Pérou : Huaraz et la cordillère blanche

Author(s):  


ClaudiePar Claudie Perche, conseillère voyage chez Terra Andina Peru.

 

 

De retour à Lima, après 4 jours de dépaysement en cordillère blanche, je me suis demandée comment était-ce possible d’avoir attendu si longtemps pour découvrir cette incroyable région. Je m’en suis presque voulu, vraiment… ! Car je ne vous parle pas d’une petite chaîne de montagne, je vous parle de la plus haute chaîne de montagne après l’Himalaya. La plus haute chaîne tropicale de la planète.

 

Elle s’étend sur 180 km, et compte plus de 50 sommets au-dessus de 5000m, et plus d’une vingtaine au-dessus de 6000m, des centaines de lacs glaciers, aux couleurs turquoise, émeraude… le toit du Pérou, le Huascaran, y culmine, à 6768m !

 

Décidément, le Pérou me surprend encore et toujours… le pays compte tant de merveilles, qu’il est courant, dans les circuits organisés de passer à côté de cette majestueuse cordillère blanche. Et pourtant… elle offre de nombreuses possibilités de randonnées à la journée et trekking dans des paysages verdoyants, avec en toile de fond ces géants des Andes. C’est aussi une destination culturelle fascinante.

 

En 8h de bus tout confort depuis Lima (bus de jour ou de nuit), moins encore si on opte pour le véhicule privé, sur une route asphaltée en très bon état, nous arrivons au point de départ de notre aventure… Huaraz ! Il est également possible, durant la saison sèche, d’opter pour un vol entre Lima et Huaraz (1 heure).

 

Jour 1 : Chavin de Huantar

 

Avant de débuter les journées de randonnées, un incontournable de la région est le site archéologique de Chavin de Huantar, inscrit au Patrimoine de l’Unesco depuis 1985.

1- Chavin de Huantar - Pérou

 

Chavin est connu comme étant le grand centre culturel et religieux des Andes. Construit autour de 1200 av.JC, il se compose de temples, de galeries, de constructions en pierre et de places. Dans l’une de ses galeries souterraines se trouve le Lanzon, un rocher de granit blanc sculpté, de 4,50 m de hauteur, qui était probablement un objet de culte. La culture Chavin est la culture Mère du Monde Andin et une des plus anciennes grandes civilisations du continent : une visite indispensable pour tout passionné d’histoire et pour comprendre les cultures postérieures ou les communautés actuelles.

 

Jour 2 : Shilla – Tumpa

 

Aujourd’hui nous partons pour une marche sous les 4000m, idéale pour une acclimatation en douceur. Il s’agit d’une randonnée totalement hors sentiers battus dans la campagne de Huaraz, à la rencontre des communautés de Shilla Tumpa.   La randonnée est magnifique : paysages verdoyants et montagnes enneigées en toile de fond. Elle nous permet de connaitre la vie simple et tranquille des paysans, et de voir le travail dans les champs.

4-Shilla-Tumpa - Huaraz  

Notre guide, passionné de la région, nous explique en toute objectivité que le paradis terrestre est bien à Huaraz. La région bénéficie d’un micro climat : ensoleillement toute l’année et jamais de températures sous les 5 degrés. Tout y pousse, et toute l’année. Le paradis des jardiniers, très certainement ! L’eau y est abondante, ce qui au Pérou est un luxe, quand on sait que la population du pays se concentre sur la côte désertique, là où il n’y a pas d’eau, et qu’un million de liméniens n’ont pas accès à l’eau potable.

 

L’espérance de vie est longue et il est courant de voir des personnes de 90, 100 ans, en pleine forme, sans lunettes, à peine quelques cheveux blancs! Leur secret : no stress ! Travail au champ le matin, tranquille l’après-midi, des bonnes nuits de sommeil, une alimentation riche (vive le quinoa !) et 100% naturelle… le paradis des retraités également, donc !

 

Jour 3 : Laguna Churup

 

Aujourd’hui, nous partons vers Pitec (3.850m), à environ 2 heures de route de Huaraz.   Pitec est le point de départ vers la Laguna Churup, située à 4.450m et reposant aux pieds du glacier Churup (5.496 m).

 

Environ 3h de marche, et un peu d’escalade pour y arriver. La marche est plus relevée que la veille. Toutefois en haut, une belle récompense : on est seuls au monde et la lagune colorée de différentes teintes de bleu est magnifique !

 

8- Laguna-Churup

 

Jour 4 : Laguna 69 et Llanganuco

 

Dernier jour de notre petit périple. Au programme : la Lagune 69, située au pied du Chacraraju (6.112m).   Pour se rendre au point de départ de la randonnée, nous partons en véhicule privé pour la vallée de Llanganuco. Nous nous arrêtons pour admirer les lacs de Llanganuco aux eaux émeraude et turquoise : la Laguna Orconcocha et la laguna Chinacocha.

11-Llanganuco

 

Notre véhicule nous dépose à Cebollapampa, à 3900m. Depuis cette vallée, nous marchons environ trois heures au travers de superbes paysages, pour rejoindre la lagune, située à 4600m.

 

13- Cebollapampa

 

 

17-Lac-69

 

En arrivant en haut, on voit se profiter la Laguna, et là, c’est l’émerveillement total !!! Sa couleur bleue turquoise est irréelle. Je comprends mieux pourquoi beaucoup la considèrent comme la plus belle de la cordillère blanche. L’effort est largement récompensé. On pique-nique au bord du Lac avant d’entamer la descente.

 

Nous avons la chance d’observer la viscacha, joli mélange de marmotte, lapin et écureuil, qui cachée dans les rochers, passe inaperçue de presque tous les randonneurs.

 

 

18-ViscachaEn bonus, et pour avoir un aperçu de l’excursion que l’on propose à Llanganuco (excursion d’une journée au départ de Huaraz), nous montons à Portachuelo, pour profiter du plus beau panorama de la région. Tout autour de nous, nous ne contemplons que des sommets de plus de 6.000 m. d´altitude. Le Nevado Chopicalqui (6,354 m.), le Huascaran (6,768 m.), le Huandoy (6,395 m.), le Pisco (5,747 m.), et le Chacraraju (6,112 m.)Depuis le mirador, nous observons même par chance un condor, planant dans ce décor 

majestueux.

 

Sur la route qui nous conduira de retour à Huaraz, nous nous arrêtons au Camposanto de Yungay. Ce petit village connut un destin tragique lors du tremblement de terre du 31 Mai 1970. Ce tremblement de terre de 7.8 sur l’échelle de Richter provoqua une énorme avalanche de roches et de glace sur la face Nord du Huascaran. En dévalant la montagne à plus de 300km/heure, il ne laissa aucune chance aux habitants. La ville fut ensevelie en quelques minutes, avec ses 18.000 habitants. Seules quelques 200 personnes ont miraculeusement échappé à ce drame.

 

19-Portachuelo

 

Le soir même, vers 23h00, nous prenons un bus de nuit tout confort pour Lima, où nous arriverons très tôt le lendemain matin (vers 6h00), totalement conquis par cette escapade andine.

 

Retrouver des exemples de modules sur notre site internet:

La cordillère blanche

Comment s’acclimater à l’altitude

 

La galerie complète

Author:  

Share This Post On

1 Comment

  1. Claudie, je suis béa devant ce que tu fais et la région ou tu vis….

    Post a Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici