Archives par destination

Afrique du Sud : Joburg, Blyde River Canyon, Safari dans Thornybush et Swaziland
Jan14

Afrique du Sud : Joburg, Blyde River Canyon, Safari dans Thornybush et Swaziland

          Carnet de voyage de Johannesburg jusqu’au Swaziland en passant par le Blyde River Canyon et la réseve privée de Thornybush. Texte, photos et vidéo de Laurie, conceptice voyages chez Terra South Africa.                 La vidéo de son circuit :     Johannesburg Après un court vol depuis le Cap, j’arrive à Joburg en début de matinée. Tout juste le temps de récupérer ma valise et ma voiture de location, me voilà partie à la découverte de Johannesburg (non sans quelques appréhensions je dois l’admettre, car parait-il que la circulation est compliquée).   Première découverte : le plus célèbre township d’Afrique du Sud, Soweto ! Je me rends chez Lebo, qui y vit, afin de partir pour une petite balade à vélo. Nous parcourons les rues à la rencontre des habitants du quartier et j’aperçois la maison de Nelson Mandela !     À peine rentrée et me voilà repartie pour le musée de l’Apartheid, une étape incontournable pour comprendre l’histoire de ce magnifique pays.     Je termine ma journée par la visite de la Satyagraha House, où vécut Gandhi pendant son séjour en Afrique du Sud. Je remonte le temps à travers les pièces de la maison et déguste un délicieux thé dans le salon où Gandhi écrivit ses mémoires.   Après cette magnifique journée riche en émotions, je rejoins mon hôtel pour me reposer car une longue route m’attend le lendemain.   Blyde River Canyon Aujourd’hui, direction White River et découverte du Blyde River Canyon (3ème plus grand Canyon au monde s’il vous plaît !).   Petite vérification avant de partir : Playlist : ok Batterie Appareil photo : ok Essence : ok Go pro chargée et à portée de main : ok Allez, c’est parti !   Sur la route, je m’arrête à Graskop découvrir le tout nouveau « Graskop Lift ». C’est un ascenseur qui vous permet de descendre au fond de la gorge et traverser cette inattendue Rainforest. Une superbe première étape pour commencer la « Panorama Route » et apprécier les différents points de vue du Blyde River Canyon.   Mon point de vue préféré ? « The Three Rondavel » qui vous offre une vue à couper le souffle sur le Canyon et la rivière en contrebas !     Après une longue journée, je me dirige vers mon hôtel à White River. Demain, direction le Parc Kruger et la Réserve Privée de Thornybush !   ThornyBush & Kruger L’heure du Safari a sonné ! Je prends la route pour le nord en direction de Thornybush et j’en profite pour visiter le Hoedspruit...

Read More
Bolivie Sud Lipez: 4 volcans en 4 jours!
Dec18

Bolivie Sud Lipez: 4 volcans en 4 jours!

          Top 4 des volcans de Bolivie par Elise, conceptrice voyages chez Terra Bolivia                   La vidéo de l’expédition :     Nos 4 bonnes raisons d’explorer les volcans de Bolvie au Sud Lipez:   1. Des paysages à couper le souffle Déserts, volcans, neige, Salar, auxquels s’ajoute une palette infinie de couleurs!  Ce qui nous donne des panoramas exceptionnels.           2. S’approcher des 6000! Certainement un des défis les plus fous à relever! Une expérience à vivre: la sensation au sommet est inégalable.           3. Des lieux aussi reculés que peu fréquentés Une grande partie du Sud Lipez reste vierge de toutes traces. Hormis celles de viscachas, lamas, vigognes et de renards, nous ne croisons pas un “chat”.  Et une multitude de volcans méconnus à explorer!         4. Des volcans légendaires Le Sud Lipez est un immense livre de contes, chaque volcan a son histoire. Par exemple, selon la légende, le Salar d’Uyuni s’est formé par les larmes du volcan Tunupa, qui pleurait (de lait) la perte de son enfant!         Contactez Elise pour en savoir plus sur les treks et ascensions de volcans en Bolivie...

Read More
Voyage Equateur : Mezze andin aux 8 saveurs
Dec05

Voyage Equateur : Mezze andin aux 8 saveurs

Carnet de Voyage Equateur Une reco réalisée par Anissa, conceptrice voyages chez Terra Ecuador.   Mezze Andin aux 8 saveurs de Anissa     Contactez Anissa pour en savoir plus son voyage de reco et connaître les circuits 100% Equateur ! Retrouvez aussi le carnet de bord spécial Avenue des Volcans en...

Read More
Brésil : Trek au parc national Serra dos Orgãos
Nov16

Brésil : Trek au parc national Serra dos Orgãos

            Carnet de voyage au Brésil réalisé par Iva, conceptrice voyages chez Terra Brazil.                   On ne cessera de dire que Rio de Janeiro et sa région regorgent de petits coins de paradis. Il y en a pour tous les goûts, pour les amoureux de nature, de culture et d’aventure. Voilà 6 ans que j’habite à Rio et je ne connaissais pas la « Serra dos Órgãos ». Je peux apercevoir les montagnes de la Serra au loin depuis Rio les jours où le ciel est bien dégagé.   Le parc national de la Serra dos Orgãos, appelé aussi PARNASO, représente 20 mille hectares de paysage à couper le souffle. Que vous soyez des novices de la marche, de bons marcheurs ou bien des « trekkeurs » aguerris, vous pourrez découvrir la Serra.   C’est parti pour 5 jours d’immersion totale avec notre stagiaire Emma !   Le sac à dos bouclé, direction Teresópolis. Il y a trois entrées pour accéder au parc : Teresópolis, Petrópolis et Guapimirim.   Après 1h30 de route nous arrivons à destination. Une nuit de sommeil s’impose avant le début de l’ascension de la « Pedra do Sino ». 8 heures du matin, rendez-vous avec notre guide francophone Augusto à l’entrée du parc.     Un début de trek ardu, une heure de montée avec un dénivelé important, heureusement nous rencontrons des points d’eau pour nous rafraîchir.     Pour arriver au sommet de la Pedra do Sino, il faut compter cinq heures de marche.   Tout au long de l’ascension des points d’arrêts sont possibles, une vue 360 sur la région s’offre aux marcheurs, mais à ce stade nous n’en avons aperçu que quelques bribes… Malheureusement, les conditions climatiques n’étaient pas en notre faveur, un temps très nuageux et humide. Mais cela n’a en aucun cas miné notre moral, car notre guide originaire de la région et expert en botanique, nous a révelé tous les secrets de cette faune luxuriante.   Nous voilà arrivées au refuge où nous passerons la nuit, que fait-on ? Il reste vingt-cinq minutes pour atteindre le sommet de la Pedra do Sino, mais le temps est encore très nuageux.     Augusto nous suggère d’attendre le lendemain pour le lever du soleil.       Après cette ascension, nous voilà déjà sur le chemin de retour. Deux jours de marche dans la Serra dos Órgãos nous a fait découvrir juste une petite partie du parc. On ne peut pas s’arrêter là, ils nous reste peu de temps, le soleil est de retour et le ciel dégagé. On s’aventure alors à faire trois randonnées...

Read More
Île de Pâques : dessine-moi un Moai
Nov07

Île de Pâques : dessine-moi un Moai

Carnet de voyage chez les Moai             Récit de repérage terrain à l’Île de Pâques. Texte, dessins, photos et video de Marie Gadenne Viscontini, gérante chez Terra Chile.                 « J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait :   – S’il vous plaît… dessine-moi un » moai ! *   *Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry.    Après 5h de vol au départ de Santiago, c’est bien cette impression d’être seul au milieu de l’océan qui vous frappe en arrivant à Rapa Nui, plus connu sous le nom de l’île de Pâques.   Note au lecteur : si j’ai décidé de vous raconter mon voyage sur l’île de Pâques en trois dessins, il s’agit plus de doodle, ce gribouillage autorisé pour adulte que de croquis de voyage au sens noble du terme. C’est donc pour des soucis de véracité et de perspective que j’ai également réalisé une vidéo de notre reco :     Bienvenue sur l’île de Pâques L’île de Pâques est l’endroit habité le plus isolé au monde ce qui explique son nom originel : Te Pito o Te Henua, « nombril du monde ». Pendant des décennies les Rapanui ont pensé être seuls au monde ; le premier explorateur Jakob Roggeveen n’étant arrivé qu’en avril 1722, le jour de Pâques.   Aujourd’hui appelée Rapa Nui, ce nom rend la part belle aux origines polynésiennes de l’île.   Rapa Nui signifie « la Grande Rapa » et serait le nom donné par les premiers Polynésiens à être venus s’installer sur l’île en référence à Rapa Iti, la petite Rapa, une des îles les plus isolées de la Polynésie française. Un autre exemple, linguistique cette fois-ci : Bonjour en rapa nui se dit Iorana qui est une contraction de l’expression tahitienne Ia Ora Na.     A pieds, à cheval, en voiture ou à vélo, quand vous traversez cette île de 163Km2 tout vous rappelle la Polynésie : ses habitants tout d’abord, la végétation faite de palmiers et de bananiers et bien évidemment les poules, condition sine qua non à un voyage en Polynésie.   Le conseil Terra Chile : pour découvrir cette culture si particulière rendez-vous au musée anthropologique Père-Sebastien-Englert dans le centre de Hanga Roa.   Anatomie du Moai Avec plus de 900 Moais patrimoine mondial de l’UNESCO répartis sur toute l’île et une renommée internationale, ces grandes statues de pierre auraient été érigées entre 1250 et 1500 en l’honneur des ancêtres. Si l’on parle souvent des mystères de l’Ile de Pâques, un...

Read More
Voyage en Espagne : gastronomie, art et nature
Oct26

Voyage en Espagne : gastronomie, art et nature

Les cinq sens en éveil             Carnet de bord réalisé par Margaux, conceptrice voyages chez Terra España.                   Une Reco de voyage en Espagne digne d’une étoile Michelin mariant la gastronomie, la nature et l’art, allant du Pays Basque à la Galice en passant par la Cantabrie et les Asturies.   Ces quatre régions incarnent une Espagne plus discrète, sauvage et savoureuse.   Elles sont considérées comme l’antithèse de l’Andalousie de par son climat, sa végétation luxuriante et sa gastronomie plus raffinée. En préservant leurs côtes maritimes, elles ont su échapper à l’invasion du béton.   La culture y est omniprésente. On y parle le galicien (mélange de portugais brésilien et d’espagnol) et le basque (proche du celte). Leur architecture va du style plateresque (influence de la Renaissance italienne et du gothique) au style contemporain.     BILBAO ma première étape Connue pour le Guggenheim devenu son symbole en moins de 20 ans !   Je vous invite à flâner au cœur de son centre historique « las 7 calles », ses bars à pintxos tels que le Victor Montes et le Gure-Toki (l’un des gagnants du meilleur pintxo 2018). Belle promenade à faire également dans le quartier Getxo (accessible en métro) en longeant le fleuve Nervión rythmé par les entraînements d’aviron. Son pont transbordeur Bizkaia datant de 1893 (UNESCO) est encore en activité. Vous y trouverez également de beaux « palacetes » (=hôtels particuliers) le long de la plage et l’Alhondiga (=halle aux grains) devenue un centre culturel avec la collaboration de Philippe Starck (cocorico !)     Je quitte Bilbao pour prendre la route en direction de San Sebastian en passant par le rocher Gaztelugatxe (bien connu des fans de « Games of Thrones »). Puis, par le village de pêcheurs Getaria où se trouve le restaurant étoilé Elkano ainsi que le musée Balenciaga (pour les amoureux de la mode).   SAN SEBASTIAN mon coup de cœur Celle qui fait l’unanimité des gourmets avec ses 17 étoiles Michelin ! (possibilité d’assister à un atelier de cuisine pour y découvrir les secrets d’un chef étoilé dans un lieu emblématique afin d’épater vos amis lors d’un prochain dîner).   Elle incarne l’élégance, l’innovation. Elle est une référence incontestable en terme gastronomique et culturelle (à ne pas manquer : le festival international du film en septembre et le festival de Jazz en juillet). Ce n’est pas pour rien qu’elle fut élue capitale européenne de la culture en 2016 !   J’ai commencé par une balade commentée à vélo. Parfait pour un premier aperçu de cette Donostia (en basque) divisée entre l’ancienne et la nouvelle ville.   Puis,...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici