Australie : 50 nuances de (Centre) Rouge

Author(s):  


 

Carnet de voyage en Australie by Elsa - Terra Australia

 

 

 

 

 

 

Carnet de voyage d’Elsa en stage chez Terra Australia.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a un peu plus d’un mois, j’ai eu la chance de parcourir le Centre Rouge, l’Outback, le cœur de l’Australie ! En 4×4, mais aussi et surtout à pied. Et ce qui m’a frappée, c’est que le Centre Rouge est rouge… mais pas seulement. Ce sentiment a été confirmé un peu plus tard, lorsque je me suis replongée dans les (nombreuses) photos de mon séjour. Laissez-moi vous entraîner aujourd’hui dans un voyage haut en couleurs !

 

Carte de l'Australie - le Centre Rouge : Uluru, Kings Canyon, Simpsons Gap

Carte de l’Australie – le Centre Rouge : Uluru, Kings Canyon, Simpsons Gap

 

Des étendues à perte de vue de sable rougeoyant. Une région riche en patrimoine aborigène. Un terrain de jeu idéal pour laisser s’exprimer son âme d’aventurier. Un coucher de soleil inoubliable sur l’un des plus grands monolithes au monde. Des terres vierges, comme coupées du monde, à l’écart du temps.

 

Voilà souvent comment l’on imagine le Centre Rouge.

 

Road trip dans le Centre Rouge ; peintures rupestres aborigènes ; coucher de soleil sur Uluru - Australie

Road trip dans le Centre Rouge ; peintures rupestres aborigènes ; coucher de soleil sur Uluru – Australie

 

A juste titre d’ailleurs ! Le Centre Rouge est bien un peu tout cela à la fois. Cependant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette partie de l’Outback australien n’est pas aride au point de refuser à toute forme de vie de s’y épanouir… Il n’est ainsi pas rare de croiser, au détour d’un sentier, ici une jolie fleur, là un buisson recouvert de baies.

 

Pour parodier une célèbre énigme, inventée par le moins célèbre historien Raymond Deloison (celui qui se demanda, tandis qu’il préparait l’agrégation d’histoire, quelle est la couleur du cheval blanc d’Henri IV, N.D.L.R.),

De quelle COULEUR est alors vraiment ce sacré* CENTRE ROUGE ?

 

* car oui, le Centre Rouge est bel et bien sacré pour ses premiers habitants, les Aborigènes.

 

« Facile ! », pensez-vous sans doute. Il est rouge ! La réalité est pourtant plus complexe… Selon que vous visitez le Centre Rouge en plein été austral ou au contraire durant les mois aux températures plus clémentes (juin-août), la réponse sera sans doute différente, mais dans tous les cas, le Centre Rouge sait se montrer généreux et laisser aux autres couleurs un espace d’expression. Durant l’hiver, ou après l’une des rares averses, il arrive même que le Centre Rouge se couvre de fleurs multicolores, que vous pourrez admirer au fil de vos balades. La preuve en images !

Les mille et une couleurs du Centre Rouge

Non non, ce n’est pas un nuancier Pantone® que vous avez devant vous. Ni même un arc-en-ciel. C’est bien le Centre Rouge qui vous offre toutes ces couleurs. Voici un petit aperçu des fleurs que vous pourriez rencontrer le long d’un chemin. Et pour en apprendre davantage sur les meilleurs chemins « botaniques » du Centre Rouge, rendez-vous tout en bas de cet article !

 

Le Centre Rouge est…

 

  • Rose

 

Calytrix ; Gossypium sturtianum ; Solanum ellipticum - Australie

Calytrix ; Gossypium sturtianum ; Solanum ellipticum – Australie

 

1. Calytrix : les jolies fleurs en forme d’étoile de cette espèce ne poussent qu’à l’état sauvage, sauf pour la sous-espèce des Calytrix tetragona.

 

2. Gossypium sturtianum : aussi connue sous le nom de « rose du désert Sturt », cette espèce est une proche cousine des cotonniers.

 

3. Solanum ellipticum : cette variété de Solanum produit des « bush tomatoes », que les Aborigènes utilisent dans leur gastronomie.

  • Jaune
Acacia ; Senna artemisioides - Australie

Acacia ; Senna artemisioides – Australie

 

4. Acacia : alors bien sûr, on trouve des acacias en France, mais près de 1 000 espèces n’existent qu’en Australie ! C’est d’ailleurs un acacia qui est la fleur nationale du pays.

 

5. Senna artemisioides : cette plante est connue pour ses propriétés… laxatives. Elle est à ce titre utilisée en homéopathie et phytothérapie.

 

  • Blanc
Calotis ; Rhodanthe floribunda ; Baeckea myrtaceae - Australie

Calotis ; Rhodanthe floribunda ; Baeckea myrtaceae – Australie

 

6. Calotis : endémiques d’Australie, les Calotis ressemblent à s’y méprendre aux pâquerettes des prairies françaises…

 

7. Rhodanthe floribunda : avec leurs dizaines de pétales taillés en pointe, les Rodanthes sont affectueusement surnommées « sunray » – rayons de soleil !

 

8. Baeckea myrtaceae : sur les 75 espèces recensées de Baeckea, pas moins de 70 sont endémiques d’Australie.

 

  • Violet

 

Scaevola ; Eremophila macdonnellii - Australie

Scaevola ; Eremophila macdonnellii – Australie

 

9. Scaevola : les petites Scaevolas, dont les fleurs violettes tirent sur le bleu, présentent la particularité de n’avoir des pétales que d’un seul côté !

 

10. Eremophila macdonnellii : en grec, Eremophila signifie « qui aime le désert ». Pas étonnant donc que l’on trouve ces fleurs dans le centre aride de l’Australie.

 

  • Et parfois même rouge !
Prostanthera aspalathoides ; Enchylaena tomentosa - Australie

Prostanthera aspalathoides ; Enchylaena tomentosa – Australie

 

11. Prostanthera aspalathoides : les « scarlet mint-bush », comme on les appelle ici, jouent le ton sur ton avec leurs jolies fleurs rouges.

 

12. Enchylaena tomentosa : également connues sous le nom de « ruby salt bush », ces petites baies sont utilisées comme condiments dans la cuisine aborigène.

 

Pour plus d’informations sur les fleurs australiennes, vous pouvez consulter le site Australian Native Plants Society.

 

BONUS : Les fleurs ne sont pas les seules à venir agrémenter l’Outback australien de taches multicolores !

 

  • Bleu
Balade à dromadaire au coucher du soleil (Uluru) ; la Vallée des Vents (Kata-Tjuta) - voyage Australie

Balade à dromadaire au coucher du soleil (Uluru) ; la Vallée des Vents (Kata-Tjuta) – voyage Australie

 

Dans le Centre Rouge, les nuages sont l’exception et non la règle. Avec un ciel aussi bleu, vous pouvez être assurés de rentrer de voyage avec de jolies photos !

 

  • Marron
Dingo à l’aube (Kings Canyon) ; Lézard… lézardant au soleil (Ormiston Gorge) - Australie

Dingo à l’aube (Kings Canyon) ; Lézard… lézardant au soleil (Ormiston Gorge) – Australie

 

Les animaux du Centre Rouge sont furtifs et timides, mais ils finissent toujours par sortir de leurs cachettes. Il suffit d’être patients ! Ouvrez l’œil : vous pourriez apercevoir des dingos, lézards, oiseaux…

 

  • Vert
Arbres en crêtes (Ormiston Pound Walk) ; Allocasuarina decaisneana avec Kata-Tjuta en arrière-plan - Australie

Arbres en crêtes (Ormiston Pound Walk) ; Allocasuarina decaisneana avec Kata-Tjuta en arrière-plan – Australie

 

Il en faut du courage pour survivre dans les contrées arides du Centre Rouge ! Et pourtant, de nombreux arbres vous offriront un peu d’ombre au cours de vos balades. Vous pourrez notamment voir des Allocasuarina decaisneana dans le Parc National d’Uluru / Kata-Tjuta. Impossible de confondre les jeunes arbres des arbres matures, tant ils sont différents…

 

Tout cela vous a donné envie de découvrir le Centre Rouge, euh non, bleu ? rose ? jaune ?

 

Quelle que soit la vraie couleur du Centre Rouge, voici, en exclusivité, notre Top 5 des plus jolies balades qui sillonnent cette région d’Australie. Randonner est sans doute la meilleure façon de découvrir la flore australienne. Et si vous êtes suffisamment silencieux (et que vous promenez tôt le matin ou en fin de journée), vous devriez aussi pouvoir rencontrer quelques représentants de la faune locale !

 

Les cinq plus belles balades du Centre Rouge

 

  • Nº5 : La Cassia Hill Walk

 

Le Simpsons Gap, trou d’eau permanent - voyage Australie
Le Simpsons Gap, trou d’eau permanent – voyage Australie

 

Cette boucle d’1.5 km vous permettra d’admirer le Simpsons Gap, joli trou d’eau situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Alice Springs. Le sentier vous conduira au sommet d’un petit escarpement, depuis lequel vous aurez une vue imprenable sur les falaises et les West MacDonnell… En outre, le sentier est ponctué de panneaux qui vous permettront de mettre un nom sur les mystérieuses plantes du bush!

 

  • Nº4 : L’Ormiston Pound Walk
Sentier vallonné de l’Ormiston Pound Walk - Australie
Sentier vallonné de l’Ormiston Pound Walk – Australie

 

Bien moins fréquenté que les deux autres itinéraires qui parcourent l’Ormiston Gorge, ce sentier de 7 kms sillonne les West MacDonnell Ranges. Une fois arrivés en crêtes, un petit détour vous permettra de profiter d’un panorama à 360 degrés sur les vallées alentours. De nombreux arbres viennent agrémenter le paysage, tandis que les gorges offrent une ombre bienvenue aux animaux et plantes locaux (et aux randonneurs !).

 

/!\ Il est parfois nécessaire de marcher (voire nager s’il a plu récemment) dans l’eau froide de la gorge à la fin de la randonnée.

 

  • Nº3 : L’Uluru Base Walk
Méditation au pied du célèbre monolithe d’Uluru - carnet de voyage Australie
Méditation au pied du célèbre monolithe d’Uluru – carnet de voyage Australie

 

Plusieurs circuits permettent d’admirer au plus près le majestueux « inselberg » d’Uluru, mais la base walk (10.5 kms) est la meilleure option pour apprécier pleinement la beauté des lieux ! En effectuant le tour complet d’Uluru, vous pourrez observer l’évolution de la flore entre la face nord du monolithe et la face sud, mais aussi vous initier à l’art rupestre aborigène. Plusieurs sites sont en effet recouverts de peintures et symboles.

 

  • Nº2 : La Valley of the Winds Walk
Au beau milieu des dômes de Kata-Tjuta - voyage en Australie
Au beau milieu des dômes de Kata-Tjuta – voyage en Australie

 

Non loin d’Uluru, Kata-Tjuta (« beaucoup de têtes » en Anangu) et ses 36 dômes de grès rouge sont tout aussi mystérieux… voire même davantage lorsque le vent s’y faufile. Le site est d’ailleurs sacré pour les Aborigènes. L’itinéraire complet, de 7.5 kms, vous conduira entre des parois rougeoyantes et massives, de points de vue panoramiques en zones ombragées et verdoyantes. Le sentier de la Walpa Gorge vaut aussi le détour.

 

  • Nº1 : La Rim Walk

 

Oasis de verdure au fond du Kings Canyon - Australie voyages
Oasis de verdure au fond du Kings Canyon – Australie voyages

 

And the winner is… la Rim Walk ! Le mot « rim » signifie « bord, pourtour » et cette qualification n’est pas usurpée. La Rim Walk est en effet une magnifique balade sur les crêtes du Kings Canyon. Au fil des 6 kms du parcours, vous découvrirez notamment les formations de grès de Lost City et la jolie oasis de verdure du Garden of Eden. Avec sa nature luxuriante, cette dernière vous fera oublier que vous êtes dans une zone aride !

 

/!\ La première partie de la randonnée est raide : des escaliers taillés dans la roche vous conduiront sur les crêtes, où vous serez récompensés par la vue !

 

BONUS : Les plus courageux peuvent aussi se lancer, de préférence en hiver (juin-août), sur le Larapinta Trail. Traversant les West MacDonnell Ranges sur 225 kms, d’Alice Springs au Mount Sonder, ce sentier est l’un des plus longs treks d’Australie, mais aussi l’un des plus réputés. Des crêtes aux gorges, des canyons aux plaines, les paysages sont très variés, la faune et la flore aussi.

 

Consultez les circuits dédiés au Centre Rouge australien.

 

Contactez Elsa pour plus d’informations pour préparer cotre voyage en Australie.

Author:  

Share This Post On

1 Comment

  1. 50 nuances, mille et une couleurs…Belle palette pour cette composition & et description du cœur du pays d’Oz… Bravo!

    Post a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. [HOW TO] Voyager quand on n’a ni le temps, ni l’argent ! – J'peux pas, j'ai voyage ! - […] L’agence réceptive dans laquelle j’ai fait mon stage de fin d’études : Terra Australia (et pour lire mon article de…

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici