Pérou

Pérou : réussir un trek dans les Andes en 7 leçons
Dec09

Pérou : réussir un trek dans les Andes en 7 leçons

              Récit et photos de Valérie Alonso, conseillère voyage chez Terra Andina Peru.                   Je suis partie célébrer ma première année dans la famille Terra dans les montagnes andines. Me voilà sur la route pour 4 jours de trek dans la région de Lares avec comme ultime étape : le Machu Picchu. Ceux qui m’ont connu plus jeune pourront témoigner : on me retrouvait plus facilement devant la télé en train de manger des carambars que sur les routes de montagnes à marcher pendant des heures. Terra Andina Peru m’a changée 🙂     Je vous livre en exclusivité les 7 secrets pour survivre à un tel trek dans les Andes. Pourquoi 7 vous allez me dire ? Il paraît que le chiffre 7 porte chance, le Machu Picchu fait partie des 7 nouvelles merveilles du monde et surtout Thibault, gérant de Terra South Africa m’a piqué le chiffre 10 dans son dernier récit de voyage !   1. Prévoir une bonne acclimatation   Quelques jours dans la ville de Cusco à 3400 m sont vraiment indispensables avant d’attaquer un trek dans les Andes. Arpenter le quartier tout en hauteur de San Blas permet une très bonne mise en condition!     2. Avoir un bon briefing avant de partir   Tout le groupe a rendez-vous la veille du départ avec notre guide Percy pour un briefing. La France et le Québec feront parties de l’aventure : Maud, Adrien, Claire, Damien et Steve le québécois du groupe, directeur de l’agence Uniktour à Québec.   Au programme des 4 jours : des départs matinaux à 6h30, des cols à gravir à plus de 4000 mètres d’altitude, en moyenne 12 km de marche par jour, des pauses goûter et LA visite du Machu Picchu le dernier jour. Percy nous donne d’ultimes conseils pour la préparation du sac : ne ramener que l’essentiel pour les 4 jours. Nos pauvres mules ont déjà bien assez à porter entre le matériel de camping et la nourriture.     3. Se munir du meilleur guide de montagne   Percy est guide chez Terra depuis 8 ans. Les montagnes andines n’ont aucun secret pour lui ! Il part accompagner des groupes parfois toutes les semaines en haute saison. Il connait tous les chemins par cœur… sauf la route de retour entre la discothèque et sa maison :). Il a des tas d’anecdotes sur les traditions péruviennes, les secrets des plantes qu’on trouve sur notre chemin ainsi que ses meilleurs (et pires !) groupes francophones.     4. S’accompagner du meilleur chef cuistot   Kimi, notre cuistot a été le vrai héros de...

Read More
Pérou : les sept merveilles du Nord
May24

Pérou : les sept merveilles du Nord

              Par Sergio Moço De Sa, concepteur voyages & opérations chez Terra Andina Peru.                   Vous possédez l´intégrale des Mystérieuses Cités d´Or et en connaissez le générique par cœur ? Tintin et le Temple du Soleil n´a aucun secret pour vous ? Vous pensez tout savoir du Pérou ? C´est de retour d´une petite escapade dans le Nord du pays que je vous propose de jouer un peu : saurez-vous reconnaitre les différents « protagonistes » rencontrés sur mon chemin ?   1/ Je suis un spécimen multi-centenaire et j´appartiens à une espèce dont les fruits servent à la production d´un sirop utilisé en gastronomie ainsi que pour l´élaboration d´un cocktail péruvien, les graines de mes fruits ayant également servi à établir une unité de mesure en joaillerie.   On peut me trouver à une trentaine de kilomètres de ville de Chiclayo, à l´entrée d´une réserve de près de 6000 hectares abritant divers sites archéologiques, et je suis vénéré comme une divinité par les habitants des environs. La légende raconte que quiconque tente de me couper sera mordu par un serpent ou blessé par sa propre hache…           2/ Je suis une civilisation pré-incaique fondée au VIII ème siècle par Naylamp, personnage mythologique aux yeux bridés venu de l´Océan sur une embarcation faite de roseaux tressés. Présente jusqu´au XIVème siècle sur la côte Pacifique Nord, l´orfèvrerie n´a aucun secret pour moi, et on trouve encore de nombreux vestiges de ma présence au nord de la ville de Chiclayo.   Je disparus suite à de nombreux incendies et à une période de sécheresse prolongée, calamités dues au phénomène d´El Niño pour les scientifiques, au déplacement malencontreux d´une idole pour les moins cartésiens.           3/ Je suis un puissant seigneur ayant régné au IIIème siècle de notre ère au sein de la civilisation Moche (ou Mochica), adoratrice du dieu Aiapaec, le « décapiteur ». Découverte majeure de l´archéologie moderne, ma tombe encore intacte fut mise à jour par une équipe péruvienne en 1987, ce qui a donné lieu par la suite à l´inauguration de l´un des plus fabuleux musée des Amériques en 2002.   Je fus enterré en compagnie de trois femmes, un chef militaire, un porte-étendard, un enfant, un veilleur, un soldat, un lama et un chien, tous ayant eu l´honneur et le privilège d´être sacrifiés pour m´accompagner dans mon dernier voyage.           4/ Je suis l´un des plus importants cours d´eau du Pérou, mon débit pouvant atteindre plus de 8000 m3/sec en période de fortes crues.  L´Histoire raconte que j´aurais été « découvert » en 1542...

Read More
Trilogie andine : séminaire Bolivie – Chili – Pérou
May11

Trilogie andine : séminaire Bolivie – Chili – Pérou

    Récit et photos de Lucie Gosnet, conceptrice voyage chez Terra Andina Bolivia.   Chez Terra, ce qui est super c´est qu´on a des collègues dans les pays voisins avec qui on parle quotidiennement en boucle de combinés – je vous parle depuis La Paz (Bolivie) où je travaille depuis un an.   Ce qui est encore plus génial, c´est de mettre des visages sur des prénoms, des voix, des rires ou parfois des petits combi-accrochages mais tout simplement c´est de se connaître pour mieux combiner et ainsi offrir le meilleur de nos circuits…comme toujours.   Quand Myriam, mi jefita, a annoncé à toute l´équipe Bolivie qu´on allait “combiner” pour de vrai, nous avons tous été ravis de savoir qu´on assisterait à un séminaire interandin et ce, en terres chiliennes!     Au rendez-vous: Terra Chile, Terra Andina Pérou, Antoine – gérant de Terra Argentina et grande surprise, Pierre Boyer, un des grands chefs de la tribu Terra Group.     Un séminaire Terra, c´est quoi? Ce sont quelques jours de travail d´harmonisation, d´échanges pro constructifs et d´activités ludiques. Mieux se connaître, c´est mieux communiquer et donc favoriser des combinés optimaux.   L´équipe Terra Chile (Florian, Nicolas, Camille, Cassandre, Edouard, Arnaud), basée à Valparaiso et à Santiago nous a organisé un programme du 5 au 9 mars.   Un soleil fabuleux nous attendait.   Au programme: “ateliers boulots”, journée olympiade, visite de vignoble, “ateliers boulots”, visite thématique de Valparaiso, “ateliers boulots” (oui oui, on travaille), balade en bateau, bonnes bouffes, rigolades…   Chaque équipe est arrivée à son rythme.   L´équipe de Terra Andina Pérou était la première sur le terrain au San Francisco Lodge, situé dans la Provincia de los Andes à environ 100 km de Santiago.     Mon équipe et moi sommes arrivées le jeudi soir prêts pour la soirée QUINCHO – (espace privé où sont préparés des barbecues). Une excellente première soirée.           Nous sommes restés toute la journée du vendredi à travailler…       …et à nous exercer au kayak et volley-ball dans la piscine.           Samedi, nous sommes partis en direction de la Vallée de l´Aconcagua à la découverte del vino de altura, un vignoble familial: la Viña San Esteban – Vse. Les vignes sont situées le long de la rivière Aconcagua, nichée au pied de la Cordillère des Andes. Cette géographie crée un microclimat idéal pour la vigne et la production de raisins, avec une qualité des sols qui rivalise avec les meilleures régions viticoles d’Amérique du Sud.       Ensuite, nous nous sommes rendus au parc Paidahuén. Ce parc est...

Read More
Pérou : à la découverte du café et du cacao !
Dec12

Pérou : à la découverte du café et du cacao !

Par Alban de Terra Andina Peru. Il y a des moments dans la vie ou il faut savoir donner de sa personne, et dans notre dure vie d’agence réceptive, la “reco” comme on l’appelle, fait partie de ces moments. Apres être parti de Lima en voiture pour un road trip de près de 10 jours à travers ce magnifique pays qu’est le Pérou (ce que je ne manquerai pas de vous raconter dans un prochain récit de voyage), me voici arrivé à Cusco, la capitale de l’empire inca et du touriste en tongues et chullo (le fameux bonnet péruvien). Je l’avoue, après ces 10 jours de voiture, je serais bien resté au chaud à tester quelques spa ou profiter de cette étape cusquénienne pour faire la tournée des restaurants gastronomiques de la ville (et dieu sait s’il y en a de bons), mais comme je vous le disais, on n’est pas là pour rigoler et c’est donc avec une certaine conscience professionnelle que j’ai entrepris d’organiser, pour les trois jours à venir, une petite sortie en dehors des sentiers touristiques. Vous ne le savez peut-être pas, mais le Pérou est un important producteur de café et de cacao : on en cultive un peu partout dans les zones tropicales du pays et notamment dans les vallées proches de Cusco et du Machu Picchu. Alors bon, je dois le reconnaître, si j’ai un certain penchant pour le bon chocolat, je ne suis pas un grand fan de café mais qu’importe, en y réfléchissant un petit peu, je me suis rendu compte que mes connaissances sur l’un comme sur l’autre étaient plus que limitées. Concernant le café, j’avais tout juste en mémoire les trop nombreuses publicités où le bon “gringo” parcours le monde à la recherche du “meilleur” grain. Souvenez-vous : ou dans un autre genre cette belle parodie pour les aficionados !) et pour le chocolat, je dirais que ma connaissance se limitait à sa… dégustation !!! Vous en conviendrez, tout ça est un peu court et ne donne qu’une idée très approximative de “comment” on cultive et fabrique ces deux cadeaux de dame nature. Mais puisque l’on est dans la bonne région et puisque je ne dois pas être le seul à ne rien y connaître, je décide de prendre contact avec Stéphanie, gérante du musée du chocolat de Cusco pour bénéficier de ses contacts auprès des producteurs locaux et voir comment remédier à mon inculture. Deux jours plus tard, la petite équipée s’est organisée et nous voici partis, Stéphanie, Henrry (de l’antenne de Cusco) et notre guide Abel pour un “choco & café tour” au coeur de la...

Read More
Pérou : Huaraz et la cordillère blanche
Jul31

Pérou : Huaraz et la cordillère blanche

Par Claudie Perche, conseillère voyage chez Terra Andina Peru.     De retour à Lima, après 4 jours de dépaysement en cordillère blanche, je me suis demandée comment était-ce possible d’avoir attendu si longtemps pour découvrir cette incroyable région. Je m’en suis presque voulu, vraiment… ! Car je ne vous parle pas d’une petite chaîne de montagne, je vous parle de la plus haute chaîne de montagne après l’Himalaya. La plus haute chaîne tropicale de la planète.   Elle s’étend sur 180 km, et compte plus de 50 sommets au-dessus de 5000m, et plus d’une vingtaine au-dessus de 6000m, des centaines de lacs glaciers, aux couleurs turquoise, émeraude… le toit du Pérou, le Huascaran, y culmine, à 6768m !   Décidément, le Pérou me surprend encore et toujours… le pays compte tant de merveilles, qu’il est courant, dans les circuits organisés de passer à côté de cette majestueuse cordillère blanche. Et pourtant… elle offre de nombreuses possibilités de randonnées à la journée et trekking dans des paysages verdoyants, avec en toile de fond ces géants des Andes. C’est aussi une destination culturelle fascinante.   En 8h de bus tout confort depuis Lima (bus de jour ou de nuit), moins encore si on opte pour le véhicule privé, sur une route asphaltée en très bon état, nous arrivons au point de départ de notre aventure… Huaraz ! Il est également possible, durant la saison sèche, d’opter pour un vol entre Lima et Huaraz (1 heure).   Jour 1 : Chavin de Huantar   Avant de débuter les journées de randonnées, un incontournable de la région est le site archéologique de Chavin de Huantar, inscrit au Patrimoine de l’Unesco depuis 1985.   Chavin est connu comme étant le grand centre culturel et religieux des Andes. Construit autour de 1200 av.JC, il se compose de temples, de galeries, de constructions en pierre et de places. Dans l’une de ses galeries souterraines se trouve le Lanzon, un rocher de granit blanc sculpté, de 4,50 m de hauteur, qui était probablement un objet de culte. La culture Chavin est la culture Mère du Monde Andin et une des plus anciennes grandes civilisations du continent : une visite indispensable pour tout passionné d’histoire et pour comprendre les cultures postérieures ou les communautés actuelles.   Jour 2 : Shilla – Tumpa   Aujourd’hui nous partons pour une marche sous les 4000m, idéale pour une acclimatation en douceur. Il s’agit d’une randonnée totalement hors sentiers battus dans la campagne de Huaraz, à la rencontre des communautés de Shilla Tumpa.   La randonnée est magnifique : paysages verdoyants et montagnes enneigées en toile de fond. Elle nous permet de...

Read More
Pérou : immersion dans la jungle amazonienne à Iquitos
Oct01

Pérou : immersion dans la jungle amazonienne à Iquitos

      Par Claudie Perche, conseillère voyages chez Terra Andina Peru           L’Amazonie… merveille naturelle du monde…   Quand on pense au Pérou, on pense bien sûr à Machu Picchu et de manière générale aux paysages andins.Et pourtant le bassin amazonien recouvre plus de 60% du territoire péruvien !Pour partir en reco, j’ai dû surmonter ma peur des insectes dont je ne suis vraiment pas fan…Bon, j’ai toujours peur à la vue d’un cafard, c’est clair, mais je suis définitivement fan de la « Selva », de ses couleurs, de ses nuits étoilées, de ses bruits. A mon sens, un incontournable dans la découverte du Pérou, l’idéal pour finir dans un autre décor, un autre monde mais dans le même pays : c’est ça la magie de l’Amazonie!Après avoir découvert la région de PUERTO MALDONADO, je me suis aventurée vers IQUITOS, au nord du pays, isolée, inaccessible par voie terrestre. On y arrive donc par bateau ou par avion.   Carte du Pérou A la sortie de l’avion, le choc des températures : c’est sûr que sortir à la fraiche d’un avion climatisé et se prendre un vent chaud à 30 degrés, ça fait drôle… l’air est humide (le taux d’humidité avoisine les 95%)… Oufff… Bienvenue en Amazonie !   Iquitos a connu une grande expansion en 1880 avec le boom du caoutchouc, elle a alors attiré de nombreux étrangers : Portugais, Espagnols, Américains, Français. Alors que le caoutchouc s’effondre 30 ans plus tard, la ville tombe peu à peu dans l’oubli sur le plan économique. On trouve encore des restes de ce passé en passant devant la maison de fer, dessinée par Gustave EIFFEL.   La Maison de fer à Iquitos, Pérou Iquitos, Amazonie péruvienne Le lendemain, on passe aux choses sérieuses : c’est parti pour une immersion de 4 jours dans la jungle péruvienne. Direction le MUYUNA LODGE, qui a attiré notre attention par son isolement. En effet, alors que la plupart des Lodges se trouvent à proximité d’Iquitos dans le sens du courant, MUYUNAest placé à contre-courant, à 3 heures de navigation sur le fleuve AMAZONE et YanaYacu. Un Lodge reculé donc, et proche de nombreux lacs : bien entendu pas de couverture réseau, ni électricité. Coupée du monde, au rythme de la nature, le programme s’annonce plutôt bien!   Navigation sur le Fleuve Amazone, Pérou A l’arrivée au Lodge on est reçu avec un délicieux jus de fruits frais. Après avoir rencontré notre guide pour les prochains jours, on se sert au déjeuner-buffet.   Muyuna Lodge, Iquitos, Amazonie péruvienne Bungalow du Muyuna Lodge au cœur de la Jungle au Pérou...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici