Anne-Laure Thivolle

Colombie : île Gorgona, de l’enfer au paradis !
Aug22

Colombie : île Gorgona, de l’enfer au paradis !

Carnet de voyage sur l’île Gorgona Texte d’Anne-Laure, conceptrice voyages chez Terra Colombia.     Non, cet article ne sera pas un cours de religion, mais bien un récit de voyage sur l’Île Gorgona. Cette petite île colombienne au large du Pacifique découverte en 1524, ne fait que 9 kms de long et 2,5 kms de large. A 1h30 en bateau de la côte, ce petit bijou reste accessible bien que peu exploré. Gorgona étant un parc naturel protégé, sa faune et sa flore sont étonnamment riches.     G comme Gardienne Par le passé, Gorgona était le lieu de garde des prisonniers les plus dangereux du pays. De 1960 à 1984, une prison était en service sur l’ile. Loin du continent, elle permettait l’isolement des prisonniers et les empêchait de s’échapper.   Sa capacité de 800 à 900 personnes n’était souvent pas respectée : il y a eu près de 2 300 prisonniers et les conditions y étaient très rudes. Les prisonniers qui n’étaient pas dociles étaient enfermés dans des petites cellules et punis à coups de seaux d’eau toutes les heures.   Quant aux plus sages, ils étaient autorisés à sortir la journée et avaient des tâches assignées pour l’entretien de la plage, par exemple.   Avec le temps, la jungle a peu à peu envahi la prison, les surfaces se sont recouvertes de mousse, le sol est devenu boueux et les racines des arbres se sont logées dans certaines pièces.   Malgré cela, on peut encore bien s’imaginer la vie des prisonniers dans les différentes pièces : le dortoir, la salle à manger, les toilettes, la boulangerie, la laverie…     O comme Observation des baleines Gorgona est un des meilleurs spots sur la côte Pacifique pour observer les baleines. Depuis le restaurant, la plage, la lancha ou le bateau de plongée, les opportunités d’en apercevoir ne manquent pas. Ce qui compte, c’est la saison : de juillet à octobre, et même jusqu’à décembre bien qu’elles soient moins nombreuses en fin d’année.   Les baleines font un long voyage en migrant de la pointe sud de l’Amerique latine jusqu’en Colombie.   Pendant la saison propice, les baleines restent souvent proches de la côte ce qui rend leur observation plus facile. Elles peuvent rester jusqu’à 30 minutes sous l’eau, mais ont ensuite besoin de sortir pour respirer. Elles sortent aussi de l’eau pour se laver et enlever les parasites de leur peau.   Il arrive aussi qu’elles restent à la surface lorsqu’elles allaitent leurs petits.   Les balaineaux pesant environ 1 tonne, le corps massif des baleines adultes sortant de l’eau ne passent pas inaperçus, et on peut...

Read More

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici