Pérou

Pérou : le sud version nature
May13

Pérou : le sud version nature

      Par Sandrine Gallo, Terra Andina Peru             Tous les récits de voyages comportent leur lot d’anecdotes, la mienne se situe dès le premier jour. Jessica, la charmante hôtesse de la station-service, pensait sûrement à son amoureux en faisant le plein de mon véhicule. De l’essence au lieu du diesel … Journée foutue, il faut démonter le réservoir, le vider et nettoyer tous les tuyaux qui mènent au moteur. En l’espace de quelques heures je suis devenue une vrai pro de la mécanique automobile …   Le sympathique panier repas préparé par mon restaurant fétiche d’Arequipa (le Zig Zag) rend l’attente « presque » agréable. La fin de journée pointe son nez mais impossible de passer une seconde nuit dans la ville blanche car le timing est trop serré. Je décide donc de prendre la route, pour une arrivée tardive sur l’altiplano. Le plan campement tombe à l’eau, je recherche donc un hôtel à Espinar ville minière situe à 4100 m d’altitude. C’est bruyant, froid et moche, on reste donc dans l’ambiance de début de journée : glauque !   Région d’Arequipa – Voyage au Pérou Sûrement le prix à payer pour pouvoir découvrir le reste, la deuxième journée commence sur le même ton que la veille : au menu du petit déjeuner, soupe de tripes ou … soupe de tripes …   Je décide de faire l’impasse et j’entame à jeûn la descente sur Tres Cañones.   C’est de toute beauté, j’en oublie mon ventre creux. Incroyable Pérou, comment des paysages aussi grandioses peuvent-ils rester cachés du monde ? Sans parler des sites archéologiques bien préservés tels que Maria Fortaleza, Maukallaqcta, K’anamarka : pas âme qui vive à l’horizon.   Sites archéologiques – Voyage au Pérou Il fait quand même assez froid pour passer une nuit sous tente, je vois au loin un feu de cheminée, je tente ma chance. Genaro et son épouse sont en pleine construction de chambres pour développer le tourisme rural, ils ont tous les deux une grosse boule dans leur bouche et des dents toute noires. Pas de panique, ce n’est pas «le retour des visiteurs». Bien que peu esthétique, ce n’est qu’une coutume locale des paysans des Andes que de mastiquer des feuilles de coca qui se transforment en boules gigantesques qui se coincent entre les gencives et les joues.   Hélas pas de place pour moi ce soir dans leur maison inachevée, en revanche ils me disent que c’est DIEU qui m’envoie et nous échangeons nos coordonnées pour un début de collaboration qui se saurait d’ailleurs tarder.   Tourisme rural au Pérou   Étape...

Read More
Pérou : le mystère du désert
Apr08

Pérou : le mystère du désert

      Par Sandrine Gallo, Terra Andina Peru               Quatorze ans se sont écoulés depuis mon dernier survol du désert péruvien. Lorsque LC PERU me contacte pour participer à l’inauguration de sa nouvelle ligne régulière LIMA/PISCO/NAZCA j’hésite, les incidents de 2009 ont laissé dans les esprits de chacun de sombres souvenirs.   Après tout, laissons le passé où il est, l’avenir nous appartient !   Embarquement pour le survol des lignes de Nazca – Pérou Un DASH de fabrication canadienne de 37 places nous conduit directement de LIMA à PISCO en 30mn chrono où se trouve un aéroport flambant neuf.   PISCO est la capitale emblématique du célèbre alcool péruvien à base de jus de raison macéré, notre intérêt du jour ne se trouve portant pas au fond d’un verre mais bien ici en plein désert, PISCO s’étant converti en porte d’entrée du survol des mystérieuses lignes de Nazca, énormes dessins gravés dans le sable par une culture préhispanique étrangement disparue et ayant emportée avec elle les secrets de ces controversés géoglyphes, visibles uniquement du ciel. Calendrier astronomique, offrandes aux dieux ou encore moins sérieusement piste d’atterrissage d’objets volants non identifiés, les lignes restent un des plus grands mystères archéologiques mondial.   Envol pour découvrir les lignes de Nazca – Pérou Après une dizaine de minutes d’attente dans l’aérogare, des cartes d’embarquements nous sont remises et nous sommes conduits de nouveau sur les pistes de l’aéroport où nous prenons place à bord d’une avionnette de 19 places munie de fenêtres panoramiques, casques audio avec traduction en quatre langues (espagnol, anglais, français, japonais), envol pour 1h40 d’immensité et de contrastes…   Nous survolons tout d’abord le littoral et son océan couleur turquoise, la réserve de Paracas, les petits ports de pêche, dessous nos yeux se côtoient trois forces de la nature que sont les vagues, le vent et le sable.   Survol des lignes de Nazca – Pérou Puis l’engin pointe son nez vers ICA, désert et dunes de sables à perte de vue. Nous comprenons enfin pourquoi LE DAKAR a choisi le Pérou comme étape incontournable de sa célèbre compétition automobile, nous sommes dans une des régions les plus arides de la planète que l’homme a essayé de maitriser par des systèmes d’irrigations.   Nous entrons désormais en Terres Nazca, nous découvrons d’en haut la cité de CAHUACHI, capitale des Nazca datant du début de notre ère et ou ont été retrouvés plus de 400 fardeaux funéraires aujourd’hui entreposés dans divers musées de la région.   Les mystérieuses lignes de Nazca – Pérou Survol des lignes de Nazca au Pérou Les lignes...

Read More
Pérou, Raid Harley Davidson
Mar08

Pérou, Raid Harley Davidson

       Par Luis Garrido, conseiller voyage chez Terra Andina Peru         Les paysages, les motos et ses personnages…   Nous sommes aux douanes du port de Callao, les Caterpillar déplacent des grands containers comme des pièces de lego; nous attendons avec impatience pour en ouvrir deux contenant les 31 motos Harley Davidson qui feront le tour du sud Pérou andin en 13 jours. Nous sommes impatients…   Le groupe est composé de 31 motards, des habitués des grands voyages en moto. De ce fait, ils voient le pays d’un autre angle et profitant ainsi d’une certaine liberté, ils m’ont permis moi-même de redécouvrir mon pays sous une autre facette, celle des sensations de liberté que procurent les grands espaces.   Parmi les participants je retiens surtout une dame d’un certain âge, Rose, sur sa moto rose, qui n’avait peur ni des précipices ni des virages serrés.   Avec les amis de Road Trip nous parcourrons un trajet de plus de 3000 kms, le raid est composé des 31 Motos, deux 4×4 et un gros fourgon; l’équipe de Road Trip Factory a tout prévu dans les moindres détails, dans le staff se trouvent un mécanicien certifié par Harley Davidson ainsi qu’un médecin. Moi, en tant que représentant de Terra Andina Pérou, je suis en charge de la logistique de ce beau raid, et j’accompagne le groupe à bord d’un 4×4 en tête du convoi.   Nous quittons Lima un matin pluvieux à travers le désert de la côte. Durant les premiers kilomètres nos participants sont sceptiques à cause du temps, ils ne s’attendent pas à la diversité de paysages et de climats qui nous accompagneront les jours suivants ni au magnifique soleil sur la plupart des trajets.   Première étape: les dunes d’Ica. Nous faisons une première halte face à la mer pour déguster un bon cebiche à El Chaco près de la presqu’île de Paracas, le soleil est bien présent.   Dunes d’Ica – Pérou Route vers Paracas – Pérou Le passage entre Nazca et Puerto Inca fut assez inattendu par la variété de climats et de paysages, les motos roulant contre le vent et le sable sur les bords de la mer de Chala, juste avant d’emprunter une montée vers les hautes montagnes. En tout, plus de 1000 km en bord de mer !   Mer de Chala – voyage au Pérou Après plus de 1000 km sur la Panaméricaine, nous faisons un arrêt de deux nuits à Arequipa à 2300 mètres d’altitude, pour profiter de cette ville classée patrimoine mondial de l’Unescoet mieux nous adapter à l’altitude avant de franchir le col...

Read More
Pérou, Archéologie et écotourisme au nord Pérou
Nov19

Pérou, Archéologie et écotourisme au nord Pérou

Récit de Sandrine Gallo, Terra Andina Peru.   Avec tous les trésors que le pays accumule dans sa partie méridionale, c’est tout juste si l’on se représente qu’il puisse exister un “nord Pérou“.   Pour réparer cette injustice, je me suis rendue en reco sur place.   Voyage dans le nord du Pérou Loin de la foule touristique du sud, je vous emmène en voyage à la découverte des joyaux naturels et archéologiques du nord péruvien. Point de départ Cajamarca, ville coloniale chargée d’histoire aux riches exploitations agricoles. Nous continuons sur Chachapoyas, berceau de l’antique culture du même nom connue pour ses pratiques funéraires hors du commun. Notre périple évolue sur le contrefort oriental de la cordillère des Andes aussi appelé « Ceja de Selva ». Cette région propice à l’écotourisme nous emmène au pied d’une des plus hautes chute d’eau au monde, la splendide Gogta imposante de ses 771m.   Puis direction le département d’Amazonas réputé pour ses forêts couvertes de brume et ses microclimats impressionnants dont l’intense humidité favorise une flore exubérante, en particulier orchidées et broméliacées. C’est aussi la destination favorite des passionnés d’ornithologie. Notre destination finale est Tarapoto à la rencontre des indiens Lamas et repos bien mérité dans la ville des palmiers.   Voici le circuit qui découle de ces quelques jours d’immersion au nord Pérou:   Jour 1 : LIMA – CAJAMARCA (Avion)   Transfert à l’aéroport de Lima pour un vol à destination de Cajamarca.   Jour2 : CAJAMARCA / VISITE   Journée consacrée à la visite de Cajamarca et ses alentours. Le matin, nous nous rendons à Cumbe Mayo ou « forêt de pierres », connu également pour son aqueduc de plusieurs kilomètres taillé dans la roche à plus de 3500m d’altitude avec son énigmatique croix ainsi que sa grotte couverte de pétroglyphes. L’après midi nous visitons la fameuse « chambre de la rançon », salle où Atahualpa fut emprisonné, unique vestige restant de cette époque. Continuation sur les « Ventanillas de Otuzco », niches funéraires pré-inca creusées dans la roche, puis les Bains de l’inca, sources d’eaux chaudes datant de l’époque inca. Retour à l’hôtel à Cajamarca.   Ville de Cajamarca – Pérou Fenêtres d’Otuzco – Cajamarca Jour 3 : CAJAMARCA– CELENDIN – LEYMEBAMBA   Départ matinal en véhicule pour Leymebamba par une route spectaculaire. Nous montons jusqu’au col de la Boue Noire, à 3678 m, puis nous redescendons jusqu’au village de Celendin, célèbre pour sa confection de chapeau de paille.   Temps de trajet : 9 heures environ.   Jour 4 : LEYMEBAMBA – KUELAP – CHACHAPOYAS   Nous commençons notre journée par la visite du musée de Malqui...

Read More
Pérou : voir Huayhuash et mourir ?
Oct28

Pérou : voir Huayhuash et mourir ?

      Par Thibault Jeannin & Fabrice Pawlak, en 2008         Nous voici, enfin, presque trop tard, à Huaraz, capitale des Andes, Chamonix sud-américain.   Nous sommes au mois d’octobre, entre deux saisons : fin de la bonne ou début de la mauvaise ? Tout dépend de la chance, comme un tirage à pile ou face, ou comme une paire de 2 contre As-4 au poker.   Le premier jour, nous nous sommes bien levés à 6h du matin malgré le petit détour, la veille au soir, par la “rue de la soif” de Huaraz.   Plutôt branchée pour une bourgade des Andes … plutôt difficile comme lever.   Comme un mauvais signe, pluie battante et ciel couvert nous attendent à peine avons nous fini le petit-déjeuner.   Nous décidons de décaler au lendemain notre départ pour le trek de Huayhuash, histoire d’aller vérifier la météo sur Internet avant de nous engager dans une belle galère potentielle.   Pour ne pas perdre notre temps, nous en profitons pour aller au site pré-inca de Chavin, à quatre heures de route. A mi-chemin, nous ferons demi-tour , confrontés à la neige et à un éboulement de terrain sur la route.   Jusqu’ici, tout s’était bien passé pour cette mission de Terra Secreta, la nouvelle cellule de Terra Cordillera.   Nous venons ici pour découvrir la cordillère Huayhuash. Déjà le nom est attirant. Sûrement du Quechua. Nous demandons la signification de Huayhuash à différents locaux (on posera même de nouveau la question au hameau de Huayhuash quelques jours plus tard), personne ne la connaît vraiment. Éventuellement le nom d’un animal du temps des Incas qui aurait disparu… (quelque part un truc entre le raton laveur et le lapin).   Que savons-nous de la cordillère Huayhuash ?   Méconnue, voire inconnue, cette cordillère souffre de la proximité de sa célébrissime grande sœur cordillère Blanche et de ses joyaux mondialement connus (Huascaran, Alpamayo).   On la dit somptueuse et les spécialistes andins affirment qu’elle abrite le plus beau trek du Pérou, donc le plus beau trek sud-américain ? L’un des plus beaux treks du monde, sans le dire ?   Car au Pérou, tout de même, d’autres massifs ont placé la barre très haut : cordillère Blanche et le tour de l’Alpamayo, cordillère Vilcanota et le tour de l’Ausangate, les cordillères Vilcabamba, Urubamba, Carabaya autour des sites incas du Machu Picchu, de Pisac, de Choquequirao.   Mais les rumeurs sont persistantes, et le ton définitif : la cordillère Huayhuash est la plus belle de toutes, comme le vrai prodige de la famille, enfin sorti de l’ombre de ses prestigieux aînés.     Jour...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici