Port Stephens Australie : un désert au bord de l’eau

Author(s):  


blog Port Stephens Australie, portrait Cathy, Terra Australia

Carnet de voyage à Port Stephens, Australie

A 2 heures de Sydney se trouve un lieu aux mille paysages. Port Stephens est un kaléidoscope, une composition de sable, de dunes, de montagnes, de forêts tropicales, de baies, de plages…

 

Un point de rencontre pour les passionnés en tout genre : sports nautiques, mécaniques, de glisse, de randonnées, surf, voile, 4×4… amateurs de faune, flore… La liste est « too much » et bien non. L’inventaire, lui, par contre, en serait indigeste.

 

Alors je tire au sort 3 mots en relation avec cette baie naturelle, juste 3 mots pour définir ce lieu, frustrant tant il y a à dire … Mais je me lance !

Désert

Port Stephens possède la plus grande étendue de dunes de sables d’Australie. Le sable y est pur et donne matière à bien des découvertes, et bien des sensations. Les dunes de sable de Stockton Bight (territoire aborigène du Worimi), à proximité d’Anna Bay, sont le point de départ de chevauchées mécaniques en quad, buggy, 4×4 ou en méharées à dos de dromadaires… Le sable s’amuse avec ses hôtes, il glisse sous nos pas, ceux des pieds des monobosse, ou sous les gommes des véhicules tout terrain.

 

Quad à Port Stephens, Australie

Quad à Port Stephens, Australie

 

Il vous suffit de choisir votre camp : la maîtrise et le contrôle de votre engin ou cette sensation d’échappement, de cette glisse qui grise, pour un petit grain de folie sur un tapis de silice.

 

Dunes méharées - Port-Stephens, Australie

Dunes méharées – Port Stephens, Australie

Colline

Pour appréhender la géographie des lieux, rien de mieux que de se lancer dans une petite randonnée. Celle-ci nous mène au sommet à Tomaree Headland.

 

Baie de la péninsule - Port Stephens, Australie

Baie de la péninsule – Port Stephens, Australie

 

Un fois arrivé, la vue vous redonne le souffle pour un grand «Whouah!»

 

Vous mesurez toute la grandeur du site.

 

Le parc national de Tomaree offre une nature intacte, accessible pour les amateurs de randonnées et davantage.

Eau

Elle est omniprésente, la baie de Port Stephens a de la matière avec ses 26 plages, ces lacs tranquilles. Ce terrain de jeu immense se conjugue avec : surf, pêche, kayak, bateau, croisière, plongée, nage avec les dauphins…Et rencontres insolites!

 

Pirogues à Port Stephens, Australie

Pirogues à Port Stephens, Australie

 

Otarie - Port Stephens, Australie

Otarie – Port Stephens, Australie

 

En hiver, les eaux au large de Port Stephens sont l’un des meilleurs sites d’Australie pour observer la migration des baleines à bosse.

 

Et si la faune aquatique ne vous suffit pas, rendez-vous à Tilligerry Habitat pour y voir des koalas, oiseaux, reptiles… évoluant dans leur milieu naturel, sur plus de 9 hectares.

 

3 mots, juste 3 mots … Pas simple de tailler le portrait de P.Stephens.

Allez, un 4 ème mot en guise de bonus :

Carpe Diem…

Port Stephens est une invitation à la détente, au plaisir bon enfant, entre sa nature, sa gastronomie, son cadre idyllique… il faut en fait surtout en profiter, alors enjoy !

 

Plage de Port Stephens, Australie

Plage de Port Stephens, Australie

 

NB: Port Stephens est à 2 heures de Sydney, l‘occasion idéale pour une ESCAPADE DANS LA RÉGION DE SYDNEY !

 

Contatez Cathy pour en savoir plus sur son séjour à Port Stephens et organiser votre voyage en Australie 🙂

Share This Post On

2 Comments

  1. Quel bel article ! Cela me donne envie de repasser par l’Australie un de ces 4 🙂 Je n’avais pas eu le temps d’aller à Port Stephens durant mon séjour australien, mais cela a l’air d’être un coin magnifique !
    Elsa

    Post a Reply
    • Merci Elsa pour ce gentil message, je transmets à Catherine. Bonne continuation ! Virginie

      Post a Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici