Argentine – Chili : rallye de voitures anciennes

Author(s):   , , and


Rallye voitures anciennes 2017 - Argentine & Chili - voyage de repérage terrain

 

 

 

 

Texte et photos de Sébastien Rodrigues et Karen Abry – concepteurs voyages chez  Terra Chile & Terra Argentina-, Jacquie Aguirre – gérante Terra Argentina-, et Antoine Dekyvère – ex-gérant Terra Argentina et fondateur de Terra Nicaragua.

 

 

 

 

 

 

 

 

Jour 1 : Rencontre

(Sébastien) – Je venais le jour d’avant de revenir de reconnaissance en Patagonie dans le parc Torres del Paine avec mon collègue Ariel et me revoilà le jour d’après sur la route en direction de Santiago pour le repérage d’un évènement majeur, si ce n’est le plus exceptionnel jamais organisé par les équipes Terra Chile et Terra Argentina :  un rallye de voitures anciennes des années 1940-1950 sur les plus belles routes du Chili et d’Argentine, qui aura lieu fin septembre 2017.

 

Rallye voitures anciennes 2017 - Argentine & Chili - carte des étapes

Rallye voitures anciennes 2017 – Argentine & Chili – carte des étapes

 

Une fois arrivé à l’aéroport, je rencontre donc Bruno, organisateur de cet évènement exceptionnel, et Antoine, ancien gérant de l´agence d´Argentine qui connaît très bien les régions que nous allons traverser. Nos origines belges communes avec Bruno refont vite surface et on s’entend tout de suite très bien. Le temps de faire connaissance autour d’un café à l’aéroport et nous sommes partis en avion en direction d’Antofagasta, ville côtière du Chili située dans le désert d’Atacama.

 

La ville bénéficie d’un climat sec et il ne pleut donc que très rarement durant l’année. La température hivernale ne descend pas au-dessous de 12°C et l’été, elle ne monte pas au-dessus de 25°C du fait du Courant de Humboldt venant de l’Antarctique. Cette ville a été choisie pour l’acheminement des voitures depuis l’Europe et sera donc le point de départ de ce rallye ayant pour but de faire découvrir les plus beaux paysages du Chili et de l’Argentine à bord de véhicules de collection.

 

Le point d’intérêt majeur de la ville d’Antofagasta est l’arche de la Portada, un édifice rocheux de 43 m de haut dont  la base est constituée d’andésite noire autour de laquelle sont arrangées des roches sédimentaires maritimes. Ce magnifique édifice de la nature est entouré de falaises également érodées par l’action de l’océan ; elles atteignent la hauteur maximale de 52 m au-dessus de la mer.

 

Antofagasta, côte pacifique - Chili

Antofagasta, côte pacifique – Chili

 

Nous nous dirigeons ensuite vers notre hôtel à la rencontre des personnes en charge des évènements afin de voir comment réserver à nos futurs clients un accueil d’exception au Chili avant d’entamer leur longue route vers l’Argentine.

 

Jour 2 : désert , désert, désert

Aujourd’hui, nous empruntons la route en direction de San Pedro de Atacama.

 

A 215 km au nord-est dAntofagasta, Calama s’autodéfinit « terre de soleil et de cuivre ». Sa vie agitée de commerce et de loisirs tourne autour de l’activité minière : ici habitent les mineurs du gisement de cuivre de Chuquicamata, que l’on peut distinguer depuis n’importe quel point de la ville, puisqu’il est situé à tout juste 15 km. Durant toute l’année, il est possible de visiter cette gigantesque mine à ciel ouvert de plus de 4 km de diamètre et près de 1000 mètres de profondeur.

 

Nous continuons ensuite jusqu’à la vallée del Arco Iris qui offre de multiples couleurs apportées de l’argile et des divers minéraux présents. Nous nous dirigeons ensuite vers le village de Rio Grande, encaissé au fond d’un canyon verdoyant, où la principale activité est l’agriculture.

 

Nous arrivons en fin de journée à San Pedro dans un des plus beaux hôtels du village avec une vue sublime sur le volcan Licancabur.

 

Vue sur le volcan Licancabur - Chili

Vue sur le volcan Licancabur – Chili

 

Jour 3 : lagunas altiplanicas

Nous partons ce matin vers 09h00, passons chercher notre guide Julie en chemin pour rejoindre le secteur de Piedras Rojas. Sur la route, nous nous arrêtons dans le petit village traditionnel de Socaire. La physionomie de la ville est unique car elle est située sur une colline avec une bonne pente. A proximité se trouvent les lacs et volcans Miscanti et Miñiques. Ensuite, route vers les lagunes altiplaniques Miscanti et Miñiques, deux lacs typiques des hauts plateaux andins. En arrivant à Piedras Rojas, on peut admirer les contrastes de couleurs spectaculaires : entre  le doré des plantes, le blanc du salar, le turquoise des lagunes et le rouge craquelé des roches. Retour à San Pedro de Atacama en fin d’après-midi en passant par le village de Toconao. Visite de son église, sa place centrale et son marché artisanal.

 

Route vers las lagunas Altiplanicas - Chili

Route vers las lagunas Altiplanicas – Chili

 

Laguna Miñiques -Chili

Laguna Miñiques -Chili

 

De retour à San Pedro, nous prenons le temps de nous détendre un peu à l’hôtel. Nous nous réservons la soirée afin de pouvoir visiter le centre du village et visiter les différents restaurants afin de pouvoir proposer les meilleurs aux personnes qui participeront au rallye.

 

Pause Cocktail à San Pedro de Atacama - Chili

Pause Cocktail à San Pedro de Atacama – Chili

 

Jour 4 : thermes

Ce matin, nous nous dirigeons vers les geysers du Tatio (3e plus grand site du monde). Nous n’irons cependant pas jusqu’ à ceux-ci car nous y reviendrons l’année prochaine afin de voir l’état de la route et évaluer si les véhicules pourraient passer. Nous nous dirigeons vers les thermes de Puritama. Avec ses 8 bassins à plus de 3500m d’altitude en plein milieu du désert, les thermes de Puritama sont une étape exceptionnelle et immanquable dans le désert le plus aride du monde.

 

Sébastien & Antoine - baignade dans les thermes - Chili

Sébastien & Antoine – baignade dans les thermes – Chili

 

En fin d’après-midi, nous nous rendons dans la vallée de la lune et inspectons l’endroit où nous pourrions organiser un apéritif d’exception pour admirer le coucher de soleil sur la cordillère de sel et les couleur rougeâtres apparaître sur les différents volcans parsemant le paysage.

 

Vallée de la Lune - Chili

Vallée de la Lune – Chili

 

Jour 5 : THE traversée

Il est à présent temps pour moi de laisser mes deux comparses rejoindre l’Argentine et je les retrouverai quelques jours plus tard lors de leur passage vers le Chili près de Mendoza. Je laisse la plume à Antoine pour le passage de douane puis à Karen pour vous raconter son périple côté argentin.

 

(Antoine) – Nous partons ce matin tôt en direction de Purmamarca et sa fameuse montagne aux 7 couleurs . Avant cela nous attend le passage de douane appelé paso Jama culminant a 4200 m d´altitude. La route s´élève devant nous avec comme point d´accroche le volcan Licancabur et le moteur de notre voiture semble souffrir autant que nous au passage des 4800 m. S´en suivent des paysages plus majestueux les uns que les autres entre les lagunes altiplaniques, traversées de vigognes, la montagne et les volcans aux palettes de couleurs ocres, pourpres … “Bluffant le paysage !” me dit Bruno, les participants vont être conquis !

 

Paso Jama - frontière Chili-Argentine

Paso Jama – frontière Chili-Argentine

 

Paso Jama - vigogne

Paso Jama – vigogne

 

Après les formalités douanières, nous commençons notre longue descente vers Susques et traversons salars et autres canyons.  Nous arrivons ensuite sur les salinas grandes, désert de sel le plus connu d’Argentine qui délimite les regions de Jujuy et de Salta et nous nous engageons dans la dernière merveille de la journée, la descente de la cuesta de Lipán.

 

Salinas Grandes - Argentine

Salinas Grandes – Argentine

 

Cuesta de Lipán - Argentine

Cuesta de Lipán – Argentine

 

Apres 8 heures au volant, nous sommes  heureux d´arriver à l´hôtel et donnons de notre personne pour tester les services du Spa ! Un bon bife et une truite sauvage nous remettront de nos émotions de la journée !

 

Jour 6 :  Estancia et gauchos

Une fois n’est pas coutume depuis le début de ce voyage de reconnaissance, nous partons ce matin réaliser 2 journées en 1 pour le rallye. Nous traversons les villages de Tilcara ainsi que la Quebrada de Humahuaca pour nous rendre vers la Sierra Hornocal. Cette chaîne de montagnes est un veritable bijou visuel mais une crevaison nous empêche d´y arriver et nous faisons demi-tour de peur de crever une 2ème fois. Il faudra revenir une prochaine fois… En route maintenant pour decouvrir l´estancia “El bordo de las lanzas”, lieu ou les concurrents déjeuneront tout en appréciant les prouesses à cheval des gauchos argentins. Nous arrivons le soir à Salta et attendons l´arrivée de Jacquie et Karen.

 

Jour 7 : Direction Salta

(Karen) – Alors que la saison des pluies commence à battre son plein à Bariloche, Jacquie et moi sommes parties voir le soleil lors d’un périple dans le Nord-Ouest Argentin, jusqu’à Mendoza, dans la région des vignobles.

 

Nous nous envolons pour un premier stop à Salta, le point de départ idéal pour visiter la région. Cette ville au charme pittoresque, est plus communément appelée en Argentine « La Linda » (la belle), puisqu’elle est considérée comme la plus belle capitale des provinces du pays.

 

C’est ici que nous rejoignons Antoine et Bruno, avec qui nous allons passer une semaine sur la route. Après notre voyage en avion, nous avons besoin de marcher un peu, et en profitons pour partir découvrir le centre-ville tous les 4. Salta est une ville où la tradition folklorique est très présente et où chaque rue est animée par une ambiance conviviale.

 

Centre-ville de Salta "la linda" - Argentine

Centre-ville de Salta “la linda” – Argentine

 

Nous nous promenons principalement dans la rue Balcarce où il est coutume de se retrouver dans une Peña : le public est invité à découvrir un spectacle folklorique, à chanter et à danser autour d’un bon vin.

 

Puis, nous nous arrêtons aux abords d’une charmante petite rue, pour goûter à la cuisine régionale. Au menu nous retrouvons :

 

  • Les fameuses empanadas : de viande, de jambon et fromage, ou encore de Quinoa, ces petits chaussons farcis sont à tomber.
  • Le locro : un plat typique et notamment consommé dans la cordillère des Andes. Le locro est une sorte de ragout à base de haricot, maïs et courge.
  • Humita : des petites papillotes à base de maïs, lait et sucre.
  • Tamal : un plat qui se sert dans une feuille de maïs, à base de farine de maïs et viande farcie.

 

Bref, la cuisine créole en Argentine saura ravir vos papilles.

 

Jour 8 : Direction Cafayate, par Cachi et Molinos

Le lendemain, nous prenons la route assez tôt direction Cafayate, petite ville au cœur des vallées calchaquies de la région de Salta. Sur la fameuse route 40, au fur et à mesure que nous avançons,  les paysages changent de couleurs et les montagnes commencent à rougir.

 

Après avoir passé le col d´Obispo sur une route sinueuse, nous arrivons sur le plateau : paysage désertique et cactus à perte de vue sur la route toute droite appelée “recta del Tintin”.

 

La célèbre "recta de Tintin" - Argentine

La célèbre “recta de Tintin” – Argentine

 

En 4h, nous rejoignons le petit village de Cachi, situé à 2280 mètres, la première étape sur la boucle sud de Salta. Cette petite ville a un style colonial très particulier avec ces maisons blanches, toutes construites en argile. Un petit havre de paix au milieu de la vallée.

 

Village de Cachi - Nord-Ouest de l'Argentine

Village de Cachi – Nord-Ouest de l’Argentine

 

Puis, nous continuons notre route sur 160 km, pour rejoindre Cafayate. Les paysages que nous traversons sont incroyables et très contrastés : montagnes colorées, grandes prairies, petits villages de montagne, collines, cactus …

 

Sur la route, nous nous arrêtons au petit village de Molinos, qui doit son nom aux moulins qui étaient construits sur la petite rivière. Aux alentours, tout semble désert et calme : c’est normal, c’est l’heure de la sieste en Argentine. Nous nous arrêtons prendre un café dans l’hacienda los Molinos : un petit lieu très agréable, ou pour une simple pause, ou pour y dormir. Les participants au rallye auront la chance de la connaître également…

 

Nous continuons sur la route 40, et traversons des champs de piment impressionnant aux alentours de Angastaco. Enfin, nous arrivons au coucher de soleil sur les Quebradas de las flechas : un spectacle inoubliable. Nous sommes à 2 400 mètres d’altitude, au beau milieu de formation rocheuses en forme de flèche. Nous en profitons pour sortir de la voiture et admirer ce paysage : les couleurs changent en fonction du soleil.

 

Quebrada de las Flechas au coucher du soleil - Argentine

Quebrada de las Flechas au coucher du soleil – Argentine

 

En continuant, nous commençons à apercevoir les champs de vignes : nul doute que nous arrivons à Cafayate dans peu de temps. Nous passons la nuit au Patio de Cafayate, au beau milieu des vignes privées de l’hôtel.

 

Visite Hôtel Patios de Cafayate - Argentine

Visite Hôtel Patios de Cafayate – Argentine

 

Jour 9 : Direction Catamarca

Après le petit-déjeuner et avant de prendre la route 40 vers le sud, nous partons faire un petit détour aux Quebradas de las Conchas sur la route 68, au nord de Cafayate. Un magnifique spectacle s’offre à nous : des paysages les plus arides avec des roches aux couleurs rougeâtres. Les Quebradas s’étirent sur environ 50 Km et c’est le fleuve de Las Conchas qui a permis leur formation.

 

Un beau spectacle pour commencer la journée.

 

Quebrada de Las conchas - Vallées Calchaquies - Argentine

Quebrada de Las conchas – Vallées Calchaquies – Argentine

 

Puis, nous reprenons la route pour nous rendre dans la province de Catamarca, à San Fernando del Valle de Catamarca. En Quechua, Catamarca signifie «  Forteresse dans la montagne », puisque la ville possède une très belle architecture coloniale.

 

Sur la route les paysages changent encore : l’Argentine est bel et bien un pays aux milles contrastes. Nous passons un col de montagne sur une trentaine de kilomètres ; paysages panoramiques sur une jolie vallée verte. Enfin, nous arrivons à Tafi del Valle, au milieu des montagnes vertes et jaunâtres. Ce petit village signifie « village à la splendide entrée », et porte bien son nom.  En effet, à l’entrée du petit village, le soleil nous offre un joli spectacle et nous avons une vue panoramique sur le lac d’El Mollar. De plus, nous nous arrêtons quelques minutes sur la route pour prendre l’air, et surtout parceque un petit troupeau de chevaux nous bloque la route. Quel spectacle !

 

Arrivés à Catamarca, il y a de l’ambiance en ville ! Quelle joie de nous retrouver au milieu d’une ville typique de cette région : contact avec le local assuré.

 

Jour 10 : Direction Villa Union

Aujourd’hui, nous prenons la direction de la province de la Rioja, pour terminer à Villa Union, la localité la plus proche des parcs Talampaya et Ischigualasto.

 

Nous continuons sur la route 40 jusqu’à Pituil, puis, nous décidons de nous arrêter manger dans la vallée de Chanarmuyo, à la Bodega paiman, au milieu des vignes. Une petite localité très « hors des sentiers battus » et un véritable havre de paix au milieu de paysages splendides, mélangeant vignes et montagnes.

 

Bodega Paiman - Argentine

Bodega Paiman – Argentine

 

Ici, nous goûtons le fameux « Asado » : un barbecue façon Argentine où la viande est cuisinée très longuement. Un régal. Nous en profitons pour goûter le vin de la bodega avant de repartir (bien entendu, le conducteur n’a pas goûté !).

 

Le ventre plein, nous reprenons la route jusqu’à Villa Union. Ici, les paysages changent encore et nous sommes entourés de montagnes et de terres rouges notamment lors du passage de la cuesta de miranda. Un contraste impressionnant et très dépaysant.

 

Cuesta de Miranda - Argentine

Cuesta de Miranda – Argentine

 

Nous logeons à l’hôtel Cañon de Talampaya : un petit endroit qui se fond dans le paysage naturel.

 

 

Jour 11 : Direction Mendoza

Aujourd’hui est une grosse journée. Nous partons rejoindre Mendoza.

 

Sur la route, nous partons découvrir le fameux parc Talampaya. Ce parc est devenu l’objet d’études archéologiques et géologiques très importantes. Nous marchons alors au milieu de grands canyons rouges : on a presque l’impression de se retrouver dans un film d’aventure. Les photos parlent d’elle-même.

 

Parc Talampaya - Argentine

Parc Talampaya – Argentine

 

A une petite demi- heure du parc Talampaya, nous pouvons aussi découvrir le parc Ischigualasto. Et comme nous sommes très curieux, nous ne perdons pas l’occasion. Des paysages splendides, encore une fois, mais toujours très différents de ce que l’on a vu avant.

 

Parc Ischigualasto - Argentine

Parc Ischigualasto – Argentine

 

Il est facile de conduire  en Argentine dans ces grands espaces et on prend vite confiance notamment au niveau de la vitesse. Cela ne nous échappe pas et nous nous faisons arrêter par un policier ( nous avons toujours le doute s’il était un vrai ou non) car Antoine, malgre la bonne visibilité, avait un peu mordu la ligne jaune à grande vitesse et doublé 3 camions avant d´arriver dans une courbe . Faute grave oui, mais en Argentine tout s´arrange rapidement en laissant quelques étrennes…

 

A l’entrée de Mendoza, nous commençons de nouveau à nous retrouver au milieu des vignes. Bienvenue dans la région des vins !

 

Nous découvrons la jolie place centrale et la rue piétonne : Mendoza est très différente de Salta, et même si elle ne possède pas cette beauté coloniale, c’est une ville très agréable à vivre. On y trouve de grandes avenues bordées par de jolis arbres, et plusieurs places donnant l’impression d’être dans une ville très aérée.

 

jour 12 : Sur la route 40, vers el valle de Uco

A Mendoza, il est coutume de dire que l’on roule sur « la route des vins », puisqu’aux alentours on trouve un grand nombre de domaines viticoles à visiter. On recommande de visiter entre deux et trois « bodegas » (caves à vin) par jour, pour pouvoir en profiter au maximum et déguster.

 

A notre tour de découvrir et déguster ! Et nous n’allons pas n’importe où : nous partons dans la vallée de Uco, ou nous trouvons les domaines les plus « haut de gamme » de la région de Mendoza. On dit aussi, que c’est dans cette vallée que se trouve les meilleurs vins d’Argentine !

 

Valle de Uco - Argentine

Valle de Uco – Argentine

 

La fertile vallée de Uco offre des paysages entourés par les vignes, les neiges éternelles de la cordillère, les fermes, les petits villages ruraux, etc.

 

Nous choisissons de visiter le splendide domaine Atamisque. Comme la plupart des domaines de la région, on y trouve une bodega, un restaurant, et des hébergements. Le domaine fait environ 800 hectares, l’endroit est magique.

 

La visite de la bodega est très intéressante. Nous en apprenons un peu plus sur le procédé de fabrication d’un bon vin. Nous finissons bien sûr par une dégustation, suivi d’un petit moment shopping dans la cave (une bouteille de vin, c’est quand même le meilleur des souvenirs à rapporter !).

 

Après avoir dégusté une bonne truite (du domaine), nous continuons notre chemin jusqu’à l’hôtel « The vines », un des plus beaux hôtels d’Argentine, situé sur un domaine privé, et offrant une superbe vue sur la cordillère des Andes.

 

Hôtel The Vines - Argentine

Hôtel The Vines – Argentine

 

Jour 13 :  Paso libertador !

 

Le lendemain, il est temps de nous séparer : tandis qu’ Antoine et Bruno continuent leur chemin jusqu’au Chili, Jacquie et moi reprenons la route vers notre chère Bariloche : les lacs et le chocolat nous ont manqué, et même si ce voyage est un souvenir inoubliable, il nous tarde de rentrer à la maison raconter notre aventure.

 

(Antoine) – Apres avoir laissé les filles au terminal de Bus, nous partons vers le passage frontière “Los Libertadores” via une route qu´un local nous a indiquée. Certainement un des coup de cœur de toute cette reco, cette route longe la cordillère et nous ne croisons personne. Banco ! elle sera proposéé aux futurs participants du rallye.

 

Après avoir traversé Uspallata, nous continuons sur la route sinueuse et une tempête se prépare. Le ciel s’assombrit, les vents et une tempête de sable viennent agrémenter notre périple.  Nous arrivons enfin au poste frontière sous la neige et attendons notre tour… Nous avons de la chance car la frontière sera fermée pendant 1 semaine, une heure et demi après notre passage. La descente à partir de Portillo laisse un panorama effrayant avec ses 29 lacets.

 

(Sébastien) Nous arrivons enfin à Los Andes et prenons notre soirée afin de visiter les différents hôtels et restaurants de la ville.

 

Sur la route d'Upsallata - Argentine

Sur la route d’Upsallata – Argentine

 

Antoine sous la neige au Paso de los Libertadores - Argentine, Chili

Antoine sous la neige au Paso de los Libertadores – Argentine, Chili

 

Jour 14 : des vignes et beaucoup de kms..

Ce matin, nous prenons la route en direction de Santa Cruz et plus précisément le vignoble Viña Vik ou nous sommes attendus afin de déjeuner et pouvoir participer à une dégustation de ce vin d’exception. En route, nous nous arrêtons cependant afin de visiter un hôtel qui n’était pas forcément prévu dans notre programme et nous finirons même par sélectionner celui-ci pour le Rallye. C’est cela aussi l’esprit reco !

 

Apres cette visite, il nous faudra environs 2h30 afin de rejoindre le vignoble, qui se trouve près de la petite ville de Millahue. Pas de réelle indication afin de parvenir à ce lieu … tout est pensé afin de donner une impression d’exclusivité au visiteur. Au début, je dois avouer que nous sommes plutôt dubitatifs sur l’endroit en raison de l’infrastructure plutôt osée dirons-nous, mais au fur et à mesure de la visite, nous apprenons à apprécier ce lieu qui se révèle en effet être exceptionnel. Tout d’abord de par sa situation incroyable sur une colline permettant d’avoir une vue dégagée à 360 degrés sur toute la vallée. Ensuite, pour la qualité de la nourriture et évidemment du vin qui nous est présenté. Curiosité de ce vignoble, il ne propose qu’un seul vin qui est un assemblage de plusieurs cépages de manière à pouvoir prendre les spécificités de chacun et pouvoir créer l’équilibre parfait. Et il est vrai que le résultat est plutôt réussi !

 

La dégustation en elle-même est également intéressante puisque celle-ci consiste à goûter chaque cépage de manière séparée de manière à pouvoir voir l’apport de chacun et sa spécificité. L’architecture de la bodega en elle-même est également assez incroyable et mérite à elle seule le détour. Le détail le plus marquant est certainement la décoration des chambres puisque chacune d’elle est décorée par un artiste différent conférant à chacune une ambiance particulière. A chaque découverte des différentes chambres, nous sommes émerveillés par la diversité et le style de celles-ci. On se croirait dans un musée ! Il est à présent déjà  18h00 et il est temps pour nous de nous diriger vers le village de Santa Cruz tout près duquel se trouve notre hôtel.

 

Jour 15 :  La côte pacifique !

Nous avions prévu de passer par l’intérieur des terres mais après réflexion la veille durant notre dîner, nous décidons finalement de revenir vers Los Andes afin de pouvoir terminer le rallye par une route sur la côte. Apres avoir donc repassé Los Andes, nous nous dirigeons vers Zapallar, petite ville côtière où se trouvent les principales fortunes du Chili. Nous avions prévu de déjeuner là-bas et grâce à la connaissance terrain d’Antoine, nous nous arrêtons dans un petit restaurant très agréable en bout de plage. Endroit propice à la relaxation et à la détente ou nous dégusterons de délicieuse machas. Nous finirons notre journée en direction de Vina del Mar où nous visitons quelques hotel et passons la nuit.

 

Jour 16 : Bilan : 15 jours,  plus de 5500 kms parcourus, 1 roadbook déjà bien précis,  1 crevaison, 1 amende et à peu près 6000 photos prises

Le lendemain, après une réunion afin de revoir tous les points de détails pour ce rallye, c’est malheureusement le temps de se dire au revoir pour moi, Bruno, Antoine et Catherine, gérante chez Terra Chile. Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous sommes tous je pense très heureux de ce repérage qui a permis de voir quelles étaient les différentes possibilités et organiser de la meilleure manière qui soit cette évènement exceptionnel.

 

Nous vous donnons bien entendu rendez-vous en Octobre 2017 afin de suivre cette aventure unique en son genre.

 

Contactez Karen, Sébastien et Antoine pour plus d’infos sur les points d’étape du rallye et les excursions possibles dans ces régions.

 

Bonus photos de ce repérage terrain dans le Nord-Ouest argentin et au Chili sur notre site Terra Argentina !

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici