Isabelle Champaney

Croisière aux Galapagos au large de l’Equateur
Feb21

Croisière aux Galapagos au large de l’Equateur

            Carnet de voyage d’Isa, conceptrice voyages chez Terra Andina Ecuador, suite à sa croisière aux Galapagos.                   Qui n’a jamais entendu parler des îles Galapagos? Voilà bien un nom qui, dès qu’il est prononcé, fait rêver et voyager en même temps !   C’est cet archipel mystérieux, à la fois désertique, parfois désolé, toujours coloré et sauvage,  et en même temps terre d’accueil d’une faune endémique unique au monde. Leur histoire est pourtant trop souvent méconnue et elles paraissent souvent inaccessibles.       C’est donc l’occasion pour moi de les découvrir le temps d’une croisière de 4 jours suivie d’une virée de deux jours sur Isabela, la plus grande et la plus sauvage des quatre îles habitées.       Découvertes par hasard au XVIème siècle par Tomas de Berlanga, les Galapagos furent le repère favori des pirates jusqu’au début du XIXème siècle. En effet, elles possèdent des points d’eau et sont un point de ravitaillement parfait au milieu du Pacifique. Les tortues Galapagos, embarquées sur les navires, pouvaient survivre longtemps sans eau ni nourriture et constituaient une réserve appréciable de chair fraîche. Pratique qui a causé la disparition de plusieurs espèces, dont le célèbre Lonesome George, disparu en 2012 et qui était le dernier représentant de son espèce, provenant de l’île Pinta.   Mais revenons à nos moutons ! Point de pirates et de pavillon noir pour moi !   Après un vol de deux heures pour Baltra, l’aéroport principal de l’archipel, j’embarque et mon navire, l’Anahi, est plutôt confortable et les maîtres à bord, accueillants !   Me voilà partie pour une croisière de 4 jours à la découverte de la partie sud de l’archipel, avec les îles San Cristobal, Española, Floreana et Santa Cruz.           Visites à terre et snorkeling sont au programme, les animaux sont toujours au rendez-vous et c’est un grand bonheur de pouvoir observer de si près iguanes marins, otaries et fous à pattes bleues, parmi de nombreuses autres espèces.       Émotions lorsque nous pouvons voir un faucon des Galapagos, espèce endémique, et la parade nuptiale un peu maladroite des albatros (vivant exclusivement sur Española de mars à décembre), nous a provoqué de beaux rires !         Nous ne sommes pas en reste avec les superbes spots de snorkeling ! Des otaries nous suivent et jouent avec nous, j’ai la chance d’être dans le groupe du « Captain » et c’est un spectacle de le voir descendre à 15m en apnée pour nous montrer des concombres de mer, cette espèce en danger pour cause de surpêche et maintenant protégée.   Nous...

Read More
Viviana, Terra Andina Ecuador
Mar15

Viviana, Terra Andina Ecuador

Un portrait par mois, 5 thèmes choisis pour l’amour d’un pays Pour les natifs d’un pays, faire partie de la famille Terra, c’est une manière de revisiter sa destination pour la faire découvrir aux autres. Dis-nous Viviana, qu’est-ce que tu aimes faire connaître de ton pays, l’Equateur ?     Un lieu Otavalo, un village indigène qui m’a toujours fait rêver par ses paysages enchanteurs (lagunes de Cuicocha et Mojanda, cascade de Peguche …), son artisanat d’une grande richesse et la culture admirablement préservée de ses habitants. Une activité Née de parents floriculteurs, les fleurs (dont l’Equateur est l’un des principaux producteurs au monde) sont ma passion. Faire l’expérience vivante et colorée de la ruta de las flores (la route des fleurs), c’est découvrir les coulisses de votre fleuriste ! Un plat J’ai toujours aimé le plat typique “cuy con papas” (le cuy aux pommes de terre) préparé par ma grand-mère. Cela peut sembler bizarre pour les étrangers, car le cuy est un cochon d’Inde ! Un artiste Oswaldo Guayasamín (1919 – 1999), artiste équatorien majeur du XXe siècle. J’admire et je respecte la sensibilité et l’humilité avec lesquelles il a reflété dans ses oeuvres la douleur et la misère de l’humanité. Un dicton “Chulla vida” : en langage kichwa, chulla signifie “unique”. Pour nous Equatoriens, c’est une invitation à profiter au maximum du moment présent.   Viviana Gualavisi, responsable administrative Terra Andina Ecuador....

Read More
Equateur : la petite histoire d’Edison chez Terra
Oct01

Equateur : la petite histoire d’Edison chez Terra

            La petite histoire d’un “Terra boy”, retour sur le parcours d’Edison, responsable des opérations depuis 2010 chez Terra Andina Ecuador.                   Partons au centre de la planète, cette latitude 0 qui nous mène directement au sein de Terra Andina Ecuador … focus sur Edi, qui est responsable des Opérations au sein de l’équipe.   Rappel des faits  : Edison entre dans l’aventure « Terrasienne » bien avant la création physique de l’agence. En fait ce jeune homme rencontra sur son chemin Christophe qui à l’époque parcourrait le pays des 4 mondes avec son baluchon sur le dos et la genèse de Terra Andina Ecuador dans la tête… L’histoire de Terra est faite de rencontres, d’aventures humaines… La rencontre est évidente, Edison a la carrure pour être le responsable de la logistique au sein de l’équipe … Bien qu’en poste dans une agence solide, Edison se lance, l’aventure le titille…le voilà embarqué dans cette nouvelle entreprise, cette création !     Mais l’aventure ne fait que commencer, et alors qu’il doit prendre ses fonctions, Christophe qui est en voyage, est happé par une fatalité qui le cloue sur un lit d’hôpital durant des semaines … A des milles de là Edi garde le cap, fidèle au poste, se rend à l’agence, le décor y est minimaliste : une chaise, un bureau, un ordinateur… La situation est Ubuesque,1 homme,1 seul chez Terra Andina Ecuador et un autre à des kilomètres de là avec bien des incertitudes…   Puis l’énergie, la conviction, la ténacité font en sorte que les 2 hommes se retrouvent enfin ! Terra Andina Ecuador grandit, le jeune homme aussi, il devient père : Martin, Jeremy… et avec sa douce Kelly, forment une belle famille. Edison est un patriarche…Un pilier au sein de l’équipe.   Au fil des années, l’entreprise a évolué, Edi, lui est toujours présent, fidèle, responsable, il est devenu la mémoire de l’entreprise, comme un grand sage…     Et puis ce Canado-Equatorien a été rattrapé par son histoire… l’aventure le reprend, Edison et sa petite famille partent pour les terres du Nord, celles de son enfance : le Canada !   Mais avant de chausser tes bottes de 7 lieues, nous avons besoin de tes recettes de cuisine (Edi est un gourmand !), donne-nous l’adresse de l’un de tes lieux préférés en Equateur (Edi était un excellent guide), donne nous ton pronostique pour la future coupe du monde (Edi a un jeu de jambes terrible sur un terrain de foot) …   Alors l’ami, Oui ! Tu nous manqueras… Mais la vie nous pousse vers l’avant, alors à ton tour de...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici