Morgane Liorzou

Mozambique : aux sons des vagues et de la Marrabenta
May15

Mozambique : aux sons des vagues et de la Marrabenta

Carnet de voyage au Mozambique           Texte, photos et vidéo de Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                     Démarrons en beauté avec la superbe vidéo résumé des aventures de Morgane :     MAGIA Après un 1er séjour en 2011 dans ce pays coup de cœur – et un récit de reco Parc Kruger et plages du Mozambique en 2014 – me voilà repartie sur la « Terra do Boa Gente », (« Terre des gens doux »), comme la prénomma Vasco de Gama lorsqu’il contourna l’Afrique, en 1498, puis fit une halte à Inhambane pour reconstituer ses approvisionnements et faire des explorations.   Ancienne colonie portugaise, le Mozambique est un pays d’Afrique australe qui possède plus de 2000 km de côte bordée par l’océan Indien. C’est une destination idéale pour les amateurs de plongée et snorkeling ainsi que pour un séjour balnéaire reposant après un safari. Cette énigmatique contrée lusophone du sud-est africain a beaucoup à offrir : longues plages ombragées de cocotiers, eaux turquoise riches en poissons exotiques, coraux préservés, archipels et dhows (voiliers traditionnels), villages pittoresques et marchés colorés, architecture coloniale.       C’est le long de cette splendide côte que je ferai diverses haltes à la recherche de pépites : de la charmante petite guesthouse à l’éco lodge luxueux et à la recherche des big 5 marins.   Un voyage au Mozambique est une expérience unique pour ses paysages splendides et sa richesse culturelle inégalable. Une promesse de paysages variés, de couleurs et de rencontres avec une population souriante et accueillante.       MISTURA C’est à Maputo, véritable melting pot culturel, que commence mon itinéraire.   A peine arrivée et je me remémore la particularité de ce pays. Le ton est donné ! A peine passée la douane de l’aéroport de Maputo où je fais mon visa sur place (désormais possible), je me fais happer par la chaleur humide et par la musicalité de la langue lusophone. Une fois de plus, je tombe sous le charme.   Maputo, connue sous le nom de Lourenço Marques avant l’indépendance, est la capitale et la plus grande ville du Mozambique. Elle porte le même nom que le fleuve Maputo qui se situe à la pointe Sud du pays. Ce fleuve forme une frontière naturelle entre le Mozambique et la Tanzanie. Maputo est aussi la Ville d’Acacias, en référence aux arbres qui parsèment ses avenues.   J’aime le dynamisme culturel qu’offre Maputo, avec ses marchés colorés et son architecture coloniale combinée à des constructions contemporaines. L’héritage portugais, mêlé à l’hospitalité africaine et la...

Read More
Nordeste : Jericoacoara, Jeri pour les intimes
Sep12

Nordeste : Jericoacoara, Jeri pour les intimes

                Par Thomas Loubert, gérant Terra Nossa                   Le soleil est en train de se coucher sur la mer, je suis dans un village au milieu des dunes, les pieds dans le sable et le visage caressé par le vent.   Improbable décor, loin des clichés que j’avais du Brésil…   Voilà plusieurs mois que je parcours le Nordeste du Brésil pour y installer notre nouvelle agence : TERRA NOSSA On m’avait dit que les paysages étaient grandioses et que la nature était encore maître de ces territoires… d’où le nom de notre agence “notre terre”.   Je ne suis pas déçu pour le moment et ma prochaine étape va confirmer la tendance.   Je suis à Camocim, sur les rives du rio Coreau : dernier “rempart” d’eau douce avant ce village au nom imprononçable : Jericoacoara… ou Jeri pour les intimes (et les fainéants, et les hipsters, et tous ceux qui trouvent ça plus sympa).     Ce lieu qui intrigue ceux qui ne le connaissent pas ou fait briller les yeux de ceux qui se souviennent est là, quelques kilomètres après cette rivière et après ces dunes.   Tôt le matin, je suis prêt quand Riba, mon enthousiaste chauffeur de buggy, vient me chercher.   “Oi Tomazinho, tudo bem ?” la journée commençe bien.   Pour rallier Jeri, j’ai opté pour le buggy, petit véhicule idéal pour circuler dans les dunes et profiter des paysages.     Je m’installe à côté de lui, direction le port où nous emprunterons un bac qui nous fera traverser la rivière et arriver sur A Ilha do Amor (l’île de l’amour, tout un programme …), où commence la mer de dunes qui s’étale sur des kilomètres en vagues successives.   Après quelques minutes d’attente “traditionnelles”, nous embarquons le buggy et traversons rapidement.     A peine débarqués, Riba démarre en trombe et prend un malin plaisir à accélérer sur la première dune, véhicule presque à la verticale !   Je comprends mieux pourquoi il m’avait demandé, plus tôt, si je voulais une journée “COM o SEM emoções” (avec ou sans émotions).   J’avais évidemment répondu “avec”, et je sens que je vais être servi …   Le buggy se faufile partout, plages, pistes, dunes… les paysages sont exceptionnels et uniques.     Voici Tatajuba, village fantômatique au milieu du désert.   Nous traversons le bourg tranquillement, au son des chansons brésiliennes que Riba ne cesse de fredonner depuis notre départ.   Nous faisons plusieurs arrêts sur les dunes environnantes et je m’essaye au “skibunda” (littéralement “ski-fesse”),...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici