blanche ».   Entre étendues de pierre de lave, fajãs flottant sur une palette de bleu et douceur champêtre açorienne, entre les trois mon cœur balance.       Pause-café sur la place de Santa Cruz de Graciosa avec Lizette, une canadienne installée sur l’île depuis de nombreuses années et seule guide officielle de l’île (c’est pour dire qu’elle est petite cette île et que l’activité y est encore peu développée). Elle m’apprend alors que les habitants aiment tellement la douceur de vivre que le carnaval commence le 25 décembre pour durer plusieurs semaines, période durant laquelle les heures d’ouverture et de travail ont tendance à se réduire comme bon leur semble. No stress at all !!!   Petit aparté culturel : de faible altitude et de petite taille, l’île de Graciosa, l’une des deux plus sèches de l’archipel a développé par le passé une route de l’eau dont témoigne la présence de nombreux réservoirs aux arcades souterraines. Elle possède également l’unique chapelle fortifiée de tout l’archipel, perchée au sommet de Monte de Ajuda et qui surplombe sa capitale.   Comme c’est Dimanche, direction les Termes de Carapacho, une halte obligatoire pour les visiteurs, voire dominicale pour ses habitants : personnellement j’ai préféré tester la piscine intérieure d’eau thermale chauffée à plus de 30 degrés, que de faire trempette dans la piscine naturelle extérieure d’eau de mer au pied des falaises. Je sais, un tant soit peu poule mouillée, mais l’âge et les courbatures ont fait pencher la balance vers un petit bain douillet… Excellent !   Mon coup de cœur : la Calderia que l’on atteint au travers d’un tunnel percé dans la roche, dont la végétation forestière luxuriante contraste avec celle du reste de l’île dont les côtes rocailleuses se teintent de couleur rouille grisée. Au cœur de ce havre de paix, un ancien tunnel de lave et la grotte de Furna de Enxofre que l’on atteint par une sorte d’escalier médiéval de pierre en colimaçon.   Le verre d’aguardante local comme digestif au dîner est bien mérité après un tel exercice….plus que quelques...

Read More
Brésil d’île en île : Bahia de Morro & Boipeba
Nov13

Brésil d’île en île : Bahia de Morro & Boipeba

          Carnet de voyage d’Iva, conceptrice voyages chez Terra Brazil, dans les îles du Nordeste brésilien : Bahia de Morro de São Paulo & Boipeba.                   Une reco dans le Nordeste riche en aventures, après la visite de la ville de Salvador et son arrière pays, cap vers Morro de São Paulo situé sur l’île de Tinharé.     Une destination que se mérite car pour s’y rendre, il faut passer l’épreuve du catamaran.   Le temps est un peu maussade sur le ponton avant le départ du bateau et quelques gouttes de pluies se font sentir.       Après deux heures de traversée un peu agitée et quelques hauts le coeur, nous voilá arrivés sur l’île. Le soleil est de retour et nous découvrons de magnifiques plages. Morro São Paulo est très prisée par les familles avec enfants et les personnes souhaitant une destination balnéraire animée. En effet, chaque semaine, à partir du jeudi, la 2nde plage de Morro est prise d’assaut par les « camelos », les vendeurs ambulants de caipirinhas et de petits choses à grignoter afin de tenir jusqu’au bout de la nuit 🙂       Clairement Morro reste une destination festive et alors pour plus de calme, nous sommes parties sur l’île de Boipeba. Quelques arrêts pour nourrir les poissons des piscines naturelles.   Aperçu video de nos aventures :     Arrivées sur l’île nous partons à la découverte du centre ville. Une petite bourgade avec une série de petites maisons très colorées. Nous profitons de la vie paisible de l’île.       Pour les plus aventuriers, l’île vous offre de nombreuses possibilités de randonnées et de balades en bateau. Pour terminer la journée, je vous conseille une petite balade en canoë pour profiter du coucher de soleil..     Contactez Iva pour en savoir plus sur son voyage !   Retrouvez en ligne nos circuits dédiés aux îles du Nordeste brésilien :   Paradisiaques îles du Sud de...

Read More
Brésil : Opération séduction dans les plus beaux parcs du Nordeste
Sep26

Brésil : Opération séduction dans les plus beaux parcs du Nordeste

            Carnet de voyage dans les parcs du Nordeste au Brésil, texte, photos et vidéo de Valérie, conceptrice voyages chez Terra Nossa.                 Suite à ma dernière reconnaissance terrain sur l´archipel paradisiaque de Fernando de Noronha, j´ai reçu de nombreuses plaintes. Mes collègues étaient déprimés, mon chef jaloux, mes amis français envieux… donc pour cette nouvelle expédition dans le Nordeste du Brésil on m´a dit : “c´est fini les îles, la plage, le farniente, les hôtels de luxe, maintenant, c´est direction les parcs nationaux pour 2 treks en une semaine !” Après de nombreuses protestations/indignations, me voilà partie avec mon sac à dos Quechua pour l´aventure sur les plus beaux sentiers du Nordeste brésilien.   Voici un bel aperçu video de mon périple :     Partir seule ? Impensable ! À qui j´allais raconter mes péripéties (car connexion wifi rare) ? J´accompagne un groupe de 3 parisiennes baroudeuses pour un séjour brésilien très sportif ! Je leur avais promis des Caipis pour les appâter 🙂   Au programme donc : 2 parcs nationaux, 2 ambiances, 2 merveilles de la nature dans 2 régions différentes du Nordeste brésilien : Bahia pour sa belle Chapada Diamantina et le Maranhão pour son incroyable parc des Lençóis Maranhenses.   Un programme de remise en forme, bien plus efficace que le Cross fit, sur 1 semaine intensive : 4 jours dans la Chapada Diamantina, des montagnes et des cascades puis 2 jours dans les Lençóis Maranhenses, au milieu des dunes de sables et des lagunes d´eau douce.   Vous allez me dire : “c´est le jour et la nuit ces 2 parcs, aussi différents que peuvent être un Pisco Sour péruvien et un Pisco Sour chilien ?” Détrompez-vous ces 2 treks ont beaucoup de points communs que je me suis amusée à lister (je le répète : le manque de wifi pousse à la créativité 😉 )   DES SUPERFICIES XXL   Chaque parc affiche une superficie de 1550 km². Ici on dit souvent que la ville de São Paulo pourrait tenir dans l’un des parcs ! Bon si j’explique ca à ma grand-mère, la comparaison ne va pas l’aider. Prenons plutôt une échelle française: je suis née dans la charmante bourgade de Colmar, 70 km² de superficie, donc par exemple 22 Colmars pourraient tenir dans le parc de la Chapada Diamantina ! C’est largement plus parlant pour mamie !   La Vale do Pati dans la Chapada Diamantina offre un immense terrain de jeu pour les amateurs de marche. Dès l´arrivée dans le petit village de Capão, point de départ du trek, une chaine de montagnes nous entoure.     Dans le parc des...

Read More
Balade au coeur des Andes en Equateur
Sep12

Balade au coeur des Andes en Equateur

            Carnet de voyage réalisé par Maria, conceptrice voyages chez Terra Andina Ecuador.                   Lorsqu’on commence le voyage en Équateur on s’attend bien à voir des volcans magnifiques mais nous avons été surprises par la diversité de paysages andins.     En début de notre voyage nous nous retrouvons au milieu des montagnes à San Clémente, une petite communauté indigène ou nous séjournons chez l’habitant. Quel plaisir de pouvoir admirer les paysages vallonnés et verdoyants. Dans cette province les montagnes et lacs se côtoient, ce n’est pas pour rien qu’elle est connue comme « la région des lacs ».     Un paysage surtout est saisissant : un énorme volcan vert au pied du quel on trouve un lac imposant, ce sont les volcans Imbabura et le lac de San Pablo.   Au Sud nous rencontrons un autre géant, le volcan Chimborazo, dont le sommet (6 863 mètres) est le point le plus proche du soleil. Nous visitons le parc naturel pour découvrir un paysage magnifique et nous admirons de grands espaces ouverts avec de la végétation de montagne, le « páramo ». Une rencontre avec une communauté locale nous permet de le connaitre sous un autre aspect : il serait le mari du Tungurahua, le volcan « féminin » qui surplombe la ville thermale de Baños.     Dernier arrêt dans cette aventure de montagne : le Quilotoa. Ce lac se trouve dans une caldera volcanique qui lui donne des couleurs féériques, à le regarder il apparaît vert ou bleu selon la lumière. Une randonnée nous emmène tout près de l’eau, au centre d’un volcan potentiellement actif.     Ces visites ne sont qu’une partie des merveilles Andines que nous avons hâte de faire découvrir !   Contactez Maria pour en savoir plus sur son voyage au coeur des Andes en Equateur !   Découvrez le circuit spécial parcourant les lieux visités par Maria  :   Trekking dans les Andes de la cordillère à la forêt...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici