Virginie Roé

Road trip au Mexique
Jul13

Road trip au Mexique

Road trip au Mexique, carnet de voyage de Mexico à Merida par Sébastien, gérant Terra Maya, agence de voyages sur mesure au Mexique.     Difficile de résumer 1 mois de reco en quelques mots… Mon conseil ? venez au Mexique et vivez ces moments 🙂   Pour faire court, je suis parti de Mexico pour revenir doucement vers l’agence Terra Maya à Merida.     J’ai pris l’avion, le taxi, le bus, le bateau, le cheval, et beaucoup marché !     Je vais vous parler de mes 5 coups de cœur :   1 – Un grand coup de cœur pour tous nos guides et transporteurs. Tous sont différents mais partagent un excellent sens du service, de l’Amour de leur région, de leur pays et une culture incroyable !     2 – Une région que je ne connaissais pas : le sud de Oaxaca. Les plages sont incroyables et les villages de pêcheurs enchanteurs. Il y en a pour tous les goûts : le luxe avec des hôtels tout confort avec vue imprenable sur la côte. Une autre forme de luxe avec des cabanes sur des plages rien que pour vous. Il y a Mazunte, ambiance hippie, Zipolite, ambiance bobo et Puerto Escondido, ambiance plus populaire et locale. Bref, chaque lieu propose un charme unique.   Les activités y sont nombreuses : pêche, snorkeling, plongée, surf, centre écotouristique pour découvrir la faune et flore des mangroves (et observer les crocodiles), les cascades magiques (c’est leur vrai nom), etc.     3 – L’hôtel la casa del rector à Guanajuato : C’est du luxe et du vrai luxe. Service irréprochable, architecture mêlant le colonial et le moderne. Situé à merveille dans le centre avec ascenseur pour profiter d’une vue panoramique sur la ville (avec infinite pool d’eau de mer s’il vous plait 😉     4 – Le site archéologique de Yaxchilan : Accompagné de mon guide, j’ai eu le bonheur de partir avec le premier bateau du matin. Vous avez à gauche le Mexique et à droite le Guatemala, des crocodiles, des singes hurleurs, une guacamaya qui vole au dessus de vous (si vous avez de la chance). Nous sommes restés seuls sur le site pendant 1 heure, c’était magique.     5 – A l’ouest de Patzcuaro, je vous conseille d’aller découvrir Paricutin. L’un des volcans les plus jeunes du monde (né en 1943) peut se découvrir via une belle balade à cheval. A proximité, il ne reste plus rien du village sauf l’église  de San Juan Parangaricutiro qui surgit au dessus de la lave. C’est un paysage lunaire unique.     Conclusion, cela fait 18...

Read More
Colombie : voyage en terres indigènes du Sud
Sep21

Colombie : voyage en terres indigènes du Sud

              Récit et photos de Maxence Tournier, conseillère voyages chez Terra Colombia.                   Aujourd´hui départ pour un circuit de 10 jours dans le sud de la Colombie. Cette région encore méconnue ou mal cernée va m´apporter autant de surprises que d´émotions !     Ma première étape est le désert de la Tatacoa… cette étendue est incroyablement divisée en deux de façon naturelle : un désert rouge et un désert gris ! Impossible de dire laquelle est la plus belle tellement elle offre un spectacle différent ! Je vous laisse en juger par vous-même.   Malheureusement, le ciel était trop couvert pour passer une soirée sous les étoiles à l´observatoire astronomique.       Départ pour une nouvelle étape : San Agustin, réputé pour son parc archéologique aux statues aussi imposantes qu´énigmatiques. Cette population indigène est une des seules sur laquelle il n´existe aucun écrit, les archéologues ont donc dû laisser place au mystère qui les entoure.       Après tant de culture, un moment nature s´impose : mon guide m´emmène sur 2 sites exceptionnels :   La Chaquira : un point de vue qui surplombe un canyon. Les photos se passent de commentaires.     Et l´Estrecho où le fleuve tumultueux de la Magdalena se resserre sur seulement quelques mètres de large. Un spectacle bruyant qui vous laisse sans voix.     Le lendemain, je pars par la route et m´enfonce encore plus dans l´inconnu : Tierradentro (terre de l´intérieur) porte bien son nom ! Je ne sais pas ce qui m´impressionne le plus : ces tombeaux creusés dans la roche et peints, ou les paysages à couper le souffle.         Enfin, ma dernière étape m´amène à Popayán pour mes derniers jours dans la région.   Un tour de la ville me permet de découvrir cette ville blanche, aux très nombreuses universités.       Je passe ensuite une journée entière dans le parc du Puracé : entre observation de condors (qui ne se sont pas laissés apercevoir ce jour-là), marche à travers les frailejones (plantes des climats andins de haute altitude) et les sources thermales de souffre, ce parc naturel offre la possibilité de découvrir les paysages typiques des hauts plateaux andins. Pour les plus courageux, une randonnée sur le volcan du Puracé peut se faire.         Une nouvelle journée d´émotions m´attend : départ aux aurores avec mon guide, un indien Yanacona, pour rejoindre son village, à 3 heures de route de Popayán. Cette population a ses propres lois, tribunaux, la police et l´armée ne sont pas admises car les armes sont interdites… En cette journée de fêtes,...

Read More
Pérou : le mystère du désert
Apr08

Pérou : le mystère du désert

      Par Sandrine Gallo, Terra Andina Peru               Quatorze ans se sont écoulés depuis mon dernier survol du désert péruvien. Lorsque LC PERU me contacte pour participer à l’inauguration de sa nouvelle ligne régulière LIMA/PISCO/NAZCA j’hésite, les incidents de 2009 ont laissé dans les esprits de chacun de sombres souvenirs.   Après tout, laissons le passé où il est, l’avenir nous appartient !   Embarquement pour le survol des lignes de Nazca – Pérou Un DASH de fabrication canadienne de 37 places nous conduit directement de LIMA à PISCO en 30mn chrono où se trouve un aéroport flambant neuf.   PISCO est la capitale emblématique du célèbre alcool péruvien à base de jus de raison macéré, notre intérêt du jour ne se trouve portant pas au fond d’un verre mais bien ici en plein désert, PISCO s’étant converti en porte d’entrée du survol des mystérieuses lignes de Nazca, énormes dessins gravés dans le sable par une culture préhispanique étrangement disparue et ayant emportée avec elle les secrets de ces controversés géoglyphes, visibles uniquement du ciel. Calendrier astronomique, offrandes aux dieux ou encore moins sérieusement piste d’atterrissage d’objets volants non identifiés, les lignes restent un des plus grands mystères archéologiques mondial.   Envol pour découvrir les lignes de Nazca – Pérou Après une dizaine de minutes d’attente dans l’aérogare, des cartes d’embarquements nous sont remises et nous sommes conduits de nouveau sur les pistes de l’aéroport où nous prenons place à bord d’une avionnette de 19 places munie de fenêtres panoramiques, casques audio avec traduction en quatre langues (espagnol, anglais, français, japonais), envol pour 1h40 d’immensité et de contrastes…   Nous survolons tout d’abord le littoral et son océan couleur turquoise, la réserve de Paracas, les petits ports de pêche, dessous nos yeux se côtoient trois forces de la nature que sont les vagues, le vent et le sable.   Survol des lignes de Nazca – Pérou Puis l’engin pointe son nez vers ICA, désert et dunes de sables à perte de vue. Nous comprenons enfin pourquoi LE DAKAR a choisi le Pérou comme étape incontournable de sa célèbre compétition automobile, nous sommes dans une des régions les plus arides de la planète que l’homme a essayé de maitriser par des systèmes d’irrigations.   Nous entrons désormais en Terres Nazca, nous découvrons d’en haut la cité de CAHUACHI, capitale des Nazca datant du début de notre ère et ou ont été retrouvés plus de 400 fardeaux funéraires aujourd’hui entreposés dans divers musées de la région.   Les mystérieuses lignes de Nazca – Pérou Survol des lignes de Nazca au Pérou Les lignes...

Read More
Pérou, Archéologie et écotourisme au nord Pérou
Nov19

Pérou, Archéologie et écotourisme au nord Pérou

Récit de Sandrine Gallo, Terra Andina Peru.   Avec tous les trésors que le pays accumule dans sa partie méridionale, c’est tout juste si l’on se représente qu’il puisse exister un “nord Pérou“.   Pour réparer cette injustice, je me suis rendue en reco sur place.   Voyage dans le nord du Pérou Loin de la foule touristique du sud, je vous emmène en voyage à la découverte des joyaux naturels et archéologiques du nord péruvien. Point de départ Cajamarca, ville coloniale chargée d’histoire aux riches exploitations agricoles. Nous continuons sur Chachapoyas, berceau de l’antique culture du même nom connue pour ses pratiques funéraires hors du commun. Notre périple évolue sur le contrefort oriental de la cordillère des Andes aussi appelé « Ceja de Selva ». Cette région propice à l’écotourisme nous emmène au pied d’une des plus hautes chute d’eau au monde, la splendide Gogta imposante de ses 771m.   Puis direction le département d’Amazonas réputé pour ses forêts couvertes de brume et ses microclimats impressionnants dont l’intense humidité favorise une flore exubérante, en particulier orchidées et broméliacées. C’est aussi la destination favorite des passionnés d’ornithologie. Notre destination finale est Tarapoto à la rencontre des indiens Lamas et repos bien mérité dans la ville des palmiers.   Voici le circuit qui découle de ces quelques jours d’immersion au nord Pérou:   Jour 1 : LIMA – CAJAMARCA (Avion)   Transfert à l’aéroport de Lima pour un vol à destination de Cajamarca.   Jour2 : CAJAMARCA / VISITE   Journée consacrée à la visite de Cajamarca et ses alentours. Le matin, nous nous rendons à Cumbe Mayo ou « forêt de pierres », connu également pour son aqueduc de plusieurs kilomètres taillé dans la roche à plus de 3500m d’altitude avec son énigmatique croix ainsi que sa grotte couverte de pétroglyphes. L’après midi nous visitons la fameuse « chambre de la rançon », salle où Atahualpa fut emprisonné, unique vestige restant de cette époque. Continuation sur les « Ventanillas de Otuzco », niches funéraires pré-inca creusées dans la roche, puis les Bains de l’inca, sources d’eaux chaudes datant de l’époque inca. Retour à l’hôtel à Cajamarca.   Ville de Cajamarca – Pérou Fenêtres d’Otuzco – Cajamarca Jour 3 : CAJAMARCA– CELENDIN – LEYMEBAMBA   Départ matinal en véhicule pour Leymebamba par une route spectaculaire. Nous montons jusqu’au col de la Boue Noire, à 3678 m, puis nous redescendons jusqu’au village de Celendin, célèbre pour sa confection de chapeau de paille.   Temps de trajet : 9 heures environ.   Jour 4 : LEYMEBAMBA – KUELAP – CHACHAPOYAS   Nous commençons notre journée par la visite du musée de Malqui...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici