Afrique du sud

Mozambique : aux sons des vagues et de la Marrabenta
May15

Mozambique : aux sons des vagues et de la Marrabenta

Carnet de voyage au Mozambique           Texte, photos et vidéo de Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                     Démarrons en beauté avec la superbe vidéo résumé des aventures de Morgane :     MAGIA Après un 1er séjour en 2011 dans ce pays coup de cœur – et un récit de reco Parc Kruger et plages du Mozambique en 2014 – me voilà repartie sur la « Terra do Boa Gente », (« Terre des gens doux »), comme la prénomma Vasco de Gama lorsqu’il contourna l’Afrique, en 1498, puis fit une halte à Inhambane pour reconstituer ses approvisionnements et faire des explorations.   Ancienne colonie portugaise, le Mozambique est un pays d’Afrique australe qui possède plus de 2000 km de côte bordée par l’océan Indien. C’est une destination idéale pour les amateurs de plongée et snorkeling ainsi que pour un séjour balnéaire reposant après un safari. Cette énigmatique contrée lusophone du sud-est africain a beaucoup à offrir : longues plages ombragées de cocotiers, eaux turquoise riches en poissons exotiques, coraux préservés, archipels et dhows (voiliers traditionnels), villages pittoresques et marchés colorés, architecture coloniale.       C’est le long de cette splendide côte que je ferai diverses haltes à la recherche de pépites : de la charmante petite guesthouse à l’éco lodge luxueux et à la recherche des big 5 marins.   Un voyage au Mozambique est une expérience unique pour ses paysages splendides et sa richesse culturelle inégalable. Une promesse de paysages variés, de couleurs et de rencontres avec une population souriante et accueillante.       MISTURA C’est à Maputo, véritable melting pot culturel, que commence mon itinéraire.   A peine arrivée et je me remémore la particularité de ce pays. Le ton est donné ! A peine passée la douane de l’aéroport de Maputo où je fais mon visa sur place (désormais possible), je me fais happer par la chaleur humide et par la musicalité de la langue lusophone. Une fois de plus, je tombe sous le charme.   Maputo, connue sous le nom de Lourenço Marques avant l’indépendance, est la capitale et la plus grande ville du Mozambique. Elle porte le même nom que le fleuve Maputo qui se situe à la pointe Sud du pays. Ce fleuve forme une frontière naturelle entre le Mozambique et la Tanzanie. Maputo est aussi la Ville d’Acacias, en référence aux arbres qui parsèment ses avenues.   J’aime le dynamisme culturel qu’offre Maputo, avec ses marchés colorés et son architecture coloniale combinée à des constructions contemporaines. L’héritage portugais, mêlé à l’hospitalité africaine et la...

Read More
Lesotho : rencontre sur le toit de l’Afrique
Dec27

Lesotho : rencontre sur le toit de l’Afrique

            Carnet de voyage au Lesotho, par Laurène, nouvelle gérante Terra South Africa.                   Le voyage de reco terrain de Laurène en video !     L comme Lesotho Le pays a accédé à son indépendance en 1966 et compte seulement 2 millions d’habitants, les Basotho qui parlent le Sesotho. Ce superbe petit pays, grand comme la Belgique, est économiquement très dépendant de l’Afrique du Sud. Sa devise : « Paix, pluie et prospérité ».         E comme enclavé Ce petit royaume, bien qu’enclavé au cœur de l’Afrique du Sud ressemble peu à son voisin. En effet, le Lesotho est un territoire montagneux sans accès à la mer et dont l’histoire n’a pas été marquée par l’Apartheid. C’est une monarchie constitutionnelle dont le souverain actuel est le roi Letsie III.       S comme Semonkong Petit village situé à 120 km de Maseru la capitale, à l’intérieur des terres. Vous ne pouvez y circuler qu’à pied ou à cheval.   Les chutes de Maletsunayne sont la principale attraction, avec la descente en rappel de 180 m, la plus longue du monde !     O comme Odyssée Voyager au Lesotho est assurément une expérience mémorable que vous garderez longtemps parmi vos meilleurs souvenirs. Le tourisme y est très peu développé pour l’instant, donc tout y est authentique.   Le pays est intact et permet une découverte quotidienne aux rares touristes qui s’y aventurent.       T comme toit de l’Afrique C’est l’autre nom donné au Lesotho car tout le territoire est situé au-dessus de 1 400m d’altitude avec un point culminant à 3 482 m:  le Thabana Ntlenyana. Le relief est volcanique et les températures avoisinent 0 degré de juin à août.       H comme horse Au-delà de l’activité touristique, c’est avant tout le moyen de transport du peuple Basotho. En effet, dans certaines parties reculées du pays, les routes sont presque inexistantes. Les ânes et les chevaux sont alors le seul moyen de transport, hors des sentiers battus …       O comme ouverture d’esprit du peuple Basotho Muni de sa traditionnelle couverture et d’un chapeau de forme conique, le peuple montagnard Basotho vous fera découvrir ses villages et partager sa culture. Leur gentillesse et ouverture vous surprendront et vous toucheront.     Contactez Laurène pour plus d’infos sur son voyage au Lesotho !   Consultez notre circuit traversant 3 pays dont le Lesotho pour une découverte de l’Afrique australe :   Rendez-Vous en Afrique Australe : Afrique du Sud, Lesotho &...

Read More
Rendez-vous en terre du Rooibos
Jul31

Rendez-vous en terre du Rooibos

  Carnet de voyage en terre du Rooibos, texte et photos de Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.   Le voyage me mène cette fois-ci à l’exploration des régions les hauts plateaux du Bokkeveld & du Cederberg. Je pars avec notre partenaire Yumanlink qui accompagne des agriculteurs à travers le monde dans l’accueil de voyageurs. C’est à la rencontre des petits producteurs de Rooibos, et dans les coulisses de cette boisson rouge et suave, trésor de biodiversité, qui pousse exclusivement sur les hauts plateaux sud-africains. Notre mission sera de partir sur la route du Rooibos, d’explorer cette région et de revenir avec tous les ingrédients pour concocter un circuit authentique, hors des sentiers battus, à la rencontre des communautés de ces régions arides & reculées.   Jacob et ses drôles de dames C’est par les hauts plateaux du Bokkeveld où se trouve la coopérative d’Heiveld que commence notre périple.   La boisson nationale sud-africaine L‘Afrique du Sud se caractérise par la diversité de sa population, de ses paysages mais également de sa faune et sa flore. Le fynbos « buisson fin » en afrikaans, en fait partie. Cette végétation endémique se réfère à toutes les plantes à aiguilles de cette région, réputée pour sa grande diversité grâce à des hivers généralement froids et humides et des étés chauds et secs. Dans le fynbos on trouve bien sûr le célèbre et mythique Rooibos, boisson nationale sud-africaine, ainsi que le honeybusch et le buchu, bien connues des bushmen pour leurs vertus médicinales.   Le rooibos : le red bush ou Rooibos en afrikaans est un buisson du désert dont les feuilles et la tige sont utilisées pour faire du thé. Cette plante qui ne contient pas de théine, est connue pour ses propriétés anti-oxydantes, anti-allergéniques, sa richesse en minéraux et oligo-éléments. Ces arbustes sont endémiques et poussent uniquement au nord-ouest du Cap. Son appellation de « thé rouge » ne fait pas référence à la plante, mais à son processus de fermentation semblable à celui du thé noir.   L’histoire agraire de l’Afrique du Sud est marquée par l’apartheid. La réforme agraire mise en place par le gouvernement de Nelson Mandela en 1994, n’a avancé que timidement malgré l’objectif de redistribuer les terres agricoles. Le marché du rooibos se développe depuis la fin de l’apartheid, notamment à l’international. Bien qu’elle soit une culture traditionnelle des populations natives et noires d’Afrique du Sud, la commercialisation et l’exportation du rooibos sont restées maitrisées par les Blancs. Devenus propriétaires depuis la réforme agraire, ils cultivent des surfaces modestes de 1 à 3 hectares, de manière traditionnelle. Depuis les années 90, quelques communautés noires et « coloured » (métisses) se...

Read More
Vivre à Cape Town selon l’équipe Terra South Africa
Jun03

Vivre à Cape Town selon l’équipe Terra South Africa

Vivre à Cape Town selon l’équipe Terra South Africa !  

Read More
Le Delta de l’Okavango, joyau du Botswana
Apr14

Le Delta de l’Okavango, joyau du Botswana

            Carnet de voyage au Botswana, à la découverte du Delta de l’Okavango et de la région reculée et sauvage de Savuti, par Laurie Campion, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                 Le Delta de l’Okavango, véritable joyau du Botswana, est également surnommé « le fleuve qui ne trouve jamais la mer » car ses eaux partent se perdre dans le désert du Kalahari.     Pour démarrer en beauté, petit aperçu video du séjour de Laurie au Botswana :     Ça y est, il est temps pour moi de partir pour mon premier repérage au Botswana !   3h du matin le réveil sonne, hop je me prépare, dernier check up :   passeport crème solaire anti-moustique appareil photo Tout est bon, direction l’aéroport ! 1er petit souci, mon bagage cabine ne passe pas le contrôle de sécurité. « Et oui, la crème solaire et l’anti-moustique ce n’est pas possible mademoiselle ! » Bon, ok, tant pis pourvu que les moustiques ne soient pas au rendez-vous (conclusion à la fin du séjour : 35 boutons sur la jambes droite et 25 sur la gauche !).   Après quelques heures de vols, j’arrive à l’aéroport de Maun où notre guide John nous attend tout sourire. Juste le temps de faire connaissance avec toute l’équipe et nous partons à bord de notre 4×4, direction notre Camp !     Après 2h de route, dont une grande partie en plein bush africain, nous arrivons finalement à notre Camp où un délicieux cocktail de bienvenue nous attend accompagné de petit gâteaux (ça y est j’ai enfin pu expérimenter le célèbre « High Tea », sous-entendu le goûter ! Personne ne part en safari avant le High Tea ! 😉 ).   Tout de suite je sors mon Iphone, j’ouvre snapchat et là, c’est le drame, pas de wifi, et ce pendant une semaine ! Sevrage radical, tant pis, je ferai comme mes parents, pas de portable !   Juste le temps de nous rafraîchir et nous repartons pour un safari au coucher de soleil.     Après un réveil matinal, il est temps de partir pour notre safari matinal ! (bon, je dois l’admettre, ça pique un peu, mais le chant des oiseaux nous berce et nous permet de nous réveiller en douceur).   Direction maintenant l’île de Xobega, perdue en plein cœur du Delta de l’Okavango.     C’est parti pour une croisière à travers ce magnifique Delta où la beauté des paysages nous laisse tous rêveurs.   Petit conseil de notre guide Wilson pour les garçons : si vous voulez séduire une fille de la région, faites-lui un chapeau en feuille de lotus pour lui...

Read More
Afrique du Sud : l’essentiel arc-en-ciel
Sep20

Afrique du Sud : l’essentiel arc-en-ciel

              Carnet de voyage de Morgane Liorzou, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                 En piste pour L’essentiel arc-en-ciel   Ready toogo   Circuit Liorzou – V1   Après avoir validé l’étape de bizutage de mon manager & de ma collègue (qui m’avaient respectivement glissé un chokobon et un décapsuleur/tire-bouchon dans ma pochette d’ordinateur) et passé la sécurité à l’aéroport avec succès, me voici prête à mettre le Cap sur Johannesburg. Je quitte la Mother city pour rejoindre la Gold city, localement surnommée « Joburg », « J’burg », « The Wild City » ou encore « Jozi ». Celle dont le nom fait jaser, fait l’objet de première étape à mon périple. C’est avec plaisir et émotion que je retourne à Johannesburg, première fois également où j’ai mis les pieds sur le continent africain, il y a tout juste 6 ans, quelques jours avant le lancement mythique de la première coupe du monde de football en Afrique.     « Jozi » forme une ville très diverse avec des facettes différentes et mérite selon moi d’être explorée. Je ressens tout de suite l’atmosphère particulière de la ville lors de mon arrivée à l’aéroport, où m’attends Pat, guide avéré qui me fait un petit topo sur la ville en m’amenant à mon hôtel.   Joburg en polo   Johannesburg c’est aussi la place des grands hommes ! Je récupère ma polo et c’est parti pour enchaîner les “site inspections” dans les hôtels sous un soleil resplendissant. J’ai alors un vrai coup de cœur pour la Satyagraha House désormais inscrite au patrimoine historique du pays, qui propose un concept novateur associant musée et maison d’hôtes. Cette maison a hébergé Mohandas Gandhi de 1908 à 1909, qui y a développé son concept de résistance passive : (Satyagraha en sanskrit) et passera au total 21 années en Afrique du sud.   Lionel, un Congolais tout droit arrivé de Lubumbashi, me fait la visite guidée du musée et me raconte alors avec conviction comment l’Afrique du Sud fût fondamentale dans la réalisation personnelle de Gandhi.   Soweto à vélo … c’est écolo !   Le lendemain j’ai rendez-vous au Lebo’s Soweto Backpackers pour découvrir la ville de Soweto.     Soweto « South Western Townships », le plus grand township d’Afrique du Sud créé au cours des années 1950, où vivent aujourd’hui 3 millions d’habitants (les chiffres restent très approximatifs) est d’un côté, un monde complètement à part mais fait cependant partie intégrante de la municipalité de Johannesburg et des réalités historiques et de l’évolution de cette ville. Soweto est devenu un symbole de la lutte anti-apartheid à partir de 1976,...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici