Virginie Roé

San Pedro de Atacama au Chili : lagunes, salars et flamants roses
Oct17

San Pedro de Atacama au Chili : lagunes, salars et flamants roses

San Pedro de Atacama : le désert le plus aride du monde             Carnet de voyage à San Pedro de Atacama au Chili. Récit, photos et vidéo by Tatiana, conceptrice voyages chez Terra Chile.                 Il y a un peu plus de 5 mois, en mai 2019, j’ai atterri au Chili. Pays à la géographie atypique, long ruban de plus de 4000km, bordé à l’Ouest par l’océan Pacifique et à l’Est par la Cordillère des Andes.   Premier pas pour moi en Amérique Latine, et j’ai vite le sentiment que mon expérience au pays des poètes me réserve de belles surprises. Seul petit bémol, je suis arrivée au moment où le froid et la brume s’installaient dans la baie de Valparaiso, hémisphère Sud oblige, ce qui pour une cadurcienne, fut assez déconcertant, enchaîner 2 hivers de suite!   Qui ne rêverait donc pas d’une escapade dans le désert le plus aride du monde en plein hiver chilien ?   Je me suis envolée le 31 juillet pour San Pedro de Atacama, charmante oasis pleine de vie. Petit village aux rues en terre battue, qui s’est principalement construit autour de la Calle Caracoles.   Que trouver dans cette oasis ? Des petites boutiques artisanales, des restos, un certain nombre d’hôtels et surtout autant d’agences de tourisme que de casinos à Las Vegas. Mais Terra Chile a le secret, dans ce labyrinthe d’agences, de trouver la perle rare, où sont les vrais professionnels…   Pendant 4 jours, accompagnée de guides exceptionnels qui ont l’art de transmettre leurs connaissances et leur amour du Chili, j’ai eu la chance de pouvoir admirer d’incroyables lagunes peuplées de flamants roses, des sites archéologiques de pétroglyphes me faisant voyager dans l’histoire, des Salars aux magnifiques couleurs lors de couchers de soleil.     J’ai pique-niqué face à de sublimes lacs sur les hauts plateaux andins, bu du Pisco Sour au sommet d’un canyon. Je me suis retrouvée les pieds dans la neige en haut d’un cratère, fait une randonnée dans la Vallée des Cactus au milieu des roseaux, et me suis baignée dans les Geysers Blancs à 4300 mètres d’altitude.       J’ai également eu l’opportunité de pouvoir observer une faune très diversifiée, lamas, vigognes, renards, j’ai même eu la chance d’assister à la danse des flamants chiliens.         Quoi de mieux pour illustrer mes propos que de vous partager mes quelques photos… histoire de vous donner envie de rendre visite à vos collègues chiliens.       Contactez Tatiana pour en savoir plus sur son séjour et retrouvez en ligne nos meilleurs circuits dans le désert d’Atacama...

Read More
Port Stephens Australie : un désert au bord de l’eau
Feb16

Port Stephens Australie : un désert au bord de l’eau

Carnet de voyage à Port Stephens, Australie A 2 heures de Sydney se trouve un lieu aux mille paysages. Port Stephens est un kaléidoscope, une composition de sable, de dunes, de montagnes, de forêts tropicales, de baies, de plages…   Un point de rencontre pour les passionnés en tout genre : sports nautiques, mécaniques, de glisse, de randonnées, surf, voile, 4×4… amateurs de faune, flore… La liste est « too much » et bien non. L’inventaire, lui, par contre, en serait indigeste.   Alors je tire au sort 3 mots en relation avec cette baie naturelle, juste 3 mots pour définir ce lieu, frustrant tant il y a à dire … Mais je me lance ! Désert Port Stephens possède la plus grande étendue de dunes de sables d’Australie. Le sable y est pur et donne matière à bien des découvertes, et bien des sensations. Les dunes de sable de Stockton Bight (territoire aborigène du Worimi), à proximité d’Anna Bay, sont le point de départ de chevauchées mécaniques en quad, buggy, 4×4 ou en méharées à dos de dromadaires… Le sable s’amuse avec ses hôtes, il glisse sous nos pas, ceux des pieds des monobosse, ou sous les gommes des véhicules tout terrain.     Il vous suffit de choisir votre camp : la maîtrise et le contrôle de votre engin ou cette sensation d’échappement, de cette glisse qui grise, pour un petit grain de folie sur un tapis de silice.   Colline Pour appréhender la géographie des lieux, rien de mieux que de se lancer dans une petite randonnée. Celle-ci nous mène au sommet à Tomaree Headland.     Un fois arrivé, la vue vous redonne le souffle pour un grand «Whouah!»   Vous mesurez toute la grandeur du site.   Le parc national de Tomaree offre une nature intacte, accessible pour les amateurs de randonnées et davantage. Eau Elle est omniprésente, la baie de Port Stephens a de la matière avec ses 26 plages, ces lacs tranquilles. Ce terrain de jeu immense se conjugue avec : surf, pêche, kayak, bateau, croisière, plongée, nage avec les dauphins…Et rencontres insolites!       En hiver, les eaux au large de Port Stephens sont l’un des meilleurs sites d’Australie pour observer la migration des baleines à bosse.   Et si la faune aquatique ne vous suffit pas, rendez-vous à Tilligerry Habitat pour y voir des koalas, oiseaux, reptiles… évoluant dans leur milieu naturel, sur plus de 9 hectares.   3 mots, juste 3 mots … Pas simple de tailler le portrait de P.Stephens. Allez, un 4 ème mot en guise de bonus : Carpe Diem… Port Stephens est une invitation à la détente, au...

Read More
Un Rallye Argentine Chili au Top !
Jan16

Un Rallye Argentine Chili au Top !

          Carnet de bord du Rallye Argentine Chili organisé par Terra Argentina et Terra Chile. Texte et photos de Sébastien, concepteur voyages chez Terra Chile, et Agathe, directrice RH Terra Group.                 Le Top 5 du Rallye Argentine Chili Au moment ou je vous écris ces quelques lignes, quelques mois ont déjà passé depuis ce superbe évènement dont la préaparation a commencé dès le printemps 2016 et qui s’est réalisé au Chili et en Argentine en septembre 2017.   Pour vous rafraîchir un peu la mémoire, il s’agissait donc d’un évènement exceptionel de rallye de voitures anciennes à la découverte du désert d’Atacama et passant par tout le Nord Ouest en Argentine avant de revenir au Chili en passant la frontiere près de Santiago et ainsi terminer sur les côtes chiliennes.     Ce rallye fut le fruit de près d’un an et demi de travail en coopération avec l’agence belge Destination Rallye. Plus qu’un simple évènement, il s’agit avant tout d’une aventure humaine qui m’a permis de rencontrer des personnes passionnées et avec lesquelles j’ai passé des moments inoubliables au cours des 2 voyages de repérages que nous avons faits afin de pouvoir mettre sur pied cet évènement de grande ampleur.   C’est avec grand plaisir qu’ Agathe et moi-même nous vous livrons notre Top 5 des moments les plus incroyables de ce rallye.   1.Rouler dans l’immensité du desert d’Atacama Déjà que voir ces voitures anciennes dans la rue vous émeut un peu si vous êtes passionné de mécanique, les voir évoluer dans cet environnement entre les volcans et les lagunes altiplaniques, cela change encore la donne et procure le sentiment de réellement participer à un évènement unique en son genre.   C’est donc dans ces paysages, plus impersionnants les uns que les autres, que nos participants ont évolué durant 3 jours :         Et passant la barre des 5000 m sur la route de l’Argentine :     2.Des empanadas à toutes les sauces agrémentées de quelques asados par ci par là Lors de ce Rallye nous avons beaucoup, beaucoup, beaucoup mangé. Je peux dire que leurs empanadas (petits chaussons à la viande, poulet, légumes, etc..) correspondent à nos cacahuètes en apéritif. Sauf qu’une cacahuète n’est pas égale à une empanada. Une fois les 3 empanadas dégustées, vous pouvez compter sur une bonne bière Quilmes de 600 ML pour faire descendre le tout et donc passer à la suite. Qui dit suite dit : barbecue géant ! Des saucisses, du boudin noir, des côtes de boeufs géantes, du porc, etc. Si vous...

Read More
Chili Grand Nord : 5 bonnes raisons d’y aller
Sep01

Chili Grand Nord : 5 bonnes raisons d’y aller

            Carnet de voyage au Chili Grand Nord réalisé par Marie Gadenne Viscontini, Terra Chile, voyages sur mesure au Chili.                 Après quelques jours à San Pedro de Atacama, acclimatation oblige, me voilà en route pour le Grand Nord Chilien deuxième étape de mon voyage au Chili pour une reconnaissance marathon d’1 mois dans mon nouveau pays d’accueil. Il y a pire comme mise en jambe …   Comme son nom ne le laisse pas supposer, surtout si vous n’êtes pas amis de la géographie, il y fait beau et chaud voir très chaud. En effet le désert d’Atacama se prolonge bien au-delà de San Pedro et des sites avoisinants et c’est une belle expédition 4×4 de 6 jours qui m’attend. En route !     Mon itinéraire – au fil des jours   Rien de telle qu’une carte, une petite video faite maison et un jour par jour pour comprendre en un clin d’oeil un itinéraire au Chili.     Jour 1 – San Pedro – Pica ? Geoglyphes de Pintados et Salar de Llamara Jour 2 – Pica ? Salar de Huasco et campo de Dunas Jour 3 – Pica – Colchane ? Eglise de la Tirana, Mines abandonnées de Humberstone et Santa Laura, Geoglyphe Géant d’Atacama Jour 4 – Colchane – Putre ? Village de Enquelga, Mirador de Suricayo, Salar de Surire, marche de Diablomarca Jour 5 – Putre ? Parc National Lauca, bofedal de las cuevas, bodefal de Parinacota, Lac Chungara Jour 6 – Putre – Arica ? Village de Socorama, quebrada de Cardones, musée San Miguel de Azapa, Cerro Sagrado   Alors, pourquoi partir en Expé 4×4 dans le Grand Nord Chilien ?   Maintenant que vous savez où et comment, parlons du pourquoi. De tout mon mois de reconnaissance, (promis après j’arrête de vous narguer) le Grand Nord chilien a été un véritable coup de coeur. Les explications de mon guide à la fois ludiques et informatives, l’incroyable variété des paysages, la sensation d’être le seul voyageur à explorer cette zone (presque) vierge … en font l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage tous pays confondus.   Atacama autrement ? oui c’est encore possible ! Si le charme d’un séjour à San Pedro d’Atacama, oasis nichée au coeur du désert le plus aride au monde, est indéniable, il est vrai qu’il faut ruser et connaître la région sur le bout des doigts pour éviter la vague de cars et de touristes pendant la haute saison.   Dans le Grand Nord, soyez sans crainte, même en plein mois de Novembre, vous...

Read More
Afrique du Sud : 10 bonnes raisons de découvrir le Karoo
Nov16

Afrique du Sud : 10 bonnes raisons de découvrir le Karoo

            Texte de Thibault Jeannin, fondateur et gérant de Terra South Africa.             La région semi-désertique du Karoo (prononcer KA-ROU) est composée du Greater Karoo et Little Karoo, deux régions séparées par la chaine montagneuse Swartberg. Peu ou partiellement explorée par les touristes, cette région est pourtant un véritable dépaysement pour qui compte s’y aventurer un peu plus d’une journée.       1. Calitzdorp, capitale du Porto La R62 qui traverse le Petit Karoo est considérée comme étant la plus longue route des vins au monde. Avec notamment une étape atypique dans le village de Calitzdorp qui s’est fait un nom pour sa production de Porto ces 30 dernières années. Une grande variété de vins de Porto a été importée de chez nos amis de Terra Lusitania et plantée à Calitzdorp sur les propriétés de deux maisons principalement: De Krans et Boplaas. Au mois de juin, Calitzdorp accueille le festival annuel du Porto dans sa gare ferroviaire.     2. Le massage d’autruches à Oudtshoorn Un moyen infaillible de faire disparaître des contractures musculaires au cou: le massage par des autruches ! Le principe est simple : remplir un seau avec des aliments dont raffolent les autruches, tenir le seau bien fermement entre ses mains et leur tourner le dos. Mieux vaut l’illustrer en photo :     Oudtshoorn (prononcer… du mieux possible), est la capitale mondiale de l’autruche, le plus grand oiseau de la planète. Ce village devint un centre d’intérêt pour la reine d’Angleterre Victoria à la fin du 19ème siècle, à l’époque où la plume d’autruche était à la mode en Europe pour orner les chapeaux des dames. Oudtshoorn connut alors un boom considérable et les éleveurs d’autruches devinrent richissimes. De nos jours, il est toujours possible de découvrir les palaces construits par ces éleveurs à la fin du 19ème -début du 20ème siècle symboles de leur richesse de l’époque.   3. Desolation Valley A quelques kilomètres du village historique de Graaf-Reinet, le Parc National Camdeboo est un paradis pour les randonneurs. Des colonnes rocheuses de couleur ocre s’étendent sur 120 mètres de hauteur et surplombent de grandes étendues désertiques dans une ambiance de désolation, d’où le nom donné à ce site hors du commun : Desolation Valley.     4. Afrika Burn Avez-vous entendu parlé du Burning Man ? Cet événement de plusieurs jours qui a lieu chaque année dans le désert du Nevada, une expérience communautaire qui permet à chacun de développer et partager sa fibre artistique et ses connaissances, participer à des activités en groupe et à un effort commun… L’Afrique du Sud a son propre...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici