Chili : Trek Torres del Paine, challenge relevé !

Author(s):   , , , , and


Equipes Terra Chile et Terra Argentina

 

 

Récit de Cassandre Lafont, Terra Chile

 

 

 

 

 

Séminaire annuel des équipes Terra Chile & Terra Argentina au parc Torres del Paine

 

C’est le Chili et le Parc Torres del Painequi ont été choisis cette année pour être le théâtre du séminaire annuel des équipes d’Argentine: Antoine, Sebastián, blessé au genou mais présent, Jackie la patagonne, Sophie-Gigi top-model pour North Face ; et du Chili : Florian, Sébastien ou Jacky Durand, Nicolas le Kenyan Blanc, Anaïs le maillot jaune, Édouard le poney perlant, et Cassandre le maillot blanc.

Se connaître ou se re-connaître, renforcer les liens, faire le point sur la saison qui arrive et découvrir le Chili plus en profondeur étaient les principaux objectifs de ce trek mythique du W. Sans aucun doute, ils ont été atteints !

 

Au programme : 4 jours de trek dans l’une des merveilles naturelles du monde, en fin d’hiver et en autonomie. Vamos a Patagonia !

 

La joyeuse troupe des randonneurs Terra Chile & Terra Argentina
La joyeuse troupe des randonneurs Terra Chile & Terra Argentina

 

Arrivés à Puerto Natales avant l’équipe argentine, l’équipe Chili s’attelle aux courses, 1èreépreuve primordiale pour le confort (et même la survie) de tous. On retrouve ensuite les argentins à l’aéroport : les 4 patagons de Barilochenous attendent, enthousiastes ! Après ces (re)trouvailles chaleureuses, nous mettons le cap sur Puerto Natales, porte d’entrée du Parc mythique Torres del Paine. La réception de l’hôtel à Puerto Natales se souviendra longtemps de notre passage : c’est là que nous nous sommes répartis la nourriture et le matériel dont nous aurions besoin pendant 4 jours. Quel chaos !

 

Alors que certains prenaient un dernier verre sur la terrasse panoramique de l’hôtel, d’autres sont allés se coucher tôt.

 

Le deuxième jour, nous débarquons au refuge Grey, point de départ du trek, après une belle navigation sur le lac du même nom. Nous sommes les seuls à descendre de l’embarcation, les seuls fous à faire le trek hors-saison ! Alors que nous hésitons déjà sur la route à prendre, le Kenyan blanc nous aide à trouver la voie. En chemin, nous croisons un bûcheron chilien qui fait penser à l’acteur principal du film Into the Wild. Le ton est donné : pendant 4 jours, nous serons loin de la civilisation !

 

Le Glacier Grey, tantôt gris …
Le Glacier Grey, tantôt gris …
Le Glacier Grey, version bleue – Chili, Patagonie
Le Glacier Grey, version bleue – Chili, Patagonie


Nous commençons le trek sur les chapeaux de roue, et arrivons assez vite sur une crête, d’où la vue sur les glaciers et les lacsenvironnants est à couper le souffle. Nous n’avons de cesse de prendre des photos : les paysages sont magnifiques, le vent est cinglant, mais le soleil est au rendez-vous, et le restera tout au long du trek, dans cette région pourtant réputée pour connaître les 4 saisons en un jour !

 

Vue depuis la crête – Parc Torres del Paine, patagonie chilienne
Vue depuis la crête – Parc Torres del Paine, patagonie chilienne

Profitant de la lumière sublime du coucher du soleil jusque dans les flaques d’eau, nous arrivons à la tombée de la nuit au refuge Paine Grande… qui est ouvert, et qui fait face au massif Paine Grande ! Ainsi émerge le leitmotiv du trek : nous avions prévu de dormir en tente… mais préférons dormir sous un toit. Courageux mais pas téméraires…

 

Les refuges en pré-saison n’ont rien de luxueux (mais cela fait partie de l’aventure !) : une seule douche d’eau chaude ouverte, l’électricité coupée à 22h, pas de serviette de toilette ou de drap à disposition… mais du chauffage dans la pièce commune qui nous fait le plus grand bien à tous ! La première journée de marche n’a pas été longue (3h30), mais celle qui s’annonce le sera (10h).

Départ de la troupe du Refuge Paine Grande – Patagonie, Chili
Départ de la troupe du Refuge Paine Grande – Patagonie, Chili
Massif Paine Grande – Parc National Torres del Paine, Chili
Massif Paine Grande – Parc National Torres del Paine, Chili

Le lendemain, départ pour la plus grosse journée de trek… Alors que certains pourraient être démotivés par cette perspective, cela ne fait qu’enthousiasmer notre belle équipe dont les membres apprennent à se connaître, exception faite des deux gérants qui semblent être amis depuis belle lurette. Anaïs, déjà maillot jaune la veille, en remet une couche aujourd’hui : première au Campement Italiano, première en haut de la Vallée del Francés, première du deuxième groupe au refuge Cuernos.

Arrivée au campement Italiano, Parc Torres del Paine, Patagonie chilienne
Arrivée au campement Italiano, Parc Torres del Paine, Patagonie chilienne

 

L’équipe s’est néanmoins divisée, le genou de Sebastián faisant des siennes et le maillot jaune qui joue l’intox à l’arrière du peloton. Alors que certains s’enfoncent dans la Vallée del Francés(l’une des plus belles étapes du trek), couverte de neige, d’autres continuent tant bien que mal, direction le refuge Cuernos. Les paysages se font plus boisés, plus verts, mais toujours aussi sauvages et superbes. Lac sur la droite, massif des Cuernos sur la gauche. La première équipe, à peine arrivée au refuge, s’emparent des lits.

 

Vallée du Français, enneigée – Patagonie, Chili
Vallée du Français, enneigée – Patagonie, Chili
Vue depuis la Vallée del Francés – Parc Torres del Paine, Chili
Vue depuis la Vallée del Francés – Parc Torres del Paine, Chili

Cette nuit encore, nous n’allons pas dormir en tente. La deuxième équipe arrive quelques heures après, fatiguée mais ravie de sa virée, même si, par manque de signalisation, elle n’a eu aucun moyen de savoir si elle est allée au bout. Le maillot jaune est toujours maillot jaune, tandis que le Kenyan blanc a pris le parti de faire l’ascension dans la neige en baskets. Les fumeurs fument, les amateurs de pisco reprennent de la potion magique, l’ambiance est au beau fixe, et l’impression générale est que tout se fait avec facilité.

 

La Patagonie chilienne dans toute sa splendeur
La Patagonie chilienne dans toute sa splendeur
Le lever du soleil sur les Cuernos du Paine est absolument sublime, l’un des tops de ce trek, et nous prenons le temps de l’admirer puisque cette journée de marche est plus courte que la veille.

 

Lever du soleil sur les cornes du Paine – Chili
Lever du soleil sur les cornes du Paine – Chili

Direction le refuge central de Las Torres, alors que le paysage s’aplanit et que des groupes se forment. Certains vont même jusqu’à courir pour tenter de distancer le maillot jaune, mais c’est peine perdue, ils ne reprendront que 20 secondes au classement général.

 

Les paysages sont toujours à la hauteur de nos attentes. L’impatience d’arriver au refuge et de pouvoir enfin admirer les tours du Paine se fait sentir.

 

Les cornes du Paine en plein jour – Parc Torres del Paine, Chili
Les cornes du Paine en plein jour – Parc Torres del Paine, Chili

 

A Las Torres et après avoir porté les tentes pendant 3 jours, nous décidons finalement de les inaugurer. Nous apercevons les tours au loin, et n’attendons qu’une chose : le lendemain matin pour les voir de près. Alors qu’Antoine nous prépare le festin du dernier soir (nouilles chinoises, arôme de poulet, lentilles et knackis), nous installons le campement. Nous dînons pour la première fois dehors, et il fait froid. Heureusement nos sacs regorgent de surprises ; quelques bouteilles de vins chiliens feront l’affaire pour un vin chaud d’anthologie. Il faut bien vider les sacs pour la dernière ascension…

 

Arrivée au camping Las Torres, première vue sur les tours
Arrivée au camping Las Torres, première vue sur les tours
Ascension des tours en pleine nuit – Parc National Torres del Paine, Chili
Ascension des tours en pleine nuit – Parc National Torres del Paine, Chili

 

En pleine nuit, une bonne partie de la troupe met les voiles avec le projet d’arriver à la base des tours pour le lever du soleil. Alors que les prévisions météo de la veille n’étaient pas bonnes, ils arrivent, après quelques heures d’ascension dans la neige à pister le puma, à temps pour assister à ce spectacle hors-du-commun. La moitié de l’ascension, pendant la nuit noire est épique, mais l’arrivée en vaut le coup, les photos de nos vaillants équipiers le prouvent. Le maillot jaune reste en tête, tandis que le Kenyan blanc semble à l’aise dans ses baskets. La moitié de la troupe restée en bas en profite pour ranger le campement tranquillement.

 

Lever du Soleil sur Torres del Paine – Patagonie chilienne
Lever du Soleil sur Torres del Paine – Patagonie chilienne

 

Tout le monde se retrouve pour le déjeuner et la visite à l’EcoCamp Patagonia, qui nous en met plein la vue. Puis nous faisons route vers Puerto Natales, où nous visitons encore quelques beaux lodges patagons avant de nous arrêter dans l’un d’eux, l’Altiplanico, où nous passons notre dernière soirée et notre dernière nuit tous ensemble. Le lendemain, nous faisons nos aurevoirs à l’équipe d’Argentine, provisoires puisque nous nous retrouverons l’année prochaine lors du séminaire qu’ils nous concocteront !

 

Retrouvez le circuit complet en ligne : trek Torres del Paine en Patagonie chilienne.

Contactez Cassandre de Terra Chile pour plus d’informations:

 

Visualisez ce circuit sur la carte ci-dessous:

 

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici