Carnet de voyage à l’Île de Pâques

Author(s):  


Île de Pâques voyage Chili

Sébastien en repérage à l’Île de Pâques, très au large du Chili

 

Carnet de voyage à l’Île de Pâques, par Sébastien, concepteur voyages chez Terra Chile.

Photo d’en-tête réalisée par © www.tibo.org.

 

Un samedi de Novembre, je prends mon ticket de bus pour l’aéroport de Santiago et m’arrête a un hôtel près de l’aéroport pour y passer la nuit. Après une nuit un peu agitée puisqu’il semblait que les murs étaient en carton, je me dirige vers l’aéroport de Santiago où je rencontre Thibaut et nous nous envolons pour une destination des plus mystérieuses……… L’Île de Pâques !

 

L’Île de Pâques, en rapanui Rapa Nui (« la grande Rapa »), en espagnol Isla de Pascua, est une île du Chili isolée au Sud-Est de l’océan Pacifique à 3 680 kilomètres des côtes chiliennes, et particulièrement connue pour ses statues monumentales (les moaï) et son écriture océanienne unique (le Rongo-Rongo). C’est pour moi l’occasion de vérifier l’hypothèse de Valérie, ma collègue du Brésil, selon laquelle l’île la plus belle du monde se trouverait au Brésil. On va bien voir cela….

 

Île de Pâques - carte

Île de Pâques – carte

 

Après 5 heures de vol, j’entend le classique “veuillez attacher votre ceinture de sécurité, nous commençons notre descente”. Le ciel est un peu bouché et je ne peux encore apercevoir aucune parcelle de l‘île en question. Après 5 minutes de descente, nous passons sous les nuages et l’Île de Pâques se découvre sous nos yeux avec la vue depuis le ciel de son cratère le plus important – celui du volcan Rano Kau – et le vert si caractéristique de l’île. A ce moment me vient a l’esprit que nous sommes au milieu de nulle part sur une île en plein océan Pacifique avec une histoire chargée de mystère et de rites ancestraux..L’émotion est forte !

 

Nous descendons de l’avion et une vague de chaleur nous souffle au visage. Pas de doute, nous sommes bien sur une île au climat tropical. Le temps de récupérer les valises et nous voila partis pour notre hôtel. Direction le centre du village pour un premier déjeuner bien mérité afin de goûter la spécialité locale : ceviche au lait de coco, influencé évidemment par la cuisine polynésienne et la relation privilégiée avec l’océan.

 

Île de Pâques - Vue sur la côte

Vue sur la côte – Île de Pâques

 

C’est également pour nous le moment de rencontrer Patrice, un guide breton avec lequel nous travaillons depuis nos débuts sur l’île de Pâques. Nous discutons avec lui des différents lieux à voir. Le premier lieu que nous visitons est le site d’Akivi dit lieu des sept explorateurs.

 

Île de Pâques - Site d'Akivi

Site d’Akivi – Île de Pâques

 

Le lendemain, direction le Nord de l’île afin de découvrir les plages d’Anakena et Ovahe sur lesquelles les voyageurs pourront se détendre et profiter des eaux limpides. Nous continuons vers un lieu important : Te Pito Kura. Il s’agit du plus grand Moai couché de l’île.

 

Nous passons ensuite devant la péninsule de Poike, idéale pour aller réaliser des treks hors des sentiers battus où la sensation de solitude est profonde. Situé à l’extrémité Est de l’île de Pâques, Poike est l’un des trois grands volcans qui ont conduit à la formation de l’île. Selon des études géologiques, ce volcan a émergé du fond de la mer après deux éruptions, l’une d’elle il y a environ trois millions d’années et la seconde il y a environ neuf cent mille ans. Poike est maintenant un volcan en sommeil, avec une formation conique simple, qui atteint une hauteur maximale de 370 mètres.

 

En fin de journée, nous arrivons sur le site de Tongariki, certainement le plus célèbre de l’île avec sa rangée de 15 moai. Les mots nous manquent pour décrire cet ahu avec ses 15 sculptures gigantesques, encadrées par le fond turquoise de la mer et le bruit des vagues qui se brisent sur les falaises.

 

Île de Pâques - Site de Tongariki

Site de Tongariki – Île de Pâques

 

Le lendemain, le temps n’est malheureusement pas de la partie et nous décidons donc de nous dédier à la visite des différents hôtels de l’île. Après le déjeuner, nous avons la chance de pouvoir avoir de la belle lumière et un ciel fort chargé et nous nous laissons aller à une séance photos pour apprécier ces instants magiques.

 

Île de Pâques - Jour de pluie sur Hanga Roa

Jour de pluie sur Hanga Roa

 

Le jour suivant nous partons visiter le site de Tahai au matin pour pouvoir bénéficier des meilleures lumières au lever du soleil. Ce site est constitué de trois plateformes construites à des époques différentes, de gauche à droite : ahu Taha, ahu Vai Uri et ahu Kote Riku. Ce site exceptionnel se trouve au Nord du village d’Hanga Roa où sont toutes les pensions et hôtels de l’île, si bien qu’on peut s’y rendre à pied.

 

Site de Tahai

Site de Tahai

 

Ce moaï de l’ahu Kote Riku a été restauré avec une reconstitution des yeux, et sur la tête il a un énorme cylindre d’une couleur rouge, le “pukao”. Ce pukao représentait sûrement les cheveux qui étaient enduits de terre rouge, portés longs et coiffés en chignon. Tous les moaï restaurés n’ont pas ce “chignon”.

 

Moai site Tahai - Île de Pâques

Moai site Tahai – Île de Pâques

 

Le reste de la journée sera consacré a la rencontre avec nos différents prestataires.

 

Le soir, nous étions tranquillement en train de siroter un petit cocktail au restaurant Te Moana – certainement le plus agréable de l’île avec ses tables vue mer – que commence à se dessiner un coucher de soleil aux couleurs sublimes sur le site de Tahai, le même que nous avions visité le matin.

 

Coucher de soleil sur le site de Tahai - Île e Pâques

Coucher de soleil sur le site de Tahai

 

C’est déjà notre dernière journée sur cette île magique. Il fait beau et nous avons bien fait d’attendre le dernier jour pour la visite des deux sites les plus réputés de l’île: le volcan Rano Kau et le site cérémonial d’Orongo. Orongo signifie “The Call”, ce site est majestueusement niché dans une étroite bande d’environ 250 mètres entre le bord du cratère du volcan Rano Kau et la falaise, à environ 300 mètres de haut. Orongo était un centre cérémonial où était pratiqué le bizutage et l’entrée des enfants à l’âge adulte, mais n’a jamais été un village à part entière. A aucun moment dans l’histoire, Orongo n’a servi de résidence permanente, en raison de son manque d’accès direct à la mer.

 

Île de Pâques - Volcan Rano Raraku

Volcan Rano Raraku – Île de Pâques

 

Direction ensuite le site du volcan Rano Raraku et la visite de la carrière des moai. Le volcan Rano Raraku est l’une des principales étapes de la visite à l’île de Pâques, et peut-être la plus surprenante, donc il vaut la peine d’y consacrer du temps et de la traverser calmement.

 

Île de Pâques - Carrière des moai

Carrière des moai – Île de Pâques

 

Après cette visite, nous retournons, au coucher du soleil, sur le site de Tongariki pour y apprécier les dernières lueurs du jour.

 

Île de Pâques - Coucher de soleil site Tongariki

Coucher de soleil site Tongariki – Île de Pâques

 

Après 4 jours de visites intenses, il est certain que l’île de Pâques est un incontournable si vous souhaitez découvrir le Chili sous une autre facette. On ne sort donc pas indemne de cette île hors du temps.

 

Contactez-nous pour vous aussi percer les mystères de cette île hors du commun !

 

Consultez notre site web spécial dédié à la découverte de l’île de Pâques.

Share This Post On

3 Comments

  1. tes photos Seb sont superbes!!!

    Post a Reply
    • Hello Flo, Merci !

      Il faut dire que cette île est vraiment extraordinaire.

      C’etait en tout cas une superbe découverte.

      Post a Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici