Claudia Hernández

Mexique : Guadalajara et la Route de la Tequila
Jun08

Mexique : Guadalajara et la Route de la Tequila

              Carnet de voyage de Claudia Hernández, conseillère voyages chez Terra Maya.                   Bonjour la planète Terra   Aujourd’hui je vous propose de (re)visiter le grand ouest mexicain, magnifique région que j’ai eu la chance de parcourir en reco.   La ville et la région sont très représentatives de l’image qu’on se fait du Mexique. C’est ici qu’on produit la Tequila dans le village voisin du même nom, c’est d’ici que viennent les mariachis, célèbres chanteurs mexicains. C’est aussi la terre des cavaliers « charros » et de leurs belles montures.     On commence notre parcours à Guadalajara, capitale de l’état de Jalisco. On y accède depuis México en avion (1h30) ou par la route (environ 7h). On apprécie son centre historique, avec ses places, ses marchés, sa cathédrale, son musée régional, et son insituto cabañas avec les fresques du célèbre peintre Jose Clemente Orozco, datant toutes du XVII ème et XVIII ème siècle.   La ville est aussi réputée pour sa gastronomie avec entre autre la fameuse « torta ahogada » que l’on traduit littéralement par « sandwich noyé ». À Guadalajara on vous conseille le bon restaurant La Chata, une “fonda” en plein coeur de la ville qui propose d’excellents plats à des prix raisonnables.         On continue le voyage par le village magique de Tequila, à 1h30. EL Tequila (masculin en mexicain) est une liqueur dont la production est autorisée dans quelques états du Mexique. L’immense majorité est produite dans l’état de Jalisco et plus précisément dans ce petit village qui a donné son nom à l’alcool. Les champs d’agave bleu dont on extrait la liqueur s’étendent à perte de vue. On peut les parcourir à pied ou à cheval pour apprécier les paysages.   A Tequila il faut bien évidemment visiter une des nombreuses distilleries qui ouvre ses portes au public. Nous avons testé celles de La Cofradía et de Jose Cuervo et c’est cette dernière que nous proposerons aux voyageurs. Jose Cuervo est une des plus anciennes « casa tequileras » et c’est un empire que la famille a construit au fil des siècles. Les maisons, fabriques, salles de conférences sont magnifiques, chargées d’histoire. La visite de la distillerie peut être prolongée par un tour dans les champs d’agave où on pourra rencontrer notamment un Maestro Jimador emblématique.     Pour l’hébergement, le magnifique hôtel Solar de las Animas est un de mes coups de coeur du voyage. L’hôtel est classé « Relais Châteaux », tout est soigné dans les moindres détails. J’ai également beaucoup aimé l’Hacienda Labor de Rivera à 1h de route qui est...

Read More
Mexique : la route du Pacifique
Mar14

Mexique : la route du Pacifique

        Par Tristan Réger, gérant Terra Maya au Mexique.           “La Route du Pacifique” … Cela faisait longtemps que j’attendais ce voyage, mi-accompagnement, mi-exploration, dans le nord du Mexique, et le départ approche enfin, comme toujours précédé de préparatifs frénétiques.   En ce mois de février, le thermomètre affiche déjà plus de 30 degrés dans le Yucatán où je vis, c’est donc tout sourire que je ressors du placard mon coupe-vent en prévision de la fraîcheur que je vais rencontrer dans les jours à venir.   Je retrouve dans ses poches un billet de 2 pesos argentins et un ticket de bus de Bariloche, souvenirs oubliés de l’époque où je travaillais en Argentine pour Terra Argentina. Che, la montagne me manque !   L’itinéraire promet de balayer tout le nord du pays. Il commence dans les hautes terres de Chihuahua, se poursuit en zigzaguant à travers les canyons de cuivre pour atteindre la mer de Cortés, qu’on traverse en ferry pour rejoindre la péninsule de Basse Californie, terminus du voyage.   Karl, notre guide breton, fidèle depuis les débuts de Terra Maya en 2006, me retrouve à l’aéroport de Mexico DF. Nous accompagnons un groupe de 12 personnes que je laisserai une fois arrivés à La Paz, avant de poursuivre en solo l’exploration de la Basse Californie.   CHICHUAHUA   Première étape, l’Etat de Chihuahua et sa capitale du même nom.   Ville de Pancho Villa et berceau de la révolution mexicaine, Chihuahua n’est qu’à 2h30 du Texas et ça se sent : santiags, chapeaux de cowboys, grosses ceintures … Un vrai western à la sauce latino.   Pancho Villa Ville de Chihuahua au Mexique   Dans les rues de Chihuahua au Mexique Mais ce ne sont ni les bottes ni les burritos – la spécialité locale – qui nous ont amenés jusqu’ici. Nous partons donc dans les terres en direction de Creel et des grands canyons. Le voyage se fait au son de Los Tigres del Norte, le groupe de Musica Banda le plus connu de la région. À la fois traditionnel et kitch. Tellement… norteño !     En chemin nous visiterons l’une des plus grandes communautés mennonites du pays. On ne s’attend pas à voir de grands blonds habillés comme au XIXe siècle cultiver la terre rouge de la région. Certains s’ouvrent au monde moderne, mais les plus conservateurs font le choix de vivre sans électricité, sans véhicule motorisé …   Communauté ménnonite au Mexique Une fois à Creel, nous irons plutôt à la rencontre des populations tarahumaras qui tressent inlassablement des paniers en paille le long des voies...

Read More
Colombie, région du Choco
Feb14

Colombie, région du Choco

    Par Jérôme Sans, fondateur Terra Colombia     10h00, nous sommes tous les 4 installés dans un Twin Otter presque plein (12 places). Rien à craindre selon le pilote, c’est un super avion, « tu verras comme il est maniable en vol ! » m’a-t ’il confié me voyant livide.   Voyage dans le Choco, Colombie Il met les gaz, ça secoue de partout, on ne s’entend plus respirer, on dirait que personne ne stresse sauf moi. Mes enfants dessinent tranquillement, Laurence regarde le paysage et le couple de Colombiens derrière nous a l’air d’être en voyage de noces. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir une pensée pour mon associé Thibault en Afrique du Sud qui n’aimerait certainement pas partager ce moment avec nous…   Heureusement le vol est court depuis Medellin, 40 minutes, et la descente vers le « Pacifico Colombiano » est un doux mélange de couleurs, de reliefs et de sensations. Après la jungle et les fleuves ocres, nous survolons la côte Pacifique et ses couleurs émeraudes avant de nous poser sur le petit bout de piste de l’aérodrome de Bahia Solano, dans le département du Choco.   Bienvenidos au bout du monde, j’ai l’impression d’avoir changé de pays. D’avoir traversé la planète.   César nous attend au volant de sa jeep pour nous conduire dans sa réserve d’El Almejal, à une petite heure de route. Il est propriétaire de cette réserve en bord d’océan depuis 35 ans et fait partie des pionniers en terme d’écotourisme en Colombie.   Réserve El Almejal, Choco, Colombie   Nous passons l’après-midi à parler de sa région, à ce que nous pourrions développer ensemble, aux meilleures saisons pour les baleines, la ponte de tortues olivâtres, l’ornithologie (800 espèces ont été recensées dans la zone, dont une trentaine sont endémiques) et l’observation des dauphins.   Le lendemain matin, nous voilà embarqués dans une barque pour essayer d’apercevoir celle pour qui nous sommes venus.   D’abord sortir de la baie. Avec les courants et les vagues prisées par les surfeurs du coin, ce n’est pas si simple mais Pancho, le capitaine, connait la zone et y arrive assez rapidement.   Ne plus faire de bruit. Expliquer aux enfants qu’il faut tendre l’oreille pour essayer de l’entendre arriver. Et surtout ouvrir les yeux à 360°.   Observation des baleines dans le Choco, Colombie   “PUTA MADRE MIRA!!”… Pas très fine cette expression mais Cesar n’a pas pu s’empêcher…   Il faut dire que la baleine qui vient de passer à côté de nous est immense, majestueuse. Nous restons longtemps sur place, pas trop proches d’elle, pas trop loin. C’est un vrai...

Read More
Panama, immersion à Malena, destination hors sentiers battus.
Oct29

Panama, immersion à Malena, destination hors sentiers battus.

Le Panama, un pays de contrastes… Récit de voyage de Terra caribea Panama   Malena, une communauté qui se bat pour préserver toutes les richesses qu’offre leur pays et faire vivre ses habitants. Un endroit hors des sentiers battus sur la pointe sud de la province de Veraguas entre mer et montagne. Des plages vierges aux vagues déferlantes du pacifique, c’est aussi un lieu adopté par les tortues pour se reproduire de mai à octobre.   Malena – Panama Un groupe d’étudiants québécois, âgés de 16 et 17 ans, et leurs professeurs souhaitaient vivre une expérience de voyage différente et enrichissante et participer à un projet communautaire.   L’équipe de Terra Caribea s’est donc engagée à trouver l’endroit idéal pour mener à bien ce beau projet de voyage. C’est donc dans le village de Malena que le choix a été porté pour se couper du monde matériel, revenir aux vraies valeurs et découvrir un endroit du Panama peu connu.   En route pour la communauté, les étudiants, légèrement angoissés à l’idée de devoir communiquer avec une langue qu’ils ne maitrisaient pas et d’être livrés et confrontés au choc culturel, se rassurent entre eux et révisent les quelques mots principaux qui les aideront dans leur premier pas avec leur famille.   Voyage à Malena – Province de Veraguas – Panama Les familles, des gens de la communauté de Malena ouvrant leur toit et leur cœur pour faire partager leur mode de vie aux étudiants.   Le décor est planté, nous voilà à Malena. Un accueil chaleureux nous attend de la part de la communauté avec des personnes impatientes de connaitre leurs nouveaux membres de la famille.   Les premiers pas sont difficiles mais les professeurs, notre guide Victoria et moi-même nous occupons de les aider lors de leur intégration.   Malena – Province de Veraguas – Panama Le projet à Malena n’est pas seulement vivre le quotidien avec sa famille panaméenne, mais c’est participer à l’activité de la communauté. Différents projets de volontariat ont été proposés afin d’aider les habitants de Malena ; construction de toilettes dans l’école du village, ou reforestation, finalement le projet s’arrêtera sur la reconstruction de la maison de la tortue, la création d’un nouveau sentier et le nettoyage de la plage.   Ce village a en effet une association tenue par certains membres de Malena pour la protection des tortues et du littoral et qui met en place de nouveaux projets pour développer l’activité autour de ce beau patrimoine naturel.   Loes, hollandaise d’origine mais panaméenne d’adoption, a monté son Bed & Breakfast, au sein de la communauté pour accueillir les visiteurs souhaitant découvrir les...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici