Nicaragua

Objectif Nature au Nicaragua
Oct26

Objectif Nature au Nicaragua

            Carnet de voyage au coeur de la nature au Nicaragua, par Gabrielle, Terra Nicaragua.                   L’équipe de Terra Nicaragua part régulièrement en vadrouille pour vous dénicher les meilleures expériences du pays : en Septembre nous étions dans le Sud-Est du pays, aux abords du Costa Rica.     Nous avons pris la route depuis Granada jusqu’au port de San Carlos, le village de pêcheurs se trouvant à l’embouchure du Río San Juan. Pour nous y rendre, nous avons emprunté la route qui longe le lac Nicaragua et offre des vues panoramiques, en passant par la ville de Juigalpa, capitale du centre du pays et bien connue pour son cimetière en étages. Arrivés à San Carlos, nous découvrons un petit port animé par les derniers jours de la fête nationale.   Vivant principalement de la pêche et jouissant de sa situation géographique en tant que carrefour principal entre le lac et le Río San Juan, le village s’anime des va-et-vient des bateaux. Au port, nous demandons José, notre capitaine et guide pour les prochains jours, qui semble être bien connu des locaux puisque lui et sa famille ont toujours travaillé entre San Carlos et l’archipel de Solentiname. La lumière de la fin de journée est teintée de violet, nous prenons la mer vers l’archipel de Solentiname juste avant le coucher du soleil, réputé pour y être le plus beau du Nicaragua.     L’archipel de Solentiname est constitué de 36 îles, dont 22 sont habitées. Une fois arrivés sur l’île De San Fernando après 1h30 de bateau, nous sommes accueillis par une horde d’Oropéndolas, ces oiseaux noirs à queue jaune, et nous apprécions immédiatement le calme qui règne sur l’île. La lumière est splendide et les nuages se dégagent pour laisser entrevoir les volcans voisins du Costa Rica. Après avoir fait quelques pas, nous nous rendons compte que cette île, bien qu’elle soit la plus grande, n’est constituée que d’une dizaine de maisons. Le silence ne sera interrompu que par le doux bruit des oiseaux.   Petit dîner dans l’un des seuls restaurants du village, nous bénéficions d’un accueil privilégié, mais aussi subissons le succès de la fête nationale qui a amené pas mal de membres de la famille en visite le weekend d’avant. Le ravitaillement en bières et viande n’arrivera que demain … on patientera !   19h00 : la nuit est déjà noire et toutes les activités ont cessées. C’est l’heure d’aller au lit. On nous avait prévenus que la nuit serait bonne, et elle le fut, dans la fraîcheur et le calme, nous avons...

Read More
Premiers pas au Nicaragua
May15

Premiers pas au Nicaragua

              Carnet de voyage au Nicaragua, par Gabrielle, Terra Nicaragua.                   On entre dans le bain avec une video faite maison :     Dernière née de la famille Terra, l’agence de voyage Terra Nicaragua vous conseille depuis un peu plus d’un an depuis Granada, Nicaragua. C’est avec immense joie et bonheur que nous avons le plaisir de vous annoncer que l’équipe s’agrandit avec l’arrivée de Gabrielle, 1m73 et 75kg. Elle vient compléter l’équipe formée par Antoine, le fondateur, sa femme d’origine chilienne Paulina, et leur fils Noah, 3 ans à la triple nationalité. L’occasion semble parfaite pour nouer des liens et partir tous ensemble en week end de reconnaissance sur l’île d’Ometepe.     Vendredi, 12h : départ de Granada, le joyau colonial, vers Rivas et son petit port San Jorge. Au programme de ce week-end : découverte de l’île d’Ometepe. Née de deux volcans jumeaux sortis des profondeurs du lac Nicaragua, Concepción et Maderas : Ometepe est la plus grande île de lac d’eau douce d’Amérique Latine. Pour y accéder, l’unique moyen est le ferry. C’est plutôt mouvementé, pas forcément de place pour tout le monde à l’intérieur, alors qu’à l’extérieur ça mouille!     Pour amarrer, rien de mieux qu’un plongeon de matelot pour attraper une corde qui nous permet de réaliser un beau créneau en marche arrière. Nous débarquons à Moyogalpa, le majestueux volcan Concepción en arrière plan et sommes accueillis par une horde de locaux tentant de nous vendre leurs services.   Nous prenons la route en direction du petit village de Mérida, plus au Sud, pour rejoindre notre hôtel. La partie goudronnée de la route s’achève rapidement, et c’est bien secoués que nous arrivons à destination. Mérida, hôtel Hacienda Merida, coucher de soleil somptueux, juste le temps pour Antoine et Noah de prendre un petit bain entre la berge et le volcan Concepción avant que ça ne s’assombrisse.     Lendemain réveil matinal : départ pour la cascade San Ramon, sur les flancs du volcan Maderas. Située au bord du lac, la propriété est très accueillante et verdoyante. On négocie le tarif d’entrée pour les résidents nationaux et grimpons en voiture jusqu’à l’entrée du chemin. Bien contents d’avoir pris le 4×4 et l’option qui va avec ! Noah est secoué dans tous les sens dans son siège enfant, le chemin était parsemé de pierres, plus grosses les unes que les autres ainsi il a fallu que Paulina descende pour en enlever certaines à la main pour être sûrs de ne pas endommager le bas de coffre ! Côtoyés par...

Read More
Nicaragua : joyau d´Amérique centrale
Apr15

Nicaragua : joyau d´Amérique centrale

        Par Céline Lebaudy, concepteur voyages chez Terra Caribea             Dimanche, 11h, Paris, 4°C, la neige fondue n’est pas loin… 20h50 San José, Costa Rica, 23°C… Qu’il est bon cet air costaricien… Pura vida !   Lundi, Thomas m’annonce qu’au lieu de faire une reconnaissance terrain au Costa Rica, je pars finalement quatre jours au Nicaragua ce vendredi avec Clara! Yeaaaaaaah …   Je suis ravie, c’était sur ma liste des prochaines contrées à explorer !   Nous partirons découvrir le sud du pays, près de la frontière, dans la région du Rio San Juan. Ce fleuve, qui relie la mer Caraïbe au lac Nicaragua, a longtemps été source de convoitise entre le Costa Rica et le Nicaragua et d’autres plus lointains.   Cette zone encore méconnue nous promet des trésors naturels et historiques. Je suis enchantée de m’y rendre pour trouver de quoi enrichir nos circuits et séjours !   Anti-insectes tropical et apaisant-piqûres sortis (aventurière mais prévoyante car d’expérience ces petites bêtes m’adorent !). Sac préparé avec excitation et impatience mêlées. Le guide Nicaragua accompagnera ma soirée.   Vendredi, 1ère journée de reco, notre chauffeur Walker se présente à 17 heures à l’agence, il nous emmènera dans le nord Costa Rica, à 2 heures de route, jusqu’au village de Puerto Viejo de Sarapiqui. Nous sommes attendues au Tirimbina Lodge à 19 heures pour une marche nocturne dans la forêt. Je profiterai de cette étape pré-nicaraguayenne pour faire connaissance avec ce lieu situé dans une réserve luxuriante dotée de magnifiques sentiers à explorer. J’ai hâte !   Aïe, embouteillages à Alajuela, route vers Poacito embrumée, pluvieuse, sinueuse, noire et cahoteuse,… il fait nuit, nous roulons à 25 km/h, notre van crache tous ses poumons…. Il est déjà tard, nous ne serons pas arrivés à temps pour la marche nocturne, dommage. Ce sera pour une prochaine fois. Nous mangeons en chemin et nous couchons bercés par la pluie. Nous prévoyons demain de faire une marche de découverte de la réserve, entre 5h30 et 6h.   Samedi, 5h00 : driiiiiiiiiing ! Le réveil, il pleut des cordes… bref… nous le repoussons à 5h30, la 2ème marche est annulée.   6h30 : Après un délicieux petit déj, nous nous rendons à l’embarcadère du Rio Sarapiqui où nous attend notre bateau et son capitaine, Carlos, qui nous conduira jusqu’au Nicaragua. Nous quittons la région du Sarapiqui sous la pluie. Argghhhh !   Equipées de nos k-ways, nous partons pour 2 heures de navigation, le fleuve nous appartient, nous croisons quelques embarcations, la nature est comme encore endormie, la pluie s’efface progressivement pour faire place...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici