Ivanilde Gaudé

Brésil d’île en île : Bahia de Morro & Boipeba
Nov13

Brésil d’île en île : Bahia de Morro & Boipeba

          Carnet de voyage d’Iva, conceptrice voyages chez Terra Brazil, dans les îles du Nordeste brésilien : Bahia de Morro de São Paulo & Boipeba.                   Une reco dans le Nordeste riche en aventures, après la visite de la ville de Salvador et son arrière pays, cap vers Morro de São Paulo situé sur l’île de Tinharé.     Une destination que se mérite car pour s’y rendre, il faut passer l’épreuve du catamaran.   Le temps est un peu maussade sur le ponton avant le départ du bateau et quelques gouttes de pluies se font sentir.       Après deux heures de traversée un peu agitée et quelques hauts le coeur, nous voilá arrivés sur l’île. Le soleil est de retour et nous découvrons de magnifiques plages. Morro São Paulo est très prisée par les familles avec enfants et les personnes souhaitant une destination balnéraire animée. En effet, chaque semaine, à partir du jeudi, la 2nde plage de Morro est prise d’assaut par les « camelos », les vendeurs ambulants de caipirinhas et de petits choses à grignoter afin de tenir jusqu’au bout de la nuit 🙂       Clairement Morro reste une destination festive et alors pour plus de calme, nous sommes parties sur l’île de Boipeba. Quelques arrêts pour nourrir les poissons des piscines naturelles.   Aperçu video de nos aventures :     Arrivées sur l’île nous partons à la découverte du centre ville. Une petite bourgade avec une série de petites maisons très colorées. Nous profitons de la vie paisible de l’île.       Pour les plus aventuriers, l’île vous offre de nombreuses possibilités de randonnées et de balades en bateau. Pour terminer la journée, je vous conseille une petite balade en canoë pour profiter du coucher de soleil..     Contactez Iva pour en savoir plus sur son voyage !   Retrouvez en ligne nos circuits dédiés aux îles du Nordeste brésilien :   Paradisiaques îles du Sud de...

Read More
Croisière aux Galapagos au large de l’Equateur
Feb21

Croisière aux Galapagos au large de l’Equateur

            Carnet de voyage d’Isa, conceptrice voyages chez Terra Andina Ecuador, suite à sa croisière aux Galapagos.                   Qui n’a jamais entendu parler des îles Galapagos? Voilà bien un nom qui, dès qu’il est prononcé, fait rêver et voyager en même temps !   C’est cet archipel mystérieux, à la fois désertique, parfois désolé, toujours coloré et sauvage,  et en même temps terre d’accueil d’une faune endémique unique au monde. Leur histoire est pourtant trop souvent méconnue et elles paraissent souvent inaccessibles.       C’est donc l’occasion pour moi de les découvrir le temps d’une croisière de 4 jours suivie d’une virée de deux jours sur Isabela, la plus grande et la plus sauvage des quatre îles habitées.       Découvertes par hasard au XVIème siècle par Tomas de Berlanga, les Galapagos furent le repère favori des pirates jusqu’au début du XIXème siècle. En effet, elles possèdent des points d’eau et sont un point de ravitaillement parfait au milieu du Pacifique. Les tortues Galapagos, embarquées sur les navires, pouvaient survivre longtemps sans eau ni nourriture et constituaient une réserve appréciable de chair fraîche. Pratique qui a causé la disparition de plusieurs espèces, dont le célèbre Lonesome George, disparu en 2012 et qui était le dernier représentant de son espèce, provenant de l’île Pinta.   Mais revenons à nos moutons ! Point de pirates et de pavillon noir pour moi !   Après un vol de deux heures pour Baltra, l’aéroport principal de l’archipel, j’embarque et mon navire, l’Anahi, est plutôt confortable et les maîtres à bord, accueillants !   Me voilà partie pour une croisière de 4 jours à la découverte de la partie sud de l’archipel, avec les îles San Cristobal, Española, Floreana et Santa Cruz.           Visites à terre et snorkeling sont au programme, les animaux sont toujours au rendez-vous et c’est un grand bonheur de pouvoir observer de si près iguanes marins, otaries et fous à pattes bleues, parmi de nombreuses autres espèces.       Émotions lorsque nous pouvons voir un faucon des Galapagos, espèce endémique, et la parade nuptiale un peu maladroite des albatros (vivant exclusivement sur Española de mars à décembre), nous a provoqué de beaux rires !         Nous ne sommes pas en reste avec les superbes spots de snorkeling ! Des otaries nous suivent et jouent avec nous, j’ai la chance d’être dans le groupe du « Captain » et c’est un spectacle de le voir descendre à 15m en apnée pour nous montrer des concombres de mer, cette espèce en danger pour cause de surpêche et maintenant protégée.   Nous...

Read More
Bolivie : le Lac Titicaca en catamaran
Dec30

Bolivie : le Lac Titicaca en catamaran

      Par Lucie Gosnet, conceptrice voyages chez Terra Andina Bolivia                 Me laisser porter par le vent, c´était l´une des principales aventures qui m´attendait, et pas n´importe où et n´importe comment : traverser en catamaran le légendaire Lac Titicaca, l´un des plus grands d´Amérique du Sud que j´avais tant rêvé de traverser pendant mon adolescence.   Le Lac Titicaca (petite carte) : étape incontournable à 3812 mètres d´altitude dont on ne peut se lasser même après une dizaine de passages. En effet, quoi de plus fantastique que d’y partir en “reco” et mieux encore… connaître de nouvelles contrées.   Davide, jeune guide Belge installé en Bolivie vient un jour nous rendre visite à l´agence de Terra Bolivia et nous explique qu´il travaille pour une fondation humanitaire qui propose des excursions touristiques.   Il nous invite alors à venir inaugurer deux catamarans à voile construits par des jeunes des communautés de Santiago de Huata et Peñas. Ces deux localités sont des villages ruraux situés à l´Est du Lac Titicaca.   Les catamarans en bois sont le résultat d´un projet de coopération et de développement inauguré par le Père italien Leonardo Gianelli, responsable de la fondation Manos Abiertas. Il est installé en Bolivie depuis une dizaine d´années dans le village de Chuquiñapi. La fondation cherche à développer la communauté d´un point de vue éducatif et économique et cela, à travers le tourisme, pour offrir aux jeunes de ces communautés rurales un travail. Pour éviter l´émigration massive vers la ville de La Paz.   La traversée en catamaran représente une des activités proposées par la fondation. A cela s´ajoutent randonnées, VTT et la découverte de villages.   Je suis donc de la partie pour aller découvrir le travail des jeunes des communautés et participer à de nouvelles activités.   ¡Vamos pues!   Jour 1: La Paz – Copacabana – Yumani (île du soleil)   A 8h, je suis sur la place San Francisco de La Paz, lieu fixé pour le départ. Arrivent doucement mais sûrement les autres invités, une dizaine de personnes. Eh oui! nous sommes à La Paz (il faut rajouter une bonne demi-heure à sa montre!), nous partons à 8h45.   En route vers le Lac en minibus. Qui dit minibus dit musiques andines folkloriques, vive les chicheras. L´Illimani est bien derrière nous, le minibus se fraie un chemin dans les rues effervescentes d´El Alto enfin, il essaie, hop, c´est parti, nous voilà sur la route du Lac Titicaca. On mâche de la coca, on est en admiration devant la Cordillère des Andes qui défile sous nos yeux: Huayna Potosi, Condoriri,...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici