Valérie Alonso

Brésil : Opération séduction dans les plus beaux parcs du Nordeste
Sep26

Brésil : Opération séduction dans les plus beaux parcs du Nordeste

            Carnet de voyage dans les parcs du Nordeste au Brésil, texte, photos et vidéo de Valérie, conceptrice voyages chez Terra Nossa.                 Suite à ma dernière reconnaissance terrain sur l´archipel paradisiaque de Fernando de Noronha, j´ai reçu de nombreuses plaintes. Mes collègues étaient déprimés, mon chef jaloux, mes amis français envieux… donc pour cette nouvelle expédition dans le Nordeste du Brésil on m´a dit : “c´est fini les îles, la plage, le farniente, les hôtels de luxe, maintenant, c´est direction les parcs nationaux pour 2 treks en une semaine !” Après de nombreuses protestations/indignations, me voilà partie avec mon sac à dos Quechua pour l´aventure sur les plus beaux sentiers du Nordeste brésilien.   Voici un bel aperçu video de mon périple :     Partir seule ? Impensable ! À qui j´allais raconter mes péripéties (car connexion wifi rare) ? J´accompagne un groupe de 3 parisiennes baroudeuses pour un séjour brésilien très sportif ! Je leur avais promis des Caipis pour les appâter 🙂   Au programme donc : 2 parcs nationaux, 2 ambiances, 2 merveilles de la nature dans 2 régions différentes du Nordeste brésilien : Bahia pour sa belle Chapada Diamantina et le Maranhão pour son incroyable parc des Lençóis Maranhenses.   Un programme de remise en forme, bien plus efficace que le Cross fit, sur 1 semaine intensive : 4 jours dans la Chapada Diamantina, des montagnes et des cascades puis 2 jours dans les Lençóis Maranhenses, au milieu des dunes de sables et des lagunes d´eau douce.   Vous allez me dire : “c´est le jour et la nuit ces 2 parcs, aussi différents que peuvent être un Pisco Sour péruvien et un Pisco Sour chilien ?” Détrompez-vous ces 2 treks ont beaucoup de points communs que je me suis amusée à lister (je le répète : le manque de wifi pousse à la créativité 😉 )   DES SUPERFICIES XXL   Chaque parc affiche une superficie de 1550 km². Ici on dit souvent que la ville de São Paulo pourrait tenir dans l’un des parcs ! Bon si j’explique ca à ma grand-mère, la comparaison ne va pas l’aider. Prenons plutôt une échelle française: je suis née dans la charmante bourgade de Colmar, 70 km² de superficie, donc par exemple 22 Colmars pourraient tenir dans le parc de la Chapada Diamantina ! C’est largement plus parlant pour mamie !   La Vale do Pati dans la Chapada Diamantina offre un immense terrain de jeu pour les amateurs de marche. Dès l´arrivée dans le petit village de Capão, point de départ du trek, une chaine de montagnes nous entoure.     Dans le parc des...

Read More
Au rythme du Nordeste au Brésil
Feb01

Au rythme du Nordeste au Brésil

Un portrait par mois, 5 thèmes choisis pour l’amour du Brésil Travailler terra, c’est vivre “là-bas”, éprouver au quotidien le goût de la différence, la vibration de l’altérité. Dis-nous Sergio, c’est quoi pour toi vivre au rythme du Nordeste du Brésil ? Une activité “Relaxar”, car le climat et l’ambiance du Nordeste au Brésil invitent à tendre le hamac. Boipeba, Alter do Chão, Maragogi, Jericoacoara et Atins … on ne compte pas les merveilleux sites propices à la contemplation. Un livre Capitães de Areia (capitaines des sables) du bahianais Jorge Amado. Personne n’a su mieux que lui décrire le quotidien des enfants des rues et la magie de l’envoûtante Salvador. Un lieu Sans hésiter Fernando de Noronha. J’ai eu le privilège d’y aller, c’est sublime, les plus belles plages que je connaisse. Une expression “Show de Bola”, littéralement “spectacle de ballon”, parfois abrégé en “show” tout court. Une métaphore footballistique pour indiquer que c’est génial, super, au top ! Un personnage Zumbi dos Palmares, figure emblématique de la lutte contre le colonialisme et l’esclavage. Depuis 2003, le 20 novembre (date de sa mort) est le jour de la “Conscience Noire” dans tout le Brésil.       Vivre au rythme du Nordeste du Brésil, selon Sergio, Serge Moço de Sa, gérant Terra...

Read More
Brésil : coups de cœur Salvador & Fortaleza
Apr22

Brésil : coups de cœur Salvador & Fortaleza

              Texte et photos de Sergio Moço de Sa, gérant Terra Nossa, ex Terra Caribea, ex Terra andina Peru.                 Brésil : itinéraire d´un enfant gâté « On the road again » ? Certains risquent de penser que je passe plus de temps à découvrir les merveilles du Nordeste que derrière mon ordinateur : ce n´est pas tout à fait vrai, mais force est de constater que la reconnaissance des lieux est une composante essentielle de notre beau (même si pas tous les jours facile) métier.   Et quel meilleur terrain de jeu que cette terre nordestino-brésilienne, « berceau » du pays tel qu´il existe aujourd´hui et gardien de son âme…Étant d´un naturel altruiste, voici donc un retour en images pour vous faire partager mes coups de cœur entre Salvador de Bahia et Fortaleza.     Salvador Parce que cette ville est unique et qu´elle fut le témoin du début de mon aventure latino-américaine, c´est avec plaisir et émotion que je la retrouve, plus belle, plus propre et mieux aménagée qu´en 2010. Et parce que le célèbre Pelourinho vaut à lui seul le déplacement …       Boipeba Petite île paradisiaque située au sud de l´Etat de Bahia, à quelques heures de Salvador. On y accède en bateau uniquement et aucun véhicule ne circule sur l´île à part quelques tracteurs, raison pour laquelle ce jardin d´Eden reste aussi préservé. Pour les amoureux d’étendues infinies de plages loin des foules…       Morro de São Paulo Un peu plus au Nord et plus facile d´accès que Boipeba, Morro de São Paulo est une station balnéaire fréquentée à l´infrastructure touristique développée, même si là aussi les véhicules sont très rares. Ici les plages ne portent pas de noms mais sont numérotées de 1 à 5 : les 3 premières sont à conseiller aux amateurs d´animation nocturne, les 2 dernières sont beaucoup plus paisibles…       Lençois (Chapada Diamantina) Cette petite ville autrefois prospère grâce à l´extraction et l´exploitation des diamants ayant donné leur nom à la région, Lençois est désormais une petite bourgade endormie à la tranquilité reposante et le point de départ de nombreuses excursions ou treks dans le Parc National de la Chapada Diamantina.       Imbassai Petite ville balnéaire située au Nord de Salvador, Imbassai est un lieu très prisé, tant par les soteropolitanos (habitants de Salvador) que par les touristes étrangers, qui apprécient tout autant de s´y baigner côté plage que côté rivière, le rio Barroso divisant le village en deux…       Mangue Seco Situé à la limite de l´état de Bahia et de celui du...

Read More
Nordeste : Marajó à dos de buffles
Apr13

Nordeste : Marajó à dos de buffles

              Par Thomas Loubert, Gérant Terra Nossa.                     Quand j’ai dit à mon fils Théo que je partais à la découverte d’une île peuplée de buffles, il m’a regardé avec de grands yeux pleins d’admiration et m’a dit que j’étais très courageux …   C’est donc rempli de courage et bien excité que j’ai pris l’avion en direction de Belém, capitale de l’état du Pará (Nord du Brésil).   De là je me rendrai sur Marajó, une île de la taille de la Suisse dans le delta du plus grand fleuve du monde : l’Amazone. Une île peuplée de buffles, donc.     J’arrive à Belém tôt le matin et suis immédiatement plongé dans l’humidité et la moiteur tropicale caractéristiques des régions amazoniennes.   Le taxista me salue d’un “Bem-vindo” chaleureux et après une discussion enjouée sur les charmes de sa ville, il me dépose à la pousada que j’ai retenue.   Je dépose mes affaires et repart tout de suite pour le Ver-O-Peso, plus grand marché en plein air d’Amérique Latine.   Les commerçants se répartissent en secteurs qui sont de véritables quartiers : les poissons, les viandes, les petits restaurants, les potions à bases de plantes médicinales, les habits, les jus….une ville dans la ville.     Je me balade dans les allées en observant tous les vendeurs qui alpaguent le client chaleureusement et où se mélangent les odeurs d’ananas frais et de poissons fraichement pêchés. Toute cette nourriture m’ouvre l’appétit, d’autant que le temps a filé et c’est déjà l’heure du déjeuner.     Je choisis au hasard une échoppe avec vue sur le fleuve et déguste mon premier plat typique de la région : açai com peixe (poisson à l’açai).   L’açai est une baie noire issue d’Amazonie qui est devenue depuis quelque temps très prisée par les Brésiliens pour ses vertues antioxydantes.   Si dans le reste du Brésil on le consomme sous forme de sorbet sucré avec des fruits le plus souvent, je découvre dans cette région que c’est l’accompagnement salé pour des plats avec poissons… et c’est délicieux !   Je continue ma découverte de la ville et notamment le Teatro da Paz, le plus grand théatre du Nord du Brésil construit en 1870 grâce aux revenus tirés de l’exportation du caoutchouc, qui était la grande affaire de Belém.   Pendant cette période, les bateaux partaient d’ici pleins de caoutchouc et revenaient chargés de pierres et autre matériel de construction, une combine qui leur revenait moins cher que s’ils s’étaient fournis au Brésil.     Outre les matérieux, c’est...

Read More
Nordeste : Jericoacoara, Jeri pour les intimes
Sep12

Nordeste : Jericoacoara, Jeri pour les intimes

                Par Thomas Loubert, gérant Terra Nossa                   Le soleil est en train de se coucher sur la mer, je suis dans un village au milieu des dunes, les pieds dans le sable et le visage caressé par le vent.   Improbable décor, loin des clichés que j’avais du Brésil…   Voilà plusieurs mois que je parcours le Nordeste du Brésil pour y installer notre nouvelle agence : TERRA NOSSA On m’avait dit que les paysages étaient grandioses et que la nature était encore maître de ces territoires… d’où le nom de notre agence “notre terre”.   Je ne suis pas déçu pour le moment et ma prochaine étape va confirmer la tendance.   Je suis à Camocim, sur les rives du rio Coreau : dernier “rempart” d’eau douce avant ce village au nom imprononçable : Jericoacoara… ou Jeri pour les intimes (et les fainéants, et les hipsters, et tous ceux qui trouvent ça plus sympa).     Ce lieu qui intrigue ceux qui ne le connaissent pas ou fait briller les yeux de ceux qui se souviennent est là, quelques kilomètres après cette rivière et après ces dunes.   Tôt le matin, je suis prêt quand Riba, mon enthousiaste chauffeur de buggy, vient me chercher.   “Oi Tomazinho, tudo bem ?” la journée commençe bien.   Pour rallier Jeri, j’ai opté pour le buggy, petit véhicule idéal pour circuler dans les dunes et profiter des paysages.     Je m’installe à côté de lui, direction le port où nous emprunterons un bac qui nous fera traverser la rivière et arriver sur A Ilha do Amor (l’île de l’amour, tout un programme …), où commence la mer de dunes qui s’étale sur des kilomètres en vagues successives.   Après quelques minutes d’attente “traditionnelles”, nous embarquons le buggy et traversons rapidement.     A peine débarqués, Riba démarre en trombe et prend un malin plaisir à accélérer sur la première dune, véhicule presque à la verticale !   Je comprends mieux pourquoi il m’avait demandé, plus tôt, si je voulais une journée “COM o SEM emoções” (avec ou sans émotions).   J’avais évidemment répondu “avec”, et je sens que je vais être servi …   Le buggy se faufile partout, plages, pistes, dunes… les paysages sont exceptionnels et uniques.     Voici Tatajuba, village fantômatique au milieu du désert.   Nous traversons le bourg tranquillement, au son des chansons brésiliennes que Riba ne cesse de fredonner depuis notre départ.   Nous faisons plusieurs arrêts sur les dunes environnantes et je m’essaye au “skibunda” (littéralement “ski-fesse”),...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici