Catherine Nieto Napierai

Australie : Queensland, terre royale !
Feb23

Australie : Queensland, terre royale !

              Récit et photos de Catherine, Christophe et Esteban, en mode reco et montage de Terra Australia.                   Petit flash back… Notre reconnaissance du pays a commencé au printemps 2014, (enfin pour les lecteurs de l’hémisphère Nord…Pour ceux du Sud cette odyssée a commencé à l’automne austral).   Pour jeter un coup d’oeil aux deux précédentes étapes de notre carnet de voyage, c’est par ici :  Nouvelles Galles, Sydney, Victoria & Melbourne , South Australia, Great Ocean Road, Adelaïde, Outback, Uluru & Top End.   Les Etats Australiens sont ratissés … Nous visitons, découvrons, imaginons, pensons à la création des voyages à construire pour nos futurs clients voyageurs. La palette est large, les déclinaisons nombreuses, les angles d’approches à prévoir aussi. Nous sommes des designers du voyage alliant une vision créative à une réalisation technique, appelée dans notre jargon : la  logistique. Bref, la découverte ne se limite pas à des « visites », nous sommes en ce que nous nommons MODE RECO !   Notre découverte de ce pays continent se poursuit ici au Queensland.     La région est mythique, elle arbore fièrement un site phare visible depuis l’espace : la grande barrière de Corail ! Après 3 heures de vol depuis Sydney nous arrivons à Cairns. Nos bagages sont plus légers que nos premières reconnaissances, nous avons mis de côté nos doudounes et pulls…la zone est tropicale.     Cairns dégage une atmosphère décontractée, la ville a été conçue pour le bien être de sa population. Au départ, elle avait un handicap, celui d’une ville sans plage aux abords vaseux, mais aujourd’hui sa marina et son lagon artificiel sont une réussite ! La ville porte en elle l’ouverture vers la grande barrière de corail. Nous ressentons  un esprit de détente ici, les gens sont plutôt bien dans leurs tongs.   Le farniente a du bon mais il nous faut connaître les sésames pour découvrir la grande barrière. Il nous faut rencontrer les différents acteurs pour les expéditions au cœur du Queensland, les centres de plongée, les guides, les hôtels… bref, toute cette matière pour monter un voyage bien huilé.   Si vous n’avez pas le temps de vous prêter à une découverte par le biais d’une croisière de quelques jours, il existe des îles facilement accessibles à la journée pour profiter des fonds marins et de la grande bleue.   La grande barrière est un jardin marin, avec sa végétation et sa faune aquatique, pas besoin d’être un plongeur émérite pour y accéder, rien qu’avec un masque et un tuba la magie opère déjà…     La région...

Read More
Afrique du Sud : Parc Kruger et plages du Mozambique
Nov10

Afrique du Sud : Parc Kruger et plages du Mozambique

            Par Kanto Raomiala, conseillère voyages chez Terra South Africa.                     C’est LE moment de l’année où pluie, vent, grêle, orage font tout pour vous faire fuir du Cap. Encore quelques jours et je serai partie en safari (me dis-je, en tapotant sur mon clavier et en regardant le nuage gris qui couvre notre belle Montagne de la Table et qui nous arrive droit devant) pour finir sur les rives du Canal du Mozambique.   Le jour tant attendu est arrivé! Départ pour le Parc Kruger et deux semaines en terre inconnue : le Mozambique.   « Hurray » comme disent les Anglais !     Départ un samedi matin (jour de la grasse-mat’), après un réveil très dur (surtout quand le petit pot organisé par les copains la veille se termine à 2/3h du matin…).   Direction l’aéroport avec le petit sac à dos de baroudeur rouge pour un vol direct qui me dépose dans le Kruger où c’est déjà le dépaysement assuré. Route dans la réserve privée du Sabi Sand au cœur du parc Kruger avec mon chauffeur Godfrey qui me cherchait partout dans l’aéroport et qui pensait que mon nom était «Lobby » (je l’ai appelé à l’atterrissage pour lui dire que je l’attendais dans le lobby de l’aéroport).   Le Sabi Sand fait partie du Greater Kruger National Park qui s’étend sur 65.000 hectares. La réserve est réputée pour offrir l’une des meilleures observations animalières sur le continent. C’est l’endroit où tous les mythes des documents animaliers prennent forme (comme le léopard perché sur un arbre avec une antilope dans la gueule).   Les lodges dans cette réserve sont la plupart du temps des lodges de charme et de petite capacité avec un service d’excellence inégalable. Les plus luxueux disposent de chalets ou de suites avec piscine privée et offrent une vue sur la brousse africaine avec un point d’eau où les animaux viennent s’abreuver. Dans mon cas, un éléphant s’est permis de venir boire l’eau de ma piscine !     Chaque lodge offre une expérience exclusive et luxueuse. Par rapport à un séjour dans le parc national Kruger, la réserve de Sabi Sand offre une expérience plus exclusive. Séjourner dans l’un des lodges de la réserve signifie que vous partagez cette nature sauvage avec seulement quelques autres clients.   Votre safari dans le Sabi Sand ne dépend pas des règles imposées par l’organisme qui contrôle les parcs nationaux sud-africains, de sorte que les rangers-guides peuvent conduire hors-piste pour vous amener au plus près possible de l’action. Ils peuvent également...

Read More
Mexique : la route du Pacifique
Mar14

Mexique : la route du Pacifique

        Par Tristan Réger, gérant Terra Maya au Mexique.           “La Route du Pacifique” … Cela faisait longtemps que j’attendais ce voyage, mi-accompagnement, mi-exploration, dans le nord du Mexique, et le départ approche enfin, comme toujours précédé de préparatifs frénétiques.   En ce mois de février, le thermomètre affiche déjà plus de 30 degrés dans le Yucatán où je vis, c’est donc tout sourire que je ressors du placard mon coupe-vent en prévision de la fraîcheur que je vais rencontrer dans les jours à venir.   Je retrouve dans ses poches un billet de 2 pesos argentins et un ticket de bus de Bariloche, souvenirs oubliés de l’époque où je travaillais en Argentine pour Terra Argentina. Che, la montagne me manque !   L’itinéraire promet de balayer tout le nord du pays. Il commence dans les hautes terres de Chihuahua, se poursuit en zigzaguant à travers les canyons de cuivre pour atteindre la mer de Cortés, qu’on traverse en ferry pour rejoindre la péninsule de Basse Californie, terminus du voyage.   Karl, notre guide breton, fidèle depuis les débuts de Terra Maya en 2006, me retrouve à l’aéroport de Mexico DF. Nous accompagnons un groupe de 12 personnes que je laisserai une fois arrivés à La Paz, avant de poursuivre en solo l’exploration de la Basse Californie.   CHICHUAHUA   Première étape, l’Etat de Chihuahua et sa capitale du même nom.   Ville de Pancho Villa et berceau de la révolution mexicaine, Chihuahua n’est qu’à 2h30 du Texas et ça se sent : santiags, chapeaux de cowboys, grosses ceintures … Un vrai western à la sauce latino.   Pancho Villa Ville de Chihuahua au Mexique   Dans les rues de Chihuahua au Mexique Mais ce ne sont ni les bottes ni les burritos – la spécialité locale – qui nous ont amenés jusqu’ici. Nous partons donc dans les terres en direction de Creel et des grands canyons. Le voyage se fait au son de Los Tigres del Norte, le groupe de Musica Banda le plus connu de la région. À la fois traditionnel et kitch. Tellement… norteño !     En chemin nous visiterons l’une des plus grandes communautés mennonites du pays. On ne s’attend pas à voir de grands blonds habillés comme au XIXe siècle cultiver la terre rouge de la région. Certains s’ouvrent au monde moderne, mais les plus conservateurs font le choix de vivre sans électricité, sans véhicule motorisé …   Communauté ménnonite au Mexique Une fois à Creel, nous irons plutôt à la rencontre des populations tarahumaras qui tressent inlassablement des paniers en paille le long des voies...

Read More
Colombie, région du Choco
Feb14

Colombie, région du Choco

    Par Jérôme Sans, fondateur Terra Colombia     10h00, nous sommes tous les 4 installés dans un Twin Otter presque plein (12 places). Rien à craindre selon le pilote, c’est un super avion, « tu verras comme il est maniable en vol ! » m’a-t ’il confié me voyant livide.   Voyage dans le Choco, Colombie Il met les gaz, ça secoue de partout, on ne s’entend plus respirer, on dirait que personne ne stresse sauf moi. Mes enfants dessinent tranquillement, Laurence regarde le paysage et le couple de Colombiens derrière nous a l’air d’être en voyage de noces. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir une pensée pour mon associé Thibault en Afrique du Sud qui n’aimerait certainement pas partager ce moment avec nous…   Heureusement le vol est court depuis Medellin, 40 minutes, et la descente vers le « Pacifico Colombiano » est un doux mélange de couleurs, de reliefs et de sensations. Après la jungle et les fleuves ocres, nous survolons la côte Pacifique et ses couleurs émeraudes avant de nous poser sur le petit bout de piste de l’aérodrome de Bahia Solano, dans le département du Choco.   Bienvenidos au bout du monde, j’ai l’impression d’avoir changé de pays. D’avoir traversé la planète.   César nous attend au volant de sa jeep pour nous conduire dans sa réserve d’El Almejal, à une petite heure de route. Il est propriétaire de cette réserve en bord d’océan depuis 35 ans et fait partie des pionniers en terme d’écotourisme en Colombie.   Réserve El Almejal, Choco, Colombie   Nous passons l’après-midi à parler de sa région, à ce que nous pourrions développer ensemble, aux meilleures saisons pour les baleines, la ponte de tortues olivâtres, l’ornithologie (800 espèces ont été recensées dans la zone, dont une trentaine sont endémiques) et l’observation des dauphins.   Le lendemain matin, nous voilà embarqués dans une barque pour essayer d’apercevoir celle pour qui nous sommes venus.   D’abord sortir de la baie. Avec les courants et les vagues prisées par les surfeurs du coin, ce n’est pas si simple mais Pancho, le capitaine, connait la zone et y arrive assez rapidement.   Ne plus faire de bruit. Expliquer aux enfants qu’il faut tendre l’oreille pour essayer de l’entendre arriver. Et surtout ouvrir les yeux à 360°.   Observation des baleines dans le Choco, Colombie   “PUTA MADRE MIRA!!”… Pas très fine cette expression mais Cesar n’a pas pu s’empêcher…   Il faut dire que la baleine qui vient de passer à côté de nous est immense, majestueuse. Nous restons longtemps sur place, pas trop proches d’elle, pas trop loin. C’est un vrai...

Read More
Chili, en reco au pays de l’eau, cap sur le Sud …
Oct11

Chili, en reco au pays de l’eau, cap sur le Sud …

Venez au Chili, terre de contrastes et d’antagonismes où la nature vous livrera ses plus belles richesses qui vous ressourceront et vous feront vibrer… comme lors de votre premier amour…   Cap au sud, dont la plus noble et abondante richesse du Chili est l’eau, donnant naissance à des mondes merveilleux que nous avons exploré pour vous!     Nicolas, Annya et Sébastien de Terra Chile La région des mille lacs Appréciez la région des lacs et rivières. Un vrai concentré de sport vous attend, de tous les styles et pour tous les goûts, dans un cadre naturel totalement grandiose. Ou bien relaxez vous dans des sources d’eaux thermales aux pieds des volcans enneigés, dans le grondement des cascades. Passez une nuit au sein de la réserve Huilo Huilo, une forêt dense et préservée, dans des hôtels qui vous surprendront : Baobab, Nawelpi lodge, le futur Reino Funji, des hôtels fondus dans l’environnement…   Laissez-vous tenter par les circuits classiques incontournables du Chili   Hôtel de la réserve Huilo Huilo Ile de Chiloé: la perle du Pacifique Archipel de Chiloé – Chili Arrivez directement sur l’archipel de Chiloé qui s’ouvre sur l’océan, grâce au nouvel aéroport de la ville de Castro.   Castro nous rappelle bien une petite anecdote… Dans un petit hôtel de Castro, on nous sert un alcool de cerise, Annya boit ça comme du petit lait, sans trépigner puis vient le tour de Sébastien. Il prend une gorgée, mange la cerise baignant dans l’alcool au fond du verre puis devient tout rouge. Tout le monde croit que l’alcool est fort malgré le flegme anglais d’Annya (habituée aux eaux de vies?), mais Seb nous rassure, dans un râle dont seuls les pêcheurs de Dalcahue ont le secret, que ce n’est pas l’alcool qui est fort mais la “petite cerise” qu’il n’aime…C’est ce qui l’aurait mis dans cet état….   Visitez les différentes églises classées au patrimoine mondial de l’Unesco et arrêtez-vous au Chepu Lodge. Une balade en kayak au lever du soleil vous tente ? Le Chepu Lodge c’est aussi une manière alternative de vivre en autonomie énergétique.   Promenez vous pendant 6 jours sur cette île Détroit de Magellan, 20 mille lieux sur les mers   Détroit de Magellan – Chili   Finissez sur la pointe du continent austral, la terre de feu. Prenez une bouffée d’air marin et partez en bateau sur le détroit de Magellan, sur l’Ile Carlos III, rejoindre un site scientifique et écologique destiné à l’observation des baleines ! Un monde marin rare et précieux s’ouvre à vous, sans oublier les pingouins et l’ensemble de la faune faune marine de Patagonie… Ici...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici