Equateur

Balade au coeur des Andes en Equateur
Sep12

Balade au coeur des Andes en Equateur

            Carnet de voyage réalisé par Maria, conceptrice voyages chez Terra Andina Ecuador.                   Lorsqu’on commence le voyage en Équateur on s’attend bien à voir des volcans magnifiques mais nous avons été surprises par la diversité de paysages andins.     En début de notre voyage nous nous retrouvons au milieu des montagnes à San Clémente, une petite communauté indigène ou nous séjournons chez l’habitant. Quel plaisir de pouvoir admirer les paysages vallonnés et verdoyants. Dans cette province les montagnes et lacs se côtoient, ce n’est pas pour rien qu’elle est connue comme « la région des lacs ».     Un paysage surtout est saisissant : un énorme volcan vert au pied du quel on trouve un lac imposant, ce sont les volcans Imbabura et le lac de San Pablo.   Au Sud nous rencontrons un autre géant, le volcan Chimborazo, dont le sommet (6 863 mètres) est le point le plus proche du soleil. Nous visitons le parc naturel pour découvrir un paysage magnifique et nous admirons de grands espaces ouverts avec de la végétation de montagne, le « páramo ». Une rencontre avec une communauté locale nous permet de le connaitre sous un autre aspect : il serait le mari du Tungurahua, le volcan « féminin » qui surplombe la ville thermale de Baños.     Dernier arrêt dans cette aventure de montagne : le Quilotoa. Ce lac se trouve dans une caldera volcanique qui lui donne des couleurs féériques, à le regarder il apparaît vert ou bleu selon la lumière. Une randonnée nous emmène tout près de l’eau, au centre d’un volcan potentiellement actif.     Ces visites ne sont qu’une partie des merveilles Andines que nous avons hâte de faire découvrir !   Contactez Maria pour en savoir plus sur son voyage au coeur des Andes en Equateur !   Découvrez le circuit spécial parcourant les lieux visités par Maria  :   Trekking dans les Andes de la cordillère à la forêt...

Read More
Croisière aux Galapagos au large de l’Equateur
Feb21

Croisière aux Galapagos au large de l’Equateur

            Carnet de voyage d’Isa, conceptrice voyages chez Terra Andina Ecuador, suite à sa croisière aux Galapagos.                   Qui n’a jamais entendu parler des îles Galapagos? Voilà bien un nom qui, dès qu’il est prononcé, fait rêver et voyager en même temps !   C’est cet archipel mystérieux, à la fois désertique, parfois désolé, toujours coloré et sauvage,  et en même temps terre d’accueil d’une faune endémique unique au monde. Leur histoire est pourtant trop souvent méconnue et elles paraissent souvent inaccessibles.       C’est donc l’occasion pour moi de les découvrir le temps d’une croisière de 4 jours suivie d’une virée de deux jours sur Isabela, la plus grande et la plus sauvage des quatre îles habitées.       Découvertes par hasard au XVIème siècle par Tomas de Berlanga, les Galapagos furent le repère favori des pirates jusqu’au début du XIXème siècle. En effet, elles possèdent des points d’eau et sont un point de ravitaillement parfait au milieu du Pacifique. Les tortues Galapagos, embarquées sur les navires, pouvaient survivre longtemps sans eau ni nourriture et constituaient une réserve appréciable de chair fraîche. Pratique qui a causé la disparition de plusieurs espèces, dont le célèbre Lonesome George, disparu en 2012 et qui était le dernier représentant de son espèce, provenant de l’île Pinta.   Mais revenons à nos moutons ! Point de pirates et de pavillon noir pour moi !   Après un vol de deux heures pour Baltra, l’aéroport principal de l’archipel, j’embarque et mon navire, l’Anahi, est plutôt confortable et les maîtres à bord, accueillants !   Me voilà partie pour une croisière de 4 jours à la découverte de la partie sud de l’archipel, avec les îles San Cristobal, Española, Floreana et Santa Cruz.           Visites à terre et snorkeling sont au programme, les animaux sont toujours au rendez-vous et c’est un grand bonheur de pouvoir observer de si près iguanes marins, otaries et fous à pattes bleues, parmi de nombreuses autres espèces.       Émotions lorsque nous pouvons voir un faucon des Galapagos, espèce endémique, et la parade nuptiale un peu maladroite des albatros (vivant exclusivement sur Española de mars à décembre), nous a provoqué de beaux rires !         Nous ne sommes pas en reste avec les superbes spots de snorkeling ! Des otaries nous suivent et jouent avec nous, j’ai la chance d’être dans le groupe du « Captain » et c’est un spectacle de le voir descendre à 15m en apnée pour nous montrer des concombres de mer, cette espèce en danger pour cause de surpêche et maintenant protégée.   Nous...

Read More
Le voyage Equateur mystère de Terra Colombia
Nov29

Le voyage Equateur mystère de Terra Colombia

L’équipe Terra Colombia en Equateur ou le récit de leur voyage mystère               Carnet de voyage Equateur par Clara Groison, conseillère voyages chez Terra Andina Ecuador.                   Alors que le marché du voyage mystère se développe en Europe, nous avons tenté le concept avec toute l’équipe de Terra Colombia.   Mettez-vous le temps d’un week-end dans la peau de nos collaborateurs du pays voisin.   Etape 1 : A l’aéroport, recevez votre boarding pass et découvrez où vous déposera l’avion : Panama. Mais c’est juste l’escale… . Alors qu’est-ce qui suit ?   Le Panama a donné son nom à un célèbre chapeau qui est pourtant fabriqué en ???   Equateur ! Bien joué, on embarque pour la connexion.     Etape 2 : Ville classée au patrimoine de l’Unesco en 1978, son centre historique fait partie des plus beaux et des mieux conservés d’Amérique latine. Où êtes-vous ?   Quito bien entendu.     Vous voici au milieu du monde, à quelques kilomètres de la latitude zéro, mais l’Equateur est le pays des 4 mondes avec Andes ET Amazonie ET Côte pacifique ET Galápagos. Qu’est-ce qui vous attend pour ce voyage?   Etape 3 : Quelle est la région avec la biodiversité la plus riche au monde ?   Facile ! C’est parti pour 4 heures de route vers l’Amazonie.       Alors et qu’est-ce qui est prévu pour la suite ?   Etape 4 : Quel est l’ingrédient principal de la friandise préférée des gourmands du monde entier ?   Partons découvrir les secrets du cacao dans le pays producteur du meilleur cacao au monde : le cacao nacional arriba fino de aroma.       Etape 5 : Les surprises touchent à leur fin pour cet enrichissant week-end inter-agence. Alors rien de mieux pour finir en beauté qu’un panorama de Quito by night…     Chers voisins de Terra Colombia : Merci d’avoir joué le jeu ! Ce fut un séjour bref mais comme le dit le dicton équatorien « Nos fuimos a volver » (Nous sommes partis pour revenir) et l’Equateur vous attend pour de futures aventures…   Chers voyageurs, si le voyage mystère ou tout simplement la destination vous inspirent, confiez-nous vos envies en nous écrivant à contact@voyages-equateur.com   Consultez en ligne nos jolis programmes combinés Equateur & Colombie :   Combiné d’exception Equateur, Colombie & Galapagos   Terres authentiques : de l’Equateur à la...

Read More
Cap au Sud des Andes en Equateur !
Aug02

Cap au Sud des Andes en Equateur !

            Texte et photos de Nicolas Goronflot, concepteur voyages chez Terra Andina Ecuador.                   Cap au Sud dans les confins délaissés de la partie méridionale des Andes équatoriennes.   Dans cette région limitrophe du Pérou se cachent quelques coups de cœur éloignés des itinéraires habituels de nos voyageurs.     A la recherche de nouvelles facettes de la biodiversité et des richesses culturelles de l’Equateur … Au programme, des pépites et quelques activités touristiques encore méconnues car éloignées des axes principaux et des circuits classiques. Chez Terra, nous aimons la poussière du terrain, la quête d’originalité et dénicher de petits produits authentiques rien que pour nos voyageurs.   Pour ce faire, un vol rapide Quito – Cuenca, une location de voiture et en route pour 1 500 kilomètres afin de redescendre la piste et écumer les routes quasi vierges du Grand Sud de l’Equateur.     Première étape chez les Saraguros J’adore commencer mes voyages par un marché authentique. Aussi, entre Loja et Cuenca, je débute donc ma boucle par le marché de Saraguro.   Se déroulant uniquement le dimanche (c’est parfait), il est l’occasion de voir les villageois des environs venir échanger leurs marchandises en costume noir et blanc. Le principal attrait réside dans le marché aux animaux qui se déroule de bon matin tout près du cimetière. L’ambiance y est rurale et chaleureuse dans un cadre bucolique.     Cette ethnie d’environ 3000 personnes dispose de sa propre langue, de ses codes vestimentaires et représente un vibrant hommage à la présence inca dans le sud du pays. Originaires du lac Titicaca, cette population fut déportée dans le cadre des mitlae incas et s’est sédentarisée dans la région au XVème siècle. Agriculteurs, tisserands et éleveurs, les Saraguros conservent un lien fort avec la Terre et la Nature. Les hommes portent le traditionnel poncho en laine noire avec chapeau de feutre et pantalons courts. Les femmes, nettement plus coquettes, arborent de belles boucles d’oreilles en argent, des broderies colorées et ornent leurs ponchos noirs des tumpos qui se transmettent de mère en fille, de génération en génération.   Le mythe de l’Eldorado équatorien dans les Mines d’or de Zaruma Envie de visiter une ancienne mine d’or ? Celle del Sexmo est justement aujourd’hui ouverte aux visiteurs. L’extraction d’or, depuis le temps du peuple Cañar jusqu’au siècle dernier, a fait la gloire de cette région.   Chaussés de bottes et casque avec un guide local de la mine, nous découvrons la galerie de 500 mètres de long et en apprenons un peu plus sur le pénible processus d’extraction...

Read More
Equateur : l’avenue des volcans revisitée !
May16

Equateur : l’avenue des volcans revisitée !

              Récit et photos d’Isabelle Champaney, conceptrice voyages chez Terra Andina Ecuador.                   L’avenue des volcans d’Equateur était encore pour moi pleine de mystères !   C’est pourquoi j’ai consacré neuf jours à la parcourir petit à petit, de Quito jusqu’à Cuenca en faisant une entorse pour me diriger à Mindo, écosystème de forêt nuageuse situé à 3h30 à l’ouest de la cordillère.   Me voilà partie avec Johnny, mon binôme version « roi du volant ». Avec Johnny, originaire de la Costa, on se marre bien, on parle beaucoup et on chante de temps en temps (pas trop pour que l’averse ne nous tombe pas dessus !)   Direction Mindo ! Le premier hôtel que je visite et où je loge s’appelle « La Roulotte », super concept original, composé de 5 roulottes transformées en chambres. C’est très sympa, ludique pour les familles et l’accueil est adorable ! Bonus, la confiture maison ravira vos papilles !     Ensuite, nous allons au sud de Quito, pour découvrir L’hacienda la Alegria, havre de paix ou règnent en maîtres 65 chevaux et 200 vaches laitières. Cette hacienda historique où chaque chambre possède une décoration en relation avec les chevaux est LA référence pour les balades à cheval de 2 heures jusqu’à des tours de 9 jours ! Chaque année, le propriétaire, Gabriel, organise et participe à l’énorme réunion de chagras (ces cowboys équatoriens, qui gardent leur sur-pantalon typique fait de laine) à Machachi en juillet. Plus de 2000 viennent de tout le pays !     Nous continuons vers la région de la lagune du Quilotoa avec ses paysages majestueux, ces routes de terre étroites, ces rencontres avec des locaux qui restent dans les souvenirs.       Après un passage par le marché de Pujili et Tigua, me voilà en train de déguster une truite au mirador de la communauté de Shalala qui en a créé un magnifique, moderne en bois et verre, surplombant la lagune du Quilotoa. Ce volcan a perdu son cône à cause d’une éruption volcanique d’une grande puissance. C’est maintenant pour le bonheur des yeux que nous pouvons profiter de la lagune qui s’est formée dans son cratère.     Ensuite, nous nous dirigeons vers Salasaca, petite ville d’où viennent les indiens Salasaca, peuple fier de ses racines et de ses traditions. J’ai pu partager des moments forts en émotion lorsqu’ils m’ont ouvert leurs portes, leurs coutumes et leurs cœurs. Nous avons même partagé un lapin braisé (plat réservé pour les grandes occasions), serrés à 8 autour du feu. Quelle soirée magique ! Ils sont aux balbutiements de leur projet communautaire et touristique...

Read More
Viviana, Terra Andina Ecuador
Mar15

Viviana, Terra Andina Ecuador

Un portrait par mois, 5 thèmes choisis pour l’amour d’un pays Pour les natifs d’un pays, faire partie de la famille Terra, c’est une manière de revisiter sa destination pour la faire découvrir aux autres. Dis-nous Viviana, qu’est-ce que tu aimes faire connaître de ton pays, l’Equateur ?     Un lieu Otavalo, un village indigène qui m’a toujours fait rêver par ses paysages enchanteurs (lagunes de Cuicocha et Mojanda, cascade de Peguche …), son artisanat d’une grande richesse et la culture admirablement préservée de ses habitants. Une activité Née de parents floriculteurs, les fleurs (dont l’Equateur est l’un des principaux producteurs au monde) sont ma passion. Faire l’expérience vivante et colorée de la ruta de las flores (la route des fleurs), c’est découvrir les coulisses de votre fleuriste ! Un plat J’ai toujours aimé le plat typique “cuy con papas” (le cuy aux pommes de terre) préparé par ma grand-mère. Cela peut sembler bizarre pour les étrangers, car le cuy est un cochon d’Inde ! Un artiste Oswaldo Guayasamín (1919 – 1999), artiste équatorien majeur du XXe siècle. J’admire et je respecte la sensibilité et l’humilité avec lesquelles il a reflété dans ses oeuvres la douleur et la misère de l’humanité. Un dicton “Chulla vida” : en langage kichwa, chulla signifie “unique”. Pour nous Equatoriens, c’est une invitation à profiter au maximum du moment présent.   Viviana Gualavisi, responsable administrative Terra Andina Ecuador....

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici