Laura Mauro

Colombie : la Guajira dans l’objectif
Dec12

Colombie : la Guajira dans l’objectif

Top 8 de Laura à La Guajira             Carnet de voyage à la péninsule de La Guajira, par Laura, conceptrice voyages chez Terra Colombia, séjours sur mesure en Colombie.                 Terre aride au bord de la mer des Caraïbes, c’est à la pointe la plus au Nord de l’Amérique du Sud que vit l’un des plus grands peuples indigènes : les Wayúu.   Découvrir leur territoire en partageant un temps d’immersion dans une famille est une expérience assurément marquante.   Objectif à la main, c’est dans La Guajira que nous partons à travers des paysages étonnants et des rencontres touchantes à la découverte d’une culture bien préservée.     #1 – Un grand peuple indigène: Les Wayúu Le peuple Wayúu est l’une des plus grandes communautés indigènes d’Amérique du Sud qui a résisté à la colonisation. C’est durant cette période qu’ils se sont retranchés dans ce désert inhospitalier où ils ont affirmé leur autonomie. Vivant à cheval sur la Colombie et le Venezuela, ce peuple semi-nomade a su conserver sa culture et ses traditions.  Leur langue, le Wayùunaiki, est partagé par tous et fonde leur identité.     #2 – Un désert de cactus au bord de la mer La Guajira étonne par ses paysages et le plus surprenant est ce désert de cactus au bord de la mer des Caraïbes. C’est le territoire le plus aride et le plus sec de toute la zone.     #3 – Un dégradé de bleu des Caraïbes S’il fallait décrire les paysages de La Guajira avec deux couleurs, ce serait sans aucun doute l’orange et le bleu. Bleu turquoise, bleu roi, bleu marine, bleu émeraude, bleu foncé… C’est une véritable palette qui change toutes les heures.     #4 – Des liens familiaux très forts La société Wayúu ne s’établit pas dans des villages mais est organisée en une vingtaine de clans répartis sur tout le territoire.   L’appartenance à un clan est déterminée par la mère, dans la famille de laquelle les enfants sont éduqués. La place de la femme est primordiale et ce sont elles qui transmettent la culture et le savoir. Communauté coupée du monde civil, ils accordent une importance très forte à la famille.     #5 – Un mode de vie si particulier Echanger avec les Wayúu est une chance unique de découvrir un mode de vie unique.   Les Wayúu attachent beaucoup d’importance à leur terre qu’ils quittent très rarement afin de la protéger mais surtout de conserver leurs traditions et leur indépendance si précieuse.   Sur cette terre si aride où la pluie se fait de plus en...

Read More
Melbourne & Sydney : UrBAn D’Oz
May03

Melbourne & Sydney : UrBAn D’Oz

              Carnet de voyage à Melbourne & Sydney par Cat, conceptrice voyages chez Terra Australia.                   Les invitations au voyage sont souvent illustrées par des paysages vierges, forts, purs…   Ok, mais un voyage nécessite aussi sa petite  « d’oz urbaine ».   Les Mégapoles donnent le ton, dès votre arrivée … En Australie Melbourne & Sydney sont 2 cités emblématiques…     Voici un pèle mêle “urban”… quelques extraits choisis :   D’un œil différent : ces cités nous font lever la tête, avec leurs gratte-ciels, leurs ponts et leurs architectures qui donnent le vertige, armez-vous de votre appareil photo lors de vos city tours à Melbourne & Sydney !     Jungle Faune : fourmilière, safari urbain, jungle, territoire, le vocabulaire animalier est souvent d’usage pour décrire « les citizens » qui aiment se retrouver lors d’events, de manifestations, ou simplement dans les CBD (cœurs de ville) …     Get lost in the city : A l’heure des GPS intégrés dans nos smartphones, dans nos « watchs » … il est bon, et même salutaire de se perdre un peu dans les ruelles et arcades de Melbourne.     Melbourne se découvre ainsi, il suffit juste d’un fil d’Ariane en guise de guide, je vous propose le Street Art à Melbourne.     Saveurs citadines & Melting city : les quartiers, les restaurants se mélangent au gré des origines des habitants, par exemple à Fitzroy (quartier melbournien) vous avez le choix gustatif de saveurs grecques, italiennes, vietnamiennes, turques, japonaises, françaises, etc.   À Sydney, rendez-vous à Chinatown pour d’un pas voyager en Asie… la culture australienne est un melting pot, sa cuisine en est une fusion.     Aborigène Cultura : ne pensez pas que les Aborigènes vivent uniquement dans le désert rouge, et d’autres régions isolées. Melbourne possède une communauté aborigène de plus de 20 000 personnes (0,6 % de la population) composée de groupes locaux et d’indigènes en provenance d’autres régions d’Australie. Des groupes de paroles, des artistes aborigènes vous ouvrent leur histoire, et vous permettent de mieux les connaître, mieux les comprendre.     Corridors  verts : poumons des mégapoles, les espaces verts des cités permettent d’apprécier davantage les villes, pas vraiment de paradoxe, juste un bon équilibre. Le jardin botanique de Sydney Royal Botanic Gardens offre une belle entrée en matière de la flore australienne. Vous pouvez y observer plus de 7500 espèces de plantes, mais aussi de nombreux oiseaux (cacatoès, ibis…) qui y  ont élu  domicile ainsi que … les chauves-souris géantes !     A souligner : vous pouvez marcher sur la pelouse, sentir les fleurs, toucher les arbres…   Personnage monumental : à chaque...

Read More
Zoom sur les Indigènes de Colombie
Apr24

Zoom sur les Indigènes de Colombie

            Carnet de voyage en Colombie, zoom sur les Indigènes, Hors Série 2017, par Galvin, concepteur voyages chez Terra Colombia.                 Chez Terra Colombia, nous vous proposons des voyages sur mesure et nous sommes chaque jour à la recherche de nouveautés pour vous faire découvrir la richesse et la complexité d’un pays aux mille facettes.   Depuis quelques mois, nous vous proposons une approche exclusive du pays à travers un thème nous paraissant illustrer de manière originale et intéressante notre terrain de jeu. Quelques belles réunions d’équipe durant lesquelles nous envisageons les différentes options de voyages d’exploration attrayantes nous ont vite découragés d’emprunter les routes classiques menant à Pablo Escobar (la série de Netflix nous ayant devancés 😉 ).   Chose souvent ignorée, la Colombie est LE pays du métissage ethnique et culturel avec une population parmi les plus variées d’Amérique Latine et du monde. Dans ce beau pays, les yeux bleus et les cheveux blonds se mêlent à la peau noire des descendants afro avec une importante population blanche et métisse. Mais ce n’est pas tout ! Si la présence espagnole est bien mise en évidence avec les villes coloniales qui parsèment le pays (Villa de Leyva, Cartagena, Popayan), l’héritage afro se retrouve dans de belles destinations (Côte Pacifique, Caraïbe, Village de Palenque, Providencia…).     Nous nous sommes donc rendu compte que la partie pré colombienne était bien souvent oubliée et qu’à l’exception de quelques sites archéologiques (San Agustin, Tierradentro…) à l’aura moins internationale que nos voisins Péruviens (Machu Picchu, Cusco…) ou d’Amérique centrale (Guatemala, Mexique…), cet héritage culturel et ces traditions millénaires étaient rarement mises en avant. Et ce, malgré une richesse indigène indéniable, préservée et dont les droits sont garantis par l’Etat depuis quelques décennies !   De là est née l’idée de monter notre Hors-série 2017 autour des communautés indigènes de Colombie, un voyage hors du temps et loin des sentiers battus pour découvrir les cultures emblématiques de cette belle nation.     La Colombie compte plus de 80 ethnies indigènes et près de 60 langues et dialectes disséminés sur 27 départements à travers plus de 710 réserves indigènes. Ces dernières disposent d’un statut unique où la propriété collective fait loi de règles et d’une autorité propre, indépendante de la législation colombienne classique permettant aux autochtones une autonomie importante, la promulgation de leur culture et la conservation de leurs traditions.     Devant l’étendue du pays, la variété des cultures existantes et les contraintes de temps des voyageurs, notre choix de parcours a dû se restreindre à des ethnies emblématiques, ce qui permet néanmoins la...

Read More
À la découverte des villages médiévaux catalans !
Oct11

À la découverte des villages médiévaux catalans !

              Carnet de voyage d’Edouard, concepteur voyages chez Terra España, ex Terra Chile.                   Quoi de mieux que de faire une première reco dans sa région natale afin de (re)découvrir ses racines, ses villages, sa gastronomie, ses vins, son cava (champagne catalan) ? C’est donc après mon incroyable et inoubliable expérience chez Terra Chile que je retourne vivre en Espagne et plus précisément à Grenade chez Terra España. J’ai décidé, une fois arrivé sur mes terres … de la redécouvrir pour ainsi développer les circuits de cette région : La Catalogne. J’ai axé mon voyage sur les villages médiévaux catalans.     CAMPRODON Je pars le ventre vide (car je sais que je vais bien manger 🙂 ) dans un premier village catalan de la province de Girona appelé Camprodon. Ce petit village enclavé dans les Pyrénées est un des premiers villages catalans après la frontière française du col d’Ares. Il offre une gastronomie riche, variée et…abondante. Je m´empresse de tester un restaurant « Can Rosa » pour prendre des forces avant de faire un petit trek pour atteindre le magnifique monastère de Sant Antoni qui surplombe toute la vallée. Je pars sur un menu avec des produits locaux à savoir des « canelons » aux trois viandes et béchamel aux cèpes ainsi qu´une épaule d´agneau aux champignons de saison (chanterelles et lactaires délicieux) …un régal…mais je me demande bien comment je vais pouvoir marcher après un tel repas.   Pas le temps de réfléchir, il faut y aller ! La marche n’est finalement pas trop difficile même si elle aurait pu être plus agréable sans l’épaule d´agneau dans mon estomac. Après une heure de marche et 300 mètres de dénivelé, j’arrive au sommet et je découvre une église datant de 1702. Le panorama est superbe puisque la vue à 360º nous permet d´apprécier quelques sommets les plus connus des Pyrénées Catalanes comme le Canigou et le Puigmal. Je redescends ensuite pour visiter ce petit village très charmant, son pont romain, ses rues piétonnes ainsi que les hôtels boutiques qui offrent un cadre superbe, un service très personnalisé et chaleureux.       BEGET Aujourd´hui je vais mettre l´accent sur trois villages médiévaux catalans relativement proche. Je pars tout d´abord vers le minuscule et insolite village de Beget (27 habitants en 2015 !) construit en pierre du pays. Le symbole de ce village est sa splendide église romane. Pour la visiter, il vous sera demandé 1 euro symbolique afin de continuer à préserver parfaitement ce monument datant du XII ème siècle. Quant au reste du village, il est constitué d´une rue serpentant le long...

Read More
Recette facile pour un week-end réussi au Portugal
Sep27

Recette facile pour un week-end réussi au Portugal

              Recette et photos de Sandrine Gallo, fondatrice et gérante de Terra Lusitania.                   Ingrédients : 900 grammes de poisson frais. 1 belle grotte 20 cl de vin blanc 1 pincée de sel 2 cuillères à soupe de poudre d’Unesco 1 zeste d’animation Pour la décoration une cerise confite.   1. Trouver un petit port de pêche typique ou le temps s’est arrêté, une brise océanique où les culottes taille XXXL sèchent aux fenêtres, le bacalhau tout fraîchement arrivé prend un bain de soleil, Mesdames tissent et Messieurs pêchent. Vous avez trouvé c’est Peniche !     2.Incorporez délicatement Mira de Aire, une paisible petite bourgade où il ne se passe absolument rien …en surface ! 683 marches sur 110 mètres de profondeur mènent à l’une des sept merveilles naturelles du Portugal, la grotte calcaire de Mira de Aire, avec au programme : stalagmites, stalactites, fossiles et lac sous-terrain, remontée très attendue par ascenseur.     3.Verser le vin des vignobles d’Alcobaça. La région possède un riche héritage œnologique et s’est vu offrir l’unique musée national du vin du Pays. Installé dans une ancienne cave, il rassemble une collection plutôt éclectique de grande valeur historique.     4. Ajouter une pincée de sel mais attention pas n’importe lequel, le sel sans mer de Rio Maior. Les marais salants au nord de Santarem, toujours en activité, dateraient de la préhistoire ! Ici l’eau qui y est extraite est sept fois plus salée qu’à l’océan. Visite recommandée pour tout savoir sur le processus d’évaporation, séchage, récolte et commerce de l’or blanc.     5. Coupez en dés votre chemin sur l’une des plus prestigieuses routes du Portugal, celle de l’Unesco. Alcobaça ancien monastère cistercien, austère et majestueux, puis Batalha dentelée à souhait qui sacre la victoire sur les Espagnols lors de la bataille d’Aljubarrota, aujourd’hui devenu panthéon national.     6. Mélanger et vivez l’histoire autrement. Ici au Portugal, nous aimons « réanimer » les monuments. Tout au long de l’année et plus particulièrement en été, vous risquez de croiser au détour d’une vielle pierre Don Alfonso I, Marie Amélie ou bien encore le duc de Bragança. A vos Armes !     7. Poser la cerise sur le gâteau. Tomar, le plus beau chef d’œuvre jamais construit par et pour l’ordre des templiers. Gigantisme, mystère et magie sont le trio gagnant de ce fabuleux château.     8. Couvrir et laisser reposer, servir à n’importe quelle période de l’année, c’est un régal !     Contactez Sandrine pour plus d’informations sur cette recette portugaise et ses ingrédients.   Consultez en ligne nos voyages au...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici