Sandrine Gallo

Madère by Terra Lusitania
Jun13

Madère by Terra Lusitania

          Carnet de voyage à Madère, texte et photos de Sandrine Gallo, gérante Terra Lusitania, voyages sur mesure au Portugal & Açores.                           Je t’aime             Comment ne pas tomber sous ton charme !!! Douce, fruitée, fleurie, colorée, exotique, dentelée… je reprends ma respiration…agricole, rurale, traditionaliste, vivante, les adjectifs ne manquent pas, bref tu es surprenante de diversité !           Un peu         …ça va, trois verres, bonjour les dégâts !   Une visite de la capitale, Funchal, digne de ce nom, passe obligatoirement par la case « Blandy », on a coutume d’entendre parler en cuisine de la sauce Madère mais le vin de l’île est avant tout de table et il se boit bien. Visite instructive et historique des caves relatant cinq siècles de famille de vignerons.   Jusque là tout va à peu près bien, 2ème étape, le nord de l’île, direction Santa Cruz pour la visite d’une fabrique de rhum. Entre Mars et Mai « petit plus » puisque les machines à vapeur sont en fonctionnement, c’est l’époque de la collecte de la canne à sucre qui arrive en masse par camions sous les yeux admiratifs des touristes assoiffés  intéressés. La visite tourne court et la pratique prévaut à la théorie, j’ai chaud !   Enfin le soir, repas typique madérien au menu, les fameuses brochettes suspendues, danses folkloriques et la « Poncha », à base d’eau de vie de canne à sucre (encore celle-là !!!) mélangée aux fruits tropicaux de l’île, un smoothie au petit lait quoi ! Il est temps d’aller faire dodoooo.       Beaucoup           Tu m’as surprise.   En arrivant, mes craintes étaient de trouver une destination surfaite. Ouverte au tourisme au début des années 80 pour faire face aux problèmes économiques locaux, je m’attendais à une île ultra bétonnée envahie de constructions côtières immondes. Et bien, je me trompais, tu as su conserver ton essence, tes coutumes, ton âme. Tes artisans ont des doigts d’or, tes fêtes sont hautes en couleur et tes festivals & événements remplissent largement un agenda annuel.       Passionnément             Tu assouvis toutes les passions !   Les randonneurs y usent leurs chaussures sur tes 3000 kilomètres de sentiers, les familles craquent pour tes activités ludiques et de plein air, les faignants se prélassent dans tes hôtels où tout est pensé pour le bien-être, les fêtards déambulent jusqu’au petit matin dans une ambiance bon enfant, les gourmands soignent leurs papilles, les cultivés passent en revue les dizaines de musées, les Bio...

Read More
L’Argentine vue par Justine
Feb15

L’Argentine vue par Justine

Un portrait par mois, 5 thèmes choisis pour l’amour d’un pays Travailler terra, c’est vivre “là-bas”, éprouver au quotidien le goût de la différence, la vibration de l’altérité. Dis nous Justine, qu’est ce que tu aimes de ta vie en Argentine ? Un lieu Cafayate, village du Nord-Ouest argentin, dans les vallées calchaquies. Je l’ai découvert hors saison, son rythme calme et ses paysages andins représentent totalement la “dolce vita” à la mode argentine, selon moi. Une musique “Todo cambia” de Mercedes Sosa. Mon premier contact avec la musique et le folklore argentin. Des paroles fortes, “tout change”, l’expression qui caractérise si bien l’effervescence et le mouvement permanent de la vie dans le pays Une boisson Le Fernet coca. Très bizarre au début, mais on se fait à ce mélange amer de Fernet Branca (digestif italien) et de la plus célèbre des boissons gazeuses. Comme pour le maté, on a coutume de le partager en buvant tous dans un même grand verre (voire une bouteille coupée en deux). Le foot Je voyageais à travers le pays durant la coupe du monde, j’en garde un souvenir inoubliable : l’ambiance, le contact avec les locaux qui s’enflamment à chaque but. Ici, tout le monde est obligatoirement supporter (“hincha”) d’un club. Moi, c’est le “gimnasia” de La Plata. Le tango Avant de connaître l’Argentine, je suis tombée amoureuse du tango, j’ai pris des cours en France et mon premier voyage était d’ailleurs destiné à perfectionner mes pas. J’ai adoré les milongas de Buenos Aires, les clubs amateurs de tango où la nuit ne termine jamais   Justine, conceptrice voyages chez Terra...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici