Récits de repérage

Brésil : Top 6 Ponta da Joatinga
Aug16

Brésil : Top 6 Ponta da Joatinga

Reco dans la communauté Caiçara de Ponta da Joatinga Texte, photos et vidéos de Luc, gérant Terra Brazil, accompagné de Nicolas, fondateur et 1er gérant de l’agence.     1. Isolement A proximité de la charmante ville coloniale de Paraty, la réserve écologique de la Joatinga attire depuis plusieurs années l’attention des voyageurs pour ces beautés naturelles et sa biodiversité préservée, entre mer aux eaux vertes émeraude et montagnes verdoyantes.   Des itinéraires de randonnées ont été tracés au coeur même de la Réserve par les acteurs du tourisme pour les voyageurs curieux en quête d’aventure.   Cependant, ces circuits ont toujours ignoré la petite communauté de Ponta da Joatinga (“Pointe de la Joatinga”) en raison de son isolement. L’accès à pied est long et complexe, en bateau, et peut être fortement agité.   Ces contraintes géographiques ont maintenu jusqu’à présent le village isolé de toute activité touristique.   Ce petit village de pêcheurs, à flanc de montagne, vit paisiblement au rythme de l’océan.       2. Déconnection Il y a des endroits comme ça qui ne laissent pas indifférent. Le temps semble ne pas avoir de prise sur ce coin du bout du monde. Pas d’électricité, pas de wifi, plutôt préservé des effets de notre société de consommation. On se sent bien, on déconnecte.   À quelques minutes de marche du village, on prend de la hauteur pour atteindre le phare de la Joatinga culminant à 167 mètres d’altitude. Place à la contemplation avec des vues privilégiées sur toute la péninsule du même nom. Le lieu est paisible, le silence invite à la méditation. On aperçoit à peine les toits des maisons du petit village, camouflés dans la forêt atlantique.   Depuis le phare, l’océan s’ouvre devant nous, on se sent tout petit. On reste là des minutes, des heures à admirer un lever de soleil, un vol d’oiseau, un paysage, un coucher de soleil…   On en oublierait presque qu’on est en mission, hein Nico ?           3. Animation & partage Retour au village accroché à la montagne.     On passe de maison en maison, on y rencontre une dame qui étend du linge, un homme qui répare ses filets de pêche, On échange 2-3 mots. Un autre nettoie ses poissons frais, des enfants courent d’un sentier à un autre, dévalant les pentes entre les habitations de la communauté Caiçara. Deux habitantes nous présentent leur projet d’artisanat et leurs confections décoratives. On croise le responsable de la “maison de la farine” (où les villageois élaborent leur farine de manioc) qui nous invite à découvrir le processus de fabrication traditionnel. Les chants...

Read More
Torres del Paine : randonnez autrement !
Aug08

Torres del Paine : randonnez autrement !

Carnet de voyage au Parc National Torres del Paine au Chili             Video, Texte et photos par Emilie Guillou, conceptrice voyages chez Terra Chile.                   Le Sud de la Patagonie Chilienne offre plus que le mythique trek W du Parc National Torres del Paine. J’ai testé pour vous quelques itinéraires alternatifs :     Le W à la journée Si vous n’avez pas envie de camper ou de dormir en refuge et/ou que vous n’avez pas réussi à avoir de place même six mois à l’avance, nous avons la solution : les plus belles randonnées du W à la journée.   La base des tours Torres Elle est la plus connue et c’est aussi l’une des randonnées les plus exigeantes avec plus de 900 m de dénivelé ! Avec Marie, nous optons pour un trek long de niveau soutenu mais avec moins de dénivelé : le trek vallée Frances. Au programme : navigation sur le lac Pehoé pour rejoindre le secteur Pudeto du parc puis 17 Km en randonnée modérée en longeant le lac Nordenskjöld jusqu’à rejoindre la Vallée del Francés.   Le plus ? Le déjeuner au pied du Paine Grande.   Le moins ? Une grande partie de la forêt a brûlé pendant les derniers incendies de 2011.         Lago Toro Ce trek de 14 Km est l’un des mieux gardés de Torres del Paine. Nous sommes parties de l’Estancia Laso sous la pluie et le vent, Patagonie oblige, pour arriver quelques kilomètres plus tard sur un mirador d’exception avec une vue à couper le souffle (mais pas le vent) sur le Lago Toro. Au programme : steppes patagoniennes, forêt native encore préservée, terrains variés : route, piste, sable.   Le plus ? La vue et cette impression d’être seule au monde. L’un des rares treks à la journée à fonctionner en boucle et non en aller-retour.   Le moins ? Peu d’abri en cas d’intempérie, partir bien équipé.       Mirador de La Patagonia … à Punta Arenas ! Tout au bout du continent sud-américain, sur la péninsule de Brunswick, Punta Arenas, la plus grande ville au Sud du 46ème parallèle cache également d’autres parcs et réserves nationales. En face de l’impressionnant détroit de Magellan, la station de ski avec vue sur mer (et oui!), le Club Andino est également ouvert toute l’année. Après nous être enregistrées à la réception de ce dernier, carte en main, nous suivons notre itinéraire balisé de la couleur orange pour les randonneurs (les plus téméraires peuvent prendre l’option trail-running ou bien Mountain Bike !)   La boucle dure environ 2h et vous offre...

Read More
Costa Rica : pura vida à la péninsule de Nicoya !
Jul23

Costa Rica : pura vida à la péninsule de Nicoya !

Voyage spécial plages au Costa Rica             Carnet de voyage à la Péninsule de Nicoya au Costa Rica, récit et photos de Clémence, conceptrice voyages chez Terra Caribea.                 Après quelques semaines de préparation, je suis partie en reconnaissance terrain accompagnée de Laetitia.   Les indispensables dans le sac : appareil photo, GoPro, cartes de visite, crème solaire, nous étions prêtes à partir explorer la péninsule de Nicoya, région assez sauvage, hors des sentiers battus et belle destination balnéaire.   Notre premier hôtel surplombait la Playa Carillo, une des plus belles plages du pays, type carte postale : sable blanc, cocotiers, tout y était …   À quelques minutes de là, se trouvait Playa Samara, point de départ d’une superbe activité kayak et snorkeling. Enfin ! Premier snorkeling au Costa Rica, j’adore, je me sentais comme un poisson dans l’eau ! J’ai pu apercevoir des poissons arc-en-ciel « Arco Iris » et une murène. Nous avons fini cette activité avec une dégustation de fruits et en nous posant de nombreuses questions existentielles sur la vie des Bernard L’hermite…En effet l’île en était truffée. Et vous, saviez-vous qu’ils pouvaient souffrir de solitude ?         Dès le 2ème jour, nous nous sommes malheureusement réveillées avec une pluie tropicale… Je déteste la pluie ! Pas très judicieux de vivre dans un pays tropical en effet, mais au moins il y fait chaud et la mer y est toujours chaude !   Ce fut donc une journée particulièrement calme au cours de laquelle j’ai eu l’occasion de pratiquer une séance de yoga. J’en avais déjà fait une fois au Sri Lanka et je ne suis pas sûre d’avoir gagné en souplesse depuis ! Cette séance s’est prolongée avec une baignade dans la piscine car comme on dit « mouillé pour mouillé » suivie de cocktails, d’un diner et d’une nuit au rythme des danses latines.   Petit rappel à tous : pour louer une voiture, se munir de son passeport et de son permis de conduire ! Cela semble bien simple et pourtant nous avions toutes les deux oublié nos passeports et malheureusement ni les copies ni le visa costaricien n’ont suffi à nous permettre de récupérer notre véhicule de location. Évidemment, on se trouvait à l’autre bout du pays ! Superchef à la rescousse !!! Guillaume a fait la route pour me remettre mon passeport et nous permettre de continuer l’aventure !     Au cours de la reco, nous avons visité de nombreux hôtels, lodges ou bungalows, avec piscine à débordement, plateformes de yoga, vue mer ou encore au cœur de la jungle avec les singes hurleurs. Le dépaysement était au rendez-vous mais les...

Read More
Roadtrip en famille dans l’Ouest canadien & Alaska
Jul12

Roadtrip en famille dans l’Ouest canadien & Alaska

Carnet de voyage en famille au Canada Texte, photos et vidéo de Julie Ligny et Jérome Sans, co-fondateurs de l’agence Terra Canada & Alaska.     Les faits : Quand ? du 28 février au 25 mai 2018. Qui ? Julie, fondatrice de Terra Canada, Jérome, co-fondateur, et Romeo, 5 mois au moment du départ. Comment ? en 4×4 équipé pour les routes hivernales. Pourquoi ? Il s’agissait du grand voyage de repérage pour l’ouverture prochaine de Terra Canada & Alaska.   Quelques chiffres : 13500 kilomètres parcourus 8556 photos à trier 285 panneaux « caribou crossing » de croisés 46 caribous observés 156 lacs gelés photographiés 2 arrêts par la police pour (légers) excès de vitesse 0 tracas mécanique   Quel objet avez-vous ramené de votre périple ? Romeo : une pépite d’or dénichée à proximité du Chilkoot trail, la route de la ruée vers l’or entre le Yukon et l’Alaska.   Julie : une agate que j’ai ramassée sur la plage Agata beach au nord de l’ile d’Haida Gwaii, on en trouve beaucoup dans ce coin-là.   Jérome : une bouteille de single malt de Pemberton, au nord de la Colombie-Britannique, qui dispose de seulement 600 bouteilles en production annuelle. Pour les longues soirées d’hiver à venir…     La plus belle route ? Julie : l’Icefield parkway qui relie Banff à Jasper dans les rocheuses : en été c’est l’une des routes mythiques de l’ouest canadien, très photographiée car bordée de lacs émeraudes magnifiques. En hiver, c’est toute une aventure pour l’emprunter. D’abord s’assurer qu’elle sera ouverte et sous quelles conditions. Le jour où nous nous y sommes aventurés, c’était l’hiver et elle était ouverte mais en alerte de « Winter conditions ». En effet, nous avons roulé sur une route de glace. La traversée était spectaculaire.   Jérome : au cœur du Kluane Park, juste avant d’arriver à la frontière entre le Yukon et l’Alaska. Ça serpente, c’est enneigé, il y a du vent et du brouillard, un train qui passe en contre bas… comme dans les films !   Romeo : jusqu’au bout mes parents ont hésité à partir sur la Dempster Road, la route qui relie le Yukon à Inuvik dans les Territoires du Nord-Ouest, en traversant le cercle arctique. C’est une route qui suit une ancienne piste de chiens de traineaux. Mais j’étais trop jeune pour cette aventure alors nous avons juste fait les premiers kilomètres !     Le plan le plus galère ? Romeo : la route vers le nord de la Colombie-Britannique, avec très peu d’endroits pour s’arrêter, on a dormi dans des motels en bord de route, c’était amusant !   Jérome : en embarquant à 4h du matin sur un ferry à Juneau, prêts pour une traversée de 8h vers...

Read More
Espagne : à la découverte de La Rioja !
Jun27

Espagne : à la découverte de La Rioja !

La Rioja : une région connue et méconnue à la fois Carnet de voyage sur la route des vins en Espagne, zoom sur La Rioja. Texte, photos et vidéo de Justine, conceptrice voyages chez Terra España.   Petite video fort sympathique pour un aperçu de ce voyage :     Au menu : Pays Basque, Rioja et Castilla la Mancha. Cet accompagnement de groupe dans le Nord de la péninsule ibérique a été pour moi un retour aux sources. C’est dans le Nord que ma passion pour l’Espagne est née il y a 10 ans.   Mon périple a commencé à Bilbao le mardi 22 mai aux alentours de 14h  lorsque je fis la connaissance de notre guide local, Sergio, et de mon joyeux groupe de Suisses avec qui je m’apprêtais à passer 6 jours exceptionnels.   Tels de véritables Basques, nous avons commencé ce voyage par la dégustation de quelques succulents pintxos dans 2 bars différents (Gure Toki et El Globo). J’en ai encore l’eau à la bouche ! Une explosion de saveurs en seulement 3 bouchées. Puis, nous nous sommes dirigés vers le symbole de la ville de Bilbao : le musée Guggenheim. Créé par Frank O., il a marqué, à lui, seul un avant et un après pour la presque capitale Basque (la véritable capitale étant Vitoria).     Le deuxième jour, nous sommes entrés dans le cœur du sujet en partant à l’assaut de tous (ou presque…) les domaines viticoles du village d’Haro ! Ce petit village est connu mondialement puisque c’est ici que se trouve la plus grande concentration de bodegas centenaires au monde. D’où sa renommée et son titre de capitale du vin.   Nous avons commencé par la visite de la bodega Muga avec des explications détaillées sur tout le processus de production du vin. Depuis les vendanges jusqu’à l’embouteillage en passant par la sélection des chênes qui servent à fabriquer les barriques dans lesquels le vin est vieilli.   Après avoir repris des forces avec un repas typique de la Rioja au restaurant Beethoven de Haro, nous attaquions la deuxième partie de journée. Au programme : découverte de la Bodega Cvna. Visuellement, il s’agit de la plus jolie bodega que nous ayons visitée au cours de ce circuit. Et que dire de son surprenant et effrayant cimetière de bouteilles…     Au petit matin du jeudi, nous quittions Bilbao pour une nouvelle journée de dégustations intenses, toujours dans la région d’Haro. Nous avons commencé par la visite de la Bodega Bilbaínas avec l’incollable et passionné José Ramón, œnologue et professeur d’œnologie à l’université. Une visite d’une excellente qualité qui a captivé tout le...

Read More
Portugal : voyage en famille !
Jun12

Portugal : voyage en famille !

Portugal voyage en famille : journal de bord             Carnet de bord de Sandrine, fondatrice et gérante chez Terra Lusitania. Voyagez sur mesure au Portugal et aux Açores !                                 Contactez Sandrine pour en savoir plus sur les voyages familles au Portugal...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici