Mexique : Guadalajara et la Route de la Tequila

Author(s):  


 

blog mexique by Claudia - Guadalajara et la route de la Tequila

 

 

 

 

 

 

Carnet de voyage de Claudia Hernández, conseillère voyages chez Terra Maya.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour la planète Terra

 

Aujourd’hui je vous propose de (re)visiter le grand ouest mexicain, magnifique région que j’ai eu la chance de parcourir en reco.

 

La ville et la région sont très représentatives de l’image qu’on se fait du Mexique. C’est ici qu’on produit la Tequila dans le village voisin du même nom, c’est d’ici que viennent les mariachis, célèbres chanteurs mexicains. C’est aussi la terre des cavaliers « charros » et de leurs belles montures.

 

Carte du Mexique - Jalisco et la côte pacifique

Carte du Mexique – Jalisco et la côte pacifique

 

On commence notre parcours à Guadalajara, capitale de l’état de Jalisco. On y accède depuis México en avion (1h30) ou par la route (environ 7h). On apprécie son centre historique, avec ses places, ses marchés, sa cathédrale, son musée régional, et son insituto cabañas avec les fresques du célèbre peintre Jose Clemente Orozco, datant toutes du XVII ème et XVIII ème siècle.

 

La ville est aussi réputée pour sa gastronomie avec entre autre la fameuse « torta ahogada » que l’on traduit littéralement par « sandwich noyé ». À Guadalajara on vous conseille le bon restaurant La Chata, une “fonda” en plein coeur de la ville qui propose d’excellents plats à des prix raisonnables.

 

Marché de Guadalajara - Mexique

Marché de Guadalajara – Mexique

 

Mariachis dans le centre-ville de Guadalajara - Mexique

Mariachis dans le centre-ville de Guadalajara – Mexique

 

Fresque Palais du Gouverneur, Guadalajara - Mexique

Fresque Palais du Gouverneur, Guadalajara – Mexique

 

On continue le voyage par le village magique de Tequila, à 1h30. EL Tequila (masculin en mexicain) est une liqueur dont la production est autorisée dans quelques états du Mexique. L’immense majorité est produite dans l’état de Jalisco et plus précisément dans ce petit village qui a donné son nom à l’alcool. Les champs d’agave bleu dont on extrait la liqueur s’étendent à perte de vue. On peut les parcourir à pied ou à cheval pour apprécier les paysages.

 

A Tequila il faut bien évidemment visiter une des nombreuses distilleries qui ouvre ses portes au public. Nous avons testé celles de La Cofradía et de Jose Cuervo et c’est cette dernière que nous proposerons aux voyageurs. Jose Cuervo est une des plus anciennes « casa tequileras » et c’est un empire que la famille a construit au fil des siècles. Les maisons, fabriques, salles de conférences sont magnifiques, chargées d’histoire. La visite de la distillerie peut être prolongée par un tour dans les champs d’agave où on pourra rencontrer notamment un Maestro Jimador emblématique.

 

Champ d'agave au Mexique

Champ d’agave au Mexique

 

Pour l’hébergement, le magnifique hôtel Solar de las Animas est un de mes coups de coeur du voyage. L’hôtel est classé « Relais Châteaux », tout est soigné dans les moindres détails. J’ai également beaucoup aimé l’Hacienda Labor de Rivera à 1h de route qui est un point de départ idéal pour découvrir la région dans un cadre plus tranquille. L’Hacienda date du XVI ème siècle et a encore une activité de négoce équestre avec près d’une centaine de chevaux sur le domaine. À quelques kilomètres on peut visiter le site de Guachimontones qui offre une belle vue sur la vallée et le lac Vega en contrebas. On peut y manger un plat traditionnel préhispanique… des cuisses de grenouilles !

 

Chambre de la Hacienda Labor de Rivera - Mexique

Chambre de la Hacienda Labor de Rivera – Mexique

 

Guachimontones - Mexique

Guachimontones – Mexique

 

Après quelques jours dans les terres, c’est le Pacifique et ses plages sauvages qui nous appellent maintenant. Le contraste avec les plages de la péninsule du Yucatán est fort. De grosses vagues, des plages qui s’étendent à perte de vue où on peut manger un filet de poisson ou des crevettes « a la diabla » bon marché, les pieds dans le sable. Nous avons repéré des petits villages où les touristes ne se pressent pas et qui offrent des conditions privilégiées pour profiter de la plage (San Panchos, Lo de Marcos).

 

A quelques kilomètres, le village de Sayulita offre une ambiance plus animée, plus branchée « surf & taco ». A côté, Punta Mita accueille de nombreux hôtels de luxe, c’est aussi le point de départ des excursions sur les Îles Marietas voisines. La ville de Puerto Vallarta est plus développée, l’offre hôtelière très vaste. Il y a de nombreux hôtels all inclusives fortement fréquentés par une clientèle nord américaine. Je préfère personnellement le côté plus sauvage de la côte mais Puerto Vallarta a conservé une ambiance mexicaine agréable, on peut notamment se promener sur le Malecón ( le bord de mer) le soir.

 

Restaurant Punta Mita - Mexique

Restaurant Punta Mita – Mexique

 

Puerto Vallarta - Mexique

Puerto Vallarta – Mexique

 

On terminera le récit (et malheureusement le voyage) par la Bahía de Banderas qui offre quelques plages et villages accessibles uniquement en bateau. Quimixto et Yelapa proposent de belles plages, une petite marche pour accéder à une cascade au dessus des villages. Ce sont de belles excursions à faire à la journée depuis Vallarta.

 

Yelapa - Bahia de Banderas, Mexique

Yelapa – Bahia de Banderas, Mexique

 

Et c’est entre deux visites, le dernier jour de la reco que je tomberai sur le coup de coeur du voyage. Le petit hôtel Mahahuitas est situé sur une jolie plage isolée de Bahia Banderas où toutes les chambres sont ouvertes sur la mer. Ici pas de murs ni de fenêtre côté mer, on s’endort en écoutant le bruit de l’océan. Les chambres sont joliment décorées, équipées de hamac et offrent le luxe d’une localisation exceptionnelles. Je vous laisse vous faire une idée par vous même avec quelques photos.

 

Hôtel Mahahuitas, Mexique

Hôtel Mahahuitas, Mexique

 

Hôtel Mahahuitas terrasse - Mexique

Hôtel Mahahuitas terrasse – Mexique

 

Plage de l'hôtel Mahahuitas - Mexique

Plage de l’hôtel Mahahuitas – Mexique

 

Il s’agit sans doute du plus beau voyage que j’ai fait depuis que je travaille dans le monde du tourisme (une douzaine d’années). Je reviens à Mérida rêveuse, avec la volonté d’aiguiller plus de voyageurs vers l’ouest et ses plages sauvages.

 

Contactez Claudia pour plus d’informations sur son séjour.

 

Consultez en ligne nos deux circuits consacrés à la côte pacifique mexicaine :

 

 

Author:  

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici