Morgane Liorzou

Voyage au Limpopo et Botswana
Oct23

Voyage au Limpopo et Botswana

Carnet de voyage au Limpopo                           Texte, vidéo et photos by Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                             Au programme dans ce récit de reco : de l’émotion, de l’aventure, des animaux (mais pas que), des rencontres, de la culture, des paysages, de la chaleur, du dépaysement et surtout, surtout des baobabs ! … Bonne projection !   Clap.     Le film « Itinéraire d’un enfant gâté », dans lequel Jean Paul Belmondo interprète l’un de ses plus beaux rôles, figure comme un de mes premiers souvenirs de cinéma, avec des paysages en Afrique d’une beauté à couper le souffle. Il fut un des films qui fit grandir en moi, le fantasme de l’Afrique : la savane à perte de vue, des animaux sauvages, des images éblouissantes, la solitude, une lumière magnifique et un silence d’or.     Ce voyage de reconnaissance dans le Limpopo me fait profondément penser aux images de ce film. Il offre le charme d’un voyage qui incarne l’aventure et l’immersion dans la solitude de la nature, des hautes herbes couleur de feu qui tapissent une grande partie de cette province et des couchers de soleil d’un orange resplendissant.     Entre les deux pays … Et au milieu coule une rivière Je quitte mon point de départ de Johannesburg et mets le cap au nord, dans la région du Limpopo pour une véritable immersion dans la brousse africaine.   Mon périple offre la découverte de la province extrême nord de l’Afrique du Sud, nommée le Limpopo, ainsi que la pointe orientale du Botswana, sur la rive nord du fleuve Limpopo qui marque la frontière entre ces deux pays. Le fleuve Limpopo, long de 1600 Kilomètres, fait partie du décor tout au long de mon périple. Il offre l’opportunité régulière d’y voir de nombreux animaux s’y abreuver et pour certains reptiles de s’y dorer la pilule.   Découvrir cette région est le meilleur moyen d’observer la vie animale hors des sentiers battus. c’est une destination que tout aventurier en herbe et amateur d’authenticité saura apprécier à sa juste valeur. Le Limpopo offre une authenticité et une faible fréquentation touristique.   Cette région d’une immense beauté demeure méconnue des voyageurs alors que le Limpopo possède des territoires sauvages et parmi les plus intéressants de l’Afrique du Sud. Ce voyage offre la découverte de la région montagneuse et sub-tropicale du Soutpansberg, du parc national de Mapungubwe aux richesses naturelles, patrimoine archéologique et historique, ainsi que du mythique Tuli Block au Botswana.   Gâtée par le...

Read More
Johannesburg : weekeng à Maboneng!
Oct18

Johannesburg : weekeng à Maboneng!

Le meilleur de Maboneng             Video, texte et photos de Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                     Pour ceux qui faisaient l’impasse sur Johannesburg pour filer au Cap, au Kruger ou sur la Garden route, voici une des multiples raisons pour faire un détour ou vous attarder un peu plus dans la plus grande ville d’Afrique australe.     Johannesburg change Malgré une réputation peu réjouissante, la capitale économique sud-africaine ne manque pas d’atouts pour le voyageur qui souhaite l’apprivoiser. Tout n’a pas changé certes, mais se promener dans certains quartiers du centre historique offre de belles expériences & découvertes.   Outre la visite indispensable du township de Soweto pour mieux comprendre l’histoire et la réalité du pays, la ville de l’or, offre de nombreuses pépites. Elle est même devenue un lieu branché pour une étape de trois ou quatre jours, idéalement lors d’un long week-end. C’est en effet le samedi et le dimanche que se concentre l’animation dans les quartiers de Maboneng, Melville ou 44 Stanley. Voici, un de mes coups de cœur.     Maboneng : poumon culturel & multiracial Je me suis prêtée au rythme des habitants de Jozie, (pour les intimes), le temps d’un week-end prolongé et suis allée à la découverte d’un des quartiers dont on m’avait tant parlé, j’ai nommé Maboneng. Ancienne zone industrielle, qui signifie “lieu de la lumière” en sotho, (une des 11 langues officielles du pays), Maboneng est un petit quartier structuré à partir de Fox street (épine dorsale de Maboneng), désormais géré par un investisseur privé.     On y trouve, pêle-mêle, boutiques de créateurs, galeries d’art, restaurants, bars rooftop (bars en haut d’immeubles offrant une vue panoramique sur la ville) hôtels, lieux culturels… Des entreprises y ont installé leurs locaux, des particuliers peuvent y acquérir un appartement. Le week-end, c’est le lieu de rendez-vous d’une population souvent jeune, multiraciale.   Après l’avoir découvert de nuit avec ses roof tops qui offrent des panoramas urbains à perte de vue, j’y suis retournée le dimanche, dans une ambiance moins effrénée. Je vous conseille de vous balader notamment à Arts on Main, un ancien parking réaménagé en lieu de création avec galeries et magasins de créateurs, la semaine.     Tous les dimanches, l’endroit se transforme en un immense foodcourt hipster. Au-delà des multiples échoppes et ateliers d’artistes, j’ai pu me désaltérer dans la cour intérieure, bruncher au rez-de-chaussée, et enfin danser aux sons de musiques latines le dimanche soir en plein air sur le toit terrasse.   Je me suis baladée dans les rues pour m’imprégner de...

Read More
Mozambique : aux sons des vagues et de la Marrabenta
May15

Mozambique : aux sons des vagues et de la Marrabenta

Carnet de voyage au Mozambique           Texte, photos et vidéo de Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.                     Démarrons en beauté avec la superbe vidéo résumé des aventures de Morgane :     MAGIA Après un 1er séjour en 2011 dans ce pays coup de cœur – et un récit de reco Parc Kruger et plages du Mozambique en 2014 – me voilà repartie sur la « Terra do Boa Gente », (« Terre des gens doux »), comme la prénomma Vasco de Gama lorsqu’il contourna l’Afrique, en 1498, puis fit une halte à Inhambane pour reconstituer ses approvisionnements et faire des explorations.   Ancienne colonie portugaise, le Mozambique est un pays d’Afrique australe qui possède plus de 2000 km de côte bordée par l’océan Indien. C’est une destination idéale pour les amateurs de plongée et snorkeling ainsi que pour un séjour balnéaire reposant après un safari. Cette énigmatique contrée lusophone du sud-est africain a beaucoup à offrir : longues plages ombragées de cocotiers, eaux turquoise riches en poissons exotiques, coraux préservés, archipels et dhows (voiliers traditionnels), villages pittoresques et marchés colorés, architecture coloniale.       C’est le long de cette splendide côte que je ferai diverses haltes à la recherche de pépites : de la charmante petite guesthouse à l’éco lodge luxueux et à la recherche des big 5 marins.   Un voyage au Mozambique est une expérience unique pour ses paysages splendides et sa richesse culturelle inégalable. Une promesse de paysages variés, de couleurs et de rencontres avec une population souriante et accueillante.       MISTURA C’est à Maputo, véritable melting pot culturel, que commence mon itinéraire.   A peine arrivée et je me remémore la particularité de ce pays. Le ton est donné ! A peine passée la douane de l’aéroport de Maputo où je fais mon visa sur place (désormais possible), je me fais happer par la chaleur humide et par la musicalité de la langue lusophone. Une fois de plus, je tombe sous le charme.   Maputo, connue sous le nom de Lourenço Marques avant l’indépendance, est la capitale et la plus grande ville du Mozambique. Elle porte le même nom que le fleuve Maputo qui se situe à la pointe Sud du pays. Ce fleuve forme une frontière naturelle entre le Mozambique et la Tanzanie. Maputo est aussi la Ville d’Acacias, en référence aux arbres qui parsèment ses avenues.   J’aime le dynamisme culturel qu’offre Maputo, avec ses marchés colorés et son architecture coloniale combinée à des constructions contemporaines. L’héritage portugais, mêlé à l’hospitalité africaine et la...

Read More
Rendez-vous en terre du Rooibos
Jul31

Rendez-vous en terre du Rooibos

  Carnet de voyage en terre du Rooibos, texte et photos de Morgane, conceptrice voyages chez Terra South Africa.   Le voyage me mène cette fois-ci à l’exploration des régions les hauts plateaux du Bokkeveld & du Cederberg. Je pars avec notre partenaire Yumanlink qui accompagne des agriculteurs à travers le monde dans l’accueil de voyageurs. C’est à la rencontre des petits producteurs de Rooibos, et dans les coulisses de cette boisson rouge et suave, trésor de biodiversité, qui pousse exclusivement sur les hauts plateaux sud-africains. Notre mission sera de partir sur la route du Rooibos, d’explorer cette région et de revenir avec tous les ingrédients pour concocter un circuit authentique, hors des sentiers battus, à la rencontre des communautés de ces régions arides & reculées.   Jacob et ses drôles de dames C’est par les hauts plateaux du Bokkeveld où se trouve la coopérative d’Heiveld que commence notre périple.   La boisson nationale sud-africaine L‘Afrique du Sud se caractérise par la diversité de sa population, de ses paysages mais également de sa faune et sa flore. Le fynbos « buisson fin » en afrikaans, en fait partie. Cette végétation endémique se réfère à toutes les plantes à aiguilles de cette région, réputée pour sa grande diversité grâce à des hivers généralement froids et humides et des étés chauds et secs. Dans le fynbos on trouve bien sûr le célèbre et mythique Rooibos, boisson nationale sud-africaine, ainsi que le honeybusch et le buchu, bien connues des bushmen pour leurs vertus médicinales.   Le rooibos : le red bush ou Rooibos en afrikaans est un buisson du désert dont les feuilles et la tige sont utilisées pour faire du thé. Cette plante qui ne contient pas de théine, est connue pour ses propriétés anti-oxydantes, anti-allergéniques, sa richesse en minéraux et oligo-éléments. Ces arbustes sont endémiques et poussent uniquement au nord-ouest du Cap. Son appellation de « thé rouge » ne fait pas référence à la plante, mais à son processus de fermentation semblable à celui du thé noir.   L’histoire agraire de l’Afrique du Sud est marquée par l’apartheid. La réforme agraire mise en place par le gouvernement de Nelson Mandela en 1994, n’a avancé que timidement malgré l’objectif de redistribuer les terres agricoles. Le marché du rooibos se développe depuis la fin de l’apartheid, notamment à l’international. Bien qu’elle soit une culture traditionnelle des populations natives et noires d’Afrique du Sud, la commercialisation et l’exportation du rooibos sont restées maitrisées par les Blancs. Devenus propriétaires depuis la réforme agraire, ils cultivent des surfaces modestes de 1 à 3 hectares, de manière traditionnelle. Depuis les années 90, quelques communautés noires et « coloured » (métisses) se...

Read More
Vivre à Cape Town selon l’équipe Terra South Africa
Jun03

Vivre à Cape Town selon l’équipe Terra South Africa

Vivre à Cape Town selon l’équipe Terra South Africa !  

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici