Virginie Roé

Rurrenabaque, les portes de l’Amazonie bolivienne
Apr04

Rurrenabaque, les portes de l’Amazonie bolivienne

Rurrenabaque, les portes de l’Amazonie bolivienne             Carnet de voyage en Bolivie par Loïc, Terra Bolivia.                     Quand on parle d’Amazonie, on pense souvent au Brésil, au Pérou voire à l’Équateur. Pourtant, la Bolivie offre une des parties les plus intéressantes et l’un des parcs nationaux les plus “riches” au monde.   Rurre, ville tranquille Bienvenue à Rurrenabaque, ou Rurre pour les intimes ! Cette petite ville, à la frontière des départements de La Paz et du Beni, jouit d’une situation toute particulière, à la croisée de la Cordillère des Andes et du bassin amazonien. On y est accueilli chaleureusement par sa population, après 30 minutes d’avion depuis la capitale gouvernementale la plus haute du monde.   Pendant la journée, l’humidité et les températures élevées rendent l’ambiance plutôt tranquille. On profite des hôtels, de leur patio et piscine, à la recherche d’un peu de fraîcheur. Puis, à la tombée de la nuit, les rues s’animent et le bal des mototaxis démarre. C’est en effet le moyen le plus facile de se déplacer à Rurre. Ensuite, ses restaurants et bars, aux charmes exotiques et tous faits de bois tropicaux, se remplissent petit à petit. Ici, on vient prendre des renseignements pour les prochains jours ou partager les expériences incroyables que l’on vient de vivre autour de quelques verres. Car oui, si on vient à Rurre, c’est pour toute autre chose : ses environs !             Welcome to the jungle Direction la selva ! Après deux heures de navigation sur les rios Beni et Tuchi, nous voilà en plein cœur de la jungle et du Madidi, un des parcs qui offre le plus de biodiversité au monde. Ici l’expérience est immersive, c’est l’Amazonie !   On se retrouve au milieu de cette végétation luxuriante et on se sent alors tout petit, entouré de ces arbres géants. Et cette nature s’offre aux plus patients. Notre guide nous apprend à être observateur, attentif et à l’écoute. Tout d’abord avec la flore, on apprend sur les bienfaits de chaque plante. Mais aussi avec la faune, car il y en a autant au sol (tapir, cochons sauvages, félins, papillons, insectes…), que dans les airs (aras, toucans, hérons, singes…).   De nuit, l’expérience prend encore plus de sens, l’ouïe est mise à contribution et les bruits de la jungle nous entourent littéralement. A l’aide d’une lampe torche, dans de petites lagunes, les yeux des alligators se transforment en véritables billes d’or. Les lucioles, elles, nous offrent un spectacle naturel étonnant, digne d’un feu d’artifice. Et lorsqu’on rentre...

Read More
Incroyable Amazonie Brésilienne !
Mar20

Incroyable Amazonie Brésilienne !

Amazing Amazonia do Brasil !!!             Carnet de voyage en Amazonie brésilienne. Texte, photos et video de Sergio, gérant chez Terra Nossa, agence réceptive locale dans le Nordeste au Brésil.                 A-ma-zo-ne… existe-t-il nom plus évocateur, destination plus mythique, aventure plus excitante que celle qu´éveille instantanément dans l´imaginaire collectif ces 4 syllabes ?   C´est afin de le vérifier en personne que je me suis rendu au cœur de l´Amazonie brésilienne. Direction Manaus et le Rio Negro pour une croisière de 4 jours, au rythme du plus majestueux des fleuves. Florilège de moments forts, à consommer sans modération !   Pour commencer en beauté, bonus vidéo artisananale pour les yeux et les oreilles :     1/ Navigation sur le fleuve   4 jours et 3 nuits à bord de notre fier vaisseau, pour un périple hors du temps et de la civilisation : l´Amazonie brésilienne posséde une vibration, une pulsation qui n´appartient qu´à elle. Et quel meilleur moyen que de tendre son hamac sur le pont pour l´appréhender pleinement, au rythme des oscillations !   2/ Rencontre des Eaux   En aval de la ville de Manaus, le Rio Negro et le Rio Solimões se rencontrent et se cotoient sur de nombreux kilomètres, sans pour autant mélanger leurs eaux. Débit, température et densité différentes expliquent ce saisissant phénomène naturel, faisant apparaître une très nette démarcation entre les 2 affluents.   3/ Artisanat local   L´Amazonie brésilienne, c´est aussi ses habitants, établis sur ses rives, et qui tirent leur subsistance des produits que la nature leur offre en abondance.   C´est dans la petite communauté de Nossa Senhora do Perétuo Socorro que nous visitons cet atelier artisanal de fabrication de bijoux réalisés à partir de graines d´Açai, fruit emblématique de la région.   4/ Dauphins roses   Personnage incontournable, le «boto» ou dauphin rose d´Amazonie est tout aussi sociable que ses congénères marins.   Une légende populaire raconte que les nuits de pleine lune, le cétacé prend forme humaine sous les traits d´un élégant jeune homme tout de blanc vétu et arborant un grand chapeau… Certaines grossesses «inexpliquées» devenant ainsi tout naturellement l´œuvre du «boto»!   5/ Populations indigènes   Celles-ci sont également présentes sur les rives du fleuve, et tentent de pérpetuer leurs traditions ancestrales. Nous avons eu le privilège de pouvoir assister à la représentation de plusieurs danses rituelles, entrecoupées d´instructifs quoique décousus exposés du mode et du rythme de vie de la communauté par l´un de ses chefs.   6/ Baignade rafraîchissante   Quel plaisir de pouvoir se rafraîchir de la moiteur omniprésente dans les eaux cristalines de cette source...

Read More
Le voyage Equateur mystère de Terra Colombia
Nov29

Le voyage Equateur mystère de Terra Colombia

L’équipe Terra Colombia en Equateur ou le récit de leur voyage mystère               Carnet de voyage Equateur par Clara Groison, conseillère voyages chez Terra Andina Ecuador.                   Alors que le marché du voyage mystère se développe en Europe, nous avons tenté le concept avec toute l’équipe de Terra Colombia.   Mettez-vous le temps d’un week-end dans la peau de nos collaborateurs du pays voisin.   Etape 1 : A l’aéroport, recevez votre boarding pass et découvrez où vous déposera l’avion : Panama. Mais c’est juste l’escale… . Alors qu’est-ce qui suit ?   Le Panama a donné son nom à un célèbre chapeau qui est pourtant fabriqué en ???   Equateur ! Bien joué, on embarque pour la connexion.     Etape 2 : Ville classée au patrimoine de l’Unesco en 1978, son centre historique fait partie des plus beaux et des mieux conservés d’Amérique latine. Où êtes-vous ?   Quito bien entendu.     Vous voici au milieu du monde, à quelques kilomètres de la latitude zéro, mais l’Equateur est le pays des 4 mondes avec Andes ET Amazonie ET Côte pacifique ET Galápagos. Qu’est-ce qui vous attend pour ce voyage?   Etape 3 : Quelle est la région avec la biodiversité la plus riche au monde ?   Facile ! C’est parti pour 4 heures de route vers l’Amazonie.       Alors et qu’est-ce qui est prévu pour la suite ?   Etape 4 : Quel est l’ingrédient principal de la friandise préférée des gourmands du monde entier ?   Partons découvrir les secrets du cacao dans le pays producteur du meilleur cacao au monde : le cacao nacional arriba fino de aroma.       Etape 5 : Les surprises touchent à leur fin pour cet enrichissant week-end inter-agence. Alors rien de mieux pour finir en beauté qu’un panorama de Quito by night…     Chers voisins de Terra Colombia : Merci d’avoir joué le jeu ! Ce fut un séjour bref mais comme le dit le dicton équatorien « Nos fuimos a volver » (Nous sommes partis pour revenir) et l’Equateur vous attend pour de futures aventures…   Chers voyageurs, si le voyage mystère ou tout simplement la destination vous inspirent, confiez-nous vos envies en nous écrivant à contact@voyages-equateur.com   Consultez en ligne nos jolis programmes combinés Equateur & Colombie :   Combiné d’exception Equateur, Colombie & Galapagos   Terres authentiques : de l’Equateur à la...

Read More
Brésil : Pantanal, Amazonie et Monte Roraima
Jun21

Brésil : Pantanal, Amazonie et Monte Roraima

          Récit et photos de Nivea, Luiza et Luc, conseillères voyage et nouveau gérant de Terra Brazil.                     L’année 2014 a été marquée par une volonté collective de mise au vert. En effet, toute l’équipe Terra Brazil a choisi de fuir l’agitation carioca (de Rio de Janeiro) et la vie urbaine pour prendre un grand bol d’air frais, d’autant plus après une coupe du monde de football bien animée. Pour cela, rien de tel que de choisir les plus grands espaces naturels du pays :   Luiza a choisi les vastes étendues sauvages partiellement inondées du Pantanal et les sources d’eaux cristallines de Bonito. Nivea s’est évadée en Amazonie en pleine période de coupe du monde de football pour suivre l’événement avec les caboclos. Luc s’est attelé à l’ascension du Monte Roraima, situé à l’extrême Nord du Brésil. Voici ci-dessous le récit de nos aventures :     Luiza au Pantanal Le Pantanal est une région pleine de prairies et savanes inondables (selon la saison) où la diversité animale est facilement observable du fait d’une basse végétation. L’endroit est très recherché pour les amoureux de la nature et de photographie.   Ce que très peu de personnes savent est qu’il existe “12 différents” (voire plus) Pantanal. Ces sous-régions sont définies en accord avec le régime des eaux des rivières, ce qui modifie la répartition de la flore et de la faune et les caractéristiques de chaque région.   Lors de mon voyage de reconnaissance, j’ai eu l’occasion de découvrir 3 différents ecosystèmes à travers la visite de quelques fermes. Il est intéressant de noter que selon l’accessibilité et les caractéristiques de la nature, chaque “fazenda” developpe un type différent d’activités : bétail, élevage de chevaux, cultures de riz, etc.   J’ai choisi de vous présenter la région du Rio Negro.   L’aventure commence à Campo Grande où, à ma grande surprise, j’ai été informée que mon transfert terrestre avait été annulé ! (aie !) 10 minutes après, nouvelle surprise : le transfert sera fait en avion ! Du village d’Aquidauana, embarquement à bord d’un petit avion et début de mon aventure direction le Pantanal. En altitude, nous pouvons comprendre un peu mieux le relief et apprécier la beauté des paysages.       Une fois sur place, à partir du Rio Negro, la découverte de la région se fait à pied ou en barque.           L’attrait principal de la visite de cette ferme est que toutes les visites sont faites en privatif, et les propriétaires sont toujours présents pour les petites attentions.   Et...

Read More
Equateur : aventure amazonienne au Napo Wildlife Center
Oct31

Equateur : aventure amazonienne au Napo Wildlife Center

        Par Laetitia Camara, conseillère voyages chez Terra Andina Ecuador           le Lundi 8 juillet 2013   Ca y est, on y est. Ce matin je vais chercher mon groupe de voyageurs et c’est parti pour découvrir cette surprenante Amazonie que j’aime tant !   Et cette fois, je vais découvrir un nouvel endroit: la Réserve du Yasuni sur le Rio Napo.   J’accompagne deux groupe, une famille de Suisses et une famille de Belges: Ma 1èrefamille s’enregistre et part en salle d’attente, pendant que j’attends la 2èmefamille et mon bording pass entre autre… Mon 2èmegroupe est là, qui attendait tranquillement à l’aéroport sans se rendre au comptoir de la compagnie… Je vais donc les chercher, je me présente et nous partons les enregistrer. Je leur dit ensuite que je les retrouve en salle d’attente.   Notre vol part à 10h, il est 9h30 passées, et personne ne peut me dire où est ma carte d’embarquement… Je me retrouve seule au comptoir sans savoir ce qu’il se passe. J’essaye d’être patiente et j’entends comme toujours « tranquila, tranquila» grrrr… Heureusement, je presse un peu mon interlocuteur et on me donne enfin le sésame. Soit dit en passant, le lodge avait tout simplement oublié de réserver mon billet !   Je cours car il est déjà 9h55, je traverse la salle d’embarquement, je jette vite un coup d’œil, me disant que mes 2 familles sont déjà à bord, lorsque je vois ma famille de Belges, toujours assis tranquilles à m’attendre ! Pour un peu je montais dans l’avion sans eux ! Dans l’avion, je me retrouve en 1èreclasse, LA CLASSE !!! Enfin …. pour un vol de 30 min, j’ai envie de dire que ce n’est pas non plus vital…   L’avion décolle enfin avec 15-20 min de retard et je profite de mon grand siège pour faire un petit somme après toutes ces montées d’adrénaline, RESTER ZEN est le mot d’ordre en Equateur.   Nous arrivons sains et saufs à destination et embarquons, sous une pluie intense, sur des canoës à moteur spacieux et confortables (chacun a son siège en cuir).   Navigation en canoë à moteur – Amazonie, Equateur Lors de cette 1èretraversée, qui dure environ 1h-1h30, nous ne voyons aucun animal, c’est une zone peuplée où se trouvent les raffineries, la population locale vit grâce au pétrole. On observe des paquebots avec des camions, des pelleteuses.   Raffinerie – Amazonie équatorienne Nous arrivons sur l’aire d’Anangu (nom de la Communauté et du Rio), c’est là où nous passons du canoë à moteur à la pirogue : nous entrons dans le...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici