Nordeste : Jericoacoara, Jeri pour les intimes

Author(s):  


 

Blog by Thomas - Jericoacoara - Terra Nossa

 

 

 

 

 

 

 

Par Thomas Loubert, gérant Terra Nossa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soleil est en train de se coucher sur la mer, je suis dans un village au milieu des dunes, les pieds dans le sable et le visage caressé par le vent.

 

Improbable décor, loin des clichés que j’avais du Brésil…

 

Voilà plusieurs mois que je parcours le Nordeste du Brésil pour y installer notre nouvelle agence : TERRA NOSSA

On m’avait dit que les paysages étaient grandioses et que la nature était encore maître de ces territoires… d’où le nom de notre agence “notre terre”.

 

Je ne suis pas déçu pour le moment et ma prochaine étape va confirmer la tendance.

 

Je suis à Camocim, sur les rives du rio Coreau : dernier “rempart” d’eau douce avant ce village au nom imprononçable : Jericoacoara… ou Jeri pour les intimes (et les fainéants, et les hipsters, et tous ceux qui trouvent ça plus sympa).

 

Camocim - Nordeste

Camocim – Nordeste

 

Ce lieu qui intrigue ceux qui ne le connaissent pas ou fait briller les yeux de ceux qui se souviennent est là, quelques kilomètres après cette rivière et après ces dunes.

 

Tôt le matin, je suis prêt quand Riba, mon enthousiaste chauffeur de buggy, vient me chercher.

 

“Oi Tomazinho, tudo bem ?” la journée commençe bien.

 

Pour rallier Jeri, j’ai opté pour le buggy, petit véhicule idéal pour circuler dans les dunes et profiter des paysages.

 

Riba - chauffeur de buggy dans le Nordeste

Riba – chauffeur de buggy dans le Nordeste

 

Je m’installe à côté de lui, direction le port où nous emprunterons un bac qui nous fera traverser la rivière et arriver sur A Ilha do Amor (l’île de l’amour, tout un programme …), où commence la mer de dunes qui s’étale sur des kilomètres en vagues successives.

 

Après quelques minutes d’attente “traditionnelles”, nous embarquons le buggy et traversons rapidement.

 

Barge - traversée de la rivière - Nordeste

Barge – traversée de la rivière – Nordeste

 

A peine débarqués, Riba démarre en trombe et prend un malin plaisir à accélérer sur la première dune, véhicule presque à la verticale !

 

Je comprends mieux pourquoi il m’avait demandé, plus tôt, si je voulais une journée “COM o SEM emoções” (avec ou sans émotions).

 

J’avais évidemment répondu “avec”, et je sens que je vais être servi …

 

Le buggy se faufile partout, plages, pistes, dunes… les paysages sont exceptionnels et uniques.

 

Dunes en buggy - Nordeste

Dunes en buggy – Nordeste

 

Voici Tatajuba, village fantômatique au milieu du désert.

 

Nous traversons le bourg tranquillement, au son des chansons brésiliennes que Riba ne cesse de fredonner depuis notre départ.

 

Nous faisons plusieurs arrêts sur les dunes environnantes et je m’essaye au “skibunda” (littéralement “ski-fesse”), sorte de luge sur laquelle on dévale les dunes à toute vitesse. Sacrée sensation en descente … dommage que la remontée ne soit pas mécanisée 🙁

 

Pour le déjeuner, Riba m’a promis une étape “muiiito legal” (très cool) !

 

Quand nous arrivons à Lagoa da Torta, et que je vois les hamacs suspendus au ras de l’eau translucide, je n’ai pas besoin de parler, et Riba éclate de rire en voyant mon sourire.

 

Lagoa da Torta - Nordeste

Lagoa da Torta – Nordeste

 

Après un excellent poisson grillé et une courte sieste, nous repartons vers notre destination du jour, Jeri.

 

En chemin, après avoir traversé un nouveau cours d’eau sur un bac rudimentaire, nous faisons une pause “Observons la vie animale. Aujourd’hui, l’hippocampe”.

 

J’abandonne le buggy pour un petit bateau qui s’enfonce dans la mangrove.

 

Après quelques minutes de navigation, nous attrapons tout en douceur et sans difficulté plusieurs de ces petits animaux tout droit sortis d’un livre de contes de fées.

 

Hippocampe - Nordeste

Hippocampe – Nordeste

 

Des gosses sont à bord, ils n’en croient pas leurs yeux, je partage leur fascination enfantine.

 

Nous observons les hippocampes dans un bocal avant de les remettre à l’eau, où ils repartent “en galopant” comme dit le guide.

 

En sortant de la mangrove, je retrouve Riba et nous poursuivons le long des plages.

 

Quand soudain, enfin, j’aperçois le village mythique : Jericoacoara !

 

Village de Jeri - Nordeste

Village de Jeri – Nordeste

 

Plusieurs voiles de kitesurf colorent le ciel bleu.

 

Balayé par des vents constants, cet endroit est l’un des meilleurs spots au monde pour les sports de voile tel le kitesurf et le windsurf.

 

Kitesurf - Jericoacoara - Nordeste

Kitesurf – Jericoacoara – Nordeste

 

Riba me dépose devant la pousada où j’ai réservé pour ce soir, et qui est nichée dans un luxuriant jardin tout ce qu’il y a de plus accueillant et paisible.

 

Nous nous saluons chaleureusement, j’ai passe une excellente journée et mon chauffeur-guide-chanteur n’y est pas pour rien !

 

Je pose mes affaires et pars pieds nus dans les rues ensablées du village.

 

En dépit d’un nombre croissant de touristes, Jeri a su garder intact son charme (son âme ?).

 

Ses habitants de toujours (et ceux d’adoption) ont conscience de vivre dans un paradis qu’ils font tout pour préserver : les maisons sont basses et harmonieuses, les fils électriques sont enterrés, les rues propres et entretenues.

 

J’aime penser que, protégée par son accès relativement difficile, Jeri restera longtemps préservée et ne connaîtra pas le futur des certaines stations balnéaires défigurées.

 

Ambiance forcément détendue au village.

 

Quand vient le soir, beaucoup sacrifient au rituel de l’apéro sur la Duna do Por do Sol (la dune du coucher du soleil).

 

Face à la mer, une caipirinha à la main, le spectacle du soleil se mettant à rougeoyer avant de plonger dans l’océan est somptueux.

 

Pendant plusieurs jours sur place, je quadrille et répertorie méthodiquement la zone.

 

Excursion vers les lagunes des alentours (Lagoa do Paraiso et Lagoa Azul, mes préférées), visite et sélection des pousadas et d’hôtels de charme, test des restaurants, rencontre de guides locaux …

 

Bateaux  à Jericoacoara - Nordeste

Bateaux à Jericoacoara – Nordeste

 

J’en profite également pour m’initier au stand up paddle, sport qui consiste à ramer debout sur une planche de surf.

 

Je me ridiculise dans les règles de l’art pendant de bonnes minutes avant de parvenir à rester en équilibre sur ma planche.

 

J’arrive même à surfer quelques vagues, petite satisfaction personnelle.

 

Le temps a filé, je dois déjà partir et poursuivre mon repérage vers l’est : Cumbuco, Fortaleza, Canoa Quebrada m’attendent.

 

Il a suffit de quelques jours pour que le charme de Jeri agisse, je suis incontestablement conquis.

Une seule envie, revenir…

 

Voici le module Jericoacoara et sa région concocté par Thomas à l’issue de son repérage.

 

Contacter thomas pour plus d’infos sur Jeri et le Nordeste.

 

En attendant, quelques belles images animées pour vous mettre l’eau à la bouche :

 

Jericoacoara from Yemaya Productions on Vimeo.

 


Afficher Nordeste : Jericoacoara sur une carte plus grande

Author:  

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Vivre au rythme du Nordeste du Brésil - […] et l’ambiance du Nordeste invitent à tendre le hamac. Boipeba, Alter do Chão, Maragogi, Jericoacoara et Atins … on…

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici