España

Séville en video et poésie
Oct13

Séville en video et poésie

            Carnet de voyage à Séville, par Christophe, gérant Terra España, agence de voyages sur mesure en Espagne.                   Sur le Guadalquivir, en sortant de Séville, 
quand l’oeil à l’horizon se tourne avec regret, 
les dômes, les clochers font comme une forêt :
 à chaque tour de roue il surgit une aiguille.

 D’abord la Giralda, dont l’angle d’or scintille, 
rose dans le ciel bleu darde son minaret ; 
la cathédrale énorme à son tour apparaît 
par-dessus les maisons, qui vont à sa cheville.

 De près, l’on n’aperçoit que des fragments d’arceaux :
 un pignon biscornu, l’angle d’un mur maussade 
cache la flèche ouvrée et la riche façade.

 Grands hommes, obstrués et masqués par les sots, 
comme les hautes tours sur les toits de la ville, 
de loin vos fronts grandis montent dans l’air tranquille !                 Desde la azotea de Triana Se ve Sevilla Larga, tendida, llana, abierta Malva toda y oro como una mujer rubia Que sueña despierta en su alma, que es su cuerpo   Juan Ramòn Gimènez.   Contactez Christophe pour en savoir plus sur son séjour à Séville.   Consultez nos circuits dédiés à la découverte de Séville et de...

Read More
Nos bons plans aux Îles Canaries
Apr03

Nos bons plans aux Îles Canaries

              Carnet de voyage aux Îles Canaries, les bons plans testés et approuvés par Margaux, conceptrice voyages chez Terra España.                 Après avoir sillonné 3 fois les îles des Guanches (Canaries), Terra España vous partage ses coups de cœur et recommandations afin que vous puissiez peaufiner au mieux votre séjour. La poésie laisse donc place aux informations pratiques !     TENERIFE Où manger et boire ? Dans les fameux « Guachinches » bien sûr ! C’est généralement un établissement où un petit agriculteur vous fait découvrir sa production de vin accompagnée d’un plat traditionnel. Les produits y sont de qualité et vous pourrez déguster des plats typiques tels que le « Puchero », un ragoût élaboré de différents légumes et viandes, le « Mojo » sauce canarienne au poivron rouge ou vert, le « Gofio » (céréale) avec du miel de palma, le fromage de chèvre, les « Papas Arrugadas », patates bouillies dans l’eau de mer…« La Suertita » en est un bel exemple. Il se trouve dans la bourgade Los Realejos.   Où dormir ? Le mieux pour rayonner dans le nord de l’île serait de séjourner 2 nuitées soit à Santiago del Teide soit à Garachico puis 2 autres nuitées soit dans l’ancienne capitale San Cristobal de La Laguna (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999) soit vers Tejina au bord de l’océan !     CASONA DEL PATIO Hôtel de charme situé dans le village Santiago del Teide et permet de faire des randonnées au Teide. Balade à cheval (5 chevaux et 1 poney) avec Willy. Restaurant « La Tasca » table excellente (menu demi-pension avec des plats canariens, de très bonne qualité), petit-déjeuner buffet au top (jus d’orange pressée, bon café, miel tout droit sorti de leur ruche) un petit paradis ! Pas (encore) de piscine mais possède un spa (sauna, hammam et jacuzzi). Gymnase disponible de 8 à 20h. Parking gratuit.   SAN ROQUE Hôtel-musée avec beaucoup de cachet, se trouve au cœur de Garachico connu pour ses piscines naturelles. Cet ensemble harmonieux mariant à la fois l’élégance, la sobriété et le design avant-gardiste est l’endroit idéal pour se ressourcer paisiblement (le silence est un luxe de nos jours) et se sentir comme chez soi. La décoration de chaque chambre (20 au total) a sa propre identité artistique. Petit-déjeuner de qualité et très apprécié des Français. Important : fermé en juin et une grande partie de juillet pour l’entretien régulier du lieu. Restaurant ANTURIUM. Piscine climatisée donc ouverte toute l’année + sauna. A noter : pour adultes uniquement...

Read More
Vivre au rythme de l’Espagne
Dec05

Vivre au rythme de l’Espagne

Un portrait par mois, 5 thèmes choisis pour l’amour d’un pays Travailler terra, c’est vivre “là-bas”, éprouver au quotidien le goût de la différence, la vibration de l’altérité. Dis-nous Margaux, c’est quoi pour toi vivre au rythme de l’Espagne ? Un plat Le salmorejo cordobés. Une crème épaisse typique (rien à voir avec le gazpacho !) qui aide à supporter la chaleur estivale andalouse. Mie de pain, tomates, ail, huile d’olive : le tout accompagné d’œuf dur et de jambon ibérique, j’en raffole ! Une expression “Dársela a uno con queso”, quelquechose comme “se faire avoir avec du fromage”, expression utilisée quand une personne se fait arnaquer. Un événement “LAS FALLAS”, fête valencianne qui vient d’être inscrite au Patrimoine Culturel Immatériel par l’Unesco ! Raison de plus pour aller découvrir la région de la paella au mois de mars. Un film “CARMEN” de Carlos Saura (1983). Un film (devenu culte) qui parle de passion, à travers le jeu de séduction entre le directeur d’une compagnie de danse et sa danseuse, sur la musique du grand guitariste de flamenco Paco de Lucia. Un artiste J’aime le regard que porte Revello de Toro (peintre malagueño – de Málaga) sur la femme, dans des portraits sensuels qui valorisent la féminité et l’élégance.     Le meilleur de l’Espagne selon Margaux Polaniok, travel designer Terra...

Read More
À la découverte des villages médiévaux catalans !
Oct11

À la découverte des villages médiévaux catalans !

              Carnet de voyage d’Edouard, concepteur voyages chez Terra España, ex Terra Chile.                   Quoi de mieux que de faire une première reco dans sa région natale afin de (re)découvrir ses racines, ses villages, sa gastronomie, ses vins, son cava (champagne catalan) ? C’est donc après mon incroyable et inoubliable expérience chez Terra Chile que je retourne vivre en Espagne et plus précisément à Grenade chez Terra España. J’ai décidé, une fois arrivé sur mes terres … de la redécouvrir pour ainsi développer les circuits de cette région : La Catalogne. J’ai axé mon voyage sur les villages médiévaux catalans.     CAMPRODON Je pars le ventre vide (car je sais que je vais bien manger 🙂 ) dans un premier village catalan de la province de Girona appelé Camprodon. Ce petit village enclavé dans les Pyrénées est un des premiers villages catalans après la frontière française du col d’Ares. Il offre une gastronomie riche, variée et…abondante. Je m´empresse de tester un restaurant « Can Rosa » pour prendre des forces avant de faire un petit trek pour atteindre le magnifique monastère de Sant Antoni qui surplombe toute la vallée. Je pars sur un menu avec des produits locaux à savoir des « canelons » aux trois viandes et béchamel aux cèpes ainsi qu´une épaule d´agneau aux champignons de saison (chanterelles et lactaires délicieux) …un régal…mais je me demande bien comment je vais pouvoir marcher après un tel repas.   Pas le temps de réfléchir, il faut y aller ! La marche n’est finalement pas trop difficile même si elle aurait pu être plus agréable sans l’épaule d´agneau dans mon estomac. Après une heure de marche et 300 mètres de dénivelé, j’arrive au sommet et je découvre une église datant de 1702. Le panorama est superbe puisque la vue à 360º nous permet d´apprécier quelques sommets les plus connus des Pyrénées Catalanes comme le Canigou et le Puigmal. Je redescends ensuite pour visiter ce petit village très charmant, son pont romain, ses rues piétonnes ainsi que les hôtels boutiques qui offrent un cadre superbe, un service très personnalisé et chaleureux.       BEGET Aujourd´hui je vais mettre l´accent sur trois villages médiévaux catalans relativement proche. Je pars tout d´abord vers le minuscule et insolite village de Beget (27 habitants en 2015 !) construit en pierre du pays. Le symbole de ce village est sa splendide église romane. Pour la visiter, il vous sera demandé 1 euro symbolique afin de continuer à préserver parfaitement ce monument datant du XII ème siècle. Quant au reste du village, il est constitué d´une rue serpentant le long...

Read More
Espagne : à la découverte des Îles Canaries
Mar18

Espagne : à la découverte des Îles Canaries

            Carnet de voyage et photos de Sophie Berthelier, conceptrice voyages chez Terra España, ex-Terra Argentina.                   Les Canaries, ça vous dit quelques chose ?   Na! Pas le petit pioupiou jaune mais les îles Canaries !   Emergé aux larges des côtes africaines, cet archipel de 7 îles bien distinctes est encore bien méconnu des voyageurs francophones. C’est à peine si on arrive à les positionner correctement sur notre mappemonde. Et pourtant, ces îles espagnoles offrent une grande diversité de paysages spectaculaires et atypiques. De la forêt luxuriante à La Gomera aux sommets arides du Teide à Tenerife ou encore du sol noir volcanique à Lanzarote aux dunes de sable blond à Fuerteventura, ces terres de contrastes nous surprennent et nous fascinent.   Les Canaries bénéficient d’un climat idéal toute l’année, on les surnomme d’ailleurs les îles au printemps éternel ! Partie en plein mois de février, les températures avoisinaient les 25 degrés … à seulement 3 heures de vol depuis Paris !   Alors, si vous ne voulez pas casser votre tirelire pour passer vos vacances d’hiver dans une destination combinant soleil, farniente, aventure, tranquillité et découverte d’une multitude de paysages, rendez-vous dans les îles inconnues, j’ai nommé : les Canaries.     Bien curieuse et enthousiaste à l’idée de vivre l’expérience canarienne, je suis donc partie à la découverte de 5 petits joyaux qui ont chacun leurs particularités bien définies.   Mon voyage débutera à Tenerife, la plus grande île de l’archipel et aussi, la plus visitée. La deuxième île sera La Gomera qui comblera les amoureux de la marche. Puis, envol pour Lanzarote. Son désert de sable volcanique fascinera les passionnés de géologie. Je partirai ensuite à la découverte de Fuerteventura, voisine de Lanzarote, qui réjouira les amateurs de vent et de planches.   Enfin, je terminerai mon séjour par Grande Canarie où je ne ferai qu’une brève escapade de 2 jours à Las Palmas, charmante capitale coloniale de l’île. La plus courte étape du voyage mais pas la moins intense car je suis tombée en plein carnaval. Chance!   Je n’irai pas sur l’île de La Palma puisqu’Eric la connait déjà bien, souvenez-vous, il en avait fait un carnet de voyage Îles Canaries : mode d’emploi. Quant à celle du Hierro, c’est encore un secret bien gardé que nous aurons sûrement l’occasion de découvrir un jour…   Les gourmands trouveront également leur bonheur car même si les îles Canaries n’offrent pas une gastronomie très variée, on y trouve de la bonne cuisine riche et savoureuse à commencer par ces fameuses pommes de terres nommées...

Read More
Espagne : découverte du Nord, côte atlantique
Oct12

Espagne : découverte du Nord, côte atlantique

              Récit et photos d’Eric Quillévéré, fondateur et gérant de Terra España.                 Un breton en terres celtes   Vendredi 24 juillet 18h30, atterrissage a l’aéroport de Bilbao, Bilbo pour les puristes.   C’est nuageux, c’est vert, c’est beau. Je rejoins le centre en voiture de location et la première rencontre sur la route à l’entrée de la ville est le fameux musée Guggenheim (visite et photos demain). Le temps de mettre la voiture au parking et il commence à pleuvoir, un vrai crachin breton qui heureusement ne durera qu’une demi-heure. Je peux donc aller découvrir les rues du centre historique aux innombrables tavernes dont les noms sont incompréhensibles… tous ces x, ces z et ces k nous rappellent bien qu’on est au pays basque. Chaque bar arbore ses pinchos de toutes les tailles et toutes les couleurs, et les clients les consomment généralement dans la rue, ils aiment être à l’extérieur. J’ai demandé au réceptionniste de l’hôtel où et quand pouvait-on assister à un match de pelote basque, et j’ai été déçu d’apprendre qu’il y en a très peu et que ce sont des championnats privés payés par des entreprises…       Samedi 25 juillet – BILBAO   Ce matin je me suis réveillé au son des cornemuses 🙂 C’est la fête de Santiago, un des Saints les plus importants, surtout dans le coin, c’est donc un jour férié en Espagne et l’occasion de faire un petit défilé dans le centre historique pour promener le Saint depuis son église d’origine jusqu’a la cathédrale. Ensuite, c’est le tour des hôtels, comme de coutume lorsque nous visitons de nouveaux endroits. L’Hesperia et le Barcelo sont bien placés, au bord de la rivière, et non loin du musée, ça sera très bien pour les groupes. Quant à moi, je loge au Lopez de Haro Ercilla, il est coté 5 étoiles mais c’était il y a longtemps certainement… pas de Spa ni piscine, comme la grande majorité des hôtels à Bilbao d’ailleurs. Finalement, les 2 seuls qui en ont, les plus classes, sont les 2 hôtels en face du musée : Miro et Domine.   Venons-en maintenant au clou de la journée : le musée Guggenheim, super endroit où l’on passe une agréable demi-journée. Un lieu culturel moderne et design qui est devenu le symbole de la capitale basque. L’exposition permanente est faite d’acier et les 2 expositions temporaires se complètent magnifiquement : Jeff Koons jusqu’à fin septembre et Jean-Michel Basquiat jusqu’à fin octobre.     Dimanche 26 juillet – SANTANDER   Cantabrie, c’est cette petite région coincée...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici