Afrique du sud

Afrique du Sud : Voyage sur la Route des Jardins
Jul03

Afrique du Sud : Voyage sur la Route des Jardins

            Carnet de voyage sur la Route des Jardins, texte, photos et vidéo by Mathilde, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                 Il est 9h ce mardi matin, le ciel est bleu, les oiseaux chantent, et moi je pars en voyage de reconnaissance ! C’est parti pour 10 jours sur la Route des Jardins, l’une des plus belles du monde, qui relie Le Cap à Port Elizabeth.   Aperçu video du séjour de Mathilde pour bien entrer en matière :     Après quelques minutes de réajustement à la conduite à gauche, je quitte le Cap en direction de Swellendam. Cette petite ville paisible et entourée de montagnes est l’une des plus anciennes du pays.     Le lendemain je continue ma route vers Oudtshoorn, à prononcer comme si on avait un léger cheveu sur la langue. Le soleil brille mais l’heure n’est pas à la bronzette : je m’enfonce sous terre pour découvrir les Cango Caves. Ce système de grottes s’étend sur 4 kilomètres, les non-claustrophobes y découvrent d’impressionnantes stalactites, stalagmites et autres formations géologiques qui grandissent depuis des siècles.     Je remonte vite à la surface car j’ai un RDV important : les autruches d’Oudtshoorn m’attendent ! Moment tendre avec les bébés autruches, sous le regard intimidant des adultes qui ne sont jamais bien loin… Information importante : les élevages d’autruches d’Oudtshoorn n’autorisent plus la chevauchée de ces animaux, considérée aujourd’hui comme de la maltraitance. Et un bon point pour l’Afrique du Sud !     Après cette étape riche en émotions, je quitte les étendues désertiques du Petit Karoo et pique au Sud pour atteindre l’Océan Indien. Un arrêt à Knysna est nécessaire, avec une pensée pour notre équipe de France de la Coupe du Monde 2010, et c’est déjà reparti pour une randonnée dans la réserve naturelle de Robberg, véritable coin de paradis.     La région étant réputée pour la protection des éléphants, je visite l’un des centres dédiés à leur réhabilitation. Instant émotion, ça fait quelque chose de se tenir à côté de ces géants tranquilles, de sentir leur peau dure sous la paume de ma main et de les regarder dans les yeux…     Toujours en longeant la côte de l’Océan Indien, j’arrive dans le parc national Tsitsikamma. La nature y est encore une fois magnifique, je repère quelques jolies plages pour de prochaines vacances dans le coin !     Et enfin, je profite de mes derniers jours de voyage pour découvrir quelques réserves privées autour de Port Elizabeth. Les safaris m’avaient manqué, et cette fois-ci j’ai...

Read More
Afrique du Sud : Joburg, Blyde River Canyon, Safari dans Thornybush et Swaziland
Jan14

Afrique du Sud : Joburg, Blyde River Canyon, Safari dans Thornybush et Swaziland

          Carnet de voyage de Johannesburg jusqu’au Swaziland en passant par le Blyde River Canyon et la réseve privée de Thornybush. Texte, photos et vidéo de Laurie, conceptice voyages chez Terra South Africa.                 La vidéo de son circuit :     Johannesburg Après un court vol depuis le Cap, j’arrive à Joburg en début de matinée. Tout juste le temps de récupérer ma valise et ma voiture de location, me voilà partie à la découverte de Johannesburg (non sans quelques appréhensions je dois l’admettre, car parait-il que la circulation est compliquée).   Première découverte : le plus célèbre township d’Afrique du Sud, Soweto ! Je me rends chez Lebo, qui y vit, afin de partir pour une petite balade à vélo. Nous parcourons les rues à la rencontre des habitants du quartier et j’aperçois la maison de Nelson Mandela !     À peine rentrée et me voilà repartie pour le musée de l’Apartheid, une étape incontournable pour comprendre l’histoire de ce magnifique pays.     Je termine ma journée par la visite de la Satyagraha House, où vécut Gandhi pendant son séjour en Afrique du Sud. Je remonte le temps à travers les pièces de la maison et déguste un délicieux thé dans le salon où Gandhi écrivit ses mémoires.   Après cette magnifique journée riche en émotions, je rejoins mon hôtel pour me reposer car une longue route m’attend le lendemain.   Blyde River Canyon Aujourd’hui, direction White River et découverte du Blyde River Canyon (3ème plus grand Canyon au monde s’il vous plaît !).   Petite vérification avant de partir : Playlist : ok Batterie Appareil photo : ok Essence : ok Go pro chargée et à portée de main : ok Allez, c’est parti !   Sur la route, je m’arrête à Graskop découvrir le tout nouveau « Graskop Lift ». C’est un ascenseur qui vous permet de descendre au fond de la gorge et traverser cette inattendue Rainforest. Une superbe première étape pour commencer la « Panorama Route » et apprécier les différents points de vue du Blyde River Canyon.   Mon point de vue préféré ? « The Three Rondavel » qui vous offre une vue à couper le souffle sur le Canyon et la rivière en contrebas !     Après une longue journée, je me dirige vers mon hôtel à White River. Demain, direction le Parc Kruger et la Réserve Privée de Thornybush !   ThornyBush & Kruger L’heure du Safari a sonné ! Je prends la route pour le nord en direction de Thornybush et j’en profite pour visiter le Hoedspruit...

Read More
Johannesburg : weekeng à Maboneng!
Oct18

Johannesburg : weekeng à Maboneng!

Le meilleur de Maboneng             Video, texte et photos de Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                     Pour ceux qui faisaient l’impasse sur Johannesburg pour filer au Cap, au Kruger ou sur la Garden route, voici une des multiples raisons pour faire un détour ou vous attarder un peu plus dans la plus grande ville d’Afrique australe.     Johannesburg change Malgré une réputation peu réjouissante, la capitale économique sud-africaine ne manque pas d’atouts pour le voyageur qui souhaite l’apprivoiser. Tout n’a pas changé certes, mais se promener dans certains quartiers du centre historique offre de belles expériences & découvertes.   Outre la visite indispensable du township de Soweto pour mieux comprendre l’histoire et la réalité du pays, la ville de l’or, offre de nombreuses pépites. Elle est même devenue un lieu branché pour une étape de trois ou quatre jours, idéalement lors d’un long week-end. C’est en effet le samedi et le dimanche que se concentre l’animation dans les quartiers de Maboneng, Melville ou 44 Stanley. Voici, un de mes coups de cœur.     Maboneng : poumon culturel & multiracial Je me suis prêtée au rythme des habitants de Jozie, (pour les intimes), le temps d’un week-end prolongé et suis allée à la découverte d’un des quartiers dont on m’avait tant parlé, j’ai nommé Maboneng. Ancienne zone industrielle, qui signifie “lieu de la lumière” en sotho, (une des 11 langues officielles du pays), Maboneng est un petit quartier structuré à partir de Fox street (épine dorsale de Maboneng), désormais géré par un investisseur privé.     On y trouve, pêle-mêle, boutiques de créateurs, galeries d’art, restaurants, bars rooftop (bars en haut d’immeubles offrant une vue panoramique sur la ville) hôtels, lieux culturels… Des entreprises y ont installé leurs locaux, des particuliers peuvent y acquérir un appartement. Le week-end, c’est le lieu de rendez-vous d’une population souvent jeune, multiraciale.   Après l’avoir découvert de nuit avec ses roof tops qui offrent des panoramas urbains à perte de vue, j’y suis retournée le dimanche, dans une ambiance moins effrénée. Je vous conseille de vous balader notamment à Arts on Main, un ancien parking réaménagé en lieu de création avec galeries et magasins de créateurs, la semaine.     Tous les dimanches, l’endroit se transforme en un immense foodcourt hipster. Au-delà des multiples échoppes et ateliers d’artistes, j’ai pu me désaltérer dans la cour intérieure, bruncher au rez-de-chaussée, et enfin danser aux sons de musiques latines le dimanche soir en plein air sur le toit terrasse.   Je me suis baladée dans les rues pour m’imprégner de...

Read More
Mozambique : aux sons des vagues et de la Marrabenta
May15

Mozambique : aux sons des vagues et de la Marrabenta

Carnet de voyage au Mozambique           Texte, photos et vidéo de Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                     Démarrons en beauté avec la superbe vidéo résumé des aventures de Morgane :     MAGIA Après un 1er séjour en 2011 dans ce pays coup de cœur – et un récit de reco Parc Kruger et plages du Mozambique en 2014 – me voilà repartie sur la « Terra do Boa Gente », (« Terre des gens doux »), comme la prénomma Vasco de Gama lorsqu’il contourna l’Afrique, en 1498, puis fit une halte à Inhambane pour reconstituer ses approvisionnements et faire des explorations.   Ancienne colonie portugaise, le Mozambique est un pays d’Afrique australe qui possède plus de 2000 km de côte bordée par l’océan Indien. C’est une destination idéale pour les amateurs de plongée et snorkeling ainsi que pour un séjour balnéaire reposant après un safari. Cette énigmatique contrée lusophone du sud-est africain a beaucoup à offrir : longues plages ombragées de cocotiers, eaux turquoise riches en poissons exotiques, coraux préservés, archipels et dhows (voiliers traditionnels), villages pittoresques et marchés colorés, architecture coloniale.       C’est le long de cette splendide côte que je ferai diverses haltes à la recherche de pépites : de la charmante petite guesthouse à l’éco lodge luxueux et à la recherche des big 5 marins.   Un voyage au Mozambique est une expérience unique pour ses paysages splendides et sa richesse culturelle inégalable. Une promesse de paysages variés, de couleurs et de rencontres avec une population souriante et accueillante.       MISTURA C’est à Maputo, véritable melting pot culturel, que commence mon itinéraire.   A peine arrivée et je me remémore la particularité de ce pays. Le ton est donné ! A peine passée la douane de l’aéroport de Maputo où je fais mon visa sur place (désormais possible), je me fais happer par la chaleur humide et par la musicalité de la langue lusophone. Une fois de plus, je tombe sous le charme.   Maputo, connue sous le nom de Lourenço Marques avant l’indépendance, est la capitale et la plus grande ville du Mozambique. Elle porte le même nom que le fleuve Maputo qui se situe à la pointe Sud du pays. Ce fleuve forme une frontière naturelle entre le Mozambique et la Tanzanie. Maputo est aussi la Ville d’Acacias, en référence aux arbres qui parsèment ses avenues.   J’aime le dynamisme culturel qu’offre Maputo, avec ses marchés colorés et son architecture coloniale combinée à des constructions contemporaines. L’héritage portugais, mêlé à l’hospitalité africaine et la...

Read More
Lesotho : rencontre sur le toit de l’Afrique
Dec27

Lesotho : rencontre sur le toit de l’Afrique

            Carnet de voyage au Lesotho, par Laurène, nouvelle gérante Terra South Africa.                   Le voyage de reco terrain de Laurène en video !     L comme Lesotho Le pays a accédé à son indépendance en 1966 et compte seulement 2 millions d’habitants, les Basotho qui parlent le Sesotho. Ce superbe petit pays, grand comme la Belgique, est économiquement très dépendant de l’Afrique du Sud. Sa devise : « Paix, pluie et prospérité ».         E comme enclavé Ce petit royaume, bien qu’enclavé au cœur de l’Afrique du Sud ressemble peu à son voisin. En effet, le Lesotho est un territoire montagneux sans accès à la mer et dont l’histoire n’a pas été marquée par l’Apartheid. C’est une monarchie constitutionnelle dont le souverain actuel est le roi Letsie III.       S comme Semonkong Petit village situé à 120 km de Maseru la capitale, à l’intérieur des terres. Vous ne pouvez y circuler qu’à pied ou à cheval.   Les chutes de Maletsunayne sont la principale attraction, avec la descente en rappel de 180 m, la plus longue du monde !     O comme Odyssée Voyager au Lesotho est assurément une expérience mémorable que vous garderez longtemps parmi vos meilleurs souvenirs. Le tourisme y est très peu développé pour l’instant, donc tout y est authentique.   Le pays est intact et permet une découverte quotidienne aux rares touristes qui s’y aventurent.       T comme toit de l’Afrique C’est l’autre nom donné au Lesotho car tout le territoire est situé au-dessus de 1 400m d’altitude avec un point culminant à 3 482 m:  le Thabana Ntlenyana. Le relief est volcanique et les températures avoisinent 0 degré de juin à août.       H comme horse Au-delà de l’activité touristique, c’est avant tout le moyen de transport du peuple Basotho. En effet, dans certaines parties reculées du pays, les routes sont presque inexistantes. Les ânes et les chevaux sont alors le seul moyen de transport, hors des sentiers battus …       O comme ouverture d’esprit du peuple Basotho Muni de sa traditionnelle couverture et d’un chapeau de forme conique, le peuple montagnard Basotho vous fera découvrir ses villages et partager sa culture. Leur gentillesse et ouverture vous surprendront et vous toucheront.     Contactez Laurène pour plus d’infos sur son voyage au Lesotho !   Consultez notre circuit traversant 3 pays dont le Lesotho pour une découverte de l’Afrique australe :   Rendez-Vous en Afrique Australe : Afrique du Sud, Lesotho &...

Read More
Rendez-vous en terre du Rooibos
Jul31

Rendez-vous en terre du Rooibos

  Carnet de voyage en terre du Rooibos, texte et photos de Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.   Le voyage me mène cette fois-ci à l’exploration des régions les hauts plateaux du Bokkeveld & du Cederberg. Je pars avec notre partenaire Yumanlink qui accompagne des agriculteurs à travers le monde dans l’accueil de voyageurs. C’est à la rencontre des petits producteurs de Rooibos, et dans les coulisses de cette boisson rouge et suave, trésor de biodiversité, qui pousse exclusivement sur les hauts plateaux sud-africains. Notre mission sera de partir sur la route du Rooibos, d’explorer cette région et de revenir avec tous les ingrédients pour concocter un circuit authentique, hors des sentiers battus, à la rencontre des communautés de ces régions arides & reculées.   Jacob et ses drôles de dames C’est par les hauts plateaux du Bokkeveld où se trouve la coopérative d’Heiveld que commence notre périple.   La boisson nationale sud-africaine L‘Afrique du Sud se caractérise par la diversité de sa population, de ses paysages mais également de sa faune et sa flore. Le fynbos « buisson fin » en afrikaans, en fait partie. Cette végétation endémique se réfère à toutes les plantes à aiguilles de cette région, réputée pour sa grande diversité grâce à des hivers généralement froids et humides et des étés chauds et secs. Dans le fynbos on trouve bien sûr le célèbre et mythique Rooibos, boisson nationale sud-africaine, ainsi que le honeybusch et le buchu, bien connues des bushmen pour leurs vertus médicinales.   Le rooibos : le red bush ou Rooibos en afrikaans est un buisson du désert dont les feuilles et la tige sont utilisées pour faire du thé. Cette plante qui ne contient pas de théine, est connue pour ses propriétés anti-oxydantes, anti-allergéniques, sa richesse en minéraux et oligo-éléments. Ces arbustes sont endémiques et poussent uniquement au nord-ouest du Cap. Son appellation de « thé rouge » ne fait pas référence à la plante, mais à son processus de fermentation semblable à celui du thé noir.   L’histoire agraire de l’Afrique du Sud est marquée par l’apartheid. La réforme agraire mise en place par le gouvernement de Nelson Mandela en 1994, n’a avancé que timidement malgré l’objectif de redistribuer les terres agricoles. Le marché du rooibos se développe depuis la fin de l’apartheid, notamment à l’international. Bien qu’elle soit une culture traditionnelle des populations natives et noires d’Afrique du Sud, la commercialisation et l’exportation du rooibos sont restées maitrisées par les Blancs. Devenus propriétaires depuis la réforme agraire, ils cultivent des surfaces modestes de 1 à 3 hectares, de manière traditionnelle. Depuis les années 90, quelques communautés noires et « coloured » (métisses) se...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici