Nivea Atallah

Brésil : top 5 des activités au sud de Bahia
Feb09

Brésil : top 5 des activités au sud de Bahia

              Récit et photos de Nivea Atallah, conceptrice voyages chez Terra Brazil.                   Des plages désertes, des kilomètres de sable blanc, des baies, des criques, des falaises, des récifs coralliens, beaucoup de vert, des indiens.   C’est en 1500 que les Portugais ont débarqué ici avec leurs caravelles pour commencer la colonisation. Aujourd’hui, si beaucoup de choses ont changé, les paysages restent magnifiques.     Porto Seguro, Arraial d’Ajuda, Trancoso, Caraíva, Ilhéus, Itacaré … Je vous présente la Côte de la Découverte, région du sud de Bahia, déclarée site du patrimoine naturel mondial par l’Unesco en 1999, lá où j’ai passé quelques jours en voyage de reconnaissance.   Mais il y a-t-il encore quelque chose à découvrir dans la région? Oui! Entourée de plusieurs attraits naturels, la côte sud de Bahia offre des conditions favorables à la pratique du tourisme d’aventure et l’écotourisme. Vous pouvez visiter des anciennes fermes de cacao, faire des randonnées de plage en plage, visiter des communautés indigènes ou simplement vous reposer au bord de mer.   Si vous préférez une liste, je vous donne mon top 5 des choses à faire au sud de Bahia :   1. Voir une une ferme de Cacao   Les fermes de Itacaré ou Ilhéus offrent des visites guidées pour expliquer tout le cycle de la culture du cacao, de la plantation à la récolte, et les étapes essentielles de la production de chocolats.     Les visites incluent habituellement des dégustations.     Le tourisme est une manière de survivre pour les fermes. La production de cacao est maintenant faible en raison d’une épidémie de peste qui a dévasté les arbres de cacao dans les année 90 et par la concurrence des autres pays producteurs en Afrique.       2. Se balader à Ilhéus   Ilhéus, ville située à 450 km au sud de Salvador, fut la ville des barons du cacao et une des plus riches du Brésil au XIXe siècle.     Aujourd’hui la richesse sont les plages et le patrimoine culturel. Ici est né Jorge Amado, un des écrivains les plus célèbres du Brésil.       La visite de la ville comprend  la cathédrale, l’ancienne maison de Jorge Amado et les bâtiments d’architecture coloniale. À ne pas rater pour ceux qui aiment l’histoire et la culture.     3. Vous rendre à une communauté indigène de Porto Seguro   Du côté de Porto Seguro, vous serez invité à connaître la tribu des indiens Pataxó, dans la Reserva da Jaqueira.     Ils sont la meilleure représentation des indiens du...

Read More
Brésil : Chapada dos Veadeiros, Etat de Goiás
May09

Brésil : Chapada dos Veadeiros, Etat de Goiás

      Par Nivea Atallah, conseillère voyage chez Terra Brazil.                   Deux heures d’avion entre Rio de Janeiro et Brasilia, presque 7h de bus et 40 minutes dans un taxi partagé sur un chemin de terre pour enfin donner suite au projet “Chapadas du Brésil”. Après la Chapada Diamantina, la Chapada das Mesas et la Chapada dos Guimarães, j’allais enfin mettre les pieds sur ma quatrième : la Chapada dos Veadeiros, dans l’Etat de Goiás.     Si vous n’avez jamais entendu parlé ce cette région, c’est normal. Goiás est plutôt connu au Brésil par l’exportation de musique “sertaneja” (le country brésilien) et du soja. Le tourisme d’aventure et l’écotourisme commencent aujourd’hui à s’y développer, alors nous sommes partis a la découverte de ces beaux paysages et de tout ce qu’ils peuvent nous offrir.   Classée au patrimoine mondial par Unesco, la Chapada dos Veadeiros, située a 260 km de Brasília, présente un paysage particulier : le Cerrado, l’un des écosystème les plus anciens et diversifiés au monde. Sur un haut plateau, à 1.300 m d’altitude, au coeur du Brésil, ce parc national est l’endroit idéal pour les randonnées, baignades idylliques dans les cascades et pour profiter d’une nature sauvage et unique.   Les points de départ pour la visite de la Chapada dos Veadeiros sont les villes de Alto Paraiso et São Jorge. Alto Paraíso attire ceux qui s’intéressent à des sujets mystiques. La présence de cristaux et le fait que la région est à la même latitude que Machu Picchu (les deux sont croisés par le Parallèle 14) aident à convaincre beaucoup de “hippies” que Alto Paraíso dispose d’une énergie spéciale. Ça peut expliquer mon premier jet lag sans sortir du pays…   Quant à São Jorge, 33 km plus loin que Alto Paraiso, il s’agit d’un petit village de maisons colorées, ruelles de terre et nombreux graffitis. Situé à la porte du Parc national de la Chapada dos Veadeiros – moins de 1km – il est facile de s’y rendre à pied.     Le lendemain je me suis mise au trekking sur le chemin le plus difficile de la région, le sentier de la “janela” ou “fenêtre” en français. Randonnée d’intensité très forte qui se fait uniquement durant la saison des pluies (décembre – mars).       Petit topo sur les principaux sites dans les alentours de São Jorge et Alto Paraiso:     La force de la rivière São Miguel a créé un des sites le plus impressionnants : la vallée de la lune, avec ses sculptures aux formes étranges et ses piscines naturelles....

Read More
Brésil : sous les cocotiers de Bahia
Dec30

Brésil : sous les cocotiers de Bahia

  Récit de voyage de la team Terra Brazil, par Agathe Guy, gérante, et Nivea Atallah, conseillère voyage.       A notre tour, en cette fin d’année, de boucler les valises pour nous évader de notre vie Carioca si tranquille. Direction Bahia et plus particulièrement la côte de Coco. Aprés avoir parcouru une cinquantaine de kilomètres et sa succession de plages aux noms célèbres – Arembepe, Imbassai – nous arrivons à Praia do Forte, sa vedette. Petit village de pêcheur qui, contrairement à ses voisins, a privilégié un aménagement plûtot bien réussi pour accueillir de nombreux visiteurs, Praia do Forte est également reconnu pour accueillir le projet Tamar – centre d’étude et de protection des tortues dont la région regorge.   Praia do Forte – Brésil Ne vous attendez pas à lire ici nos exploits de trek sur des sommets enneigés ou nos balades marines en compagnie de requins – nous devions rester fidéles au côté mélo et tranquille de la région et ne surtout pas trop en faire…   Praia do Forte – Equipe Terra Brazil Caipirinha de Caju (fruit de la noix de Cajou), Caipirinha de Maracujá (Fruit de la passion), Caipirinha de Acerola (Cerise des Antilles trés riche en vitamine C) – le choix fut difficile donc nous les avons toutes goûtées.   Agathe et Nivea a Praia do Forte – Brésil Nous partageons donc volontiers la recette de la Caipirinha, c’est cadeau.   Allez, trêve de plaisanterie.   L’esprit de curiosité propre à notre métier a bien évidemment repris le dessus: Nivéa, Luc et Luiza sont partis à la découverte de Mangue Seco, situé à une centaine de kilometres de Praia do forte. Nivea nous en a ramené son histoire et quelques jolies photos.   Mangue Seco, la terre de Tieta do Agreste – récit de Nivéa   Dunes de sables blancs, Mangue Seco – Brésil L’endroit : Mangue Seco, un petit village de pêcheurs perdu entre immenses dunes de sable blanc et cocotiers, au nord de Bahia.   La femme : Tieta do Agreste, célèbre personnage de Jorge Amado, un des plus grands auteurs brésiliens.   L’histoire: on raconte que la chevrière Tieta, adolescente, fut rejetée par son père pour avoir perdu sa virginité. Une vingtaine d’années plus tard, riche, la fille prodigue revient dans sa ville: Mangue Seco.   Plage de Mangue Seco – Brésil Depuis 1977, année de publication du livre, l’histoire pleine de sensualité et de critique sociale a été adaptée pour le cinéma et la télévision. Flashback musical avec le générique de la telenovela Tieta (1986), inspirée du roman de Jorge Amado et grand succès de la télévision au...

Read More
Brésil, à la recherche du jaguar au Pantanal Nord
Oct19

Brésil, à la recherche du jaguar au Pantanal Nord

Récit de Nivea, Terra Brazil   Après trois jours d’un circuit itinérant au Pantanal, nous sommes partis à l’aube pour gagner les derniers kilomètres de la magique Transpantaneira – route de 150 km qui traverse l’une des plus riches faunes de la planète avec ses 670 espèces d’oiseaux (aras, perroquets, toucans, martins-pêcheurs), 240 de poissons (dont le piranha), 130 espèces de mammifères et reptiles (cerfs, fourmiliers, capybaras, tapirs, caïmans, anacondas). La saison sèche nous permet d’observer des centaines de caïmans, juste à quelques mètres de la voiture. Au milieu de ce zoo sauvage, nous avions un objectif clair : aller à la recherche du plus grand félin de l’Amérique – le jaguar ou onça pintada, en portugais.   Faune du Pantanal Nord – Brésil Les mois de juillet à novembre sont les meilleurs pour observer le jaguar du Pantanal, car c’est la saison sèche et ils sont obligés de s’approcher de la rivière pour trouver de l’eau et chasser. Afin d’optimiser les chances d’observation des félins, il faut passer au moins trois jours en bateau, 8h par jour en parcourant les berges de la rivière Cuiabá et ses affluents.   Le Jaguar – Pantanal Nord – Brésil Excursion au Pantanal Nord – Brésil Nous arrivons en fin de matinée à Porto Jofre, au bout de la Transpantaneira, où se trouve la plus forte concentration de jaguars. Avec la chaleur du midi nous avions les conditions idéales – les félins sont très sensibles au frais et se cachent le matin et en fin d’après-midi.   Un peu refroidis par les nouvelles (depuis deux jours, pas de traces des jaguars) nous partons pour l’aventure. Le petit bateau traverse le parc “Encontro das Águas” et après une longue recherche nous sommes récompensés. Trois jaguars(dont deux femelles) se reposent cachés derrière la savane des berges. Ils sont majestueux, ils nous hypnotisent. On peut rester des heures à les regarder.   Ces félins mythiques devant nos yeux représentent une lueur d’espoir dans la préservation de la vie sauvage. Au Pantanal, les éleveurs tuent les jaguars pour protéger leur bétail, mais aujourd’hui ces félins sont précieux, “un jaguar vivant vaut plus qu’un jaguar mort”. Plusieurs éleveurs sont passés à l’activité d’écotourisme, d’observation des jaguars et ils sont conscients que la protection de ces animaux pourra assurer leur futur.   On quitte la rivière Cuiabá en fin de journée, épuisés mais avec beaucoup d’espoir. Ici, à Porto Jofre, les armes de chasse ont été remplacées par des appareils photo.   Voyage Pantanal Nord – Brésil Découvrez notre sélection de circuits au Pantanal Sud et Pantanal Nord   Contactez Nivéa pour plus d’infos sur ce séjour au...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici