Jacquie Aguirre Cornet

Argentine : le top 10 du Nord-Ouest
Jul07

Argentine : le top 10 du Nord-Ouest

              Récit de Jacquie Aguirre Cornet, conseillère voyages, & Samuel Gagneux, pour Terra Argentina                   Immense, méconnue, puissante, remplie de magie ; nous avons chacun notre définition de la Puna argentine par nos différents voyages respectifs. Avec l’équipe, nous avons donc choisi de la redécouvrir et partager cette nouvelle expérience ensemble.   Alors que la saison des pluies battait son plein à Bariloche dans la région des lacs, nous sommes partis avec Antoine et Désirée à la reconquête de cette région en 4×4. Avec ses volcans, ses innombrables lagunes colorées, ses déserts de sel, ses sites archéologiques, sa faune abondante, ses montagnes aux multiples couleurs, son histoire et avant tout l’hospitalité de sa population, la Puna argentine représente un trésor aux multiples facettes pour chaque explorateur qui ose emprunter ses sentiers.   La Puna est une écorégion de la Cordillère des Andes située entre 3500 et 4800 mètres d’altitude, s’étendant sur le Sud-Est du Pérou, le Sud-Ouest de la Bolivie, l’extrême Nord-Est du Chili et le Nord-Ouest argentin. Les précipitations y diminuent du Nord au Sud, si bien qu’elles ont favorisé la création du lac Titicaca au Pérou, tandis que la Puna argentine est désertique et quasi inhabitée.     Étant donné que les photos valent mieux que des mots, nous vous donnons 10 bonnes raisons de venir découvrir à votre tour cette région unique en son genre :   1/ Las Dunas de Tatón Parmi les plus grandes dunes du monde!   Des kilomètres et des kilomètres de dunes qui montent et se perdent dans les collines. Étape clé du célèbre rallye Dakar en 2013, c’est un des plus beaux paysages qu’offre la Puna argentine à ceux qui viennent la découvrir. Il est encore mieux d’y aller en fin de journée et observer le coucher de soleil assis dans le sable.   2/ Les thermes de Fiambalá   Dans un paysage où se mélangent montagnes et dunes, au fond d´une gorge se retrouvent les thermes de Fiambalá, perchées sur le versant d’un haut sommet.   Les quatorze bassins en pierre qui constituent l’endroit sont disposés en escalier de telle manière que l’eau sortant à plus de 60 degrés se rafraichit tout a long de son parcours jusqu’au dernier bassin. Un vrai havre de paix, entouré par une végétation dense et une sublime vue sur les environs.   Laissez-vous emporter par ces eaux chaudes thérapeutiques et rassérénantes!   3/ La Cuesta de Las Papas Une histoire pas comme les autres.   Fatigués de leur isolement, les habitants de Las Papas ont entrepris eux-mêmes, par la seule force...

Read More
Chili : la cordillère au mille couleurs
Apr10

Chili : la cordillère au mille couleurs

    Par Edouard Vincent, concepteur voyages chez Terra Chile.           Les andes aux mille couleurs Jour 1: Préparer son sac à dos, ne pas savoir quoi prendre, finalement ne pas prendre grand-chose, ne pas oublier sa brosse à dents bien sûr… Quelques réflexes qui m’ont fait directement penser à mon grand périple du Canada jusqu´à Buenos Aires.   Je pars donc comme au bon vieux temps, en avion à 8h de Santiago, pour rejoindre la ville de Copiapo. Le temps pour moi de prendre un petit déjeuner à base de fruits et… une bonne empanada chilienne car je sais que je vais perdre quelques kilos durant cette expédition 4×4 qui m´attend dans la Cordillère des Andes, région où se situe le plus haut volcan du monde, l’Ojos del Salado… C´est également un endroit très peu connu des Chiliens et des touristes, voilà une excellente raison pour que Terra Chile parte découvrir cet endroit pour ensuite proposer un nouveau circuit au Chili.   Grand départ de Copiapo à 13h30 avec notre véhicule 4×4. Après avoir quitté la route principale, le changement de décor et de couleurs est radical. Nous effectuons du coup, sur la route, de nombreux arrêts “photo” car les montagnes nous offrent un grand panel de couleurs et un spectacle somptueux.   Paysages montagneux au Nord du Chili Ces montagnes regorgent de minéraux différents (cuivre, fer, souffre, charbon etc…) et on comprend tout de suite mieux pourquoi la région fait partie des trois plus grandes régions minières du Chili avec Antofagasta et San Pedro. Arrêt également sur la formation de Lauctaro où l´on peut facilement trouver des fossiles marins car la mer recouvrait toute cette région plusieurs millions d´années auparavant.   Nous continuons de nous engouffrer dans cette merveilleuse vallée jusqu´à arriver au “Vallecito” situé à 2.200 mètres pour un arrêt “asado” dans un superbe endroit où couleurs et verdures se mélangent. La petite cabane dans laquelle nous faisons l´asado tient debout par je-ne-sais quel mystère, mais le plus important pour le moment c’est qu´il y ait de la braise car on a déjà faim !!!   Vallecito – Chili Nous reprenons notre balade jusqu´à atteindre un col à plus de 4.000 mètres nous offrant une magnifique vue sur le parc national des “Tres Cruces” (47.000 hectares), les volcans et la “Laguna Santa Rosa”. Descente ensuite vers la Lagune Santa Rosa (3.800 mètres) pour installer notre campement. Nuit au bord de la Lagune Santa Rosa et en face de la montagne 3 Cruces. Durant la ,on profite de cet endroit désertique pour observer les étoiles, savourer ce silence et distinguer des constellations qu´on...

Read More
Equateur : à la découverte des Andes
Apr10

Equateur : à la découverte des Andes

    Par Clara Groison et Nicolas Goronflot, conseillers voyage chez Terra Andina Ecuador.   Après un premier périple riche en émotions et en souvenirs il y a 7 ans, Nicolas est de retour au pays pour s’y installer et faire partie de la nouvelle équipe de Terra Andina Ecuador. Clara a elle aussi rejoint l’Equateur pour de nouvelles aventures dans les Andes, après 2 ans et demi au Costa Rica avec l’équipe de Terra Caribea. Ils sont partis pendant une semaine en binôme pour découvrir la Sierra, les terres andines de l’Equateur et nous racontent leur « reco » (voyage de reconnaissance)… Jour 1 : Premiers pas sur l’avenue des volcans – (Niko) : Un vrai grand nouveau départ avec des questions de taille pour ce démarrage matinal sur les chemins de traverse à la recherche des haciendas du Cotopaxi. A quoi ressemble aujourd’hui le si beau pays qui m’avait tant émerveillé ? Qui est Clara ma nouvelle coéquipière ? Quel itinéraire devons-nous suivre pour rallier les haciendas lovées sur les pentes du Cotopaxi ? Quel sera l’état des routes et/ou pistes sachant qu’il vient de pleuvoir trois jours ? Notre véhicule passera-t-il ? Trêve de tergiversations, place à l’initiative. Nous quittons Quito(2800m) et partons plein Sud sur la route de Pedregal pour découvrir une route alternative dans les terres et rallier l’entrée nord du parc national Cotopaxi. Quelques kilomètres de panaméricaine plus tard, les paysages de la vallée s’effacent progressivement, la route se fait sinueuse, d’asphaltée à pavée mais cela passe finalement très tranquillement. Nous montons doucement (déjà à 3440m au-dessus du niveau de la mer) vers la belle hacienda de Cotopaxi Pungo, l’air se fait plus rare et la végétation évolue. – (Clara) : Oui, c’est vrai Niko, on prenait de l’altitude et tout doucement les paysages changeaient. J’ai découvert un nouvel écosystème : le páramo. Ces grandes étendues de plus en plus arides avec l’altitude, avec quelques petits buissons et fleurs qui résistent et s’imposent. Et surprise, qui m’attend avec sa fière allure : un lama. Pause photo oblige, c’est le premier que je vois !   Lama, Cordillère des Andes, Equateur – (Niko) : Sympa le clin d’œil de bienvenue ! Ne t’en fais pas, nous en verrons d’autres par la suite, et même toute la famille (alpaga, vigognes). Nous poursuivrons par les belles haciendas de Porvenir, Santa Ana, la Cienega et Los Mortinios. De biens belles balades à cheval à organiser dans le coin. La grimpette continue, l’oxygène se raréfie, l’air est plus frais et sec. Autour de nous, les volcans Cotopaxi, Antisana, Sincholagua émergent des brumes dans un paysage lunaire. Une rapide...

Read More
Chili, sur la route australe, le paradis de Patagonie
Mar01

Chili, sur la route australe, le paradis de Patagonie

         Par Florian Servant, gérant Terra Chile         Au top 3 des plus beaux voyages de notre ami Mathieu Morelière de l’agence lyonnaise Continents Insolites, voici le combiné Argentine-Chili, de Chalten à Coyhaique, cru 2013 : un doux mélange de steppe patagonne et forêts luxuriantes, des arômes de glaciers et de rivière turquoise, des senteurs de fjord isolé où l’on trouve un petit village avec des kilomètres de passerelles en bois. Le tout servi sur fond de Mont Saint Valentin et de Campo de Hielo Norte.   On est donc partis 11 jours sur la Carretera Australe, région de plus de 1.000 kilomètres où une seule route relie Puerto Montt à Villa O Higgins, avec des passages parfois en bac. Nous en avons exploré les moindres recoins sur la moitié sud, c’est à dire de Villa O Higgins, bout de la route jusqu’à Coyhaique, capitale de cette région.   Deux mois après une reconnaissance de la partie nord (Chaiten à Coyhaique avec nos amis de RoadTrip Factory, qui ont fait cette route en Harley Davidson) retour à Balmaceda, petit aéroport perdu au milieu de la steppe. Descente express depuis l’aéroport de Balmaceda jusqu’à Villa O Higgins, au bord du fjord O Higgins.   Route vers Villa O Higgins- Patagonie Chili Cela me prend un jour et demi. Faut savoir que sur la route-piste on roule à 40 km/h de moyenne d’une part pour l’état de la piste et d’autre part pour la beauté des paysages. De plus on est jamais à l’abri d’une traversée de lapin ou se retrouver nez à nez avec un troupeau de vaches. Alors même si l’environnement donnerait envie de se prendre pour un pilote de rallye on lève le pied.   Arrivée au lodge très confortable de Deep Patagonia : Robinson Crusoe Lodge, assez surprenant dans cette ville du bout du monde coincée entre deux montagnes et le fjord.   Villa OHiggins- Patagonie Chili   Départ le lendemain en bateau pour rejoindre Mathieu à Candelario Mancilla. Ça fait plaisir de le retrouver, surtout dans un tel endroit perdu du monde.   “Alors cette traversée? C’était l’aventure?” je lui lance.   “Oh oui…” qu’il me répond.   En partant de Chalten la veille avec Antoine (gérant de Terra Argentina) ils ont traversé la Laguna Del Desierto, qui porte bien son nom, avant de s’embarquer sur une rando de 6km sur des sentiers à peine signalés, en mode inondation, boue et végétation dense. Unenuit chez Ricardo qui combat l’isolement et le froid avec du whisky et voici Mathieu frais comme un gardon prêt à remonter la Route Australe. Avant cela,...

Read More
Pérou, Archéologie et écotourisme au nord Pérou
Nov19

Pérou, Archéologie et écotourisme au nord Pérou

Récit de Sandrine Gallo, Terra Andina Peru.   Avec tous les trésors que le pays accumule dans sa partie méridionale, c’est tout juste si l’on se représente qu’il puisse exister un “nord Pérou“.   Pour réparer cette injustice, je me suis rendue en reco sur place.   Voyage dans le nord du Pérou Loin de la foule touristique du sud, je vous emmène en voyage à la découverte des joyaux naturels et archéologiques du nord péruvien. Point de départ Cajamarca, ville coloniale chargée d’histoire aux riches exploitations agricoles. Nous continuons sur Chachapoyas, berceau de l’antique culture du même nom connue pour ses pratiques funéraires hors du commun. Notre périple évolue sur le contrefort oriental de la cordillère des Andes aussi appelé « Ceja de Selva ». Cette région propice à l’écotourisme nous emmène au pied d’une des plus hautes chute d’eau au monde, la splendide Gogta imposante de ses 771m.   Puis direction le département d’Amazonas réputé pour ses forêts couvertes de brume et ses microclimats impressionnants dont l’intense humidité favorise une flore exubérante, en particulier orchidées et broméliacées. C’est aussi la destination favorite des passionnés d’ornithologie. Notre destination finale est Tarapoto à la rencontre des indiens Lamas et repos bien mérité dans la ville des palmiers.   Voici le circuit qui découle de ces quelques jours d’immersion au nord Pérou:   Jour 1 : LIMA – CAJAMARCA (Avion)   Transfert à l’aéroport de Lima pour un vol à destination de Cajamarca.   Jour2 : CAJAMARCA / VISITE   Journée consacrée à la visite de Cajamarca et ses alentours. Le matin, nous nous rendons à Cumbe Mayo ou « forêt de pierres », connu également pour son aqueduc de plusieurs kilomètres taillé dans la roche à plus de 3500m d’altitude avec son énigmatique croix ainsi que sa grotte couverte de pétroglyphes. L’après midi nous visitons la fameuse « chambre de la rançon », salle où Atahualpa fut emprisonné, unique vestige restant de cette époque. Continuation sur les « Ventanillas de Otuzco », niches funéraires pré-inca creusées dans la roche, puis les Bains de l’inca, sources d’eaux chaudes datant de l’époque inca. Retour à l’hôtel à Cajamarca.   Ville de Cajamarca – Pérou Fenêtres d’Otuzco – Cajamarca Jour 3 : CAJAMARCA– CELENDIN – LEYMEBAMBA   Départ matinal en véhicule pour Leymebamba par une route spectaculaire. Nous montons jusqu’au col de la Boue Noire, à 3678 m, puis nous redescendons jusqu’au village de Celendin, célèbre pour sa confection de chapeau de paille.   Temps de trajet : 9 heures environ.   Jour 4 : LEYMEBAMBA – KUELAP – CHACHAPOYAS   Nous commençons notre journée par la visite du musée de Malqui...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici