Sergio Moço De Sa

Au rythme du Nordeste au Brésil
Feb01

Au rythme du Nordeste au Brésil

Un portrait par mois, 5 thèmes choisis pour l’amour du Brésil Travailler terra, c’est vivre “là-bas”, éprouver au quotidien le goût de la différence, la vibration de l’altérité. Dis-nous Sergio, c’est quoi pour toi vivre au rythme du Nordeste du Brésil ? Une activité “Relaxar”, car le climat et l’ambiance du Nordeste au Brésil invitent à tendre le hamac. Boipeba, Alter do Chão, Maragogi, Jericoacoara et Atins … on ne compte pas les merveilleux sites propices à la contemplation. Un livre Capitães de Areia (capitaines des sables) du bahianais Jorge Amado. Personne n’a su mieux que lui décrire le quotidien des enfants des rues et la magie de l’envoûtante Salvador. Un lieu Sans hésiter Fernando de Noronha. J’ai eu le privilège d’y aller, c’est sublime, les plus belles plages que je connaisse. Une expression “Show de Bola”, littéralement “spectacle de ballon”, parfois abrégé en “show” tout court. Une métaphore footballistique pour indiquer que c’est génial, super, au top ! Un personnage Zumbi dos Palmares, figure emblématique de la lutte contre le colonialisme et l’esclavage. Depuis 2003, le 20 novembre (date de sa mort) est le jour de la “Conscience Noire” dans tout le Brésil.       Vivre au rythme du Nordeste du Brésil, selon Sergio, Serge Moço de Sa, gérant Terra...

Read More
Brésil : le plein d’émotions dans le Nordeste
Oct22

Brésil : le plein d’émotions dans le Nordeste

            Récit et photos de Sergio Moço de Sa, nouveau gérant de Terra Nossa, ex conseiller voyages chez Terra Andina Peru.                   Après vous avoir parlé du Nord du Pérou il y a quelques temps, c´est avec le même enthousiasme que je reviens sur le blog pour évoquer le…Nordeste du Brésil!!!   Il se trouve en effet que votre serviteur est l´heureux élu pour reprendre en main la destinée de l´une des dernières étoiles nées au sein de la galaxie Terra Group, l´agence Terra Nossa, et depuis fin septembre.   C´est dans ce cadre que j´ai passé une dizaine de jours sur place pour une première reconnaissance des lieux entre Recife et São Luis, avec en point d´orgue la bien-nommée « ROTA DAS EMOÇÕES » (Route des Émotions pour les non-lusophones).     Voici donc mon retour d´expérience, lettre par lettre…   R, comme « Retrouvailles » : avec le Brésil, que j´ai quitté il y a 4 ans avec l´envie de le retrouver un jour… mais aussi avec Thomas Loubert, premier gérant TERRA à m´avoir accueilli au Costa Rica après mon expérience brésilienne justement… et enfin avec Florence, sœur de Thomas, infirmière dévouée jamais à court d´anecdotes sur le monde hospitalier…       O, comme « Orange » : la teinte que prennent le soleil, le ciel et l´horizon en fin d´après-midi…       T, comme « Transports » : ils sont divers et variés, mais toujours les plus adaptés aux conditions du terrain !       A, comme « Aventure » : plus que toute autre, le Brésil est LA destination idéale pour vivre l´aventure loin des foules, et spécialement le Nordeste… grands espaces, impression de bout du monde et sensation de liberté absolue garantis!       D, comme « Détente » : parce qu´il n´y a pas que le travail dans la vie et que parfois les conditions s´y prêtent à merveille …     A, comme « Âme d´enfant » : il suffit d´une session de « esqui-bunda » (littéralement ski-fesse) au milieu de nulle part pour vérifier que nous restons de grands enfants…       S, comme « Seuls au Monde » : à l´hôtel Ilha dos Poldros, où vous pourrez profiter en toute quiétude des 1200 hectares de terrain et des 18 kilomètres de plages de cette île privée dans le Delta de Parnaiba       E, comme « Ecotourisme » : dans le Delta de Parnaiba, également appelé le Delta des Amériques. Composé de 85 îles sur une surface de 2700 km2 entre les Etats du Piaui et du Maranhao, sa richesse et sa diversité d´écosystèmes, de faune et de flore sont uniques !       M, comme « Maranhenses » : ou plus exactement...

Read More
Brésil : Pantanal, Amazonie et Monte Roraima
Jun21

Brésil : Pantanal, Amazonie et Monte Roraima

          Récit et photos de Nivea, Luiza et Luc, conseillères voyage et nouveau gérant de Terra Brazil.                     L’année 2014 a été marquée par une volonté collective de mise au vert. En effet, toute l’équipe Terra Brazil a choisi de fuir l’agitation carioca (de Rio de Janeiro) et la vie urbaine pour prendre un grand bol d’air frais, d’autant plus après une coupe du monde de football bien animée. Pour cela, rien de tel que de choisir les plus grands espaces naturels du pays :   Luiza a choisi les vastes étendues sauvages partiellement inondées du Pantanal et les sources d’eaux cristallines de Bonito. Nivea s’est évadée en Amazonie en pleine période de coupe du monde de football pour suivre l’événement avec les caboclos. Luc s’est attelé à l’ascension du Monte Roraima, situé à l’extrême Nord du Brésil. Voici ci-dessous le récit de nos aventures :     Luiza au Pantanal Le Pantanal est une région pleine de prairies et savanes inondables (selon la saison) où la diversité animale est facilement observable du fait d’une basse végétation. L’endroit est très recherché pour les amoureux de la nature et de photographie.   Ce que très peu de personnes savent est qu’il existe “12 différents” (voire plus) Pantanal. Ces sous-régions sont définies en accord avec le régime des eaux des rivières, ce qui modifie la répartition de la flore et de la faune et les caractéristiques de chaque région.   Lors de mon voyage de reconnaissance, j’ai eu l’occasion de découvrir 3 différents ecosystèmes à travers la visite de quelques fermes. Il est intéressant de noter que selon l’accessibilité et les caractéristiques de la nature, chaque “fazenda” developpe un type différent d’activités : bétail, élevage de chevaux, cultures de riz, etc.   J’ai choisi de vous présenter la région du Rio Negro.   L’aventure commence à Campo Grande où, à ma grande surprise, j’ai été informée que mon transfert terrestre avait été annulé ! (aie !) 10 minutes après, nouvelle surprise : le transfert sera fait en avion ! Du village d’Aquidauana, embarquement à bord d’un petit avion et début de mon aventure direction le Pantanal. En altitude, nous pouvons comprendre un peu mieux le relief et apprécier la beauté des paysages.       Une fois sur place, à partir du Rio Negro, la découverte de la région se fait à pied ou en barque.           L’attrait principal de la visite de cette ferme est que toutes les visites sont faites en privatif, et les propriétaires sont toujours présents pour les petites attentions.   Et...

Read More
Nordeste : Marajó à dos de buffles
Apr13

Nordeste : Marajó à dos de buffles

              Par Thomas Loubert, Gérant Terra Nossa.                     Quand j’ai dit à mon fils Théo que je partais à la découverte d’une île peuplée de buffles, il m’a regardé avec de grands yeux pleins d’admiration et m’a dit que j’étais très courageux …   C’est donc rempli de courage et bien excité que j’ai pris l’avion en direction de Belém, capitale de l’état du Pará (Nord du Brésil).   De là je me rendrai sur Marajó, une île de la taille de la Suisse dans le delta du plus grand fleuve du monde : l’Amazone. Une île peuplée de buffles, donc.     J’arrive à Belém tôt le matin et suis immédiatement plongé dans l’humidité et la moiteur tropicale caractéristiques des régions amazoniennes.   Le taxista me salue d’un “Bem-vindo” chaleureux et après une discussion enjouée sur les charmes de sa ville, il me dépose à la pousada que j’ai retenue.   Je dépose mes affaires et repart tout de suite pour le Ver-O-Peso, plus grand marché en plein air d’Amérique Latine.   Les commerçants se répartissent en secteurs qui sont de véritables quartiers : les poissons, les viandes, les petits restaurants, les potions à bases de plantes médicinales, les habits, les jus….une ville dans la ville.     Je me balade dans les allées en observant tous les vendeurs qui alpaguent le client chaleureusement et où se mélangent les odeurs d’ananas frais et de poissons fraichement pêchés. Toute cette nourriture m’ouvre l’appétit, d’autant que le temps a filé et c’est déjà l’heure du déjeuner.     Je choisis au hasard une échoppe avec vue sur le fleuve et déguste mon premier plat typique de la région : açai com peixe (poisson à l’açai).   L’açai est une baie noire issue d’Amazonie qui est devenue depuis quelque temps très prisée par les Brésiliens pour ses vertues antioxydantes.   Si dans le reste du Brésil on le consomme sous forme de sorbet sucré avec des fruits le plus souvent, je découvre dans cette région que c’est l’accompagnement salé pour des plats avec poissons… et c’est délicieux !   Je continue ma découverte de la ville et notamment le Teatro da Paz, le plus grand théatre du Nord du Brésil construit en 1870 grâce aux revenus tirés de l’exportation du caoutchouc, qui était la grande affaire de Belém.   Pendant cette période, les bateaux partaient d’ici pleins de caoutchouc et revenaient chargés de pierres et autre matériel de construction, une combine qui leur revenait moins cher que s’ils s’étaient fournis au Brésil.     Outre les matérieux, c’est...

Read More
Brésil : la région des canyons
Sep30

Brésil : la région des canyons

              Par Luc Durieux, conseiller voyage chez Terra Brazil                     Des changements se profilent au Brésil : Terra Brazil laisse du terrain dans le Nord du pays au bénéfice de Terra Nossa, pour en partie se concentrer un peu plus sur le Sud du pays.   Il est temps de faire du neuf et d’explorer un peu ce Sud afin de se spécialiser toujours plus. Voici les principales caractéristiques des Etats du Rio Grande do Sul, Santa Catarina et Parana :   –        Zone colonisée par des immigrés allemands, slaves, italiens essentiellement, où la culture européenne y est très marquée (on y fête par exemple l’Oktoberfest ; on peut retrouver des dialectes mélangeant allemand et portugais).   –        Climat européen : l’hiver est la saison préférée des touristes brésiliens pour le froid (températures passant dans les négatifs) et les quelques flocons de neige que l’on rencontre dans les Serras Gaúcha et Catarinense.   –        Niveau économique, le Sud représente la zone la plus développée du pays.   Faisant suite à la reco de Luiza de « Floripa » au littoral du Paraná, j’ai choisi de partir encore plus au Sud et parcourir la Serra Gaúcha et la Serra Catarinense de Porto Alegre à Florianópolis. Cette petite chaîne de montagnes longe le littoral, alignant de superbes canyons et points de vue.   1ère étape/ Porto Alegre, qui a accueilli le premier match de l’Equipe de France lors de la Coupe du Monde de Football le 15 juin dernier. Je récupère ma voiture de location et pars à la découverte de cette ville sans charme, sans intérêts particuliers. Ville accueillant surtout un tourisme d’affaires.     2ème étape / Départ pour les deux grandes attractions locales : les villes jumelles de Gramado et Canela, distantes de 8km. Je commence à prendre un peu de hauteur. Approchant de mon but, la route est magnifique : les hortensias sont en fleurs (floraison de début décembre à mi-janvier environ).       Arrivé à Gramado, tourisme de masse. Les hortensias sont au rendez-vous, les bus à touristes aussi. Principale attraction de ces 2 villes : les fêtes de Noël, avec une énorme programmation de spectacles, animations… de début novembre à mi-janvier. A cette période, les deux villes sont bondées. Elles se transforment en véritable parc d’attractions, paradis des enfants.   Comme tout paradis qui se respecte, il y a du chocolat. La ville a accueilli 5-6 fabriques de chocolat, j’en ai visité seulement 3, avec dégustation. Spécialité des restaurants : la fondue.     Quelques années auparavant, Canela vivait dans l’ombre de Gramado. Canela s’est spécialisée...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici