Portugal

Rota Vicentina : le sentier des pêcheurs
Oct09

Rota Vicentina : le sentier des pêcheurs

Découverte de la Rota Vicentina au Portugal             Carnet de voyage sur la Rota Vicentina au Portugal, récit et photos by Estelle, conceptrice voyages chez Terra Lusitania.                   Nous sommes en avril et cela fait 3 mois que j’ai rejoint l’équipe de Terra Lusitania au Portugal, le moment est venu de faire ma 1ère « Reco » à la recherche de contrées inexplorées. La tendance étant au tourisme rural et écoresponsable, c’est la Costa Vicentina que je vais partir explorer.   La Costa Vicentina, c’est la côte du Sud-Ouest de l’Alentejo. Peu connue du touriste international, ses principaux visiteurs sont les citadins locaux en quête de vacances vertes. C’est l’itinéraire idéal pour rejoindre le Sud du pays en longeant la côte depuis Lisbonne.   En 2012, la région a connu un grand essor grâce à la création de plusieurs sentiers de randonnées. « A Rota Vicentina » propose deux itinéraires principaux (Le sentier des pêcheurs et le chemin historique) et plusieurs parcours circulaires.     Tant de choses à voir et seulement une semaine, il va falloir faire un choix. Je m’en vais donc explorer le Sentier des Pêcheurs, car le nom est plus stylé.   Nous sommes lundi matin et je prends la route en direction de Porto Covo, première étape du « Trilho dos Pescadores ». Dans le récit qui suit, je vous raconte les temps forts de mon voyage et vous fais découvrir les paysages d’une des zones littorales les mieux préservées d’Europe.   1# Porto Covo Non sans détours, pour cause d’un sens de l’orientation approximatif, j’arrive finalement dans cet ancien village de pêcheurs, élu première étape de mon voyage. La sérénité et le calme de l’endroit est la première chose que l’on remarque, ses maisons blanches et bleues reflètent parfaitement le style de l’Alentejo.   Il suffit de descendre ses petites ruelles pour se retrouver sur le port, et de longer un peu la côte pour découvrir de magnifiques plages, qui seront les premières d’une longue série.       2# Vila Nova de Milfontes Un peu plus bas se trouve la plus grande ville du sentier des pêcheurs, une jolie station balnéaire qui reste peu fréquentée et dont la position centrale permet de profiter de la région, tout en restant à proximité des aménagements touristiques. Milfontes, comme disent les locaux, propose de nombreux hébergements, restaurants et activités nautiques, telles que le kayak, le paddle, le surf ou des tours de bateaux sur le Mira… Idéal pour des vacances en famille.     3# Les Dunes d’Almograve Impossible de visiter la Costa Vicentina sans sillonner ses sentiers...

Read More
Top 5 des îles d’Europe !
Jun28

Top 5 des îles d’Europe !

Zoom sur notre best of insulaire européen Nul besoin de changer de continent ou d’hémisphère pour se faire dorer la pillule sur une plage de sable fin, un cocktail à la main ou jouer les Robinson Crusoé à la découverte d’une nature préservée. Sur le Vieux Continent, de petites îles n’attendent que d’être explorées, suivez-nous…   1.Les Açores : le paradis vert de l’Europe À seulement 2h de vol de Lisbonne, mais déjà au milieu de l’Atlantique, l’archipel des Açores : 9 petites îles volcaniques encore méconnues, aux paysages spectaculaires. Longtemps gardées secrètes par les Portugais, elles ont été protégées et dévoilent aujourd’hui une faune et une flore d’une grande richesse. Caldeira drapée de mousse, volcan dominant l’archipel, champs d’hortensias, sources d’eau chaudes, de Santa Maria à Flores en passant par Pico, Faial ou Sao Jorge, chaque île a sa particularité qui la rendra inoubliable aux yeux de ses visiteurs…     Randonnée, Whale watching, grottes à explorer, laissez Terra Lusitania vous concocter un itinéraire personnalisé pour profiter au maximum de ce trésor de l’Atlantique.   2. Baléares : à chacun son île Nichées entre les côtes valenciennes et la Sardaigne, 4 îles soeurs se disputent les faveurs des voyageurs… Majorque, la plus grande, mise sur ses grandes plages et la quiétude des villages de son arrière-pays. Minorque, la plus petite, étale des kilomètres de chemins de randonnées et des criques enchanteresses. Ibiza la fétarde affiche une vie nocturne décomplexée et des couchers de soleil mémorables tandis que Formentera séduit par sa tranquillité et la clarté presque irréelle de ses eaux…     Faites confiance à Terra Espana pour trouver l’île qui vous correspond !   3. On déconnecte sur l’île de Mljet en Croatie Imaginez-vous, roulant à vélo à l’ombre des pins sur un petit chemin de terre longeant un lac aux eaux transparentes, vous arrêtant seulement le temps d’une baignade, histoire de vous rafraîchir un peu… C’est ce qui vous attend sur la confidentielle et préservée île de Mljet ! À pied, en vélo, en kayak, il y a mille et une façons d’explorer son parc national qui recouvre un tiers de l’île. Dans la partie sud, on se balade dans les petits villages, on flâne sur les ports et on déguste du poisson frais en terrasse. Faites-nous confiance, cette pépite de l’Adriatique est idéale pour un séjour détente et déconnexion !     Faites appel à l’équipe de Terra Balka pour organiser votre voyage en Croatie.   4. En quête de nature sur Madère Un climat doux toute l’année, une végétation luxuriante qui invite à l’exploration, des sommets promettant des panoramas exceptionnels et une capitale à la...

Read More
Portugal : voyage en famille !
Jun12

Portugal : voyage en famille !

Portugal voyage en famille : journal de bord             Carnet de bord de Sandrine, fondatrice et gérante chez Terra Lusitania. Voyagez sur mesure au Portugal et aux Açores !                                 Contactez Sandrine pour en savoir plus sur les voyages familles au Portugal...

Read More
Açores : Entre les îles, mon coeur balance
Nov23

Açores : Entre les îles, mon coeur balance

            Carnet de voyage aux Açores, récit et photos de Sandrine, conceptrice voyages chez Terra Lusitania, agence de voyages sur mesure francophone au Portugal.                   Après plusieurs semaines à trépigner au bureau (et c’est peu dire), me voilà enfin sur la route, dans les airs ou voguant sur les eaux au milieu de l’Atlantique à la découverte d’un écrin açorien.     Telle une contine, entre les trois mon cœur balance, je ne sais pas laquelle aimer : Pico la « Noire », São Jorge la « Verte », ou Graciosa la « Blanche ».   Entre étendues de pierre de lave, fajãs flottant sur une palette de bleu et douceur champêtre açorienne, entre les trois mon cœur balance.       Pause-café sur la place de Santa Cruz de Graciosa avec Lizette, une canadienne installée sur l’île depuis de nombreuses années et seule guide officielle de l’île (c’est pour dire qu’elle est petite cette île et que l’activité y est encore peu développée). Elle m’apprend alors que les habitants aiment tellement la douceur de vivre que le carnaval commence le 25 décembre pour durer plusieurs semaines, période durant laquelle les heures d’ouverture et de travail ont tendance à se réduire comme bon leur semble. No stress at all !!!   Petit aparté culturel : de faible altitude et de petite taille, l’île de Graciosa, l’une des deux plus sèches de l’archipel a développé par le passé une route de l’eau dont témoigne la présence de nombreux réservoirs aux arcades souterraines. Elle possède également l’unique chapelle fortifiée de tout l’archipel, perchée au sommet de Monte de Ajuda et qui surplombe sa capitale.   Comme c’est Dimanche, direction les Termes de Carapacho, une halte obligatoire pour les visiteurs, voire dominicale pour ses habitants : personnellement j’ai préféré tester la piscine intérieure d’eau thermale chauffée à plus de 30 degrés, que de faire trempette dans la piscine naturelle extérieure d’eau de mer au pied des falaises. Je sais, un tant soit peu poule mouillée, mais l’âge et les courbatures ont fait pencher la balance vers un petit bain douillet… Excellent !   Mon coup de cœur : la Calderia que l’on atteint au travers d’un tunnel percé dans la roche, dont la végétation forestière luxuriante contraste avec celle du reste de l’île dont les côtes rocailleuses se teintent de couleur rouille grisée. Au cœur de ce havre de paix, un ancien tunnel de lave et la grotte de Furna de Enxofre que l’on atteint par une sorte d’escalier médiéval de pierre en colimaçon.   Le verre d’aguardante local comme digestif au dîner est bien mérité après un tel exercice….plus que quelques...

Read More
Madère by Terra Lusitania
Jun13

Madère by Terra Lusitania

          Carnet de voyage à Madère, texte et photos de Sandrine Gallo, gérante Terra Lusitania, voyages sur mesure au Portugal & Açores.                           Je t’aime             Comment ne pas tomber sous ton charme !!! Douce, fruitée, fleurie, colorée, exotique, dentelée… je reprends ma respiration…agricole, rurale, traditionaliste, vivante, les adjectifs ne manquent pas, bref tu es surprenante de diversité !           Un peu         …ça va, trois verres, bonjour les dégâts !   Une visite de la capitale, Funchal, digne de ce nom, passe obligatoirement par la case « Blandy », on a coutume d’entendre parler en cuisine de la sauce Madère mais le vin de l’île est avant tout de table et il se boit bien. Visite instructive et historique des caves relatant cinq siècles de famille de vignerons.   Jusque là tout va à peu près bien, 2ème étape, le nord de l’île, direction Santa Cruz pour la visite d’une fabrique de rhum. Entre Mars et Mai « petit plus » puisque les machines à vapeur sont en fonctionnement, c’est l’époque de la collecte de la canne à sucre qui arrive en masse par camions sous les yeux admiratifs des touristes assoiffés  intéressés. La visite tourne court et la pratique prévaut à la théorie, j’ai chaud !   Enfin le soir, repas typique madérien au menu, les fameuses brochettes suspendues, danses folkloriques et la « Poncha », à base d’eau de vie de canne à sucre (encore celle-là !!!) mélangée aux fruits tropicaux de l’île, un smoothie au petit lait quoi ! Il est temps d’aller faire dodoooo.       Beaucoup           Tu m’as surprise.   En arrivant, mes craintes étaient de trouver une destination surfaite. Ouverte au tourisme au début des années 80 pour faire face aux problèmes économiques locaux, je m’attendais à une île ultra bétonnée envahie de constructions côtières immondes. Et bien, je me trompais, tu as su conserver ton essence, tes coutumes, ton âme. Tes artisans ont des doigts d’or, tes fêtes sont hautes en couleur et tes festivals & événements remplissent largement un agenda annuel.       Passionnément             Tu assouvis toutes les passions !   Les randonneurs y usent leurs chaussures sur tes 3000 kilomètres de sentiers, les familles craquent pour tes activités ludiques et de plein air, les faignants se prélassent dans tes hôtels où tout est pensé pour le bien-être, les fêtards déambulent jusqu’au petit matin dans une ambiance bon enfant, les gourmands soignent leurs papilles, les cultivés passent en revue les dizaines de musées, les Bio...

Read More
Recette facile pour un week-end réussi au Portugal
Sep27

Recette facile pour un week-end réussi au Portugal

              Recette et photos de Sandrine Gallo, fondatrice et gérante de Terra Lusitania.                   Ingrédients : 900 grammes de poisson frais. 1 belle grotte 20 cl de vin blanc 1 pincée de sel 2 cuillères à soupe de poudre d’Unesco 1 zeste d’animation Pour la décoration une cerise confite.   1. Trouver un petit port de pêche typique ou le temps s’est arrêté, une brise océanique où les culottes taille XXXL sèchent aux fenêtres, le bacalhau tout fraîchement arrivé prend un bain de soleil, Mesdames tissent et Messieurs pêchent. Vous avez trouvé c’est Peniche !     2.Incorporez délicatement Mira de Aire, une paisible petite bourgade où il ne se passe absolument rien …en surface ! 683 marches sur 110 mètres de profondeur mènent à l’une des sept merveilles naturelles du Portugal, la grotte calcaire de Mira de Aire, avec au programme : stalagmites, stalactites, fossiles et lac sous-terrain, remontée très attendue par ascenseur.     3.Verser le vin des vignobles d’Alcobaça. La région possède un riche héritage œnologique et s’est vu offrir l’unique musée national du vin du Pays. Installé dans une ancienne cave, il rassemble une collection plutôt éclectique de grande valeur historique.     4. Ajouter une pincée de sel mais attention pas n’importe lequel, le sel sans mer de Rio Maior. Les marais salants au nord de Santarem, toujours en activité, dateraient de la préhistoire ! Ici l’eau qui y est extraite est sept fois plus salée qu’à l’océan. Visite recommandée pour tout savoir sur le processus d’évaporation, séchage, récolte et commerce de l’or blanc.     5. Coupez en dés votre chemin sur l’une des plus prestigieuses routes du Portugal, celle de l’Unesco. Alcobaça ancien monastère cistercien, austère et majestueux, puis Batalha dentelée à souhait qui sacre la victoire sur les Espagnols lors de la bataille d’Aljubarrota, aujourd’hui devenu panthéon national.     6. Mélanger et vivez l’histoire autrement. Ici au Portugal, nous aimons « réanimer » les monuments. Tout au long de l’année et plus particulièrement en été, vous risquez de croiser au détour d’une vielle pierre Don Alfonso I, Marie Amélie ou bien encore le duc de Bragança. A vos Armes !     7. Poser la cerise sur le gâteau. Tomar, le plus beau chef d’œuvre jamais construit par et pour l’ordre des templiers. Gigantisme, mystère et magie sont le trio gagnant de ce fabuleux château.     8. Couvrir et laisser reposer, servir à n’importe quelle période de l’année, c’est un régal !     Contactez Sandrine pour plus d’informations sur cette recette portugaise et ses ingrédients.   Consultez en ligne nos voyages au...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici