Mexique

Chiapas : voyage en terres mayas au Mexique
Nov26

Chiapas : voyage en terres mayas au Mexique

            Récit et photos de Virginie Roé, envoyée spéciale au Chiapas pour Terra Maya ; représentante locale de Terra Argentina à Buenos Aires, Argentine.                   De Buenos Aires au Chiapas, ce n’est pas la porte d’à côté vous me direz ? Et vous avez raison.   Buenos-Aires – Ciudad de Mexico, 10h30 de vol, soit 2h30 de moins qu’un vol vers Paris. Et puis 17 heures de bus pour rejoindre San Cristobal de Las Casas. Visiter les montagnes du Sud-Est mexicain, ça se mérite. Et ce n’est pas le Subcomandante Marcos (aujourd’hui Subcomandante Galeano) qui va me démentir.     Alors qu’y-a-t il à voir au Chiapas ? A faire ? A goûter ?   La sélection ne fut pas évidente, mais voici un florilège de lieux et expériences chiapanecas qui à mon humble avis, valent bien le détour 🙂   Arpenter les ruelles et les places de San Cristobal de Las Casas Cathédrale de San Cristobal de Las Casas   Rue piétonne du centre de San Cristobal de Las Casas   Goûter à la tortilla traditionnelle à Zinacantán Préparation de la tortilla traditionnelle – Zinacantán, Chiapas, Mexique   Garniture de la tortilla : purée de haricots, graines de courges, fromage – Zinacantán, Chiapas, Mexique   Visiter les ruines mayas de Palenque avec une super guide francophone Palenque – Chiapas, Mexique   Visite de Palenque avec la guide Cathy – Chiapas, Mexique     Se laisser surprendre et éblouir par les couleurs et contrastes Eglise à San Cristobal de Las Casas   Le maïs dans toute sa diversité     Savourer un bonne tasse de café ou déguster du cacao chiapaneco Dégustation de cacao dans le centre de San cristobal de Las Casas    Découvrir la richesse de l’histoire politique et sociale des montagnes du Sud-Est méxicain Depuis le soulèvement des communautés zapatistas en 1994, San Cristobal de Las Casas s’est faite connaître dans le monde entier, attirant un tourisme politique. Les artistes et artisans locaux témoignent de cette effervecence par leurs peintures murales et leur production de souvenirs et d’objets aux messages militants, passes-montagnes à l’appui.   Consultez notre article EZLN : 20 ans de luttes pour en savoir plus sur l’histoire et l’actualité du mouvement zapatiste au Chiapas.   Peinture murale en hommage à Zapata   Le mieux est encore de découvrir par vous-mêmes la région, nous sommes à l’écoute de vos recommandations et anecdotes !   Contactez Virginie pour plus de détails sur son séjour et l’équipe Terra Maya pour vos questions sur votre prochain voyage au Mexique....

Read More
“Petites Musiques de Trains” à bord du “Chepe”
May04

“Petites Musiques de Trains” à bord du “Chepe”

  Vous vous souvenez de l’émission tv “Des trains pas comme les autres” diffusée sur Antennes 2* à la fin des années 80 ?  C’était bien, hein ?   Tristan, gérant de Terra Maya a rencontré un de ses fans, Joël Foulet, qui a réussi à mêler ses deux passions : les trains, et la musique.   Ses voyages le conduisent là où les voies ferrées existent, et il en fait des vidéos originales, au détour de ses rencontres avec des musiciens voyageurs, locaux ou globe-trotter, prêts à donner de la voix ou bien de leur instrument.   En ce mois de mai 2015, il nous raconte sa balade à bord du Chepe, fameux train du nord du Mexique.   Voici le premier des 11 épisodes de la série :     Attention au départ et à la fermeture (non) automatique des portes !   * émission poursuivie sur France 2 puis reprise dans une nouvelle formule depuis 2011 sur France...

Read More
Mexique : sur la trace du sisal au Yucatán
Jan12

Mexique : sur la trace du sisal au Yucatán

              Par Fernanda Río, coordinatrice logistique chez Terra Maya                   Un mois tout juste après mon arrivée chez Terra Maya, nous voici partis avec l’équipe pour une journée de reco dans les environs de Mérida.   L’occasion est parfaite pour (re)découvrir la beauté et la richesse de ma chère région. ¡ Orgullo Yucateco !  Mais aussi et surtout de revivre l’histoire des haciendas et du Sisal, étroitement liée à celle de la péninsule.   Le Yucatán représente pour moi un trait d’union entre culture ancestrale et modernité, une richesse architecturale héritée de ces anciennes haciendas qui côtoient les sites mayas. De petits villages où les habitants nous accueillent à bras ouverts.   Notre journée d’aventure commence ainsi… Nous partons de bon matin vers le Sud Est de la péninsule, avec une première étape sur le marché de Uman.     Uman est une petite ville en bordure de Mérida, au cœur de l’État du Yucatán. Son marché central nous embarque dans un mélange de couleurs vives et d’odeurs, avec ses fruits, sa nourriture traditionnelle (en général bien pimentée). Il a beau être tôt, on ne pourra s’empêcher de reprendre un p’tit déj pour continuer notre voyage. Tradition oblige, on ne dit pas non à des Panuchos…     Nouvelle halte à l’Hacienda Yaxcopoil (“lieu des peupliers verts” en maya). Aujourd’hui en ruine, c’était à l’époque une des plus importantes de la région avec 11000 hectares. Une partie a été reconvertie en musée. La maison principale où vivait le Capataz est toujours remplie des meubles européens d’époque. Au milieu des bâtiments en ruine, la salle des machines est étonnamment bien conservée. Le solide moteur allemand aura travaillé vaillamment jusqu’en 1984 pour défibriliser l’henequén ou sisal, que l’on surnomme l’or vert du Yucatán.       Nous continuons notre route vers le Sud avec l’Hacienda Temozon, ses grands jardins et son architecture traditionnelle. Je la découvre pour la première fois.   En langue maya, Temozon signifie “le lieu du moulin”. Elle fait partie du Camino Real entre Campeche et Mérida, où se trouvaient les Haciendas de Sisal les plus importantes de la région. L’hacienda a été restaurée en 1995 et convertie en hôtel de luxe. 37 hectares, 28 chambres, un cenote Hol-Be… un petit bout de paradis.   La salle des machines est encore plus impressionnante qu’à Yaxopoil. Notre hôte nous apprendra que tout le matériel pour les chevaux était spécialement importé de France et signé Hermès… on peut dire que les grands propriétaires terriens ne vivaient pas dans le besoin.         Il est midi passé, la...

Read More
Mexique : Guadalajara, mariachis et tequila
Mar17

Mexique : Guadalajara, mariachis et tequila

      Par Carola Echenique, responsable de la communication chez Terra Maya.     Cela fait 6 mois que je suis au Mexique. Dernière arrivée au sein de l’équipe Terra Maya, j’ai eu l’occasion d’écumer la péninsule du Yucatan, des côtes Caraïbes au Golfe du Mexique, mais pas encore de connaître le reste du pays. Un ami se marie à Guadalajara… l’occasion est trop belle pour la rater : je réserve mon voyage et en profite pour planifier une reco dans la capitale de Jalisco. Me voilà enfin partie à la découverte d’un autre Mexique: celui des Mariachis, des cavaliers à Sombrero, de la tequila, … D’après mes amis yucatèques, Jalisco est aussi l’Etat des plus belles femmes du pays ! En tout cas la mariée fera tout honneur à cette réputation. À peine arrivée à Guadalajara, je sens une ambiance différente : on entre dans une mégalopole avec des gens qui s’affairent de tous les côtés. Les quartiers sont vivants, les postes de tacos fleurissent à tous les coins de rue. À côté, Mérida – qui compte pourtant près d’un million d’habitants – parait être un petit bourg tranquille ! Marché de Guadalajara – Mexique Je commence tout naturellement mon voyage par une visite du centre historique. La ville grouille mais le centre est plutôt tranquille avec un enchainement de grandes places piétonnes. J’apprécie la Cathédrale et la Plaza de Armas y faisant face. Je suis surprise d’y voir un très beau kiosque français style art nouveau, entouré de cireurs de chaussure. Le marché central vaut également le détour : des kilomètres de galeries réparties sur plusieurs niveaux. On y trouve de tout : des fruits et légumes, des bottes de cowbow, des chapeaux plus extravagants les uns que les autres, des plantes médicinales, des insectes, des marionnettes, des tissus, des statues … la liste est aussi longue que variée. Je visite également le Teatro Degollado, le Palacio del Gobierno, et bien sûr l’Institut national Cabañas. Ce dernier est à ne pas manquer : l’ancien orphelinat est aujourd’hui recensé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il abrite une belle collection de peintures surréalistes et ses peintures murales sont chargées de l’histoire sanglante du pays. En repassant à proximité du Palacio de Gobierno, j’entends de l’agitation. C’est une étrange manifestation qui a lieu devant moi : quelques 200 à 300 mariachis se sont rassemblés devant les portes du gouverneur ! Moi qui espérais en voir quelques-uns jouer dans la ville ce soir, me voilà ravie ! Je prends un bon moment pour m’asseoir et observer cette manifestation peu commune : tous sont venus avec leurs instruments et sont habillés...

Read More
Mexique : Snorkeling avec les requins baleines
Dec01

Mexique : Snorkeling avec les requins baleines

            Par Sandra Chatenet, conseillère voyages chez Terra Maya             Un rêve qui devient réalité ! J’avais raté à quelques semaines près la migration des requins baleines l’année dernière, je m’étais promise d’y aller en 2013. Cela faisait des mois que j’attendais ce moment… plonger avec le plus grand poisson au monde… c’est maintenant chose faite !   Ces géants des mers mesurent 15 – 20 mètres de long pour autant de tonnes… Ils migrent au large des îles Isla Mujeres et Holbox de mi mai à mi septembre pour se nourrir de bancs de plancton. Départ vendredi midi pour Isla mujeres, petite île paradisiaque face à Cancun, loin du tourisme de masse.   Sandra, Isla Mujeres et Holbox – Mexique Ses plages de sable blanc, ses cocotiers et ses couchers de soleil sont tout simplement magiques. « Magique » c’est d’ailleurs l’adjectif qui décrira le mieux mon week end. Je rejoins mon hôtel et m’endort en écoutant la mer des caraibes.   Le lendemain, pas besoin de réveil, je saute du lit à 6 heures du matin, j’ai hâte, le temps est splendide, il n’y a pas un nuage à l’horizon. 9h, je suis sur le ponton, le bateau arrive, l’aventure peut commencer !   Ponton de plongée – Mer des Caraibes au Mexique Sandra – plages de sables blancs, Caraibes, Mexique   Je rejoins des clients, la famille Patin pour l’excursion. C’est avec plaisir que je les retrouve en fin de circuit : ils sont venus pour un mariage à Monterrey et nous leur avons organisé un circuit à Mexico et dans le Yucatán. Ils sont ravis, me racontent leur voyage. Trente minutes de bateau sur une mer d’huile, l’excitation est à son comble.   Nos guides francophones nous mènent droit sur la zone où se forme une concentration exceptionnelle de plancton due au réchauffement de l’eau et à l’action des différents courants océaniques. Les requins baleines ne sont pas les seuls à profiter de ce festin : dans la famille « géants de la mer » je demande les raies mantas ! Mesurant de 4 à 7 mètres d’envergure (vous avez bien lu), elles donnent l’impression de voler sous l’eau. Il faut le voir pour le croire.   Tristan Reger, gérant de Terra Maya, ira la semaine suivante faire cette même excursion depuis Holbox ; il aura la chance d’en voir une sauter littéralement hors de l’eau à une dizaine de mètres de son embarcation. Une première fois à l’endroit… demi tour sous l’eau et deuxième saut le ventre en l’air !   On se met...

Read More
Mexique : immersion dans le Chiapas
May31

Mexique : immersion dans le Chiapas

        Par Sandra Chatenet, conseillère voyages chez Terra Maya               Départ depuis Mérida pour la région du Chiapas, l’aventure commence. Après une nuit dans le bus, les portes s’ouvrent sur San Cristobal de las casas. Je me retrouve au milieu des montagnes, à 2100 mètres d’altitude, la différence de température me congèle sur place, il fait 5 degrés, on est loin des 30 degrés du Yucatán.   Eglise de San Cristobal de las Casas au Mexique La région se développe à vitesse grand V, j’attendais avec impatience ce voyage pour débusquer de nouveaux projets communautaires, chercher, tester des activités sportives, visiter les nouveaux et les anciens hôtels.   Visite de San Cristobal de las Casas au Mexique Je consacre mes deux premiers jours aux hôtels de San Cristobal de las Casas. Parmi ceux visités, mon coup de cœur sera pour l’hôtel Bo.   En plein cœur du village, cet hôtel raffiné a du caractère. Il allie intelligemment les tissus et le bois de la région et crée une ambiance moderne et chaleureuse. Un service irréprochable et un restaurant excellent à des prix abordables.   Le lendemain, à 09:00, départ pour une randonnée à cheval, pour rejoindre le village indien de San Juan Chamula situé à 10 kms de San Cristobal de las Casas et à 2 260 mètres d’altitude.   Randonnée à cheval dans le Chiapas au Mexique Accessible à tous, pas besoin d’être un cavalier chevronné pour faire cette randonnée. On passe à travers la forêt pour rejoindre les villages voisins, on surprend les indiens travaillant leurs terres.   Dans la forêt, je galope et fais la course avec un des guides.   Après deux heures de cheval, nous voilà arrivés au village de San Juan Chamula.   Cette municipalité est habitée d’indiens tzotzils: les Chamulas. Indépendants du gouvernement mexicain, cette communauté et ses rituels éveillent la curiosité de chaque visiteur.   Connu pour sa résistance tenace face aux espagnols, une atmosphère particulière règne sur ce village. À votre arrivée, une église se dresse face à vous, à première vue, cela ressemble à une église catholique…   San Juan Chamula – Chiapas Mexique Après m’être acquittée du droit d’entrée de l’église, me voici plongée dans un autre monde. Les chamulas ont converti l’église en un temple mystique. Ce n’est pas ma première visite et pourtant, je suis toujours aussi surprise et contemplative.   Il est strictement interdit de photographier l’intérieur de l’église et je ne recommande pas non plus de photographier l’extérieur, encore moins les villageois, vous pourriez être punis par la communauté. Selon eux, une photo vole leur...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici